Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Bastille Day
  2. // Effet Papillon

Pourquoi Mark Zuckerberg va permettre à Ranieri de refaire le coup avec Nantes

Les Monégasques pourront-ils garder leur titre de champion de France à l’issue de la saison à venir ? La réponse est simple : non. Dix-sept ans après leur sacre en 2001, les Nantais vont créer l’exploit pour coiffer au poteau tous les favoris. Tout cela grâce à Claudio Ranieri, mais pas uniquement...

Modififié

Mark Zuckerberg s’intéresse à Tottenham...


La nouvelle a surpris tout le Royaume-Uni. Dans son édition du 9 juillet, le Sunday Times révèle que Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, s’imaginerait bien mettre un pied dans le monde du football en rachetant le club de Tottenham. L’homme d’affaires américain, solidement accroché au cinquième rang des plus grosses fortunes de la planète, s’est ainsi associé avec plusieurs milliardaires basés dans la Silicon Valley pour créer le fonds d’investissement Iconiq Capital. Une offre avoisinant le milliard d’euros devrait ainsi être transmise dans les prochains jours à Daniel Levy et Joe Lewis, propriétaires du club du nord de Londres. Mais selon les informations du média britannique, cette offre ne suffirait pas pour retenir l’attention du board des Spurs, qui réclame deux milliards d’euros pour céder le club sacré vice-champion d’Angleterre la saison passée, focalisé aujourd’hui sur la construction de son nouveau stade. Une somme conséquente qui ne devrait toutefois pas décourager Zuckerberg, pas forcément connu pour être un grand fan de sport, et ses amis fortunés.


Donc Snapchat rachète Arsenal...


La guerre entre Facebook et Snapchat fait rage depuis maintenant plusieurs années. En novembre 2013, Mark Zuckerberg voyait d’un mauvais œil l’arrivée du réseau social d’échange de photos et vidéos éphémères. L’ancien de Harvard a donc souhaité racheter l’entreprise au petit fantôme pour éliminer un concurrent et renforcer la toute-puissance de son Facebook. Une technique qui avait porté ses fruits en avril 2012 au moment du rachat d’Instagram par le géant des réseaux sociaux contre un milliard d’euros. Sauf que le créateur de Snapchat, Evan Spiegel, persuadé de la future réussite de son application, a préféré ignorer les trois milliards d’euros proposés par Zuckerberg fin 2013. Depuis cet événement, les deux réseaux sociaux n’en finissent plus de se tirer dans les pattes, copiant les innovations de l’un et de l’autre pour attirer de plus en plus d’utilisateurs. Donc si Tottenham tombe entre les mains de Facebook, Snapchat, aujourd’hui évalué entre seize et dix-neuf milliards d’euros, réplique en s’offrant Arsenal, l’éternel rival des Spurs. Première décision de la nouvelle direction : tout le personnel du club est obligé de se créer un compte snapchat.



Donc Arsène Wenger reçoit des nudes...


Les nouveaux propriétaires des Gunners vont rapidement déchanter. Basé sur le principe d’éphémérité (les photos et vidéos envoyées s’auto-détruisent après avoir été visionnées), Snapchat avoue s’être inspiré de l’affaire Anthony Weiner, un élu de New-York forcé de démissionner après avoir envoyé des photos à caractère sexuel à plusieurs femmes en 2011. À ses débuts, le réseau social était alors principalement utilisé par des jeunes hommes et femmes désireux d’envoyer à leurs compagnes et compagnons, des photos de leur corps, parfois dénudé, dans des poses suggestives. Des clichés appelés « nudes » en anglais. Ainsi, depuis l’installation de l’application sur son smartphone, Arsène Wenger reçoit des centaines et des centaines de photos interdites au moins de 18 ans quotidiennement. Plutôt gênant.



Donc Jay-Z vient lui casser la gueule...


Quelle ne fut pas la surprise de l’entraîneur français lorsqu'il décida d’ouvrir la photo envoyée par une certaine « Queen Bee 👑🐝 » ! Beyoncé Knowles-Carter, elle-même, en tenue légère, avec l’inscription « COYG » ( « Come on you Gunners » ) écrite à la main sur une feuille de papier, cachant ses formes généreuses. Incrédule, l’entraîneur alsacien en tombe à la renverse, soufflé de découvrir en lui un tel sex-appeal à soixante-sept ans. Deux semaines plus tard, Jay-Z, célèbre rappeur américain, fidèle supporter d’Arsenal depuis les années Thierry Henry et accessoirement mari de Beyoncé, toque à la porte de sa résidence londonienne. L’entrevue est courte, sèche et musclée. Shawn Carter, de son vrai nom, qui reconnaissait ces derniers jours dans la presse people ne pas avoir été l’amant idéal pour sa femme ces derniers mois, passe à tabac le pauvre Wenger devant l’objectif des paparazzis rattachés aux tabloïds britanniques. Les images font le tour d’internet.


Donc Donald Trump s’en prend à Emmanuel Macron...


Alors que leur rencontre en marge des festivités pour le 14 juillet s’était déroulée sans accroc cet été à Paris, des tensions réapparaissent entre Donald Trump et Emmanuel Macron à cause de la baston entre Jay-Z et Wenger qui prend des allures d’incident diplomatique. Le président français fait remarquer le caractère lâche et odieux de cette agression à son homologue américain, qui se contente de retweeter les clichés parus dans la presse à scandale anglo-saxonne en collant le logo de CNN sur la tête de Wenger.


Donc Waldemar Kita lui propose un kit pour se faire allonger le pénis...


Donald Trump cherchant perpétuellement à jouer à « Qui a la plus grosse ? » avec Emmanuel Macron, Waldemar Kita flaire la bonne affaire. Après avoir fait fortune grâce à un produit permettant de combler les rides, le président du FC Nantes s’est récemment spécialisé dans la pénoplastie, une méthode qui consiste à allonger la taille des pénis grâce à l’injection d’un produit commercialisé par l’entreprise de l’homme d’affaires franco-polonais. Kita propose donc au président des États-Unis de lui faire livrer des dizaines d’échantillons directement à la Maison-Blanche. Trump accepte et confiera quelques semaines plus tard au patron du FC Nantes : « L’essayer, c’est l’adopter ! »




Donc les pépites américaines débarquent à la Jonelière...


Cherchant par tous les moyens à remercier Waldemar Kita pour le soin apporté à la mise en valeur de ses attributs, Trump propose au patron des Canaris de faire signer à Nantes les plus prometteurs espoirs de MLS et des championnats universitaires américains. Cinq nouveaux talents débarquent alors sur les terres de LA (lire Loire-Atlantique, ici) et intègrent l’effectif professionnel avec l’accord de Claudio Ranieri lors du mercato hivernal. L’apport des cinq jeunes Américains est considérable sur le jeu nantais et la Brigade Loire se prend d’amour pour ceux communément appelés « Le club des cinq » par les médias français. Les Canaris, distancés en première partie de saison, refont petit à petit leur retard sur le PSG et Monaco en tête du championnat.



Donc Ranieri refait le coup de Leicester avec Nantes


Résister à la cadence imposée par les meilleurs, tenir, aller au bout, devenir champion. L’exercice semblait impensable, irréalisable, inconcevable pour Claudio Ranieri et Leicester lors de la saison 2015-2016. Pourtant, les Foxes ont su s’arracher, déjouer les pronostics et écrire l’une des plus belles pages du football et du sport en s’adjugeant le titre de champion d’Angleterre à l’issue de la trente-huitième journée de Premier League. Le tacticien italien, considéré depuis comme un véritable magicien, l’avait fait une fois, il ne pouvait tout de même pas rééditer cet exploit quelques mois plus tard dans un club et un championnat différents. Eh bien si. « Impossible n’est pas Claudio » , scandent les supporters des Canaris, regroupés sur la place Royale de la préfecture mariligérienne. Le FC Nantes, bien aidé par ses recrues américaines, vient de remporter le neuvième titre de champion de France de son histoire. Record de likes sur Facebook.



Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur