Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // France-Suède

Pourquoi la retraite de Zlatan est une aubaine pour la Suède

La vie après Zlatan Ibrahimović. Depuis l'annonce de sa retraite internationale, la Suède se reconstruit sur d'autres bases, moins clinquantes, mais qui lui permettent au moins de diversifier ses armes.

Modififié
« Lors du dernier rassemblement avec l’équipe nationale, je lui ai envoyé une photo de la salle où on a l’habitude de prendre les repas avec ce message : "Reviens !" Ce n’est pas une demande relou genre : "Allez, s’il te plaît, tu dois absolument nous aider." Je demandais ça en tant qu’ami, en tant qu’international. » Comme l’a expliqué Jimmy Durmaz dans les colonnes de L’Équipe, le vide est immense en Suède depuis la retraite internationale de Zlatan Ibrahimović à l’issue de l’Euro raté en France. Après quinze années passées en sélection, le Z laisse un trou béant derrière lui. Pendant sa période internationale, le meilleur buteur de l’histoire de la Suède (62 buts) a inscrit près d’un tiers des buts de son équipe. Et ceux qui sont censés prendre la relève sur le front de l’attaque – Ola Toivonen, John Guidetti, Marcus Berg, Emir Kujović, Christoffer Nyman – n’ont marqué que 22 buts sous le maillot jaune et bleu en cumulé, avec à peu près autant de sélections que Zlatan à eux cinq (113 pour les cinq, 116 pour Ibra). Pourtant, que Jimmy Durmaz se rassure : peu importent les chiffres, la retraite d’Ibrahimović ne peut qu’être bénéfique à la Suède.

De la place pour les autres


Pendant l’Euro 2016, les trois matchs de la Suède illustrent parfaitement les qualités et les défauts de l’équipe. Un bloc défensif solide et solidaire, contre lequel les Belges et les Italiens butent pendant plus de 80 minutes, mais un criant manque de créativité offensive. Pendant toute la compétition, comme lors des dix dernières années, les Suédois ne comptent que sur leur star, Zlatan Ibrahimović, pour faire la différence en attaque. « On savait qu'il fallait être costaud défensivement et qu'il suffisait d'une occasion à Zlatan pour marquer » , concède Jimmy Durmaz, toujours à L’Équipe. Sauf que quand le géant n’est pas dans un bon jour, comme ça a souvent été le cas dans ce championnat d’Europe, ou que l’équipe adverse est suffisamment intelligente pour bloquer toutes les lignes de passes en sa direction, les Suédois pataugent dans la semoule.


« Notre idée était toujours de donner le ballon à Zlatan. Cela a souvent marché lors des différentes campagnes de qualification. Mais quand cela coinçait, on avait tendance à tous reculer d'un pas. Sans lui, ce sont donc deux pas en avant que l'on doit faire. Si on avait fait cela avec Zlatan, on aurait été meilleurs. Mais on lui faisait trop confiance et on lui donnait le ballon au lieu de prendre des risques. Dans le fond, ce n'est pas lui qui bridait l'équipe, mais nous qui ne prenions pas assez de responsabilités. » Un statut de superstar, de toute-puissance sportive et médiatique, dans un pays qui lui accorde une place jusque dans le dictionnaire, qui empêchait ses coéquipiers d’exister.

L’émergence de nouveaux cadres


Or, son départ, combiné à ceux des immortels Kim Källström et Andreas Isaksson, permet enfin un vrai nouveau départ. Le nouveau coach Janne Andersson a vite compris qu’il fallait responsabiliser ses nouveaux cadres, que ce soient Marcus Berg, John Guidetti, performant au Celta Vigo, Marcus Lindelöf, titulaire et convaincant à Benfica, Martin Olsson, rassurant dans son couloir gauche à l’Euro, ou Jimmy Durmaz, l’un des nouveaux fers de lance de l’attaque toulousaine. « Depuis l'arrivée d'Andersson, il y a une autre dynamique dans le groupe. On sait qu'on n'a pas la meilleure équipe, mais on fait tous un peu plus d'efforts qu'auparavant (quand il y avait Zlatan, ndlr) » , confirme ces derniers.


Le départ de l’ancien Parisien semble permettre une désinhibition et prise de conscience pour ce groupe assez jeune. Sans lui et sans véritable leader technique, il va falloir se bouger et faire plus pour construire un vrai groupe. Avec de nouvelles têtes sur chaque ligne, Olsen dans les cages, une nouvelle charnière centrale Granqvist-Lindelöf et un nouveau couloir droit Durmaz-Lustig, le sélectionneur suédois abonde dans cette idée de nouveau cycle. Et pour l’instant, la transition s’opère sans encombres. En trois matchs de qualification, les Suédois comptent sept points, autant que la France, avec deux succès contre la Bulgarie (3-0) et le Luxembourg (1-0) et un match nul contre les Pays-Bas (1-1).

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 2 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 57

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
il y a 9 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 66