1. // Billet d'humeur
  2. //

Pourquoi le foot est meilleur que le travail du dimanche ?

Grand débat de société type « archaïsme français versus dictature des sondages » , le travail du dimanche sera-t-il la tombe d'une République laïque où tout s'arrête le jour du Seigneur ? Tout sauf le foot, qui a depuis longtemps pris possession d'un espace laissé vacant par le salariat. Et qui ne cédera pas facilement son territoire.

Modififié
44 14
On l'oublie souvent - contrairement à une idée trop répandue - si le dimanche est devenu le jour férié de la nation en 1906, le mouvement ouvrier n'y est pas pour grand-chose, ou si peu. C'est sous la double pression des employés , bref les « petits » des classes moyennes, et de l'armée que le Parlement impose le repos hebdomadaire, faisant plier, presque à son corps défendant, le patronat devant les grands impératifs de la défense nationale (l'armée a besoin de soldats reposés et prêts à ferrailler contre l’Allemand) et de la famille (la bataille démographique se cache fréquemment derrière celle des valeurs). Ironie de l'histoire, c'est au même moment que le foot vient fort à propos offrir d'occuper ce temps qui ne serait resté trop libre. Et bien qu'alors le journal L'Auto (ancêtre de L'Équipe disparu en 1945 pour collaboration) se soit clairement exprimé contre cette loi, le ballon rond sera l'un des grands gagnants de l'affaire. Désormais partout en France, le match du dimanche s'insinuera en repaire incontournable du calendrier de la vie sociale et locale. Alors risque-t-il d'y perdre des plumes avec la généralisation lente mais irrésistible du travail du dimanche ?

Premier touché, le foot amateur qui y perdrait forcément, bénévoles (travailleurs ou consommateurs), arbitres (qui doit lui aussi trouver les parquets flottants de son salon), voire des spectateurs. Dur en effet en ces temps de crise, surtout dans cette fameuse France périurbaine avec sa jeunesse précaire et ses quinquas endettés, d'imaginer qui que ce soit résistant à la tentation d'un tel complément de salaire. Si la pratique n'a cessé depuis dix ans d'empiéter sur la semaine avec les championnats du mardi ou du mercredi, le cœur ou le prestige n'en reste pourtant pas moins attaché aux rencontres du dimanche matin, et les incontournables yeux cernés des fêtards de Seine-et-Marne ou du Lot-et-Garonne. La dramaturgie unique du ballon rond peut-elle subsister si elle perd son unité de temps ?

L'union sacrée du dimanche ?

Deuxième victime collatérale, la fréquentation des stades. Déjà SOS Ligue 2 dénonce des matchs se déroulant le vendredi ou le lundi à 19h, date et horaire obstacles évidents à la venue des fans ordinaires dans les tribunes, pour le coup, en sens inverse, l'extension du domaine du salariat au 7e jour peut également faire fléchir les courbes, notamment dans les stades de seconde moitié de tableau. Sans oublier qu'on ne peut pas regarder son match de 17h dans les rayons de chez Ikea ou Bricorama.

Mais il reste un espoir : la mobilisation. Si quelques garçons coiffeurs sont parvenus à forcer au début du siècle dernier la représentation nationale à leur accorder 24h loin de leurs ciseaux, pourquoi ne pas rêver que devant la défaillance des syndicats, la complaisance des médias, l'inconsistance du gouvernement et l'hypocrisie de l'opposition, la conjonction des forces des maires et présidents d'AS ou de FC de districts, des ultras et indéps, de la Lfp et de la FFF, du CFC et de Téléfoot, ne parvienne à définitivement enterrer cette lubie pour bricoleurs et glandeurs du samedi. Ce sera toujours plus compréhensible que la grève contre les 75%, non ?

par Nicolas Kssis- Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Merci Nicolas ! Y en a marre de ces conneries, le dimanche c'est pour jouer au foot et dormir !
moucletche Niveau : DHR
sérieusement ?
autoriser le travail le dimanche ne signifie pas de facto autoriser à travailler 7 jours par semaine. Depuis que je vis dans un pays où c'est une pratique courante, je vais au supermarché le dimanche et je peux vous assurer que ce n'est pas la même caissière qu'en semaine. En France c'était un calvaire, tu y passais des heures le samedi parce que tous les actifs font la même chose, faute de choix. ça donnait des envies d'euthanasier les retraités qui auraient la possibilité d'y aller en semaine, comme à la Poste ou à la banque d'ailleurs. Au final, avoir les magasins ouverts les 2 jours de weekend ça te donne plus de liberté et donc moins de contraintes au consommateur pendant son temps libre. La plupart des matchs de L1 ne se jouent-ils pas le samedi ? si je vous accompagne dans le raisonnement capillo-tracté, le travail du dimanche pourrait donc attirer plus de monde au stade, et bénéficier aux droits TV.
lilian Gatoon Niveau : Loisir
D'accord avec toi moucletche
T'as raison moucletche . C'est quoi ce pays ou on t'empeche de faire tes courses tranquille le dimanche pour te permettre de gagner 20 minutes sur ton week end !

Pas notre probleme si c'est le seul jour pour certains parents pour passer du temps avec leurs gamins , ou si certains licenciés ne peuvent plus jouer au foot . Ce qui compte , c'est l'optimisation de notre temps libre à nous , pas celui des autres .
moucletche Niveau : DHR
et concrètement, qu'est-ce qui t’empêche de continuer à passer le dimanche avec tes gamins ? Je suis père aussi, mec. Je le répète, c'est une contrainte en moins.
moucletche Niveau : DHR
Si tu as la chance de travailler 5 jours par semaine comme moi, grand bien t’en fasse. Je n’oublie pas cependant pas mes années de galère entre CDD et intérim pour payer le loyer, ni les gens qui sont aujourd’hui dans la même situation ou pire encore, sans activité ni revenus.

En autorisant le travail le dimanche, il va falloir légiférer quoi qu’il arrive. Dans ce cadre tu peux très bien imaginer une limitation du temps de travail à 5 jours par semaine. Voir 6 en comptant ce dernier en heure sup’ (par exemple rémunéré à +50% histoire de dissuader l’employeur d’y avoir recours systématiquement). Le reste du temps tu en fais profiter à un nouvel employé. Je suis convaincu que bon nombre d’étudiants, intérimaires ou chômeurs seraient preneurs de ce genre de travail à temps partiel, apportant un complément de revenu non négligeable.

Maintenant, si tu préfères faire autre chose de ton dimanche, encore une fois je ne vois pas le problème, c’est ton choix. Mais tu ne m’ôteras pas l’idée que tu as une curieuse conception de la solidarité. Rien ne t'oblige a accepter un job, mais n'en prives pas ceux que ça intéresse stp.
volontaire82 Niveau : Loisir
@moucletche

evidemment que pour les personnes concernés que tu présentes, comme les étudiants par exemples, travailler le dimanche est un bonus exceptionnel, mais au fond pourquoi ? Parce que s'ils ne travaillent pas le dimanche ce n'est qu'une misère qu'ils reçoivent toute les semaines..

Si ces gens là n'étaient pas payés une misère toute la semaine ils ne seraient pas obligés de faire ces heures sups surpayés, en gros l'entreprise fait coup double, elle a pas besoin de payer ses salariés des masses puisqu'ils taffent aussi le dimanche et donc s'offrent des bonus impossibles à négliger pour un étudiant dans la réalité économique actuelle, et en plus s'offre des journées d'ouverture supplémentaires. Mais bon au final sur TF1 on te présente Michel, tout content, son brico dépot est ouvert et d'ailleurs il comprend même pas que cette sale génération de branleur se force pas à taffer le dimanche
Non mais encore heureux " qu'on puisse imaginer " une limitation de temps à 5 jours par semaine " voir 6 " .

En quoi t'en fais profiter un nouvel employé ? Toutes les études montrent que les supermarchés n'augmentent pas leurs profits en ouvrant le dimanche , sauf en zone de haute fréquentation estivale ( d'ou l'autorisation déja effective dans ces zones ) . L'augmentation de masse salariale est très relative et concerne très majoritairement des emplois précaires . Tu parles toi meme d'emplois à temps partiels .

Et j'adore " le rien ne t'y oblige " .
Pour avoir travailler en supermarché dans ces zones , le travail le dimanche n'est pas optionnel , il est obligatoire .
Et dans une société avec un tel taux de chomage , tout oblige à accepter ce qui se présente . Là encore , tu le dis toi meme : " Je suis convaincu que bon nombre d’étudiants, intérimaires ou chômeurs seraient preneurs de ce genre de travail h temps partiel " . Merci infiniment pour ta philanthropie .

Mais bien sure , c'est moi l' individualiste qui " prive " d'honnetes gens d'un travail que l'on est libre d'accepter ou refuser ...
moucletche Niveau : DHR
@manus: tu d'indignes mais nos propos respectifs ne sont pas incompatibles Il faut légiférer pour encadrer le travail dominical. Mais l'interdire n'apporterait aucune solution.
Ba bien sur que nos propos sont incompatibles . Tu cherches une solution là ou je ne vois pas de probleme . Pour moi c'est le travail dominical le probleme .

" Mais il reste un espoir : [...]la conjonction des forces des maires et présidents d'AS ou de FC de districts, des ultras et indéps, de la Lfp et de la FFF, du CFC et de Téléfoot, ne parvienne à définitivement enterrer cette lubie pour bricoleurs et glandeurs du samedi. "
Derriere le ton humoristisque je vois une prise de position crédible du football vis à vis du travail dominical dans le futur .
moucletche Niveau : DHR
@volontaire : je ne sais pas, TF1 n’est pas diffusé ici. Peut-être que Michel a été casté pour réciter son texte. Peut-être que Michel est né au sortir de la 2ème Guerre Mondiale et n’aura pas connu les RTT. Ce n’est pas le problème je crois, puisque ni toi ni moi ne serions dupes de son discours. Pour ce qui est des « salaires de misère », moi aussi j’aimerais vivre dans une société du plein emploi à 2000€/mois minimum mais à priori ça semble compromis alors, très pragmatiquement, je considère que « un peu » c’est mieux que « rien ». Ce n’est pas l’utopie mais ça va dans le bon sens (en étant correctement encadré par le législatif afin d’éviter les abus n’allant pas de le sens de sa promulgation, ça va sans dire mais visiblement ça va mieux en le disant).

@manus : tu ne vois pas le problème ? ah bon bah on change rien alors, on reste sur les acquis du plan Marshall et des 30 glorieuses. Le chômage, c’est un problème de pauvres après tout. On n’augmente surtout pas le temps de travail disponible à se répartir. Pourquoi s’adapter et se creuser la nénette si ça fait des années qu’on fait autrement ? Bon, ça marche moyen, mais ça permet de râler sans se demander comment font les voisins. Et puis je suppose que dans ton raisonnement, la majorité des demandeurs d’emploi ont une licence de foot, laquelle a priorité sur leur pouvoir d’achat ? Et puis il ne faudrait pas priver un pays laïc de sa Messe quand même.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas de probleme ,je dis que c'est le travail dominical le probleme sur ce sujet . Comme je l'ai écris avant , c'est faux de croire que le travail dominical va créer de l'emploi .

Quand au reste de ton post j'ai rien compris : les 30 glorieuses , la messe (etc) je vois pas la rapport , et les propos que tu me pretes je vois pas d'ou ils sortent .

Et puis j'arrete là , je perds mon temps libre ;)


moucletche Niveau : DHR
et sinon, c'est pas en collant des -1 qu'on fait avancer le débat. Je n'insulte personne et ai encore le droit d'exprimer une opinion
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par moucletche
@volontaire : je ne sais pas, TF1 n’est pas diffusé ici. Peut-être que Michel a été casté pour réciter son texte. Peut-être que Michel est né au sortir de la 2ème Guerre Mondiale et n’aura pas connu les RTT. Ce n’est pas le problème je crois, puisque ni toi ni moi ne serions dupes de son discours. Pour ce qui est des « salaires de misère », moi aussi j’aimerais vivre dans une société du plein emploi à 2000€/mois minimum mais à priori ça semble compromis alors, très pragmatiquement, je considère que « un peu » c’est mieux que « rien ». Ce n’est pas l’utopie mais ça va dans le bon sens (en étant correctement encadré par le législatif afin d’éviter les abus n’allant pas de le sens de sa promulgation, ça va sans dire mais visiblement ça va mieux en le disant).

@manus : tu ne vois pas le problème ? ah bon bah on change rien alors, on reste sur les acquis du plan Marshall et des 30 glorieuses. Le chômage, c’est un problème de pauvres après tout. On n’augmente surtout pas le temps de travail disponible à se répartir. Pourquoi s’adapter et se creuser la nénette si ça fait des années qu’on fait autrement ? Bon, ça marche moyen, mais ça permet de râler sans se demander comment font les voisins. Et puis je suppose que dans ton raisonnement, la majorité des demandeurs d’emploi ont une licence de foot, laquelle a priorité sur leur pouvoir d’achat ? Et puis il ne faudrait pas priver un pays laïc de sa Messe quand même.


Je dis juste qu'en s'attaquant à ce travail du dimanche on ne fait qu'effleurer la surface et on ne s'attaque pas au vrai fond du problème.. espérer un salaire digne pour tout ces gens est peut-être utopiste, mais si l'on raisonne en se disant qu'il faut mieux se soumettre parce que c'est mieux que rien on finit par accepter tout et n'importe quoi.. d'abord le travail le dimanche et quoi ensuite ? Si on finit par montrer aux entreprises qu'elles ont le droit de faire ce que bon leur semble avec les emplois des gens on leur laisse un pouvoir énorme et dangereux..
D'autant plus que celles ci vont outre les lois en place (cf les ouvertures le dimanche récentes pourtant interdites..)

Quant à ce cher Michel tu auras je l'espère compris que ce n'était qu'un trait d'humour, un peu grossier certes, mais bon que veux tu la misère du raisonnement de certains parfois me fait bondir haha..

Et c'est vrai que c'est ridicule de mettre des -1 ou +1 simplement lorsqu'on est pas d'accord avec la personne, après tout toi tu argumentes et c'est suffisamment rare sur les forums de foot pour que ce soit souligné..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
44 14