1. // Coupe du monde 2014
  2. // Question

Pourquoi la question des femmes et du foot revient à chaque Mondial ?

Articles, livres ou reportages télé, le rapport des femmes au foot a été observé sous toutes les coutures en ce début de Coupe du monde. Comme si une femme ne pouvait s'intéresser au foot que tous les quatre ans. Comme s'il fallait forcément définir son rapport au ballon rond. Un rapport qui serait différent de celui de ces messieurs.

Modififié
79 39
La marché doit être porteur. Avant chaque Coupe du monde, les magazines se sentent investis de la mission d'expliquer cette activité barbare qu'est le foot aux femmes. De Glamour à Public en passant par le magazine Elle, dont la couverture du dernier numéro est squattée par Gisele Bündchen, tout juste vêtue d'un drapeau brésilien, le sujet est décliné à l'envi et généralement précédé d'un top des beaux gosses de la Coupe du monde. On ne compte plus non plus les manuels de survie publiés ces dernières semaines. Bref, il faut parler football à « la ménagère de moins de 50 ans » , l'intéresser et l'impliquer. S'il existe évidemment des filles qui captent un peu plus loin que la règle du hors-jeu (on pense à toi, Marinette Pichon), les préjugés ont la vie dure, comme le constate Émilie Nemeth, co-auteur de Mon mec aime le foot. Et alors ? : « Le foot, c'est un sujet universel, mais dans les esprits, l'idée que ce soit un sport pour les hommes, fait par les hommes est assez ancrée. Au final, il y a quand même des filles qui suivent les matchs. » En période de Coupe du monde, il occupe certaines rubriques où il n'y trouverait d'habitude pas sa place : « C'est plus facile de s'y intéresser parce qu'on en bouffe tout le temps pendant la compétition. Pendant la saison de Ligue 1, par exemple, la presse féminine ne va pas parler de foot. Là, même la presse féminine fait des sujets sexo, des sujets coupe de cheveux, en rapport avec le foot. »

« Je suis contente quand la France joue, parce que je suis amoureuse de Karim Benzema »

À croire que deux seules solutions s'offrent alors aux femmes. Soit elles subissent et acceptent de vivre un mois d'enfer avec un fantôme pour copain ou mari, soit elles s'y intéressent. « Il y a des copines qui se plaignent que leur copain rentre du travail à 18h et enchaîne les deux matchs et qui ont peur que leur mec ne leur parle pas pendant un mois. Là, c'est un exemple de quelqu'un qui subit la Coupe du monde » , constate Émilie Nemeth par ailleurs cofondatrice du site footpouf.com. Et quand elles veulent s'impliquer, elles le feraient forcément à leur manière, en portant un œil beaucoup plus attentif au physique des joueurs qu'à leur technique par exemple. Un point de vue réducteur que préfère prendre en dérision Sophie-Marie Larrouy, co-auteur de Le foot expliqué aux filles, à ma mère et à Didier Deschamps, non sans une pointe d'ironie : « Je suis contente quand la France joue, parce que je suis amoureuse de Karim Benzema et que cela fait toujours plaisir de le voir, mais on peut soutenir une autre équipe. On se choisit des types qui ont l'air sympathique sur le terrain. L'essentiel, c'est de se retrouver et faire des commentaires débiles sur les coupes de cheveux des mecs. » Et avec les audaces capillaires de Griezmann ou Debuchy, elles sont plutôt bien servies.

Patriotisme, rosé-pamplemousse et rillettes de thon

Mais une Coupe du monde, c'est aussi toujours cette parenthèse où celles (et ceux aussi) qui délaissent le football le reste du temps se prennent de passion pour leur sélection. On appelle ça le syndrome France 98. « Tant que ton pays est en jeu, il y a une sorte de mécanisme de patriotisme, même si on y est pas du tout sujet en temps normal, et que cela nous fait gerber. Le fait de soutenir l'équipe de son pays procure quand même une sorte de fierté, de foi en quelque chose qui est agréable à ressentir » , continue Sophie-Marie Larrouy. Le principal est donc finalement là : réussir à ce que le football intéresse la gent féminine le temps de quelques semaines, histoire qu'elles s'adaptent aux soirées bières/charcuterie/chips dans le seul but de se rassembler et de passer un bon moment. Toujours à leur façon. « Et puis, en vrai, si on regarde les matchs, c'est surtout pour boire du rosé-pamplemousse et manger des rillettes de thon faites maison ! » Une certaine idée de la vie.

Par Victor van den Woldenberg et Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 5
"Du rosé-pamplemiousse et des rillettes de thon"

Achevez moi !
Quand sanctionnera-t-on de prison ferme tout "cœur-avec-les-mains" ?!?
ToxikCheese Niveau : Loisir
C'est malheureux à dire mais à quasiment à chaque fois qu'une femme parle de foot, j'ai envie de lui dire de la fermer au bout de 5 min...


Je ne connais pas bcp (aucune?) de femmes qui tiennent un discours reflechi et défendable, sans lieux communs, sans clichés bateaux...


C'est pas de la misogynie en plus...

En y reflechissant si, j'ai un exemple de femme dont le discours footballistique me parait solide, c'est Bompastor, elle a commenté quelques match d'Europa Ligue et elle semblait bien s'y connaitre.
Note : 3
A mon avis c'est pas son coeur qu'elle essaye de te représenter...
ToxikCheese Niveau : Loisir
Après, ya pas mal de femme qui suivent le foot par plaisir, mais qui ne donne pas d'avis plus que ça...
 //  16:59  //  Passionné de la Libye
Pareil.

N'ayant pas de TV je dois suivre les matches via le stream de la Deux avec un bandeau twitter à côté ... Et y a pas à dire, certes le niveau twitter est déjà très bas mais quand une femme écrit un truc, je bloque.
luciusfromvillage Niveau : District
Moi hier soir, j'ai eu droit à une pipe pendant les 10 dernières minutes d'Espagne - Chilie. (True story)
Ben j ai failli encore plus chialer de bonheur que pour la naissance de ma fille.
Message posté par ToxikCheese
C'est malheureux à dire mais à quasiment à chaque fois qu'une femme parle de foot, j'ai envie de lui dire de la fermer au bout de 5 min...


Je ne connais pas bcp (aucune?) de femmes qui tiennent un discours reflechi et défendable, sans lieux communs, sans clichés bateaux...


C'est pas de la misogynie en plus...

En y reflechissant si, j'ai un exemple de femme dont le discours footballistique me parait solide, c'est Bompastor, elle a commenté quelques match d'Europa Ligue et elle semblait bien s'y connaitre.


Déjà chez les hommes la proportion n'est pas si grande de personnes qui tiennent un discours reflechi et défendable, sans lieux communs, sans clichés bateaux...
HarveyKeitel Niveau : DHR
Message posté par ILOVEBAYERN


Déjà chez les hommes la proportion n'est pas si grande de personnes qui tiennent un discours reflechi et défendable, sans lieux communs, sans clichés bateaux...


Et parmi les hommes journalistes-commentateurs-consultants, c'est guère mieux
Note : 2
Message posté par luciusfromvillage
Moi hier soir, j'ai eu droit à une pipe pendant les 10 dernières minutes d'Espagne - Chilie. (True story)
Ben j ai failli encore plus chialer de bonheur que pour la naissance de ma fille.


Après ça, on peut mourir tranquille! Enfin le plus tard possible, mais on peut! :p #ThierrySiTuNousEcoutesDeLàHaut
Message posté par HarveyKeitel


Et parmi les hommes journalistes-commentateurs-consultants, c'est guère mieux


Même Christian Jean-Pierre?
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par ToxikCheese
C'est malheureux à dire mais à quasiment à chaque fois qu'une femme parle de foot, j'ai envie de lui dire de la fermer au bout de 5 min...


Je ne connais pas bcp (aucune?) de femmes qui tiennent un discours reflechi et défendable, sans lieux communs, sans clichés bateaux...


C'est pas de la misogynie en plus...

En y reflechissant si, j'ai un exemple de femme dont le discours footballistique me parait solide, c'est Bompastor, elle a commenté quelques match d'Europa Ligue et elle semblait bien s'y connaitre.


Bompastor c'est normal qu'elle s'y connaisse en foot, recordman (ou recordwoman?) de sélections en bleue quand même! Mais ça montre bien qu'une femme qui s'intéresse au foot, en générale, soit elle y a joué étant petite, soit elle a été conditionnée par son père/frère/mec pour l' apprécier.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Je comprends pas, on fait pourtant tout pour intégrer les femmes au foot.

Entre les pom-pom girls de la Coupe de la Ligue et les réalisateurs qui semblent faire un concours de qui va trouver la bimbo la plus sexy dans le public. On leur ouvre toutes les portes du football, quand même.
@toxik, Ma meuf s y connait en foot, elle comprend la regle du hors jeu et du but a l exterieur, elle n est pas convaincue par l arrivee de paul lasne a montpellier son club de coeur, elle voit tout de suite quand une equipe passe du 4-4-2 au 4-3-3, elle assure en pronostics, elle avait dit que jean fernandez faisait une connerie en voulant installer cabella en 10, elle sait que l argentine a remporte la coupe du monde 1986 bref tout ca pour dire que ca existe.

apres c est vrai, elle trouve cabaye et lampard mignons, ca reste une meuf qui juge le physique des mecs comme l inverse est vrai.

ceci dit je te l accorde des filles qui connaissent le foot a ce point j en connais peu, voire pas d autres en y reflechissant bien, en tout cas c est rare en effet
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par mutant14
@toxik, Ma meuf s y connait en foot, elle comprend la regle du hors jeu et du but a l exterieur, elle n est pas convaincue par l arrivee de paul lasne a montpellier son club de coeur, elle voit tout de suite quand une equipe passe du 4-4-2 au 4-3-3, elle assure en pronostics, elle avait dit que jean fernandez faisait une connerie en voulant installer cabella en 10, elle sait que l argentine a remporte la coupe du monde 1986 bref tout ca pour dire que ca existe.

apres c est vrai, elle trouve cabaye et lampard mignons, ca reste une meuf qui juge le physique des mecs comme l inverse est vrai.

ceci dit je te l accorde des filles qui connaissent le foot a ce point j en connais peu, voire pas d autres en y reflechissant bien, en tout cas c est rare en effet


Je t'envie, la mienne se demande toujours pourquoi les équipes change de côté à la mi-temps et pourquoi il y a du temps additionnel alors que la regle c'est 90min, ils ont cas arreter le chrono quand ya un arret de jeu tfacon le foot c'est des fiottes c'est pas comme le rugby...


tvoaskejvedir !
Ca me rappelle une anecdote :

1998 : Mon père ( pro Barthez ) et moi ( pro Lama ) exposant nos arguments quelques heures avant l'annonce d'Aimé Jacquet à propos du poste de gardien de but titulaire pour le Mondial.
Ma mère : " Ca dure combien de temps, pour l'équipe de France, la coupe du monde ? "
Mon père : " Bah , ça dépend. Si on va jusqu'en finale , ça dure un mois , pourquoi? "
Ma mère : " Eh ben , ils ont qu'à faire 15 jours l'un , 15 jours l'autre. "
Moi : ...
Mon père : " Va faire à manger, au lieu de raconter n'importe quoi. "
Richie Incognito Niveau : CFA2
Je ne veux pas paraitre misogyne parce que ce n'est vraiment pas le cas, mais c'est l'exemple parfait que les femmes ont un vrai manque de bon sens et adaptabilité par rapport aux hommes. Bien évidemment c'est une généralisation, il y en a qui s'y connaisse tout autant que les hommes mais elles ont toujours un manque de bon sens assez visible.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Santana
Ca me rappelle une anecdote :

1998 : Mon père ( pro Barthez ) et moi ( pro Lama ) exposant nos arguments quelques heures avant l'annonce d'Aimé Jacquet à propos du poste de gardien de but titulaire pour le Mondial.
Ma mère : " Ca dure combien de temps, pour l'équipe de France, la coupe du monde ? "
Mon père : " Bah , ça dépend. Si on va jusqu'en finale , ça dure un mois , pourquoi? "
Ma mère : " Eh ben , ils ont qu'à faire 15 jours l'un , 15 jours l'autre. "
Moi : ...
Mon père : " Va faire à manger, au lieu de raconter n'importe quoi. "



bwaahaha ! culte !
Cette comparaison foot/rugby commence franchement à me sortir par les trous de nez!
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par ToxikCheese
Je ne connais pas bcp (aucune?) de femmes qui tiennent un discours reflechi et défendable, sans lieux communs, sans clichés bateaux...


En soirée j'ai fait connaissance avec des étudiantes colombiennes, elles s'y connaissaient vachement! Et elles étaient surprises et ravies que je connaisse la quasi-totalité des joueurs de leur équipe nationale ^^
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
79 39