Pourquoi les Diables rouges ne nous envoient pas du lourd ?

Hazard, De Bruyne, Witsel, Kompany… Sur le papier, compter les Diables rouges joueurs devient de plus en plus difficile. Pourtant, dans le jeu, les prestations de la Belgique laissent bien trop souvent un goût de trop peu. Explications.

Modififié
3k 68
13 juin 2015. Six jours après sa victoire en amical face à la France, la Belgique se plante au pays de Galles qui se la joue Grèce 2004 pour désarçonner les hommes de Marc Wilmots. Mais au-delà de la défaite – la première depuis l'élimination en Coupe du monde face à l'Argentine – revient bien entendu la question de la qualité de jeu de ces Diables rouges, incapables de faire déjouer le système de Coleman. Parfois flamboyants – remember les 60 premières minutes à Saint-Denis – les Belges déçoivent pourtant assez régulièrement en proposant un jeu que beaucoup estiment indigne des capacités individuelles de chaque Diable. Est-ce une question de temps, de culture ou de réputation ?

Une qualif sans la manière


La ferveur autour de l'équipe nationale belge a réellement commencé lors des premiers matchs de qualification pour la Coupe du monde 2014. Invaincue et ne concédant que deux matchs nuls sur l'ensemble de son parcours, la Belgique va cependant rarement séduire en écartant entre autres l'Écosse, la Serbie ou encore la Croatie. Pire : à la Coupe du monde, les ouailles de Marc Wilmots se placent fastoche en quart de finale en donnant l'impression d'en avoir gardé sous la pédale. « Mais on attendait beaucoup trop de cette équipe, alors que ce n'était que son premier grand tournoi » , clame Hugo Broos, international belge de 1974 à 1986. « On vient de très loin, balance de son côté Georges Leekens, sélectionneur de 1997 à 99 et de 2010 à 2012. Il y a quelques années pas très lointaines, tout le monde était très loin devant nous. On a progressé sur les cinq-six dernières saisons, mais le jeu ne se fait pas sur commande. Certes, le football belge a changé, est désormais respecté et les P'tits Belges sont devenus grands, mais ce n'est pas facile d'avoir une équipe directement performante comme l'Espagne l'a eu, c'est une évolution à suivre. »

Un passé défensif


Par le passé, la Belgique avait réussi quelques performances internationales dans les années 80 en atteignant le dernier carré de la Coupe du monde 86 et la finale de l'Euro 80, mais le jeu était alors tout autre. « Avant, on jouait assez défensif pour cacher nos défauts, analyse Leekens. Il y avait bien sûr quelques bons joueurs, mais pas la génération que l'on a maintenant – et celle qui suit –, donc c'était plus un jeu organisé. Quand tu es habitué à ça, tu ne trouves pas une autre identité sur un match ou sur une année, c'est un changement de nature profond. » De fait, la Belgique ne semble pas encore tout à fait sortie de son enveloppe de protection qui affuble ses joueurs de l'appellation de « P'tits Belges » inoffensifs qui sont bien contents avec une place d'honneur. Mais les Diables se soignent, d'après Leekens. « Désormais, les joueurs osent : ils partent à l'étranger par exemple, et ils y deviennent des stars : Kompany, Vermaelen, Vertonghen… Ils sont donc plus mûrs, plus durs et engrangent de l'expérience. »

« On ne connaissait pas ça en Belgique »


Mais cet afflux de talents bouscule fameusement les habitudes du Plat Pays. « On a toujours eu des bons joueurs, mais maintenant on a 20 bons joueurs, on n'a jamais connu ça en Belgique, place Broos. On était habitués à avoir des internationaux qui jouaient au pays, désormais il n'y en a plus qu'un ou deux. La situation est donc tout à fait différente et il faut s'y adapter. » Passée de pays de besogneux à celui de stars, la Belgique doit apprendre à vivre avec tout ce que cela implique : les choix, les manques d'automatisme, la concurrence… « La situation n'est pas non plus facile pour le joueur qui doit accepter de se retrouver sur le banc même s'il joue à Manchester City par exemple, glisse Broos. Et ça, on ne connaissait pas en Belgique, avant. Cela peut perturber un peu le collectif, c'est normal, mais je pense que tout le monde s'y fait petit à petit. »

Prête pour l'Euro ?


Qu'est-ce qui explique alors que les Belges parviennent par moments à proposer un jeu à la hauteur des espérances. Outre le facile « On ne peut pas être bon à chaque match » de Broos, Leekens souligne le changement de mentalité de l'adversaire. « Contre les États-Unis en Coupe du monde, on a fait un beau match parce que les Américains ont joué de manière très ouverte et surtout naïve alors que même l'Argentine n'a pas fait ça contre nous. Les hommes de Klinsmann nous ont donné l'occasion de développer nos qualités, mais si tu nous laisses l'espace, qu'on peut plonger dans ton dos, faire du un-contre-un, tu es mort. » Contrairement aux USA, les autres équipes s'adaptent donc désormais à la Belgique et ne la laissent pas s'exprimer comme elle l'entend. « Les adversaires ont désormais du respect pour la Belgique sur et en dehors du terrain, assure Leekens. Ils s'adaptent à nous, ce qu'ils ne faisaient pas avant. C'est donc bien plus difficile à gérer et c'est la dernière étape que la Belgique doit passer pour devenir une grande équipe. » Étape à franchir avant l'Euro 2016 ? Broos : « S'ils se qualifient pour l'Euro, ils auront déjà bien plus d'expérience, et là, je pense qu'on pourra exiger un peu plus, qu'ils évoluent chaque match à leur meilleur niveau. » Vivement.

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 5
Syndrome Pays Bas: Beaucoup de joueurs de talents, certains peut être légèrement surcotés, mais éparpillé dans trop de clubs ? (pour la melonite je sais pas si les belges en sont victimes).
Estebanana Niveau : CFA
Laissons leur du temps peut-être?

La Coupe du monde était leur première compétition depuis 2002 et ils vont en quarts de finale. Il y a pas ou quasiment pas un joueur qui a plus de 30 ans... Ils sont encore en phase de progression, Hazard, De Bruyne ça n'a même pas 25 ans.
Moi je ne suis toujours pas convaincu par Wilmots sur le plan tactique...
Ce qu'il nous manque avant tout, c'est un coach avec de vrais notions tactiques. J'adore Marc Wilmots et on ne le remerciera jamais assez d'avoir ramené la Belgique sur le devant de la scène. Mais il faut aussi savoir reconnaitre ces limites et certains signes ne trompent pas. Il n'arrive pas à faire cohabiter De bruyne et Hazard, nos deux meilleurs joueurs offensifs. Il n'a qu'un seul plan, utiliser la puissance de felaini devant et quand marouane n'est pas là, il n'a pas de plan B (on l'a vu contre les Pays de Galles). Il n'a pas battu une seule grande nation de football en 3 ans (désolé amis français mais je considère votre équipe du moment en rodage). Il est moins ambitieux que l'intégralité de ces joueurs qui eux, décrocheraient la Lune si ils le pouvaient. Et surtout (et c'est le pire pour un pays connu pour sa modestie), il ne se remet jamais en question. Il est d'ailleurs le seul belge à avoir été satisfait à 100% du jeu qu'on a développé lors du mondial brésilien alors qu'on gagne nos trois matchs de poule péniblement (et avec un peu de chance) et que notre seul bon match de la compétition, contre les USA, on est à deux doigts d'encaisser le 1-0 à une minute des prolongations. Ne parlons pas du match contre l'Argentine où on a clairement joué pour ne pas perdre, au lieu de tenter de jouer pour le gagner. Alors je suis d'accord on s'est qualifié pour la derniere coupe du monde (dans un groupe plutot facile), on est encore bien placer pour se qualifier pour l'euro 2016 (dans un groupe archi simple et avec la nouvelle formule de l'euro à 24 pays, manquerait plus que ça), on est 2ème au ranking FIFA (qui ne vaut pas grand chose pour moi) et une passion magnifique se dégage dans l'entiereté du pays pour cette équipe (vu l'équipe qu'on a et le fait qu'on est souvent vite content, c'est logique) mais la vraie question à se poser, c'est si le niveau de l'équipe a vraiment évolué positivement depuis le début des prises de fonction de Wilmots? Et là la réponse est évidente, c'est non. Si cette formidable équipe veut un jour lutter pour les titres avec les grands et être un outsider crédible, on aura besoin d'un coach qui a plus d'épaisseur, d'expérience, de sens tactique.
C'est moi ou bien Witsel a un faux-air de S. Curry ?
En une seule phrase : "Notre sélectionneur, ce pâté d'Ardennes odieusement imbu de lui-même, est une immense tanche et il va, seul, réussir à nous gâcher cette génération en or"
Message posté par genoux
Moi je ne suis toujours pas convaincu par Wilmots sur le plan tactique...


Pourtant quand tu regardes sur l'ensemble de son mandat, il n'a pas fait tant d'erreurs que ça. C'est pas un Mourinho qui plante le bus, il aime le jeu offensif. Son équipe type est généralement la bonne. Je ne vois pas trop ce qu'un autre entraineur changerait fondamentalement dans cette équipe. Je lui reproche parfois de trop faire confiance à Witsel qui plusieurs fois a ralentit la machine mais depuis qu'il a titularisé Nainggolan, ça se passe beaucoup mieux. C'est d'ailleurs peut-être sa seule grosse erreur, ne pas avoir pris le Romain à la CDM. Après des petites erreurs, tous les coachs en font.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par GrandJojo
Alors je suis d'accord on s'est qualifié pour la derniere coupe du monde (dans un groupe plutot facile)


Non, faut pas déconner.

Croatie + Serbie + Pays de Galles, c'est pas "un groupe facile". C'est un groupe de qualification normal quoi.
Message posté par nononoway


Non, faut pas déconner.

Croatie + Serbie + Pays de Galles, c'est pas "un groupe facile". C'est un groupe de qualification normal quoi.



J'estime quand même que la Serbie n'est plus un foudre de guerre et que à part aller gagner chez eux qui est compliqué (et pour rappel sans les poteaux et un incroyable Courtois, c'est 2-0 pour la Serbie au quart d'heure). Quant au Pays de Galles, j'ai beaucoup de respect pour eux mais de un, il y a 3 ans, ils étaient vachement moins "forts" que maintenant et de deux, ca reste les Pays de Galles putain. Concentre toi sur ne pas laisser de l'espace à Bale et normalement ça passe. Il faut quand même avouer que depuis le début du mandat Wilmots, à chaque tirage au sort, il a eu un des groupes voir le groupe le plus facile.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par GrandJojo


J'estime quand même que la Serbie n'est plus un foudre de guerre et que à part aller gagner chez eux qui est compliqué (et pour rappel sans les poteaux et un incroyable Courtois, c'est 2-0 pour la Serbie au quart d'heure). Quant au Pays de Galles, j'ai beaucoup de respect pour eux mais de un, il y a 3 ans, ils étaient vachement moins "forts" que maintenant et de deux, ca reste les Pays de Galles putain. Concentre toi sur ne pas laisser de l'espace à Bale et normalement ça passe. Il faut quand même avouer que depuis le début du mandat Wilmots, à chaque tirage au sort, il a eu un des groupes voir le groupe le plus facile.


Bin non... En 2014, on a chopé un gros qui n'a pas un nom qui fait peur (Croatie) mais c'est une bonne équipe, la meilleur de l'Euro 2012 et une équipe volée pendant la WC 2014.

La Serbie qui aurait pu (du) mener 2-0 après 15 minutes, c'est vrai, mais tu peux refaire un paquet de matchs de foot comme ça ... Toutes les qualifs de "gros" pays ne se font pas avec des matchs pliés 3-0 après 15 minutes...

T'as un exemple de groupe difficile des qualifs de 2014, je veux
Bastien0016 Niveau : Loisir
Pourquoi la Belgique doit battre la Bosnie:

http://quatriememitemps.com/2015/09/03/ … la-bosnie/

Bonne lecture !
Toon Eastman Niveau : National
Note : 1
Parce que leur sélectionneur est assez limité tactiquement non ? Sérieusement, avec une génération pareille, je trouve ca dommage de ne pas avoir un entraîneur chevronné avec l'expérience pour envoyer du lourd.
J'ai rien contre Wilmots et mes collègues belges m'ont déja expliqué en long et en large tout le bien qu'il avait fait à leur équipe nationale, mais quand je vois certains matchs comme contre le Pays de Galles ou même face à Israel (les changements de merde..) ça me parait plus que clair que le gars a sa tactique de base mais aucune solution de rechange et que si ca se passe mal c'est un peu à l'exploit individuel.

Depuis la coupe du monde, perso je n'ai vu absolument aucune évolution dans leur jeux ni en bon ni en mauvais. Et je ne dit pas ça juste pour critiquer au contraire, j'aime vraiment bien cette équipe et c'est plutôt de la frustration de ne pas les voir jouer comme ils pourraient. Le match au stade de France était franchement plaisant même si on se prend une dégelée, du beau jeux, du pressing, de la finition, et puis 3 jours après contre le Pays de Galles, plus rien, un but à la con et quasiment pas d'occasion. Même si le Pays de Galles étai hyper bien organisé défensivement, avec les joueurs à disposition y doit y avoir moyen de faire mille fois mieux.

Bref tout ca pour dire, vous avez un an pour arranger ça et faire en sorte que ni les italiens ni les espagnoles ne viennent gagner l'euro chez nous. Je compte pas les allemands parce que, pour qu'ils ne gagnent pas, il faudrait qu'ils se sabotent eux même. Et l'EdF... No comment on y sera, qualifié d'office certes, mais on y sera et c'est déja bien

PS: Klopp est dispo à partir de décembre, on sait jamais, ca vaut le coup d'essayer
Message posté par GrandJojo


J'estime quand même que la Serbie n'est plus un foudre de guerre et que à part aller gagner chez eux qui est compliqué (et pour rappel sans les poteaux et un incroyable Courtois, c'est 2-0 pour la Serbie au quart d'heure). Quant au Pays de Galles, j'ai beaucoup de respect pour eux mais de un, il y a 3 ans, ils étaient vachement moins "forts" que maintenant et de deux, ca reste les Pays de Galles putain. Concentre toi sur ne pas laisser de l'espace à Bale et normalement ça passe. Il faut quand même avouer que depuis le début du mandat Wilmots, à chaque tirage au sort, il a eu un des groupes voir le groupe le plus facile.


C'est pas ça, justement, l'interet d'être n°2 mondial au classement Fifa ?
ManodesMontagnes Niveau : CFA2
Oh non je te rassure...

Entre la Serbie qui, mis à part à domicile, n'a plus trop de quoi faire peur aux "gros" européens et le Pays de Galles dont les arguments principaux ne sont rien d'autre que le gros mental du vieux barbu britannique couplé à deux individualités esseulées en pointe ou comme des "hommes à tout faire"... C'était bien un groupe normal, mais composé d'une tête d'affiche et de quelques équipes moyennes à faibles, rien de plus...

Autrement dit, rien qui te permette de juger du niveau Belge contre les gros poissons.

Sinon, totalement d'accord sur l'absence globale de remise en question ! Certes, c'est pas à un groupe de gamins inexpérimentés de le faire, quel que soit leur niveau... Mais on pourrait s'attendre au vu de l'effectif à avoir un coach refusant l'idée de ne pas envoyer du boudin, s'y acharnant, et c'est pas le cas. De ce côté là, le Wilmots est une tanche irrespectueuse du fond de jeu.

Aussi dans l'élaboration du calendrier général des Belges sur les deux dernières années, j'en étais venu à me demander comment on pouvait ne pas profiter des quelques amicaux permis pour enfin avoir l'occasion se jauger contre ces fameux gros. Les avis extérieurs viennent se plaindre du fait que la Belgique est aujourd'hui considérée dans le football, alors que les uniques "tests" ont été faits sur des adversaires faiblards dont la survie repose sur le jeu défensif. Tu m'étonnes qu'une grande nation comme l'Argentine va pas te faire de cadeau en quarts de finale de CdM, ils s'attendait à quoi le Leekens ? Une bonne solution serait peut être d'organiser des amicaux intéressants qui les permettraient de se jauger contre de gros adversaires qui les considèrent, mais plus modérément au vu de l'enjeu...

Une marge de manoeuvre réduite, des bonnes mises en jambes qui nécessiteront deux ou trois exploits individuels pour être abouties (et donneraient de la confiance à ces gars comme Hazard, De Bruyne & Co), la mise en place d'automatismes et peut être, en cas de contre-performances répétées, une remise en question tactique et du coaching... Voilà, que demande le peuple ?
Pour moi la première raison est simple: le jeu international est moins abouti que le jeu de club car les gars ne s'entrainent pas toute l'année ensemble... et c'est valable pour quasiment toutes les sélections.

Les 2 sélections qui dérogent à cette règle: la sélection espagnole et la sélection allemande.. ont un noyau de titulaire issu majoritairement de deux formations (respectivement Real/Barça et Münich/Dortmund).

Par ailleurs je rejoins le dernier paragraphe, actuellement la Belgique doit porter le poids de sa nouvelle réputation: les équipes défendent très regroupées contre elle, refusant de laisser le moindre espace, et profitant des contre-attaques (et on arrive à des scénarios comme contre les Gallois: une erreur individuelle coute un but, et on manque de réussite derrière).
Et aborder ces matchs là est sans doute ce qu'il y a de plus dur pour une équipe qui grandit.

Par ailleurs il ne faut pas perdre de vue, qu'on a qu'un seul joueur qui a participé à des demis ou finales de la LDC: Courtois... les Kompanys, Hazard, De Bruyne, Witsel, Fellaini, etc... sont encore vierge de cette expérience, qui si l'on regarde les derniers vainqueurs de grande compétition est nécessaire, voir indispensable.

Personnellement sachant qu'en football la perfection n'est que très rarement atteinte, je suis plutôt content des diables sur ces dernières années... (après 12 ans de pains noir...) la chose qui m'a le plus déçu c'est qu'ils ont semblé flotter mentalement sur un petit nuage lors des premiers matchs de qualification pour l'Euro...
Calle Infierno Niveau : District
Je trouve l'auteur un peu sévère sur l'indigence de notre jeu aux qualifs de la CDM14. Si je suis entièrement d'accord sur le côté soporifique depuis la CDM, il y avait eu quelques belles séquences de jeu en qualifs! Mais encore une fois, tout le problème réside dans la finition et dans le fait qu'on a une équipe un peu trop "gentille", pas capable de presser comme des chiens pour l'ouverture. Dans cette optique là, un Naingollan est plus que bienvenu.

Après, en regardant nos joueurs, on est beaucoup plus à l'aise en jouant en contre et c'est comme ça qu'on a réussi à faire déjouer nos adversaires les plus sérieux (Serbie à Belgrade, Croatie à Zagreb, les USA en mode open bar et la France à Paris).

Bref, une remise en question s'impose pour Marc, ainsi qu'une titularisation de Michy, le bonhomme le plus prometteur qu'on ait en 9!
Message posté par GrandJojo
Ce qu'il nous manque avant tout, c'est un coach avec de vrais notions tactiques. J'adore Marc Wilmots et on ne le remerciera jamais assez d'avoir ramené la Belgique sur le devant de la scène. Mais il faut aussi savoir reconnaitre ces limites et certains signes ne trompent pas. Il n'arrive pas à faire cohabiter De bruyne et Hazard, nos deux meilleurs joueurs offensifs. Il n'a qu'un seul plan, utiliser la puissance de felaini devant et quand marouane n'est pas là, il n'a pas de plan B (on l'a vu contre les Pays de Galles). Il n'a pas battu une seule grande nation de football en 3 ans (désolé amis français mais je considère votre équipe du moment en rodage). Il est moins ambitieux que l'intégralité de ces joueurs qui eux, décrocheraient la Lune si ils le pouvaient. Et surtout (et c'est le pire pour un pays connu pour sa modestie), il ne se remet jamais en question. Il est d'ailleurs le seul belge à avoir été satisfait à 100% du jeu qu'on a développé lors du mondial brésilien alors qu'on gagne nos trois matchs de poule péniblement (et avec un peu de chance) et que notre seul bon match de la compétition, contre les USA, on est à deux doigts d'encaisser le 1-0 à une minute des prolongations. Ne parlons pas du match contre l'Argentine où on a clairement joué pour ne pas perdre, au lieu de tenter de jouer pour le gagner. Alors je suis d'accord on s'est qualifié pour la derniere coupe du monde (dans un groupe plutot facile), on est encore bien placer pour se qualifier pour l'euro 2016 (dans un groupe archi simple et avec la nouvelle formule de l'euro à 24 pays, manquerait plus que ça), on est 2ème au ranking FIFA (qui ne vaut pas grand chose pour moi) et une passion magnifique se dégage dans l'entiereté du pays pour cette équipe (vu l'équipe qu'on a et le fait qu'on est souvent vite content, c'est logique) mais la vraie question à se poser, c'est si le niveau de l'équipe a vraiment évolué positivement depuis le début des prises de fonction de Wilmots? Et là la réponse est évidente, c'est non. Si cette formidable équipe veut un jour lutter pour les titres avec les grands et être un outsider crédible, on aura besoin d'un coach qui a plus d'épaisseur, d'expérience, de sens tactique.


JE suis pas trop d'accord avec ta vision des matchs de coupe du monde... sur les 3 rencontres de poules ont fini beaucoup mieux physiquement que l'adversaire... alors certes Wilmots est pas le tacticien le plus subtil, mais il a su gérer les aspects physiques de rencontres dans des conditions climatiquess pas évidentes...

Quant à dire que l'équipe n'a pas progressé, c'est occulter l'évolution de l'attitude tactique de nos adversaires... qui comme je l'ai mis dans mon commentaire, aujourd'hui défendent regroupée en flippant de nous laisser le moindre espace.... et apprendre à jouer contre ces équipes ça demandent du temps (ce que n'a pas tellement un sélectionneur).

Puis on l'a bien vu lors de la rumeur Wilmots à Schalke: la FEDE Belge a pas mieux sous la main.. et même si je suis pas toujours d'accord avec ces choix et qu'ils donnent une impression de ne jamais se remettre en cause (ce que je pense être une attitude de façade face au média, pour protéger le groupe), Wilmots dans les conférences de presses d'avant match, ne se trompent jamais sur la description qu'il fait du jeu adversaire.... et si ce n'est pas un génie tactique, il prépare correctement les rencontres.

Par contre je suis d'accord sur la dépendance à Fellaini pour scorer, on dirait que les autres ont peur de marquer parfois.
Comme dit précédemment je pense que le plus gros problème de la Belgique, c'est le sélectionneur. Il était l'homme de la situation pour ressouder le groupe. Après des années de galère, des nuls contre le Kazachstan ou contre l'Azerbaïdjan dans un match décisif pour la qualification, il fallait quelqu'un capable de remotiver cette équipe, de remonter une équipe soudée.

Ca a été fait mais après il faut quelqu'un qui puisse faire de la Belgique une top nation mondiale. Le jeu lors de la Coupe du Monde était horrible. Et là les erreurs du coach étaient flagrantes. J'avais l'impression que l'équipe manquait d'idée, montait sur le terrain sans que l'entraineur sache vraiment quoi faire. Contre l'Algérie, la compo de départ était déjà truffée d'erreurs. On aurait dit "tiens les journalistes, vous pensez deviner ma compo? Ben voilà je vous sors une surprise même si ça affaiblit mon équipe". Mais le plus flagrant, ça se passe contre l'Argentine. Ils sont menés et à ce moment on sent que jamais ils ne sauront remonter ce but, les joueurs ne savaient pas quoi faire. Et puis les 15 dernières minutes qui consistaient à balancer des longs ballons devant et en dernier recours faire remonter Van Buyten sur l'échiquier et le placer en attaquant de pointe, c'est vraiment de l'impuissance.

Maintenant en plus les équipes connaissent la Belgique, c'est simple ils jouent toujours de la même manière. Du coup, s'il y a un entraineur correct en face avec un minimum de qualités dans son effectif, il neutralise sans problème les Belges. Et puis baser tout ton jeu sur Fellaini alors que dans ton équipe il y a des gars comme Eden Hazard ou Kevin de Bruyne, c'est de l'incompétence.

J'espère qu'il partira après l'Euro. Mais rien n'est moins sûr, il est très très gourmand. On l'a vu avec l'épisode Schalke cette année, ce n'est pas lui qui a refusé, c'est les Allemands qui ont stoppé les négociations. Il voulait 5 millions annuels alors qu'il n'avait jamais rien prouvé avec une équipe de club. Bon maintenant il est représenté par Jorge Mendes, peut-être que ça pourra aider.
André Chèvre Chenko Niveau : District
Message posté par ILOVEBAYERN
Pour moi la première raison est simple: le jeu international est moins abouti que le jeu de club car les gars ne s'entrainent pas toute l'année ensemble... et c'est valable pour quasiment toutes les sélections.

Les 2 sélections qui dérogent à cette règle: la sélection espagnole et la sélection allemande.. ont un noyau de titulaire issu majoritairement de deux formations (respectivement Real/Barça et Münich/Dortmund).


Moi je ne suis pas tout à fait d'accord. Regarde la liste des sélectionnés en équipe nationale et leurs clubs :

http://www.belgianfootball.be/fr/select … les-rouges

Il y a tout de même une certaine redondance non ? A part quelques exceptions, pratiquement tous les joueurs de l'équipe ont un coéquipier en club (voir 2/3/4) sélectionnés également.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 68