Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Pourquoi Mascherano va sortir une grosse saison

À trente-deux ans bien tassés, Javier Mascherano entame ce qui pourrait être sa dernière saison en blaugrana. Proche de suivre Dani Alves à la Juventus, el Jefecito continuera donc de diriger la défense catalane, à son corps défendant, mais toujours avec une grosse paire de huevos.

Parce qu'il est le vrai taulier de l'arrière-boutique


Pour Javier Mascherano, le football est avant tout une souffrance. Il est milieu défensif de formation, mais il est contraint de redescendre en défense centrale parce que Sergio Busquets est indéboulonnable, même quand il est moins bien. Oui, ça le frustre, mais il le fait parce que c'est son job. Si Gerard Piqué a fait illusion pendant plusieurs saisons, il le doit principalement au consciencieux Argentin. Monsieur Shakira a été en première ligne lors du naufrage de la Roja à l'Euro, et l'appui du Jefecito ne sera pas superflu.


Nouveauté cette année : Mascherano endossera aussi le rôle de grand frère avec Samuel Umtiti, dont la première saison consistera à observer et s'inspirer d'une référence afin de s'imprégner de sa culture de la gagne. On a déjà vu pire modèle. Typiquement le genre de mission et de défi dont a besoin l'Argentin pour rester au top.

Parce qu'il ne va plus jouer avec l'Albiceleste


Encore une fois, cela s'est terminé dans les larmes. Nouvelle finale contre le Chili et nouvelle défaite aux tirs au but. Cette finale de la Copa Libertadores du Centenario est la goutte de trop. Lionel Messi a déjà capitulé, Mascherano pourrait l'imiter : l'Albiceleste, c'est terminé. Marre des allers-retours, des matchs de qualification improbables en Bolivie, des risques de blessure, de la fatigue qui s'accumule. C'est bon, il a assez donné. Déjà après le Mondial 2014, il était au bord de la rupture. Il est désormais temps de se consacrer pleinement et uniquement à sa carrière en club. À moins que sa fibre patriotique et son sens du devoir ne lui ordonnent de ne pas lâcher l'affaire... L'Argentine sans son Jefecito, est-ce encore l'Argentine ? Ce n'est pas pour rien que Maradona a un jour dit « Mascherano y 10 mas » .

Parce qu'il va toucher un gros chèque en 2017


Un temps, il était sur le point de partir avec Dani Alves à la Juventus. Fâché avec les dirigeants du Barça qui ne l'avaient pas assez soutenu quand il a eu des soucis avec – devinez – le fisc espagnol, l'Argentin avait bien l'intention d'aller chercher fortune ailleurs. Mais même s'il n'a pas eu droit à son petit hashtag glorifiant la fraude, Mascherano s'est ravisé. Il n'existe pas d'amour sans preuve d'amour. Luis Enrique et Robert Fernandez ont promis que le club lui proposera une belle prolongation de contrat dans les plus brefs délais, même si les Culés vont surtout mettre le paquet sur le renouvellement de Messi.



Pour l'heure, son bail s'arrête en 2018. Ce sera sa dernière possibilité d'augmenter ses émoluments, actuellement situés aux alentours de 5,5 à 6 millions d'euros par an. Après tout, il avait baissé sa rémunération pour passer de Liverpool au Barça. Il est désormais temps de se rattraper, en Catalogne ou ailleurs, si le poste de milieu défensif lui est proposé. Ensuite, il sera enfin temps de boucler la boucle à River.

Par FM Boudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


il y a 6 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
il y a 7 heures Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 il y a 9 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 16 il y a 11 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE