Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Lorient/Monaco

Pourquoi Jordan Ayew va donner la Ligue des champions à l'OM ?

Ce samedi soir, c'est le grand soir. Monaco, Marseille et Saint-Étienne se disputent le billet pour le tour préliminaire de la C1. Si les Phocéens n'ont pas leur destin entre les mains, ils peuvent compter sur un homme qui va croiser la route des Monégasques : Jordan Ayew. Une aubaine.

Modififié
  • Pour la famille


    André a toujours défendu son petit frère. C'est André qui consolait Jordan lorsqu'il a quitté le Ghana un peu à contrecœur. C'est André qui le défend quand il se prend la tête avec Mamad Sakho lors d'un OM-PSG sous tension en 2011. C'est André qui monte au créneau en conférence de presse quand son petit frère est régulièrement décrit comme un petit con, alors qu'il n'a qu'un souhait, devenir grand. Alors maintenant qu'il joue son dernier match avec l'OM et qu'il veut finir sur une bonne note, André ne demande qu'une chose à Jordan, un peu d'aide. « Je pense qu'il va tout donner, pour lui, pour son club et pour l'OM. Je n'ai pas besoin de l'appeler… mais je le ferai quand même » , a déclaré le Black Star après le match contre Lille. Alors, quand Jordan aura planté le but du 1-1 dans les arrêts de jeu contre Monaco, Air Jordan pourra sereinement passer un coup de bigot à son frangin : « C'est fini Dédé, je n'ai plus besoin que tu me protèges. »

  • Pour se faire repérer par Wolfsburg


    Cette saison, Jo' attire les regards, et ce n'est plus seulement pour son caractère de cochon. Son plus bel accomplissement est paradoxalement sa prestation face à Marseille le mois dernier (victoire 5-3 de Lorient), où il inscrit un doublé, son premier en L1, au terme d'un match plein. Depuis, Hervé Renard, qui avait déjà eu Jordan sous ses ordres à Sochaux, aurait dans l'esprit de le faire venir dans sa future équipe l'année prochaine à Lille. Parce qu'entre nous, un joueur comme lui n'a rien à faire dans une équipe qui joue le maintien. Et Nolan Roux, ça commence à bien faire. Mais comme il a l'a déclaré à So Foot en avril, l'ambition de l'attaquant de 23 ans ne s'arrête pas là. « Je veux aller dans un club qui n'a pas déjà tout gagné, où il y a une histoire à écrire, genre Wolfsburg. Dans un club qui n'a pas de titre et qui fait tout pour en gagner. Un peu comme quand Nasri a rejoint Manchester City » , rêvait-il. Prépare-toi, Bas Dost.

  • Parce que Jordan n'a pas pleuré depuis un mois


    Le plus jeune des fils d'Abedi Pelé est né pour ce genre d'histoires. Il illustre parfaitement la dramaturgie du football. À 18 ans, pour son premier match, il remplace Fernando Morientes et marque son premier but en Ligue 1. Il devient alors champion de France. En 2012, alors qu'il ne compte pas plus de 10 buts en Ligue 1, il est pressé d'enchaîner les matchs en tant que titulaire et dévoile ses ambitions : « Je suis très ambitieux. Je veux arriver au plus haut niveau, faire partie des meilleurs attaquants au monde. J'ai le potentiel pour. » Résultat, à l'hiver 2014, il n'est pas prêté au Real, mais à Sochaux, pour trouver du temps de jeu. Emporté par l'émotion , il craque le 1er février et fond en larmes après une victoire de Sochaux contre Nantes. Il a enfin la confiance de son coach, Hervé Renard. Finalement, Sochaux descend et il est alors vendu à Lorient la saison suivante. Le 24 avril, il nous fait la même au micro de beIN Sports après la victoire contre Marseille avec Lorient. Trop d'émotions. Un but contre Monaco pour qualifier l'OM en Ligue des champions pourrait lui donner l'occasion de lâcher les vannes une fois de plus. Si c'est pour gratter un câlin de Paga, ça peut valoir le coup.

  • Parce que c'est lui, le seul Marseillais de Lorient


    À la 82e minute, Romain Philippoteaux, Rafidine Abdullah et Jordan Ayew veulent absolument tirer le penalty qui donnerait la Champions à l'OM. Philippoteaux rabâche ce qu'il a déclaré à La Provence la semaine dernière : « Je suis du Vaucluse, mon papa et mon papi m'emmenaient voir l'OM au Vélodrome. Et tous mes amis qui sont dans le Sud me disent : "Fais le boulot contre les Monégasques, on compte sur toi !", alors c'est à moi de le tirer !  » Rafidine Abdullah a beau expliquer aux deux autres qu'il a été formé à l'OM et qu'il a même joué en Coupe d'Europe avec les Phocéens, rien à faire, personne ne s'en souvient, et tout le monde s'en cogne. Il renonce vite. Ne reste plus que Romain et Jordan. Les arguments de Jo' sonnent comme des uppercuts : « Je suis champion de France avec l'OM. Et mon père, c'est Abedi Pelé. Casse-toi ! » Romain part rejoindre Rafidine et fonde l'association lorientaise des «  presque Marseillais  » .

  • Parce qu'Andrea Raggi mérite un retour de bâton


    Début mars 2014, Sochaux joue contre Monaco. À la 83e minute, Butin permet aux Lionceaux de revenir à la marque 2-1. Il y a de la place pour accrocher un match nul important dans la course au maintien. Pourtant, deux minutes plus tard, Jordan Ayew craque et prend un carton rouge pour un vilain geste sur le défenseur de l'ASM Andrea Raggi. Jordan vient d'arriver au club et est très pressé de faire ses preuves. Raggi, connaissant le tempérament de chien fou de Jordan, l'a poussé à la faute avec expérience, à coups de provocations. « Raggi a été très malin. Il savait très bien qu'il pouvait le faire disjoncter très vite » , confiait Hervé Renard à So Foot le mois dernier. Cette année, Abdennour est absent sur blessure, et Raggi risque fort de recroiser la route de Jo'. Or, cette fois-ci, c'est décidé : c'est Jordan qui va faire péter un plomb à l'Italien : passement de jambe, crochet et BIM, penalty. Pas de Ligue des champions pour toi, Andrea.

    Par Kévin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3