Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Manchester City-Real Madrid

Pourquoi l'absence de Touré est une bonne chose pour City

Le géant ivoirien ne sera pas rétabli pour affronter le Real Madrid en demi-finale aller de la Ligue des champions. Une bonne chose pour son club plus que pour la formation espagnole.

Modififié
Yaya Touré devait briser la malédiction. Une série étrange qui allait permettre à certains d'alimenter des théories fumeuses. Depuis le sacre de Chelsea en 2012 porté par Didier Drogba, aucune équipe ne s'est présentée dans le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes avec un Africain dans son équipe type. Comme Thomas à l'Atlético et Iheanacho, également à City, ne mettront pas à l'amende Koke et le Kun, cela va faire quatre éditions consécutives alors qu'il y avait Seydou Keita en 2011 avec Barcelone et bien évidemment Sameto'o avec l'Inter en 2010.


Pour être complet, il y en a eu, mais il s'agissait plus de joueurs de complément (Essien avec le Real, Benatia avec le Bayern, Asamoah avec la Juve, Song à Barcelone et enfin Salah, Ba et Eto'o à Chelsea). Yaya Touré est, lui, une figure emblématique de Manchester City. Un club qu'il rejoint en 2010 et avec lequel il gagne la Cup dès la première saison. Il met le but décisif en demi-finales, puis le but de la victoire en finale. Derrière, un Community Shield, deux championnats, et deux Coupes de la Ligue, dont la dernière cette saison, où il est encore là pour mettre le dernier tir au but. Mais il ne faut pas se tromper : son absence, annoncée par Manuel Pellegrini en conférence de presse d'avant-match, est du petit lait pour le coach chilien.

À trois au milieu au début pour faire le boulot de deux


Car comme toutes les légendes, que ce soit Raúl au Real Madrid ou plus récemment Francesco Totti à la Roma, au bout d'un moment, ça commence à devenir encombrant, et pas seulement dans la grille des salaires. Au départ, à Barcelone, Yaya Touré était la pointe basse du triangle de Guardiola. Peut-être parce qu'il sent le danger Sergio Busquets, il accepte d'emprunter le pont d'or offert par City. Ses exigences sont alors tout autres, il veut être relayeur. Qu'à cela ne tienne, Roberto Mancini le fait jouer avec Nigel de Jong et Gareth Barry au milieu.
L'année suivante, pour le premier titre, l'Italien leur dit qu'ils sont gentils, mais qu'ils peuvent très bien faire à deux le travail qu'ils font à trois. Il faut faire de la place à Nasri et Silva sur les côtés, puis Balotelli et Agüero devant. Deux ans plus tard, l'équipe rafle à nouveau la mise. Touré est toujours dans un milieu à deux, associé cette fois-ci à Fernandinho, un parfait complément besogneux. Mais la formule ne tient plus deux ans plus tard.

Trop offensif pour la récupération, trop lent pour un poste plus offensif


Désormais, Yaya Touré est aligné en numéro 10 dans un 4-2-3-1. Un rêve, un aboutissement ? Juste du pragmatisme de son entraîneur qui a dû faire avec bien des blessures cette saison dans le domaine offensif (Nasri, De Bruyne, Silva) et un constat que l'Ivoirien n'a plus trop de lucidité à 33 ans si on lui demande un peu trop de travail défensif. Quitte à bricoler, Pellegrini préfère voir Touré un cran plus haut, croisant les doigts pour que sa relation exceptionnelle avec Kun Agüero fasse la différence et donc l'intégralité du jeu offensif des Citizens. Mais la confrontation contre le Paris Saint-Germain a changé la donne. Cela coïncide avec le retour de Kevin De Bruyne, qui a changé le visage de son équipe, également revenu dans la course au podium en Premier League.



Avec Silva, Navas et Agüero devant, c'est le retour du City offensif avec un quatuor extrêmement mobile et du jeu dans les petits périmètres. Pour équilibrer le tout, la doublette Fernandinho-Fernando a brûlé son passeport sans état d'âme et fait le sale boulot à la récupération. Dans cette configuration, Yaya Touré n'a donc plus trop sa place. Mais cette histoire de blessures permet de ménager son ego, et de ne pas mettre trop de pression sur ceux qui sont amenés à prendre son poste. Comme ça, s'il est rétabli pour le retour, il pourra toujours entrer en cours de partie, s'il faut faire la différence sur un coup de patte. De l'art de savoir entretenir une légende. Ce n'est pas Totti qui dira le contraire.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34
À lire ensuite
They believe they can fly