En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 35e journée
  3. // PSG/Valenciennes

Pourquoi le dernier titre du PSG date d'il y a 19 ans ?

1986. 1994. 2013. Fondé en 1970, le PSG va sans doute braquer son troisième titre de champion de France, dix-neuf ans avant après le dernier. Une éternité. Surtout pour un club comme le PSG. Pourquoi a-t-il mis autant de temps avant de revenir tout en haut de l'affiche ?

Modififié
Parce que l'OL

2002-2008. Un septennat aux couleurs de l'OL. Pendant ce temps, le titre de champion de France n'est pas accessible. Et encore moins au PSG en dépit d'une belle place de dauphin en 2004. Cette mainmise sur le championnat empêchera le club de la capitale d'exister. Aussi bien médiatiquement que sportivement. Ce n'est d'ailleurs pas anodin si les Franciliens connaissent leur pire classement durant cette domination avec un millésime 2008 ô combien flippant puisqu'ils se sauvent de la relégation à Sochaux, lors de l'ultime journée sur un doublé d'Amara Diané. Durant les années 2000, le PSG est également en pleine mutation. L'après Michel Denisot est un cauchemar. C'est également la fin de l'ère Canal Plus, l'arrivée laborieuse de Colony Capital, les conflits ouverts entre les supporters et la valse des coachs et des présidents. Le modèle lyonnais est à l'opposé. On parle stabilité et confiance. Le fossé est immense. Le PSG va de travers pendant une belle décennie et souffre d'un complexe d'infériorité. Alors que Lyon est devenu le club référence en France, le PSG est devenu une équipe de seconde zone. Un club en décrépitude où le bordel est permanent. Malgré tout, les Franciliens sont capables de beaux coups en coupes (2004, 2006, 2008, 2010), mais rien de plus. Oui, le PSG de 2000 à 2010 est sans doute le plus triste de l'histoire en dépit de joueurs exceptionnels (Pauleta, Ronaldinho, Okocha, Heinze, Anelka, Sorin, Pochettino...).

Parce que Luis Fernandez

Sans aucun doute l'homme le plus amoureux du club de la capitale. Mais on le sait, l'amour rend aveugle. Joueur adulé et pierre angulaire du premier titre de 1986, Luis débarque sur le banc de la capitale durant l'intersaison 1994 en lieu et place de Jorge. Le PSG vient de valider son second titre de champion de France et possède un effectif haut de gamme (Lama, Ricardo, Roche, Guérin, Ginola, Raï, Valdo, Weah, etc.). Sauf que le jeune entraîneur français n'arrivera jamais à en braquer un autre. Pis, en 1996, il compte dix points d'avance sur Auxerre à la trêve, mais perd son groupe sur la phase retour. Pour la finale de la Coupe des coupes, on lui colle Yannick Noah dans les pattes pour récupérer le vestiaire. L'humiliation ultime...
Chambreur à l'entraînement et dans la vie, surtout quand il tape le carton, Luis est proche de ses joueurs. Trop. Et quand les résultats ne suivent pas, le groupe explose. Illustration avec une anecdote qui date du printemps 1995. Lors d'une promenade matinale avant la réception de Martigues – lanterne rouge du championnat – Youri Djorkaeff et Daniel Bravo décident de regagner l'hôtel. Furax, Luis les fait débuter sur le banc le soir-même, le PSG ne s'impose pas au Parc (0-0) et rate l'occasion de passer devant Nantes à trois journées de la fin. Plus tard dans la soirée, Fernandez est encore furibard et convoque les deux joueurs.
«  Alors ? balance Fernandez.
- Alors quoi ? lui répond Bravo.
- J'avais raison ou pas ?
- Tu avais raison sur le fond, mais pas sur la forme. Tu aurais dû nous mettre une amende et non pénaliser toute l'équipe. Je reconnais qu'on a eu tort, même si j'avais une raison pour ne pas faire la promenade...
- Laquelle ?
- J'avais froid. Je n'étais pas couvert.
- Pourquoi n'as tu rien dit ?
- Tu m'as parlé comme à un chien dès le départ, je n'avais pas envie de t'expliquer les choses. »
Voilà, le PSG de Luis Fernandez, c'était ça. Une école de la grande gueule. Un club qui explose car l'entraîneur n'est pas capable de maintenir son groupe sous pression en championnat. C'est une cour d'école. C'est le bordel. En coupes, pas de souci, le club est à l'aise (doublé coupe en 1995, 1998, C2 en 1996, etc.), mais sur 38 journées, ce n'est pas possible. Le club ne sait pas faire. Et Luis encore moins. Suffit de voir son retour aux affaires en 2000. Avec un quatuor Okocha-Arteta-Anelka-Ronaldinho, le PSG n'accroche même pas le podium. Au final, Luis Fernandez restera l'entraîneur qui a mis Ronaldinho sur le banc de touche.

Parce que le pari jeune de banlieue

On est à l'été 2000 et le PSG va rejouer la Ligue des champions. Canal se décide à sortir le chéquier et le club part sur un projet fou : les jeunes. Ainsi, Dalmat, Mendy, Distin, Luccin et Anelka débarquent dans la capitale. L'idée de Jean-Lamarche, alors directeur sportif, c'est de tout miser sur des jeunes prometteurs, mais aussi sur le centre de formation. En fil rouge, on a envie de rassembler autour du club, notamment en région parisienne, véritable vivier de jeunes talents. En tout, le PSG claque 500 millions de francs sur le marché et son président, Laurent Perpère, assume : « On vise le titre et les quarts de finale de Ligue des champions. » On parle de club « génération rap » . N'importe quoi donc. La presse s'engouffre dans la brèche et joue la carte hip-hop à fond. Ça va durer trois mois avant de partir en couilles. Au cœur de l'hiver, Nicolas Anelka suggère à son entraîneur, via son site internet, de jouer avec un meneur de jeu axial. Sympa, il lui suggère le nom de son pote Fabrice Abriel, dont les intérêts sont à l'époque gérés par ses frangins. Bonnard, Bergeroo balance une punchline en conférence de presse le lendemain : « Si je commence à prendre les cousins et les amis, on va finir à vingt-cinq... » Ambiance. La greffe ne prend jamais et les jeunes n'arrivent pas à prendre le pouvoir. Et comme Perpère n'a pas les épaules, le club est instable. La suite ? On la connaît. C'est la défaite de Sedan (pas celle de 1870) et le retour de Luis aux affaires. Une fausse bonne idée. Une de plus.

Parce que Colony Capital

Le fonds de pension américain aura la lourde tâche de passer après Canal Plus et avant QSI. Moins médiatique que le premier, beaucoup moins riche que le second, CC et sa tête de pont Sébastien Bazin ont connu le PSG au fond. Peu de titres, des morts dans les conflits entre supporters et, surtout, le match symbole de la lose parisienne. Automne 2007, le PSG de Paul Le Guen pointe à la 14e place après dix journées. Le club apprend la mort de Francis Borelli, son plus charismatique président. Quatre jours après le décès, le club lui rend hommage lors de la réception de Rennes. Les Bretons s'amusent sur le pré (victoire 3-1). Alain Cayzac a honte du spectacle proposé. D'autant qu'il avait convié dans la corbeille du Parc l'épouse et les enfants de Francis Borelli. « Cette défaite a terni l'hommage à Francis » , déclare Cayzac. Il faut agir et Le Guen frappe un grand coup. Pour le déplacement à Valenciennes, la semaine suivante, il aligne cinq minots sans expérience (Arnaud, N'Gog, Sankharé, Ngoyi et Sakho, promu capitaine) pour piquer ses cadres. Dans le vestiaire, c'est la fissure. Rebelote une semaine plus tard contre Lyon où Pauleta traîne son spleen sur le banc... Médiatiquement, Colony Capital est dépassé et se fait humilier en coulisses. Lors du mercato d'hiver suivant, Yoan Gouffran décide de faire un « fuck » au club en dépit de la signature d'un pré-contrat et préfère rester à Caen. C'est un séisme médiatique. Dans la foulée, ils sont nombreux à refuser de rallier la capitale durant la fenêtre hivernale (Fred, Tiago, Krasić, Ziani). Mais ce n'est rien à côté du flop Souza-Santos qui clôture le mercato. Une double arrivée qui a pour conséquence l'éloignement définitif entre Paul Le Guen et Alain Roche, le responsable de la cellule recrutement. Le PSG sauvera sa tête in extremis, six mois plus tard, sur la pelouse de Bonal. Le PSG de Colony, c'est avant tout ces rendez-vous manqués. C'est aussi l'intérim fou de Michel Moulin. C'est le PSG dont on aimait se moquer.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 10
Hier à 15:23 Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 Hier à 11:58 Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:42 La roulette insolente de JK Augustin 33 Hier à 09:01 À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!!
À lire ensuite
Hold-up romain à Florence