Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Question existentielle
  2. // Célébration de but

Pourquoi les footballeurs font-ils un cœur avec les doigts après un but ?

Blaise Matuidi contre Zagreb a célébré son but en faisant un cœur avec ses petits doigts. Sloan Privat contre Lyon également. Mais les Français ne sont pas les seuls à montrer qu'ils ont un coeur. De Di Maria à Vidal, le phénomène est mondial. Mais pourquoi ce coeur ?

Modififié
- Par fierté. Un footballeur a de l'ego. C'est un postulat aussi solide que le torse de Stéphane Ruffier. Alors quand le type et sa femme mettent au monde la relève, il faut que tout le monde le sache. Que la plèbe ait conscience que le petit bout a permis à son papa de marquer. Parce que la paternité fait mieux jouer (le célèbre « J'ai mûri » ). Et puis passer en gros plan avec ce petit geste si attendrissant flatte ces messieurs. Ces hommes ont un cœur. C'est donc que tout n'est pas perdu.

- Par crevardise. 2012, la crise est là. Partout. Y compris chez les footballeurs professionnels. Plutôt que d'envoyer un faire-part de naissance à tout le monde, le footballeur choisit la solution de facilité : le direct. Même l'envoi groupé de SMS revient trop cher. Et puis, c'est long. Alors le match de football est parfait. Un but, un cœur, et hop tout le monde sait que le rejeton est né, qu'il pèse 3,8 kilos et qu'il mesure 51 centimètres. Et si les fiches de Christian Jeanpierre sont à jour, on aura même le nom de la maman et le prénom du bébé. Classe. Et gratos.

- Pour le pardon. Wayne Rooney qui trompe Coleen en pleine grossesse, c'est moche. Alors le cœur avec les doigts peut être un moyen de se faire pardonner. Oui, le footballeur sait quand il a fait une connerie. Il l'admet aux yeux de tous. En 16/9 qui plus est. Alors qu'il pourrait aller féliciter son passeur décisif, danser la rumba au pied de son virage ou sauter dans la doudoune de son coach, il préfère faire un cœur à sa femme et lui dire « Je t'aime » devant tout le monde.



- Pour faire tendance. Oubliez le berceau fait avec les mains façon Bebeto. Adieu les bandelettes à la Maoulida, le message sous le maillot ou la chorégraphie à plusieurs. La nouvelle hype, c'est le cœur. C'est très tendance. Ce geste a l'avantage d'être universel, pas besoin de savoir lire ni de le préparer à l'avance. C'est instantané et déclinable à l'infini. Le footballeur du XXIe siècle lance des modes.

- Pour faire plaisir à Maman. Qui d'autre ?

- Parce que c'est tout sauf vulgaire. Entre le « ferme ta bouche » de Nasri et le Cœur de Blaise Matuidi, la morale a tranché. Et puis Pascal Obispo l'avait chanté avant tout le monde : il faut jouer pour Love united.



- Parce que les Illuminati. C'est un vulgaire code entre eux. Ils font tous partie de la même secte. C'est de la franc-maçonnerie sans l'organisation hiérarchique. Ce code d'appartenance permet de savoir qui est qui. Comme les Skulls. Ouais, le film avec Pacey de Dawson.

- Parce que ce sont des Enfoirés. Aujourd'hui, on n'a plus le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid. Dépassé le chacun pour soi. Quand je pense à toi, je pense à moi. Ouais, Jean-Jacques Goldman peut essayer de ramener tout le gratin de la scène musicale française, rien ne vaudra un Ribery ou un Benzema en train de pousser la chansonnette ou de faire des cœurs avec ses mains. Qu'on se le dise : les footballeurs sont les nouveaux ambassadeurs des Restos du Cœur. Prends ça Mimie Mathy.

- Pour pécho. Ils savent que toutes les femmes forcées de regarder un Sochaux-Troyes par un samedi soir pluvieux lâcheront un petit « hooooo c'est trop mimiiiii » en voyant ce cœur fait main. Rien ne vaut une bonne technique de lover pour lever de la cagole en toutes circonstances.


- Parce que les années 80. Les Bisounours, ou les Calinours au Canada francophone ont fait fureur au début des années 80. Et comme il s'agit de la décénnie de référence pour les footballeurs actuels, il s'agit purement et simplement d'un souvenir d'enfance qui refait surface. Le cinéma sort Stars 80, RFM fait une tournée avec Emile & Images, les joueurs, eux, préfèrent rendre hommage aux meilleurs : les Bisounours. Bien meilleurs que GI-Joe, Ken le survivant ou Mask.

- Parce que c'est universel. Pas besoin d'avoir fait HEC pour comprendre la signification du symbole. C'est doux et compréhensible sur les cinq continents. La mondialisation de la bonne humeur est en marche. A leur manière, les joueurs de football militent pour la paix dans le Monde. Comme des Miss. Avec le QI en moins.

- Parce que c'est un code. Vous avez tous vu le film 2012. Seuls les titulaires d'un billets dans les supers radeaux s'en sortiront. Dans le football, il a fallu tiré au sort. On ne pouvait pas sauver tout le monde. Les heureux élus sont ceux qui font le coeur. Ils se reconnaissent...


- Parce que c'est le tatouage 2.0.
La mode du tatouage est déjà révolue. Le footballeur a pris conscience que son corps est son outil de travail. Avant, on montrait ses muscles ou ses tatouages. Aujourd'hui, on dessine des tatouages avec ses mains. On ne s'abîme plus le corps. Ok, niveau imagination on part de loin mais va dessiner un dragon avec ou le visage amochée de Rihanna avec tes dix doigts.

- Parce que c'est un hommage à Verlaine. 6 juin 1944, le Débarquement est en marche. Et tout part d'un poème de Verlaine sur les ondes de Radio Londres la veille : Les sanglots longs. Des violons. De l’automne. Blessent mon cœur. D’une langueur. Monotone. Ouais, le football a de la mémoire et sait rendre hommage.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
À lire ensuite
Lens et Caen dos à dos