1. //
  2. // Groupe K
  3. //
  4. // Saint-Étienne/Inter Milan

Pourquoi l'Inter de Mazzarri ne décolle pas ?

La saison dernière, Walter Mazzarri avait dû faire face à un changement de présidence, un effectif en pleine mutation générationnelle et un effectif limité. Mais après un mercato intéressant cet été, l'Inter semblait pouvoir lutter pour une place en Ligue des champions, et surtout donner au Mister les armes pour mettre en place ses idées. Une neuvième place et quinze points en dix journées plus tard, Mazzarri semble déjà sans solution.

Espoirs et déception


L'an passé, Mazzarri avait atteint l'objectif européen, mais avait été remis en cause pour le (manque de) jeu pratiqué. Si l'Inter n'avait pas les moyens pour lutter face à la Juve, la Roma ou même un Napoli renforcé, le Mister toscan avait été durement critiqué pour son conservatisme, ses matchs nuls et une formation qui tirait trop sur la tresse de Rodrigo Palacio (17 buts et 7 assists à un poste qui n'était pas le sien). Cet été, le directeur sportif Piero Ausilio s'est surpassé pour aller chercher de la qualité à coût réduit : le pitbull Medel, le pari M'Vila, le vétéran Vidić, le prometteur Dodô et le buteur Osvaldo. Que des titulaires potentiels. Entre-temps, l'Inter a retrouvé les buts de Mauro Icardi, qui s'est marié et a fait fuir sa pubalgie, la santé d'Hernanes et la motivation de Guarín. En clair, tous les indicateurs étaient au vert pour un décollage très attendu.

Mais Mazzarri n'y arrive pas. Après deux lourdes défaites contre la Fiorentina (3-0) et le Cagliari de Zeman (1-4), l'Inter s'est inclinée face à la lanterne rouge parmesane, qui plus est sur un doublé imprévisible du juventino De Ceglie (2-0). Et si elle est allée s'imposer à Cesena et contre l'excellente Sampdoria de Mihajlović, les deux résultats restent des 1-0 sur penalty. Verre à moitié plein : avec 15 points sur 30 possibles, l'Inter est à 4 points de la troisième place et aucune des équipes du peloton ne semble beaucoup plus armée. À moitié vide : d'une part, la Beneamata se trouve derrière un Milan en phase embryonnaire, mais aussi derrière Gasperini, Benítez et Stramaccioni (tous se sont assis sur le banc de l'Inter récemment). Et surtout, tactiquement, les idées de jeu de Mazzarri et l'interprétation qu'en font ses joueurs semblent plus éloignées que jamais.

Le football, par Walter Mazzarri


Arrigo Sacchi, en avril 2013 : « Le Napoli est une équipe à l'italienne, très italienne, qui se base sur la force, la grinta, la détermination. C'est un football où l'individu et la force physique ont la prépondérance sur le reste. » De la Reggina au Napoli, les équipes de Mazzarri ont toujours eu une identité forte, et c'est certainement ce qui avait séduit Moratti à l'été 2013 : la garantie de donner à son Inter une personnalité sur le terrain. Celle-ci peut se décrire en quatre concepts : défense très basse, milieux costauds, pointes très éloignées de ces milieux et ailiers participatifs. Une vision opposée à l'idée d'équipe compacte d'Ancelotti : les équipes de Mazzarri sont « longues » , comme aiment dire les italiens, et abusent du jeu long. D'où deux caractéristiques positives : une solidité importante et un schéma qui favorise un jeu très rapide vers l'avant. Lavezzi, Hamšík et Cavani étaient servis, tout comme Inler et Behrami.

Les défauts ? Une incompatibilité avec un jeu construit, ce qui provoque d'importantes difficultés contre les équipes les plus modestes qui répondent souvent efficacement avec une défense à cinq. Et une interprétation qui exige des profils particuliers. Par exemple, le 3-5-2 abandonne schématiquement toute combinaison sur les côtés entre le latéral et l'ailier (puisque le milieu latéral est le seul occupant du couloir), à moins d'avoir des rares spécialistes capables de s'insérer verticalement, comme Campagnaro ou Chiellini. L'an passé, l'Inter était donc très mazzarrienne. D'abord à un très bon niveau, quand Campagnaro et Icardi étaient disponibles et que les ailiers Jonathan et Nagatomo profitaient des effets positifs d'une présaison intense. Et puis à un niveau médiocre, sans avant-centre (malgré les exploits de Palacio : 2,5 duels aériens gagnés par match malgré sa petite taille) et avec Taïder-Kuzmanović plutôt qu'Inler-Behrami.

L'incompatibilité du 3-5-2 mazzarrien et du football à la milanaise


Mais le Mister a évolué. Cette saison, Mazzarri semble déterminé à proposer un football plus raffiné à la cité milanaise : les concepts de « possession » et de « pressing » sont évoqués à Appiano Gentile. Sauf que le 3-5-2 (ou 3-5-1-1) n'a pas bougé... D'où une certaine incompatibilité, et six problèmes tactiques. D'une, le 3-5-2 mazzarrien n'a pas été pensé pour faire circuler le ballon dans le camp adverse. L'Inter a la troisième possession de Serie A (56%) : par rapport à l'an passé, Kovačić est passé de 34 à 63 passes par match, Juan Jesus de 45 à 65, et Gary Medel est même le joueur de Serie A ayant réussi le plus de passes. Et pourtant, les façons de s'approcher restent celles du 3-5-2 : 4 passes en profondeur (verticalizzazioni) et 25 centres par match. La possession du ballon, sans la conception de l'action. De deux, la possession serait intéressante si elle était alimentée par de multiples insertions verticales, celles dont la Juve de Conte avait le secret. C'étaient les appels des duos Vidal-Pogba et Lichstcheiner-Asamoah qui donnaient du sens au contrôle du ballon. En phase d'occupation de la moitié adverse, l'Inter semble parfois jouer avec cinq milieux sur la même ligne. Placée devant Medel, la paire Kovačić-Hernanes n'est pas adaptée : trop de réflexion pour trop peu d'insertions. Seul le profil de Guarín (2 buts et 2 assists en 5 matchs et 236mn) a offert des satisfactions dans ce rôle, tandis que sur les côtés, Dodô et Nagatomo/Obi se placent en soutien de la possession et non pas en créateurs de mouvement : pas de profondeur, ni de centres intéressants. L'Inter est ainsi l'équipe de Serie A qui joue le plus dans l'axe (36% des attaques), un comble pour le 3-5-2. De trois, conséquence immédiate : l'absence de lien entre les attaquants et les milieux. Ce n'est pas un hasard si l'Inter la plus dangereuse de la saison a été celle d'Osvaldo (4 buts, 2 assists en 6 matchs), capable de redescendre entre les lignes pour libérer de l'espace à Icardi et proposer ses pieds à la construction.

De quatre, les défenseurs centraux n'ont pas une technique suffisante pour soutenir la construction. En cas de marquage agressif sur Pirlo, Conte pouvait compter sur Bonucci, le « vice-Pirlo » , par ailleurs formé à l'Inter. Côté Inter, Juan Jesus est celui qui participe le plus au jeu, avec les risques que cela implique. Pourquoi ne pas faire reculer Gary Medel, excellent en milieu protecteur, mais tout aussi idéal en leader de la défense à trois chilienne ? De cinq, Mazzarri n'a pas encore réussi à hiérarchiser/organiser sa possession. Face à un pressing important (souffert face à Palerme, et donc contre tous les adversaires qui ont suivi), le trio défensif et Medel sont incapables de faire gagner quelques mètres à la manœuvre, et Kovačić est obligé de redescendre pour prendre la mène. Or, ce projet de jeu est justement pensé pour que Kovačić puisse se trouver plus proche de la zone de vérité. De six, enfin, l'Inter souffre à la perte du ballon. En voulant jouer dans le camp adverse, la formation s'allonge et laisse un gouffre entre sa dernière ligne et la balle perdue. D'où un grand nombre d'occasions subies et une arrière-garde vulnérable face aux attaquants rapides. Mazzarri a donc deux options : revenir sur ses idées en tirant un trait sur une partie du potentiel de cet effectif, ou adapter son système à ses nouvelles idées et à ses hommes, ce qui pourrait impliquer une défense à quatre. Lors des années les plus pittoresques de l'ère Moratti, l'Inter s'était habituée à se contenter de l'espoir du prochain match. C'était le fantasme d'une équipe de stars qui se mettrait miraculeusement à jouer ensemble. Il avait alors fallu attendre l'arrivée de la rigueur et la grinta d'Héctor Cúper pour assister à la naissance d'un groupe. Seulement, Cúper avait réussi son pari dès sa première saison. Et côté Mazzarri, si Thohir semblait déterminé à ne pas changer d'entraîneur en cours de saison, la grinta se transforme peu à peu en nervosité.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Ronaldibert Niveau : Loisir
Je m'en vais poser 100 balles sur la victoire de l'Inter
Message posté par Ronaldibert
Je m'en vais poser 100 balles sur la victoire de l'Inter


Avec l'article sur Sainté, tu peux même mettre victoire sans encaisser de but.
JulianRoss83 Niveau : Loisir
Car depuis le départ de Mourinho l'Inter a fait n'importe quoi niveau recrutement...
Sincèrement dans un club où on voyait que des stars mondiales, quel est aujourd'hui la star mondiale de l'Inter ? Vous pouvez toujours chercher il n'y en a pas...
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Pourquoi l'Inter de Mazzari ne décolle pas?

Je ne sais pas mais, j'ai une question aux supporters de l'Inter. Sachant (et c'est pas nouveau) qu'il n'y a pas d'italiens dans l'équipe. Comment font les joueurs pour se comprendre entre eux?

Je dis ça sans arrière pensée...

Merci!


En même temps, quand tu t'appelles Internazionale...
Message posté par JulianRoss83
Car depuis le départ de Mourinho l'Inter a fait n'importe quoi niveau recrutement...
Sincèrement dans un club où on voyait que des stars mondiales, quel est aujourd'hui la star mondiale de l'Inter ? Vous pouvez toujours chercher il n'y en a pas...


@julianross83, une raison simple à ça, qui n'a rien à voir avec le départ de Mourinho.

180 millions de déficit cumulé sur les 3 derniers exercices. Alors même que les recettes continuent de baisser (De 206 millions il y a 3 ans à 167 l'année dernière)à partir de la fin de l'année ce seront 25 millions d'€ que l'Inter devra débourser chaque année pour rembourser les prêts qu'Unicredit a consenti à Trohir.

Conséquence, le club est complètement hors des clous au niveau FPF et le resterait même en cas de qualification à la LDC.
Les "stars mondiales" à l'Inter ce n'est pas pour tout de suite.
Toto Valencony Niveau : DHR
Avec Mazzarri je pensais l'équipe capable de faire une saison solide, avec pas un jeu flamboyant mais de l'agressivité, de la solidarité et de l'envie (ce qui a de plus facile à mettre en place). Mais ça ne prend pas définitivement pas, il n'y a plus de leaders et cette équipe manque cruellement de talent. C'est une formation sans véritable leader composée essentiellement d'éléments moyens et dirigée par un entraîneur correct mais qui n'est pas un génie.
Donc pas grand chose à joueur cette saison, reste à attendre l'arrivée de Mihajlović l'année prochaine.
Personnellement, j'ai surtout l'impression que cette Inter ne sait pas vraiment où elle va et les principaux responsables en sont les dirigeants: Mazzari a certes réalisé de belles choses au Napoli, mais c'était avec Cavani, Hamsik ou Lavezzi, et des joueurs de ce niveau-là je ne suis pas certain qu'il en dispose à l'Inter.
Donc, si le club va mal, c'est avant tout parceque Moratti, une fois son rêve de succès européen accompli, s'est peu à peu désengagé et que son successeur ne m'a pas l'air plus motivé que ça.
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Pourquoi l'Inter de Mazzari ne décolle pas?

Je ne sais pas mais, j'ai une question aux supporters de l'Inter. Sachant (et c'est pas nouveau) qu'il n'y a pas d'italiens dans l'équipe. Comment font les joueurs pour se comprendre entre eux?

Je dis ça sans arrière pensée...

Merci!


Donc Osvaldo, Ranocchia, Andreolli ou d'Ambrosio ne sont pas italiens ?
La plupart des joueurs composant l'effectif jouent en Italie depuis des années.
Vu l'implication des joueurs à chaque match, l'Inter ne décollera pas de la saison.
Merci pour cet article en tout cas. Grosse qualité.
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)