En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // L'effet chrysalide

Pourquoi la victoire du PSG va emmener Jean Lassalle au pouvoir

Ce mercredi soir, le PSG reçoit Monaco. Même si les Parisiens sont très motivés à l'idée de se qualifier pour remporter un nouveau titre, qu'ils y réfléchissent à deux fois. Car il pourrait y avoir de lourdes conséquences.

Modififié

Paris écrase Monaco ce soir...


En conférence de presse d'après-match, Leonardo Jardim l'assure : « Ce match n'avait aucune importance, la Coupe de France n'étant plus un objectif au vu des prochaines échéances de l'AS Monaco. » En zone mixte, les joueurs de la Principauté suivent scrupuleusement les consignes de communication dictées par le coach portugais et la direction du club. Mais les mines déconfites disent autre chose. Ce 5-0 vient de mettre un énorme coup sur la tête des Monégasques. Une tête au premier poteau et un plat du pied au second d'Edinson Cavani, une tête de Thiago Silva, un coup franc d'Ángel Di María et un ciseau du droit de Blaise Matuidi pour conclure ont eu raison des hommes de Jardim. Même si le onze de départ était largement remodelé avec de nombreux seconds couteaux titularisés et un Valère Germain aligné étrangement en défense centrale, la dégaine de rouleau compresseur du PSG, déjà ultra-dominateur en finale de Coupe de la Ligue, les a assommés. Le message est clair : Monaco n'aura pas le droit à l'erreur lors de cette fin de saison.

Jorge, la prochaine poule aux œufs d'or de l'AS Monaco


Donc Monaco s'effondre complètement...


Au lendemain de la débâcle, une information fuite dans la presse : Leonardo Jardim organise trois jours de mise au vert avec son équipe sans prévenir personne, inquiétant fortement les familles des joueurs qui ne sont pas tenues au courant. Toulouse profite de l’agitation pour arracher le nul au courage dans la foulée au stade Louis-II, tandis que la Juventus se qualifie en finale de Ligue des champions après une double rencontre frustrante : défaite 0-1 au match aller, 4-4 au Juventus Stadium au retour. Les joueurs du Rocher craquent totalement en championnat et enchaînent trois matchs nuls à Lille (0-0), Saint-Étienne (0-0) et Rennes (0-0). Déçu de sa deuxième place finale, Kamil Glik annonce qu’il retourne en Pologne en jetant son maillot au sol : « This is a shit country, don’t even deserve ASM. Fucking too good for all of you » , aurait-il dit.


Donc le Legia Varsovie remporte la Ligue Europa...


Ça y est, Kamil Glik est de retour au pays, au Legia Varsovie. Au sein du championnat polonais, le désormais ex-Monégasque roule sur tout le monde. Il est nommé directement capitaine de l'équipe et mène le Legia jusqu'au titre dès la première année, avec un dernier match intense en émotion pour Kamil face au Piast Gliwice, son premier club professionnel. Une ovation de tout un stade, locaux et visiteurs, rien que pour lui. Dans le même temps, le parcours en Ligue des champions est remarquable, puisque le club polonais se qualifie pour les huitièmes de finale. Mais le Chelsea de N'Golo Kante était tout simplement trop fort. C'est lors de la saison suivante que le Legia fait rêver l'Europe. Après une élimination dès la phase de poules, Kamil Glik est promu avant-centre de l'équipe polonaise. Il plante alors un but par match jusqu'à la finale de la Ligue Europa, contre Tottenham. 0-0, dernière minute : Glik claque une reprise de volée de l'entrée de la surface en pleine lucarne. Là-dessus, il décide de prendre sa retraite, à 31 ans. Fort d'une cote de popularité jamais atteinte en Pologne, le PO (Plateforme civique, un parti politique polonais) le convainc de se présenter à la prochaine présidentielle.


Donc Angela Merkel tombe amoureuse...


Tout le pays a les yeux embués par l’émotion : Kamil Glik remporte les élections présidentielles à 76% face à Michal de la Star Ac' 3 et met tout de suite en œuvre les premières mesures de son slogan de campagne : « Glik clac, pour une Pologne confortable » . Il rencontre Angela Merkel lors du premier sommet européen de son mandat et le coup de foudre est immédiat, rendant fou de jalousie Vladimir Poutine. Ce dernier intercepte un avion en papier lancé depuis les tribunes et dévoile les mots d’amour du Polonais pour sa collègue : « Je pourrais suivre la courbe de tes paupières jusqu’au bout de la Ruhr. » Un an plus tard, on fête le premier mariage du XXIe siècle entre deux dirigeants au pouvoir, scellant le nouvel axe fort de l’Europe moderne : Allemagne-Pologne. La photo du baiser devient l’œuvre la plus chère du monde devant le chien-ballon géant de Jeff Koons.


Donc Emmanuel Macron démissionne...


Si Kamil Glik a une tête de méchant, ce n'est pas pour rien. Tout ceci n'était qu'un machiavélique plan élaboré par l'ancien joueur du Torino. Depuis qu'il s'est lancé en politique, le Polonais s'est fixé un but : détruire la France et son symbole Paris, pour se venger de ce qu'elle lui a fait subir trois ans plus tôt. Grâce à son charme dévastateur, alliant fermeté et douceur, il manipule totalement Angela à coups de refrain envoûtant : « Angela mwen ké fend'tchou aw. Pendan papaw pa la, Angela. » Elle lui mange dans la main et exécute ses moindres désirs, même les plus fous. L'Allemagne coupe toutes ses relations économiques avec la France, organise un blocus et oblige l'Hexagone a payer sa dette tout de suite. En quelques mois, c'est l'inflation, des usines obligées de fermer sous le poids des impôts qui augmentent. Bref, la faillite complète. Perdu, incapable de trouver un solution et harcelé par le peuple en colère, Emmanuel Macron a deux choix : la négociation ou la guerre. Il préfère démissionner. « J'suis pas venu ici pour souffrir, ok ?! » seront ses derniers mots en tant que président de la République.


... Donc Jean Lassalle devient président de la République


La France se voit obligée d’organiser des présidentielles anticipées pour lesquelles aucun candidat n’est préparé, mais le premier à dégainer un plan de campagne s’appelle Jean Lassalle : ayant constaté le succès de sa grève de la faim en 2006, il décide de faire l’exact opposé et commence à dévorer l’intégralité des cultures de sa commune de Lourdios-Ichère. Constatant le pouvoir de sa stratégie anti-système, il entame un deuxième tour de France en avalant toute la nourriture qu’il trouve sur son passage, répandant une vague de terreur dans le pays. Des images terrifiantes du JT de TF1 achèveront de décider les Français, lorsque le 20h diffusera des images de la compagne du député dévorant un champ de pommes de terre sous le commentaire de son mari : « Ma femme, c’est une petite cochonne. » La famine menace clairement le pays une fois le couple arrivé à Clermont-Ferrand, et les électeurs n’ont d’autre choix que de voter pour le candidat dans le but d’arrêter sa folie furieuse. Jean Lassalle est élu avec 87% des voix après avoir croqué la jambe droite de Marine Le Pen, sa seule opposante. La faute à Jardim.



Par Kevin Charnay et Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40