Pourquoi le PSG se lance dans l’eSport

En s’associant à Webedia et en recrutant des stars du jeu vidéo, le club parisien s’est offert une nouvelle filiale à fort intérêt stratégique, pour un investissement somme toute mineur. Une stratégie déjà couronné de succès.

Modififié
997 40
Alors que le spectre d’une égalisation plane depuis de longues minutes, l’arbitre met fin à toute cette pression accumulée de son sifflet. La foule, compacte, chauffée à blanc, toute acquise à la cause, peut exulter. Le PSG est sur le toit du monde. Mené 0-1 dès la 10e minute par Wolfsburg, le club de la capitale a su trouver les ressources pour revenir. C’est tout d’abord Gareth Bale qui a égalisé à la 56e, bien servi à l’entrée de la surface par Jérôme Boateng, après un corner mal renvoyé. Le sauveur se nomme Anthony Martial, entré en cours de jeu à la place de son compatriote Griezmann. Lancé dans la profondeur, accélération, frappe croisée du gauche, Neuer est battu. Derrière, il aura fallu tenir, faire tourner, se montrer solide en défense aussi. Mais les ressources mentales françaises ont fait la différence, pour un premier titre suprême.

Cette situation ne vient pas du futur, mais du passé. Le 31 octobre dernier plus précisément. Ce jour-là, le PSG est devenu champion monde, de FIFA17, en raflant l’ESWC (l’une des deux compétitions majeures) à la Paris Games Week. Un succès manette en main portant la patte de Lucas « DaXe » Cuillerier, seize ans, lycéen, recruté peu de temps auparavant et grand espoir de la discipline. Un jeune homme visiblement comblé, bien cintré dans son maillot floqué à son nom ; le même que celui des footballeurs, à la seule différence du sponsor remplacé par la mention « eSports » . Il peut soulever la coupe, brandir le chèque de 8 000 euros, et dégainer le discours d’après-match : « C’est un rêve de gosse qui se réalise. Avoir le public derrière moi, c’était très fort. Ça m’a beaucoup aidé, surtout quand j’étais mené. J’ai réussi à revenir et faire la différence en fin de match. Après j’ai essayé de faire tourner pour ne pas lui laisser d’occasions. » Du classique, bien formaté, belle image.

Tournée télé et mariage de raison


Quelques heures plus tôt, DaXe avait parlé de son « bonheur de rejoindre le PSG, son club de cœur. Une grande opportunité, un plaisir » , son souhait de « rencontrer les joueurs et faire une partie avec eux » , de la volonté de son nouveau président Nasser Al-Khelaïfi de « gagner » . Son coéquipier danois, August « Agge » Rosenmeier, encore alors champion en titre, embrayait sur le même ton dans un anglais parfait sur « la grandeur du PSG, un très grand club » et la qualité de l’encadrement. Un encadrement justement assuré par Bora « Yellowstar » Kim, légende vivante de League of Legends (LoL), récemment retraité et recruté en tant que directeur sportif. Bora, vingt-quatre ans, porte bien la chemise, manie le verbe avec aisance et sa compétence pour monter une équipe n’est plus à prouver, lui qui occupait déjà plus ou moins ce rôle en plus de son rôle de joueur. Autre chose que Patrick Kluivert. C’est pourquoi Bora s’est retrouvé à faire la tournée des médias : quotidiens, Téléfoot – avec un joli désaccord à propos de la notion de sport avec Liza –, Bourdin sur RMC, L’Équipe... DaXe s’est quant à lui retrouvé au lendemain de sa victoire sur le plateau du sémillant Darren Tulett sur beIn.

C’est que le PSG a de l’ambition dans le domaine et compte bien l’annoncer au monde entier. Tout a commencé avec une conférence de presse en grande pompe, en présence de Nasser himself. C’est d’ailleurs lui qui a eu le dernier mot : « L’eSport est le futur de notre activité et de notre marque. Le PSG a toujours besoin de gagner. Alors vous n’avez pas le choix, vous devez gagner. » Un message qu’il lançait à ses trois recrues, reçu 5/5. Mais il fallait aussi prendre note des mots de son directeur général adjoint, Frédéric Longuépée : « Pour devenir une grande marque, il est capital de parler au plus grand nombre et il est important d’aller parler aux nouvelles générations, là où elles sont. L’eSport nous est apparu comme une évidence, c’est une audience de plus de 250 millions de fans dans le monde. » Surtout sur le marché asiatique, cible avoué du club, et des jeunes. La démarche s’explique ainsi finalement : l’eSport est en pleine croissance (la société d’études Newzoo estime que son économie devrait atteindre le milliard de dollars d’ici 2019), son public est le même que celui visé par les clubs traditionnels, les deux entités peuvent s’aider mutuellement (notamment sur les réseaux sociaux, où Yellowstar pèse par exemple 330K followers), et les passerelles facilement applicables. C’est ainsi que DaXe a rendu visite aux aficionados de la manette de l’effectif d’Emery (Marquinhos, Lucas, Di María, Pastore, Matuidi) au centre d’entraînement dans la foulée de son titre pour une session FIFA, au cours de laquelle il n’a évidemment jamais perdu.

Si le mariage est des plus logiques, restait à déterminer le contrat. Le PSG aurait pu seulement sponsoriser des joueurs de FIFA, comme le font Wolfsburg, West Ham ou dernièrement Monaco. Un maillot sur les épaules, un peu d’équipements, l’obligation de faire évoluer son équipe avec la tenue du club, et un investissement minimal. Ou alors emprunter le même chemin que Schalke 04, qui s’est payé une team déjà établie de LoL et la licence avec, pour un résultat plutôt décevant (une descente). Mais le club de la capitale a choisi de construire. Pour cela, il s’est rapproché de Webedia, la nouvelle nébuleuse des internets français, et plus précisément de sa dernière acquisition, Bang Bang Management, une structure spécialisée dans la gestion, la représentation et l’encadrement de talents eSport. C’est ainsi que Bora est arrivé, ainsi que Alan « Zal’ » Brin, coach FIFA, connu pour son travail avec Bruce Grannec, lui aussi chez Bang Bang.

sOAZ incomming ?


LoL semble à terme la véritable ambition du PSG, le jeu disposant d’un public bien plus important et d’un circuit organisé sans commune mesure avec FIFA. Bora va ainsi monter une gaming house à Berlin (lieu des rencontres du championnat de LoL) et tâcher de recruter deux joueurs sud-coréens, référence de la discipline, pour épauler « trois espoirs  » européens. Un projet finalement pas si éloigné du footballistique. Toujours est-il que FIFA présente une vitrine plus facilement exploitable et explicable aux non initiés. Prenons exemple sur la Legia eSports Cup, la première compétition organisée entre joueurs FIFA de clubs de football professionnels, organisée par le club polonais ce week-end et remportée par August « Agge » Rosenmeier. En demies, Agge s’est défait de Nathan « Sneaky » Nayagom, frais joueur de l’AS Monaco, avant de triompher du représentant de Schalke. Étaient aussi présents West Ham, Manchester City, l’Ajax, Valence, Wolfsburg, et le Sporting. Deux titres en deux tournois donc pour le PSG. N’en déplaise à JM Aulas, la suprématie mondiale pourrait bien se jouer à la Playstation.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Kame House Niveau : CFA
Comme y a pas le tiret, j'ai cru lire "Pourquoi le PSG se lance dans l’ESCORT" puis j'ai pensé à Vampeta et au bois.

Bon voilà, merci, bonne journée.
Je suis justement tombé hier soir sur une partie de ce fameux Daxe sur je sais pas quelle chaine. Ne jouant absolument pas à ce genre de jeu, j'ai été trés étonné par une chose: qu'un joueur sponsorisé PSG ne joue pas avec une équipe 100% PSG. Je me doute qu'il est logique qu'il prenne les meilleurs joueurs possible à chaque poste, ou tout du moins les plus complémentaires (si c'est possible sur ces jeux ...) mais ce serait bien plus classy de jouer avec son équipe sponsor. Et surement bien plus dur de gagner aussi. Hélas.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
j'y connais rien mais j'ai lu quelque part que le style ultimate team ou un truc du genre te permet de mettre tous les joueurs que tu souhaites dans ton équipe
Je sais pas trop quelles sont les règles, mais quand j'avais vu l'info le PSG bat Wolsfbourg, jme disais que l'Allemand (si tant est qu'il soit Allemand) devait être vraiment fort pour arriver en finale avec Wolsfbourg!
Et j'ai vu des images de la finale sur les chaines d'info et il me semblait qu'il a marqué avec Cavani. Donc ils ont le choix de prendre qui ils veulent et il garde Cavani en attaque?^^
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Apparemment il ne joue qu'avec des joueurs qui ont été annoncés au PSG ces 4 dernières années.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
J'imagine que les mecs choisissent les joueurs avec lesquels ils jouent le mieux ou sont le plus à l'aise.

Après, je t'avoue que je n'avais jamais entendu parlé de l'esport avant que le psg s'y mettent donc je suis une buse absolue dans ce domaine...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Et encore le foot c'est vraiment pas la plus grosse partie de l'e-sport.

J'étais tombé sur un docu qui parlait de League of Legends, et t'avais vraiment des équipes pros qui faisaient que ça. Les mecs déménageaient pour vivre tous ensemble, surtout en Allemagne, avec leur entraîneur et tout. Ils jouaient genre 15h par jour, et faisait des compétions mondiales et vivaient de ça.

J'ai trouvé ça super intéressant, je connaissais pas du tout ce monde.

Après tout c'est un sport comme un autre.
Mouai, c'est comme la eSport Ligue 1 lancée par la LFP, je vois mal le joueur de Nancy jouer contre le PSG L'OL ou Monaco avec que des joueurs du club, y a trop d'écarts entre les joueurs pour que ça soit équilibré...

Pour LoL, ça va être tendu, mais on peut faire confiance à Bora pour batir une équipe compétitive from scratch, surtout si sOAZ le rejoint
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
C'était sur l'équipe 21, je suis tombé dessus par hasard aussi.

Je n'y connais pas grand chose mais comme dit plus haut, le tournoi était sous la forme ultimate team, c'est à dire que tu choisis ton club mais tu peux y sélectionner tous les joueurs que tu veux.

Donc là il avait pris le PSG mais avec des Neueur, Ronaldo etc.

Après je pense qu'il y a d'autres tournois avec les équipes standards.
Maurice Belette Niveau : DHR
En fait les compétitions se jouent à partir de cette année sur le mode FUT (Fifa Ultimate team) où le but est de construire l'équipe parfaite avec des cartes que tu achetes avec l'argent virtuel.
Donc refaire l'équipe du PSG n'a pas d'interet en plus de n'avoir aucune chance parce que potentiellement en face tu peux te retrouver avec une attaque Cristiano Ronaldo Hernan Crespo George Best
TheSupervisor Niveau : District
Ah c'est cool que la compétition FIFA se soit enfin tournée sur Ultimate team, ça permettra d'avoir des équipes sympa si ça se trouve.
Bon bah contre le plus apte à gagner est celui qui fera chauffer la CB...
Alors, en fait les championnats du monde se joue sur "Ultimate team". le but est comme le nom l'indique de créer la meilleur équipe possible. C'est pour cela que tu as Boateng (meilleur défenseur du jeu) avec Gareth bale ( meilleur ailier droit du jeu). Le but est de prendre les meilleurs joueurs du jeu. certaines légendes ( best, Pelé, Effenberg, Gullit...)ont meme leurs personnage dans fifa. La complexité du jeu est qu'il faut respecter les critères de cohésion, un joueur qui joue en liga s'entendra mieux avec un autre jouer de liga qu'avec un jouer de Bundes. Un joueur Francais joue mieux avec un joueur français. Tu ne peux pas lutter avec Areola dans les buts contre Ron Bale donc c'est impossible de jouer avec une seul équipe il faut mixer et c'est le charme de ce mode.
10 réponses à ce commentaire.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Webedia, les mecs qui ont tué allociné. Ca promet...
UnJourDeFoot Niveau : Loisir
Le e-sport est clairement à l'aube de son développement.

Il y a parfois plus de spectateurs sur les matchs e-sports (FIFA,LoL, et tous les FPS) que dans les stades, il est clair que le PSG a tout intérêt à se positionner dessus. Quant on voit le succès de la PGW, de la finale de LoL et du poids que cela commence à prendre dans les médias, et vu l'investissement minime que cela représente pour le club Qatari, ça apparait comme une évidence.
Contrairement à l'OM ce club americain, Sochaux ce club chinois ou encore Monaco ce club russe oui
Bon Sofoot c'est plus possible la, sur la touche bordel ????? Mais j'ai fait quoi non de merde ???

Quelqu'un sait comment on contacte les modos ?
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
J'ai +1 illimités donc je t'arrose quand je peux, mais je fais pas le poids contre soit une horde de Lyonnais, soit les multicomptes de Halfcab^^
6 réponses à ce commentaire.
FourFourTwo Niveau : Loisir
Alors je suis un grand fan d'esport (je suis allé à l'Iron Squid 2 et aux Nation wars 2 pour les connaisseurs) et de foot, mais Fifa je comprend pas ! Regarder un match de Fifa m'ennui au plus au points ...

Et pour troller : Lol c'est pour les noob, vive Dota 2 :)
Max_Payne Niveau : CFA
Haha mais Dota2 c'est incompréhensible!
First kill, last kill, assist, etc. Pour t'amuser faut jouer 100h avant !

Sur Heroes of the Storm c'est bien plus simple ! :p
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
HotS, le truc tellement casu que la souris te tombe des mains au bout de 5 minutes.

Dota c'est la vie, c'est sûr qu'il faut s'entrainer à last-hitter et à se placer sur la carte mais après c'est que du bonheur, 1K 2K ou 4K de mmr !
Max_Payne Niveau : CFA
Oui mais l'emballage Blizzard a marché sur mois pendant 2-3 mois. ^^
Mais j'ai lâché après cette période, je n'ai rien contre les moba mais c'est vraiment pas pour moi.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Bon vue que t'as l'air de t'y connaître tu vas pouvoir m'éclairer.

J'ai regarder vite fait un match du gus en question justement et j'ai pas été impressionné plus que ça. Dans le sens où les mecs faisaient rien de ouf, contrairement à certaines vidéos youtube qui traînent.

Donc est-ce qu'il sont vraiment si fort que ça, et savoir doser les passes / frappes, gérer les déplacements etc. est vraiment difficile?

Comme je ne joue pas, je n'ai pas trop de référentiel.
Maurice Belette Niveau : DHR
Si tu parles de FIFA les joueurs pros en competitons ne font rien de ouf pour la meme raison que les joueurs pros ne font rien de ouf en match IRL : parce qu'en terme d'efficacité et d'utilité généralement tu gagnes rien donc ils restent au basiques passements de jambes roulette feinte de frappe feintes de corps
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Ouai c'est ce que je me disais.

Mais du coup, est-ce qu'il y a une différence aussi importante entre un pro et un amateur sur FIFA que IRL?
Étant donné que la composante physique, qui est la principale différence, est supprimée.

En gros est-ce qu'un joueur amateur de FIFA se prendra une aussi grosse branlée contre un pro qu'un club de DH contre le Barca?
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Oui

La différence est énorme entre un pro et un amateur, il prendra sa fessée à 100%
TheSupervisor Niveau : District
Eh pas forcément, il pourrait même perdre sur un malentendu...

Le joueur compétitif FIFA a normalement des tonnes d'heures de jeu pour tout comprendre de ce dernier, et ne pas avoir de surprise (par exemple doser telle passe, etc). Et il travaille aussi le côté tactique du foot avec les compos, la disposition des joueurs, pressing, contre-attaque, jeu long, jeu court, etc...

Et un point extrêmement important dans l'Esport: le mental, après son impact varie selon les jeux, mais je ne pense pas me tromper pour dire que sur FIFA il a une grande place.
badaboumtiti Niveau : District
Je vais tenter de te répondre, en tant qu'honnête joueur de Fifa.

Les pros ont de plus :

- un entraînement plus intensif
- plus de talent, voir de compréhension de mécanique du jeu, comme comprendre quelle passe faire ou ne pas faire, quel dribble est utile ou pas...
- de l'expérience, en terme de matchs joués mais aussi dans des compétitions, jouer devant des milliers de personnes sur une chaise, c'est totalement différent que jouer en caleçon dans ton canapé chez toi.
Une différence aussi importante je ne suis pas certain. J'avais discuté avec un champion de France où il expliquait que pour gagner un tournoi il fallait surtout bien défendre... Et je le vois quand je joue avec des potes en division 1 alors que je n'ai mm pas de console. L'intelligence de jeu prime. Tu ne fais rien de magique. tu défends débout et tu interceptes. Je suis certain de connaître des amateurs qui tiendraient le match nul contre des pros!
Ce commentaire a été modifié.
Bah moi je ne joue plus aux jeux de foot depuis 8 ans mais je deboite toujours mes potes sur Fifa alors qu'ils s'y butent. Par contre, je suis incapable de gagner contre la console (intelligence de jeu totalement illogique pour moi).

Voila tlm s'en fout mais je voulais le dire :) Bref, j'ai plus qu'à réussir à faire croire à ma copine que jouer à la console, c'est du sport!
Mehmet Scholl Niveau : CFA
J'ai arrêté LoL y'a plus d'un an, ca m'a gavé ( surtout la communauté en fait ), bon petit niveau me concernant hein, je passais gold juste pour chopper le cadre et basta

Ce jeu me manque pas, j'ai basculé sur Hearthstone depuis quelques mois et j'y trouve beaucoup plus mon compte
TheSupervisor Niveau : District
Mais du tout, c'est bien le logo Gambit que t'as en avatar ? :D
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Exactement :)

Feu Gambit gaming qui me faisait rever à l'époque des Genja, Edward ( aka Gossu pepper ) Darien le génie qui a réussit a faire ban Warwick aux worlds, DiamondProx qu'on ne présente plus et sa majesté Alex Ich

Ahhh la saison 3, une putain d'époque ;)
TheSupervisor Niveau : District
Je connais la structure via CS perso !
Vu ton image d'avatar on pouvait se douter que tu avais joué à LoL ...
Le gros problème de ce jeu est clairement sa communauté. Si on est trop "vieux" (plus de 20 ans) c'est insupportable sauf avec des potes.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Alors je te laisse imaginer quand on a presque 2 fois 20 ans ;)
JestroGoal008 Niveau : DHR
Hearthston est un jeu bien sympa dans le sens où tu peux un peu faire autre chose pendant ta partie, genre être sur So foot
La ou Lol, que j'ai un peu essayé, c'est être focus toute ta game de 30/40 minutes
19 réponses à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
997 40