1. // Coupe du monde 2014
  2. // 8e de finale
  3. // France/Nigeria

Pourquoi les sélections africaines ont toujours des soucis de primes ?

À l'image du Cameroun, du Ghana et du Nigeria, les conflits autour du versement des primes de qualification et de leur montant semblent polluer le quotidien des sélections africaines en phases finales de Coupe du monde. Plus qu'une question d'argent, les discussions et les menaces de grève brandies par les joueurs résonnent comme un symptôme de l'éternelle improvisation qui régit les fédérations du continent.

Modififié
10 16
Les Nigérians, qui affrontent la France cet après-midi à Brasília, ne se sont pas entraînés jeudi dernier. Ils discutaient primes de qualification pour les huitièmes de finale et « de plein d'autres choses » a assuré hier en conférence de presse Stephen Keshi, leur sélectionneur, pour tenter de désamorcer le début de polémique et démontrer que son équipe était toute entière tournée vers son match. Avant les Super Eagles, ce sont les Ghanéens qui avaient dû hausser le ton face aux dirigeants de leur Fédération. Et quelques jours avant le début de la compétition, les Camerounais s'étaient lancés, comme ils en ont l'habitude, dans un long bras de fer avec les représentants du ministère des Sports et de l'État au sujet du versement de leur prime de qualification pour la phase finale. Ils avaient menacé de ne pas s'envoler pour le Brésil et refusé de recevoir le drapeau national du chef de l'État, cérémonie hautement symbolique dans de nombreux pays du continent. Leur attitude avait scandalisé les médias du pays qui, en retour, ont employé à peu près les mêmes adjectifs que ceux entendus en France au lendemain des événements de Knysna.

Dernière minute et engueulades


Les discussions autour des primes semblent devenues un rituel de la préparation des sélections africaines qualifiées, au moment où les autres courent en altitude ou signent des autographes pour les grands comptes de SFR. Avec l'impression que, malgré la présence de l'Algérie et du Nigeria en huitièmes de finale, les sélections africaines perdent beaucoup d'énergie et de crédibilité dans ces sempiternels débats à même d'expliquer en partie leurs résultats médiocres obtenus en phase finale. Et qu'ils pourraient facilement s'épargner ce genre de psychodrames. En 1974, pour la première participation d'une équipe de l'Afrique sub-saharienne en phase finale, les joueurs zaïrois étaient entrés en conflit avec leurs dirigeants, après les avoir vus encaisser des chèques dans une banque. De l'argent qui leur revenait. Plus récemment, les Camerounais se sont écharpés avec leurs dirigeants au sujet d'une prime de qualification obtenue en… novembre 2013. « C'est l'éternelle règle de la dernière minute » , estime Claude Le Roy, ancien sélectionneur du Ghana, de la RDC, du Sénégal et du Ghana : « On a l'impression qu'il faut toujours que cela se règle dans l'urgence, en s'engueulant, de manière vive. Et c'est totalement inutile parce qu'in fine, les primes sont toujours versées sauf quand un ministre oublie de te donner l'argent que tu as gagné et tu le récupères dix ans après. »

Dix ans pour recevoir sa prime n'est pas un record. Cité dans Le Monde, l'historien du football Paul Dietschy donnait l'exemple d'un joueur camerounais, qui en 2013 était allé frapper – sûrement pas pour la première fois - à la porte de la Cecafoot pour réclamer le versement du reliquat de sa prime attribuée pour sa participation à la Coupe du monde italienne de 1990. En mars 2007, Emmanuel Adebayor et deux autres internationaux togolais avaient été suspendus de la sélection pour avoir osé exiger la même chose, neuf mois après l'unique participation du Togo à une phase finale. Les dirigeants les avaient punis « pour comportement d'indiscipline caractérisé » trois mois avant de les réintégrer « dans l'intérêt supérieur de la nation » avec le même sens de la dramaturgie et des palabres que les discussions autour des montants. À l'arrivée, « c'est plus qu'une pollution, c'est des emmerdements qui te font oublier l'essentiel, le terrain. Les joueurs s'entraînent les uns les autres, des clans peuvent se former » , poursuit Claude Le Roy, qui tentait de « régler ces questions en amont » .

Une boîte à chaussures pleine de billets


Une seule fois, il a été confronté à ces emmerdements alors qu'il dirigeait la sélection de la République démocratique du Congo à la CAN organisée en Égypte en 2006 : « Comme les fédérations n'ont pas d'argent, tu discutes avec le gouvernement, voire le plus haut sommet de l'État. En Égypte, il a fallu que Laurent Kabila m'appelle au milieu d'un échauffement, que je lui passe le capitaine et qu'il rassure l'équipe. » Les joueurs de la sélection de RDC avaient dû attendre 48 heures et l'arrivée d'un envoyé spécial « primes » , parti de Kinshasa avec une mallette de liquide pour récupérer leurs dollars. L'argent versé par la FIFA aux fédérations qualifiées pour la phase finale se transforme toujours en cash. En 2006, certains joueurs togolais se promenaient toute la journée avec une boîte à chaussures pleine de billets sous le bras, par peur de se la faire voler. « Cet argent des primes est hautement symbolique en Afrique. Parce que c'est l'équipe nationale et parce que les joueurs le redistribuent à la famille et aux proches. Quand on voit le niveau des salaires, les montants sont presque anecdotiques aujourd'hui » , précise Claude Le Roy. Pendant la Coupe du monde 1998, alors qu'il était sélectionneur du Cameroun, les joueurs avaient laissé leurs primes en liquide dans le coffre-fort de l'hôtel dans lequel ils séjournaient près de Béziers. Trois mois après, le directeur de l'hôtel avait appelé Claude Le Roy pour lui demander ce qu'il devait faire de tout ce cash oublié par les joueurs : « Ils avaient pris ce qu'ils devaient donner à la famille au Cameroun et laissé ce qui était destiné aux proches vivant en Europe. »

Par Joachim Barbier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'africain est cupide, je pense. En plus d'avoir un gros sexe et de rigoler tout le temps. Comme Basile Boli.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Parce que leurs instances nationales représentent à elles-seules 30% de la corruption mondiale ?
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
C'est pas tant la faute des joueurs, mais plutot des fédérations qui sont corrompus a mort et gérés par des vrais incompétents. Faut comprendre les joueurs aussi. Au début on leur dit "vous toucherez tant" et au fil de la compète on leur annonce que finalement ce sera moins. T'as beau aimer ton pays un contrat c'est un contrat !

Sinon, les mauvais résultats des équipes africaines ne se situent pas dans ces histoires de primes. Mais franchement pour ceux qui ont regardé les matchs du Ghana, Cameroun et Côte d'Ivoire, le problème est ailleurs: tu sens qu'il n'y a aucun collectif, les mecs jouent vraiment que pour leur gueule.

Au risque de tomber dans un cliché (pas grave, j'assume), j'ai vraiment l'impression que les équipes africaines ont le syndrome du "sauveur de la nation": Chacun veut marquer SON but, qui le portera en gloire dès le retour au pays. Exemple criant: les contres menés par Yaya touré lors de CI-Grèce alors que les grecques se ruaient à l'attaque, le citizen avait un nombre incroyable de contre mais les gerait toujours mal car il voulait marquer SON but. A la sortie....

C'est simple: plus il y a de stars dans une équipe africaine, plus vite l'équipe se déchirera.

Et je pense que c'est tout sauf un hasard si les deux équipes qui ont le moins de stars dans les selections africaines, sont celles qui ont accédé aux 8èmes...
Message posté par féliré
L'africain est cupide, je pense. En plus d'avoir un gros sexe et de rigoler tout le temps. Comme Basile Boli.


Tu as oublié de dire qu'ils courent vite et qu'ils nagent mal aussi!
(mais là, ça dépasse le simple cadre des primes)

C'est bon, j'ai un ami noir, je suis pas raciste. Il est africain martiniquais et il vient des Antilles. Il s'appelle Joseph.
Il feraient mieux de prendre exemple sur les Grecs, plutôt que de chialer à chaque coupe du Monde.
A chaque fois ils sont ridicules, et donnent une image désatreuse du foot Africain, pourtant riche de très grand joueurs. Un immense gâchis.
En même temps, quoi de plus normal que de réclamer ce qui leur revient le droit?
Message posté par loupvert13


Tu as oublié de dire qu'ils courent vite et qu'ils nagent mal aussi!
(mais là, ça dépasse le simple cadre des primes)

C'est bon, j'ai un ami noir, je suis pas raciste. Il est africain martiniquais et il vient des Antilles. Il s'appelle Joseph.


Tout ça pour cramé l'oseille au KFC et dans un costume dégueulasse...
J'ai jamais compris le principe de primes pour jouer en équipe nationale. Ça devrait pas être un honneur ou un truc du genre non ?


Les joueurs africains ont totalement raison de faire grève pour toucher leur dû.
C'est un peu comme si le patron de notre boîte nous a promis un 13ème mois et des
primes de résultats et qu'en fin d'année, on ne touche ni notre 13ème mois , ni
notre prime de résultat ....Notre premier réflexe sera de gueuler et de tout
faire pour obtenir la promesse précédemment négocier et acté....

Les mecs utilisent souvent leur prime pour aider la famille au pays.Les joueurs
africains sont des PME/Mécénes pour les siens.C'est dans les moeurs africaines
de procéder ainsi et de donner au sien
Message posté par anto1313


Tout ça pour cramé l'oseille au KFC et dans un costume dégueulasse...




Qu'on leur donne leurs primes, ca evitera de les rendre nerveux et du coup bousculer tout le monde dans les transports en commun #HumourHumourJePrrrecise
Le problème c'est qu'ils se disent que s'ils ne touchent pas leurs primes, ce sont les vautours des fédés qui les boufferont. Du coup, même si les primes sont souvent anecdotiques comparées à ce que ces messieurs gagnent en club (du moins pour la majorité d'entre eux), ils se disent que mieux vaut que les thunes leur revienne à eux qu'à ces morfals corrompus qui s'enrichissent sur leur dos, eux qui mouillent le maillot et qui sont les vrais acteurs d'une qualif'. Et voilà à cause de ça ils passent pour des mercenaires... C'est vraiment dommage mais ça risque pas de finir
nyakichan Niveau : CFA2
Message posté par Le prince des ténèbres
C'est pas tant la faute des joueurs, mais plutot des fédérations qui sont corrompus a mort et gérés par des vrais incompétents. Faut comprendre les joueurs aussi. Au début on leur dit "vous toucherez tant" et au fil de la compète on leur annonce que finalement ce sera moins. T'as beau aimer ton pays un contrat c'est un contrat !

Sinon, les mauvais résultats des équipes africaines ne se situent pas dans ces histoires de primes. Mais franchement pour ceux qui ont regardé les matchs du Ghana, Cameroun et Côte d'Ivoire, le problème est ailleurs: tu sens qu'il n'y a aucun collectif, les mecs jouent vraiment que pour leur gueule.

Au risque de tomber dans un cliché (pas grave, j'assume), j'ai vraiment l'impression que les équipes africaines ont le syndrome du "sauveur de la nation": Chacun veut marquer SON but, qui le portera en gloire dès le retour au pays. Exemple criant: les contres menés par Yaya touré lors de CI-Grèce alors que les grecques se ruaient à l'attaque, le citizen avait un nombre incroyable de contre mais les gerait toujours mal car il voulait marquer SON but. A la sortie....

C'est simple: plus il y a de stars dans une équipe africaine, plus vite l'équipe se déchirera.

Et je pense que c'est tout sauf un hasard si les deux équipes qui ont le moins de stars dans les selections africaines, sont celles qui ont accédé aux 8èmes...


Le Ghana a un bon collectif, mais ils ont Boye, et ça ça ne pardonne pas
Message posté par broty
J'ai jamais compris le principe de primes pour jouer en équipe nationale. Ça devrait pas être un honneur ou un truc du genre non ?



Et avec ton honneur, tu peux en acheter des actions Rhône-Poulenc, hein ?

Saloperie de gauchiste...
@féliré je doute qu'un capitaliste qui a du tps pr poster des coms sur un forum de footeux aient les moyens de s'acheter des actions de quoi que ce soit! Je prefere encore avoir mon honneur mais bon on n'a pas tous les mm valeurs! Cela dit je n'en attendait pas moins de qqn qui defend des multimillionaires qui courent apres un ballon et veulent etre payé pr avoir le privilege de representer leur pays pendant LA plus grosse compet de foot, un reve pour lequel certains seraient prets a payer! Mais t'as raison, on est de gauche et les grecs sont des cons! Je te souhaite plein de bonheur ds ta piscine (gonflable) d'argent!
La fédération grecque fait la démarche de verser l'argent venu de la FIFA (le geste des grec est vraiment génial). Les joueurs ne se disent pas j'ai fait mon maximum pour mon pays et une bande de corrompu profite de mon TRAVAILLER.
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Si on arrêtait de filer des primes pour n'importe quel résultat plus ou moins positif dans le football, déjà ça irait mieux. Pourquoi filer une prime si t'es qualifié ? Merde, c'est ton boulot de footballeur ! C'est bon pour ta gueule si tu te qualifies, les équipes vont te remarquer, tu peux te faire un nom et tout.

Donc déjà, je pige absolument pas pourquoi les sélections (africaines ou non) filent de la thunes au moindre résultat positif - but - passe réussie - centre réussi (pour Sagna et Marcelo ça), et encore moins pourquoi la FIFA file de la thune aux fédé qui se qualifient.

Si y'avait moins d'histoire de thunes et plus d'histoire de sport, on se marrerait quand même beaucoup plus. Je demande pas aux sportifs pro d'avoir "l'esprit d'un enfant qui joue au foot à la récré" parce que ce serait complètement débile, mais merde quoi. La CDM c'est hyper cool, t'es au brésil, t'as des brésiliennes, des caipi, il fait chaud, alors viens pas faire chier pour une prime (et d'autant plus les Africains qui n'ont absolument aucune considération pour leur compatriotes à l'inverse des Grecs).

Une prime, c'est quand t'as fait un truc de ouf que personne t'avais demandé. Genre si tu gagnes la Coupe du Monde, ok t'as une prime, c'est normal. Sinon t'as un salaire déjà élevé, donc ils ferment leurs gueules pleine de caprices, et ils se tapent que 12 putes et 100 rails de coke au lieu de 15 et 150. Dure la vie.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 16