Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OM-PSG

Pourquoi la victoire de l'OM va permettre à Ben Arfa de « balancer son porc »

Ce dimanche soir, l’OM reçoit le PSG, et contre toute attente, les Marseillais vont faire le match de leur vie pour enfin gagner contre le rival parisien. Avec de lourdes conséquences à la clef.

Modififié

L’OM l’emporte 1-0 face à Paris...


Rabiot, poupée désir

La dernière fois que l’OM battait le PSG, c’était il y maintenant six ans grâce à des buts de Loïc Rémy, Morgan Amalfitano et André Ayew. Nicolas Sarkozy était président de la République et Kylian Mbappé avait 12 ans. Autant dire que les Marseillais ont à cœur d’offrir une victoire inespérée à leurs supporters. Dans un Vélodrome surchauffé, les hommes de Rudi Garcia adoptent la position de la tortue et font le dos rond pendant une heure et demie. Steve Mandanda est en feu, Neymar se fait bouffer par Hiroki Sakai, et Edinson Cavani bute trois fois sur les poteaux. Boubacar Kamara, entré à l’heure de jeu pour renforcer un milieu de terrain décimé après le carton rouge de Luiz Gustavo, décide alors de faire basculer le match. Après un cafouillage sur un coup franc parfaitement tiré par Dimitri Payet, il envoie une potatoe sous la barre d’Alphonse Areola. On joue alors la 88e minute, et Marseille s’impose à l’arrache. Fin de série.

... donc Boubacar Kamara signe au Barça...


Boubacar Kamara est lancé. La semaine d’après, face à Lille, il est aligné d’entrée par Rudi Garcia et ne déçoit pas en plantant son deuxième but en autant de matchs. À seulement 17 ans. Suffisant pour qu’il soit nommé parmi les meilleurs joueurs du mois selon l’UNFP. Comme avec Maxime Lopez l’année dernière à peu près au même moment, les Marseillais se mobilisent en nombre, font péter les serveurs de l’UNFP et l’élisent joueur d’octobre à 88 % des voix. Bis repetita en novembre et en décembre, alors que Kamara se contente de faire des matchs corrects. D'abord portés par un élan de chauvinisme, les Marseillais se sentent bien bêtes lorsqu'ils constatent qu’ils ont fait monter en flèche la cote de leur joueur. Dès le mercato d’hiver, Kamara cède déjà aux sirènes de départ. Sur un émouvant post Instagram où il « remercie l’OM pour ces fabuleuses années » , il s'engage pour cinq ans au FC Barcelone.


... donc la Catalogne devient indépendante...


Contre toute attente, Kamara prend rapidement ses marques, blesse Gerard Piqué à l’entraînement et s’impose en défense centrale aux côtés de Samuel Umtiti. En manque de temps de jeu et déjà en difficulté avec les supporters espagnols, Piqué ne participe pas à la Coupe du monde en Russie. Lui qui voulait prendre sa retraite internationale à l’issue de la compétition, prend alors sa retraite tout court. Désintéressé du football à seulement 30 ans, l'époux de Shakira se lance alors complètement en politique, en faveur de l’indépendance de la Catalogne. Son slogan accrocheur : « Cataluna, no se queda » . Grâce à son image, sa détermination et quelques coups bas, il parvient à faire accélérer le processus, et la Catalogne devient indépendante. Waka waka.


... donc Neymar part en dépression...


Séisme en Europe, notamment dans le monde du football. Le FC Barcelone est alors contraint de quitter la Fédération espagnole. En attente d’une solution de repli pendant des semaines, le club se délite, et nombreux sont ceux qui quittent le navire. Malgré la colère du peuple catalan, les insultes et les menaces de représailles, Leo Messi fuit la bataille. Sur un poignant post Instagram où il « remercie le Barça pour ces fabuleuses années » , il signe au Paris Saint-Germain. La tour Eiffel affiche son portrait pendant une semaine, et Omar da Fonseca est à deux doigts du malaise lorsqu'il apprend la nouvelle. Il parvient seulement à hurler les mots « génie » , « amour » et « pyjama » . Un autre qui commence à hyper-ventiler à l’arrivée de la Pulga, c’est Neymar. Lui qui avait quitté l’Argentin pour devenir une star est à son tour privé de penalty. Résultat : un gros caca nerveux qui se transforme peu à peu en réelle dépression. Exaspéré, il part en Chine prendre son cash. Au Jiangsu Suning FC, la pression populaire l'oblige vite à laisser tirer les pénos à Benjamin Moukandjo.



... donc Hatem Ben Arfa balance son porc


Débarrassé de Neymar, Messi cherche un nouveau faire-valoir au sein de l’effectif parisien. Il y a ce petit mec qui passe une tête de temps en temps dans le bureau de Nasser depuis maintenant trois ans, qui attire son attention. Hatem Ben Arfa devient son meilleur ami, et retrouve forcément du temps de jeu. À 33 ans, Hatem effectue une saison pleine, enchaîne les buts, les passes décisives et les sourires. @MicHatem_77 jure qu’il l’avait toujours annoncé que « HBA avalé l’ame de Neymar ts les jours » . Mais Didier Deschamps, prolongé à la tête de l’équipe de France après une formidable épopée jusqu’en quart de finale au Mondial (ce Honduras était définitivement trop fort), ne le sélectionne pas pour l’Euro 2020. Éric Cantona et Nicolas Anelka sont en colère, mais surtout, HBA décide de déterrer un vieux hashtag. Se considérant comme « harcelé psychologiquement depuis des années » , il mentionne Éric Gerets, Alan Pardew, Steve Bruce, Unai Emery et Didier Deschamps sur Twitter avec #balancetonporc. Tout ça à cause d'un but de Boubacar Kamara marqué trois ans plus tôt, donc.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Rabiot, poupée désir