1. //
  2. // 26e journée
  3. // Nantes/Rennes

Pourquoi la Ligue 1 ne recrute pas plus en Scandinavie ?

Proximité géographique oblige, la Ligue 1 s’étonne de ne pas compter plus de joueurs scandinaves sur ses pelouses. Réputé pour sa capacité d’adaptation rapide et son accessibilité financière, le Scandinave n’est pourtant pas encore devenu un classique dans l’Hexagone. Restait à savoir pourquoi.

Modififié
54 30
Quelques semaines après son arrivée, Ola Toivonen flambe déjà du côté de Rennes. En début de saison, Martin Braithwaite n’avait pas attendu beaucoup plus longtemps avant de s’imposer comme une vraie recrue pour le TFC, tandis qu’en 2011, Daniel Wass et Christian Poulsen ont permis à Évian de se stabiliser tranquillement dans le ventre mou de la Ligue 1. Avant ça, il y avait eu Källström, et après ça Ibra. Alors oui, en Scandinavie, il y a aussi des joueurs de foot. Pourtant, la Ligue 1 a encore du mal à franchir la mer du Nord pour scruter les matchs, certes moins relevés, mais qui hébergent un panel de joueurs aux potentiels riches et variés. Dès lors, une question : pourquoi la Ligue 1 ne recrute pas plus en Scandinavie ? Ébauches de réponses, à mi-chemin entre recrutement fantaisiste et proximité culturelle.

Une question de feeling

« Quand Toivonen était en Suède, il y a 7 ans, là ok, fallait le prendre. Mais payer 2,5 millions d’euros à 6 mois de la fin de son contrat, c’est pas une affaire économique. » Louis Denolle, agent de joueurs à Sport Lex Management, se veut réaliste. Car si l’arrivée du Suédois en Bretagne peut déjà être unanimement considérée comme une vraie plus-value sportive pour un Stade rennais à la dérive, l’agent FIFA n’en oublie pas l’essentiel : le prix. Pierre Dréossi, ex-coach et manager de Rennes et à la base du réseau scandinave en Bretagne époque 2004, se remémore le bon vieux temps : « Au départ, c’était encore une filière accessible avec de bonnes qualités mentales, que ce soient les Suédois ou Danois…  » L’époque Dréossi à Rennes, c’est celle de Källström, Isaksson et Edman. Bref, le bon temps où le talent venu du Nord se marchande encore à un prix raisonnable. Cependant, pour Louis Denolle, la vraie force des Rennais à l’époque, c’est Dréossi et personne d’autre : « À Rennes, le lien avec la Scandinavie, c’était Dreossi et ses contacts. Car quand vous faites une fois un deal avec un agent dans le pays en question, il est capable de vous proposer 15 joueurs. »

Détecter le vrai du faux, l’Ibra du Wilhelmsson, c’est le boulot des recruteurs et la responsabilité des clubs. « Le milieu de tableau du championnat suédois, c’est la Ligue 2 française, donc faut faire aussi attention  » , poursuit Denolle. Les bons contacts pour s’offrir les bons tuyaux, un préalable indispensable pour ne pas se retrouver le dindon de la farce. Marc Artinian, agent et avocat, regrette ainsi qu’un vrai système de recrutement pour le grand Nord n’ait pas encore vu le jour en France : « La surveillance est moins accrue dans ces pays-là que dans d’autres, simplement parce que les championnats sont moins bien connus, moins bien médiatisés.  » Un blocage télévisuel à l’heure d’internet et alors que Copenhague est à moins de deux heures de Paris. Une blague sans nom pour ce même Marc Artinian : «  Le PSG l’a bien fait à l’époque de Leonardo quand il avait mis en place une cellule de recrutement spécifique vers le Brésil.  » Louis Denolle se veut moins critique à l’égard des clubs de Ligue 1 et pointe du doigt le manque de collaboration des agents sur place : « Il faut que les agents suédois, norvégiens aient aussi envie de travailler, de collaborer. Mais quand on discute avec les agents et les joueurs, ils restent braqués sur l’Allemagne et l’Angleterre. »

Plus Premier League et Bundesliga que Ligue 1

« C’est pas nous qui ne voulons pas travailler avec eux, c’est eux qui ne veulent pas travailler avec nous. Les seuls championnats qui les intéressent, c’est l’Angleterre et l’Allemagne.  » Louis Denolle n’en démord pas, le principal problème n’est pas nécessairement à chercher dans des cellules de recrutement de clubs souvent autocentrés, mais bien dans la mentalité de joueurs scandinaves qui ne voient pas ce que la Ligue 1 pourrait apporter à leur développement. «  Bon, il y a un paradoxe avec Ibrahimović maintenant, mais la plupart des joueurs suédois ou norvégiens, jusqu’il y a un an et demi, ils n’avaient jamais vu un match de Ligue 1 sur leurs écrans de TV, alors qu’ils regardent bien la Championship anglaise ou la D2 allemande » , poursuit Denolle. Des arguments presque imparables quand on constate les parallèles culturels avec l’Angleterre : « Il y a aussi une question linguistique, contrairement à nous, quand ils ont 5 ans, ils parlent tous anglais. »

Pourtant, de tout temps et dans tous les cas de figure ou presque, le joueur scandinave a été salué pour son adaptation rapide. Mikkel Beck, ancien joueur de Lille entre 2000 et 2002 et à la base du transfert de Simon Kjær au domaine de Luchon, ne peut que le confirmer : « En tant que Scandinaves, on a une capacité à se sentir bien assez vite. Pour un footballeur, le mental joue un rôle important et, pour nous, ça semble plus facile à ce niveau-là. » Au nom de l’ensemble de ses confrères, Beck l’affirme, s’exiler loin de chez soi ne serait pas un vrai problème pour le joueur scandinave. Pourtant, son attrait pour la Grande-Bretagne reste indéniable et pour attirer des grands blonds aux yeux bleus, la Ligue 1 doit aujourd’hui compter sur le manque d’intérêt des Britanniques pour cette espèce à part, comme le confirme Pierre Dréossi : « Pendant un certain temps, les Anglais ont pris moins de Suédois, moins de Danois. Ça fait qu’ils se sont retournés plus facilement vers la France, l’étape en dessous, ou même vers la Belgique. » Plus second choix que réelle priorité, la Ligue 1 serait donc la roue de secours préférée du joueur scandinave. Une triste vérité qui permet de mieux comprendre le vrai problème : la France ne boude pas la Scandinavie, c'est tout l'inverse.

Par Martin Grimberghs et Émilien Hofman

Tous les résultats de cette 26e journée et le classement complet de la Ligue 1, c'est par ici

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Y a des bleux qui font mal aux yeux.
Les néerlandais recrutent beaucoup en Scandinavie-Finlande, peut-être plus que l'Allemagne, donc l'argument "les agents restent focalisés sur BL-PL", tombe un peu à plat quand même, je pense que c'est un phénomène secondaire.

Ce n'est pas pour moi une question qu'il faut centrer sur la Scandinavie : on a aussi très peu de joueurs d'Europe de l'Est, pas d'asiatiques ou d'océaniens, et même assez peu de sudams en comparaison des autres bons championnats. Je crois que nos clubs se focalisent simplement sur ce qui est francophone.
Syr_Odanus Niveau : CFA
C'est surtout parce que (hormis Zlatan) Ikea c'est de la gnognotte.
Booyaka95 Niveau : CFA2
J'y ai recruté ma femme et elle m'a donné un beau bébé.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Pour moi la vraie valeur montante en matière de pépites, c'est pas vraiment la Scandinavie où les infrastructures ont toujours été bonnes mais qui n'a jamais été une vraie grands terre de foot.
En revanche les Balkans eux l'ont toujours été.
Quand on voit aujourd'hui le niveau de l'équipe de Serbie 15 ans après la guerre civile, bah c'est vraiment prometteur. Leurs infrastructures là bas ne sont pas très bonnes, mais il y a une véritable ferveur autour du foot, et le nombre de bons joueurs issus des Balkans, en ayant immigrés ou non, est bien plus élevé que celui des scandinaves.
Donc à mon avis si tu veux foutre une filiale de recrutement quelque part, faut faire comme le Benfica, implanter le réseau à Sarajevo ou Belgrade.
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Vos attaquants sont des bourrins sans technique?


Je rebondis sur ça : c'est cliché mais j'ai vraiment l'impression que nos recruteurs/éducateurs sont encore obsédés par le physique.

Pour l'anecdote, je joue avec un vétéran qui par ailleurs entraine une équipe de U17 de niveau national. Le gars a joué à Nantes et à Lorient dans sa jeunesse, pas des clubs de bourrins donc, et il a lui même un petit gabarit.

Récemment je lui demandais son avis sur un jeune gardien du club où il entraine. Il m'a dit en gros "il est très bon, super costaud franchement c'est impressionnant sa musculature, et il a un énorme dégagement".

Un gardien putain, même un gardien on a l'impression que sa qualité première c'est d'être une grosse baraque. Alors j'imagine même pas comment il choisit ses défenseurs. Voilà.
Message posté par sissa


Je rebondis sur ça : c'est cliché mais j'ai vraiment l'impression que nos recruteurs/éducateurs sont encore obsédés par le physique.

Pour l'anecdote, je joue avec un vétéran qui par ailleurs entraine une équipe de U17 de niveau national. Le gars a joué à Nantes et à Lorient dans sa jeunesse, pas des clubs de bourrins donc, et il a lui même un petit gabarit.

Récemment je lui demandais son avis sur un jeune gardien du club où il entraine. Il m'a dit en gros "il est très bon, super costaud franchement c'est impressionnant sa musculature, et il a un énorme dégagement".

Un gardien putain, même un gardien on a l'impression que sa qualité première c'est d'être une grosse baraque. Alors j'imagine même pas comment il choisit ses défenseurs. Voilà.


Tout ça pour dire que tes suisso-bosno-kosovars qui font tous 1m65, ils doivent pas faire bander nos recruteurs
Anonyme78 Niveau : CFA2
Message posté par sissa


Tout ça pour dire que tes suisso-bosno-kosovars qui font tous 1m65, ils doivent pas faire bander nos recruteurs


T'es sérieux mec ? Les Balkans sont justement l'une des régions avec les types les plus grands du monde (en moyenne).
http://en.wikipedia.org/wiki/Human_heig … and_health
Ouais je prends en compte l'avis de Louis Denolle qui dit que la L1 souffre d'attractivité...mais je sais pas je peux m'empêcher de penser qu'on est mauvais tout simplement.

Quand je vois DD (et dieu sait que je l'aime DD je suis convaincu que c'est le meilleur pour les bleus) qui te répond en conf de presse que c'est compliqué de voir les matchs de Griezmann tu te poses biens des questions.

Si meme le selectionneur nationnal n'a pas Canal + espagne, si il a pas de reseau la bas, pas la passion et la motivation pour regarder des résumés sur le net a l'heure des sites de partage en ligne, des plateformes videos, etc... tu te demandes ce que peuvent bien foutre les recruteurs.
cuchulainn69 Niveau : District
Message posté par sissa


Je rebondis sur ça : c'est cliché mais j'ai vraiment l'impression que nos recruteurs/éducateurs sont encore obsédés par le physique.

Pour l'anecdote, je joue avec un vétéran qui par ailleurs entraine une équipe de U17 de niveau national. Le gars a joué à Nantes et à Lorient dans sa jeunesse, pas des clubs de bourrins donc, et il a lui même un petit gabarit.

Récemment je lui demandais son avis sur un jeune gardien du club où il entraine. Il m'a dit en gros "il est très bon, super costaud franchement c'est impressionnant sa musculature, et il a un énorme dégagement".

Un gardien putain, même un gardien on a l'impression que sa qualité première c'est d'être une grosse baraque. Alors j'imagine même pas comment il choisit ses défenseurs. Voilà.


Vous savez, quand on voit qu'on considère Anthony Lopes comme un petit gardien alors qu'il est du même gabarit que Coupet et Barthez, on se dit qu'en moins de 10 ans, la vision sur le physique des gardiens a radicalement changé.
Message posté par Anonyme78


T'es sérieux mec ? Les Balkans sont justement l'une des régions avec les types les plus grands du monde (en moyenne).
http://en.wikipedia.org/wiki/Human_heig … and_health


Euh il n'y a ni la Bosnie, ni la Croatie, ni l'Albanie dans le tableau, et les mesures sont hyper foireuses (regarde l'écart entre les differents calculs pour les Pays-Bas).

Surtout, le foot a la concurrence du Basket là-bas en ce qui concerne les gabarits. Il y a effectivement quelques mastocs dans ces équipes mais j'ai pas l'impression que le footeux balkanique se distingue par son physique.
Message posté par JoséKarlPierreFanFan


C'est dommage parce que si l'OL n'est pas en ligue des champions cette saison c'est en partie à cause d'un suisso-bosno-kosovar.... Et l'équipe qui va donner du fil à retordre cet été est en partie composée du suisso bosno kosovars.

A noter que je n'ai pas mentionné Behrami, Shakiri, Xhaka qui à mes yeux sont trop forts pour la L1...


Ah mais moi Seferovic j'aime bien, c'est pas une critique que je fais. J'aurais préféré que Marseille achète du suisse ou du bosnien plutôt que du liguedeuxien.
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par sissa
Les néerlandais recrutent beaucoup en Scandinavie-Finlande, peut-être plus que l'Allemagne, donc l'argument "les agents restent focalisés sur BL-PL", tombe un peu à plat quand même, je pense que c'est un phénomène secondaire.

Ce n'est pas pour moi une question qu'il faut centrer sur la Scandinavie : on a aussi très peu de joueurs d'Europe de l'Est, pas d'asiatiques ou d'océaniens, et même assez peu de sudams en comparaison des autres bons championnats. Je crois que nos clubs se focalisent simplement sur ce qui est francophone.


Le problème c'est que tu prends quand même un risque en recrutant hors de France, surtout si c'est des pays lointains.. Nous à Toulouse ça fait qques années qu'on recrute beaucoup moins francophone, parfois ca marche bien (Elmander (<3), Braithwaite, Abdennour), parfois ça marche moyen (Spajic Trejo Aguilar Braaten) et parfois... (coucou mes amis turcs Kazim et Bulut, coucou Santander, Larsson, Fort,Djalo)..

Vouloir recruter hors de France c'est une bonne idée, mais c'est quand même loin d'être une garantie de résultats.. Notamment pour l'adaptation (on l'a vu aussi pour Miguel Lopes, Rolan ou Krasic..)
Je crois qu'on a plutôt un problème de recrutement hors frontières (hormis pour l'Afrique où on est plutôt bons).

J'entends parler de recruter plus en Suisse, tout à fait d'accord mais il faut aussi regarder aux Pays-Bas et en Belgique.

Ensuite, on sait tous qu'économiquement c'est la mer** en Espagne, Portugal et Italie. On doit bien avoir les moyens d'aller recruter quelques bons joueurs là-bas ?

Autre point, l'Asie: outre l'aspect football on sait qu'un japonais ou un sud-coréen va apporter une exposition médiatique énorme sur le club (cf Le Mans et Matsui), ça serait bien de continuer à tenter des coups pour vendre des droits TV là-bas (Kagawa au PSG ça serait top ^^). Certains clubs le font déjà (Valenciennes et Auxerre il me semble) et cette initiative doit être poursuivie.

Enfin dernier point, l'Amsud... Brésil et Argentine ça doit être devenu trop cher mais ils restent quelques pays de foot là-bas: Colombie, Uruguay, Chili...

Tout ça pour dire qu'il faut s'ouvrir aux frontières, tenter des coups sur des joueurs qui va apporter un style de jeu différent de ce qu'on a en France.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Message posté par volontaire82


Le problème c'est que tu prends quand même un risque en recrutant hors de France, surtout si c'est des pays lointains.. Nous à Toulouse ça fait qques années qu'on recrute beaucoup moins francophone, parfois ca marche bien (Elmander (<3), Braithwaite, Abdennour), parfois ça marche moyen (Spajic Trejo Aguilar Braaten) et parfois... (coucou mes amis turcs Kazim et Bulut, coucou Santander, Larsson, Fort,Djalo)..

Vouloir recruter hors de France c'est une bonne idée, mais c'est quand même loin d'être une garantie de résultats.. Notamment pour l'adaptation (on l'a vu aussi pour Miguel Lopes, Rolan ou Krasic..)


Abdennour n'est pas francophone ?????
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par Balaise Matuidi


Abdennour n'est pas francophone ?????



Mea culpa en fait quand je pense à francophone je pense à 'recruter dans un club français' désolé de l'absence de précision ^^ Abdennour a été recruté à l'étoile du Sahel
LapinCrétin Niveau : CFA
Ca me rappelle un reportage sur un des responsables de la Masia où le gars disait un truc du genre "en France vous recrutez des athlètes et vous essayez d'en faire des footballeurs. Nous, on recrute des footballeurs puis on en fait des athlètes".
GenzoLloris Niveau : DHR
Parce que les structures de recrutement des clubs de ligue 1 ne se renouvellent pas du jour au lendemain et qu'on préfère cuturellement en France chercher en Afrique des golgoths blacks bourrins à part une exception confirmant la règle tel un Gervinho fin et technique.

Rien qu'à voir comment des pays comme la Suisse et la Belgique (francophones, juste à côté de nos frontières et qui jouent la CdM par dessus le marché!!) regorgent de pépites complètement ignorées par nos clubs alors je ne vous parle pas de la lointaine Scandinavie (dommage car un bon viking s'adapterait forcémieux mieux dans notre championnat qu'un frêle sud américain d'1m69^^)

Après, les Suédois ont eu du mal à l'idée à s'exporter en France comme nos joueurs français de leur côté à s'exporter en Bundesliga (et les britanniques à partir faire leur carrière dans un autre pays plutôt que de s'enterrer en Championship/League One).

Je grossis le trait bien entendu mais à peine^^


J'ai discuté avec un mec un jour qui avait joué en L2 dans les années 2000.
Il disait qu'en fait les entraineurs en France aimaient bien les joueurs d'Afrique noir pour une question de physique, certes, mais aussi de discipline.

En gros ils ne la ramenaient pas et faisaient tout ce qu'on leur disait de faire.

Bon, c'est son témoignage, ce n'est pas forcément la réalité non plus partout.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
54 30