Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Pourquoi Jesé va manquer au PSG

Six mois après avoir été prêté à Las Palmas, Jesé reprend la route et est envoyé pour un an à Stoke City, toujours en prêt. Une perte lourde pour le PSG qui laisse partir un joueur, mais aussi un artiste et une belle personne.

Modififié

Parce que Jey M


Perdre Jesé le joueur de foot passe encore. Mais le vrai drame, c'est qu'il va emmener avec lui Jey M, son alter ego chanteur de reggaeton. Des clips avec des grosses voitures, des featurings avec des potes, des jeunes filles qui n'aiment pas beaucoup le tissu, des paroles coquines... Jey M, c'est avant tout un univers hyper original qui évite habilement les clichés et les caricatures. Et dans un monde où le public s'extasie parce que Matuidi et Neymar dansent sur les chansons de Niska, le talent musical de Jesé Rodríguez ne demande qu'à être connu. La Favela Chic, le Barrio Latino, la Pachanga... La capitale est pleine de boîtes de nuit à ambiance latine où Jesé aurait pu aller pousser la chansonnette en showcase. Une perte immense pour la musique, pour le bon goût, et pour la fête de façon générale. Le troubadour et ses ballades vont nous manquer, ainsi que son look très travaillé. Les chaînes de type Cuban Linx, les tatouages clé de sol sur l'avant-bras, et même les grandes casquettes qui ne suffisent plus à masquer cette calvitie déjà bien avancée pour un homme de seulement 24 ans. Allez, salut l'artiste.

https://www.youtube.com/watch?v=jm6loGj-gY0


Pour Rocky Balboa


Sortir dans la rue à l'aube après avoir bu des œufs crus, allez courir dans le froid, arpenter les rues de la ville, voir le soleil se lever, enchaîner quelques séries de pompes, des étirements, puis rentrer chez soi avec le survêtement trempé de sueur et se sentir heureux. Regarder un Rocky donne immédiatement envie de faire comme Stallone à Philadelphie et d'aller conquérir la ville, avant d'être rattrapé par cet éternel ennemi nommé la flemme. Jesé, lui, n'a peur de rien et a posté dernièrement sur son compte Instagram un nombre impressionnant de petites vidéos dans lesquelles on le voit s'entraîner dans les salles de muscu du PSG, mais aussi hors du cadre du club, à l'arrache, avec ce qu'il trouve chez lui ou dans la rue. On peut donc l'admirer en train de faire des pompes sur des murets, des petits sauts sur un transat dans son jardin, ou bosser son explosivité dans des escaliers. La bonne nouvelle, c'est que Stoke City récupère un gars qui adore suer et qui s'entretient même en dehors de ses heures de boulot. En même temps, il fallait au moins ça après quelques mois passés à s'empâter sur le banc parisien.

training !! 💪🏼💪🏼 ⚽️ dímelo greg @montecristoaudiovisuales

Une publication partagée par Jesé Rodríguez (@jeserodriguez10) le




Parce qu'Unai Emery doit assumer ses choix


Jesé au PSG, c'est un bilan abominable : quatorze matchs et deux buts – un penalty contre Nantes et une frappe déviée en Coupe de la Ligue contre le LOSC. Et les passes décisives ? La bulle, le zéro pointé, comme l'élève Ducobu. Hors rythme, maladroit, peu investi, incapable de comprendre comment se rendre utile, Jesé a coché toutes les cases de l'erreur de casting. Dans la cour des miracles qu'a été le mercato 2016 de Paris, Jesé tient une place de choix, entre les craquages Krychowiak et Ben Arfa. Et pourtant, il y a un an, Unai Emery s'était investi personnellement pour boucler le transfert de l'attaquant. Juste après son arrivée, Jesé confirmait qu'Emery avait été déterminant dans son arrivée : « Le fait qu'Unai Emery soit là a influencé mon choix. » Depuis, le coach parisien fait des pieds et des mains pour se débarrasser de lui. Mais comme Emery est un homme avenant, il a tout de même tenté de relancer son joueur cet été en le plaçant titulaire lors de matchs d'International Champions Cup. Avec à la clé des prestations scandaleuses, des courses nulles, des balles perdues à n'en plus compter et l'impression que Jesé est un personnage de cartoon qui ne connaît pas le mot « coordination » .


https://www.youtube.com/watch?v=JlO4zHZnEqs


Parce qu'il est plus pratique que TripAdvisor


En 2016, les îles Canaries ont annoncé avoir franchi la barre des 14 millions de touristes. Ça fait du monde, beaucoup de monde, et même trop de monde. Du coup, s'y retrouver parmi les milliers d'avis TripAdvisor sur les hôtels et les restaurants de Las Palmas devient compliqué, et mieux vaut demander directement conseil aux locaux. Né et élevé dans cet archipel situé au large des côtes marocaines, Jesé était le guide parfait. Mieux, quand il a fallu lui trouver une porte de sortie pour un prêt cet hiver, il s'est naturellement tourné vers le club de sa ville natale, Las Palmas. « Nous le voulons vraiment, s'emballait à l'époque Miguel Angel Ramirez, le président du club, alors en pleine négociation. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais Liverpool, Milan et la Roma veulent Jesé et sont prêts à payer ce qu'il coûte. Nous, non. Mais nous avons autre chose. Jesé est un grand footballeur et pour nous, c'est une personne spéciale. Il veut venir. » Quelques jours plus tard, le prêt était bouclé. Quelques mois, seize matchs et trois buts pour les Amarillos plus tard, Jesé était gentiment raccompagné vers la sortie et renvoyé dans un avion vers Paris. Le PSG vient d'envoyer sa patate chaude vers le centre de l'Angleterre, et Jesé va maintenant pouvoir noter les restaurants de Stoke-on-Trent, un lieu un chouia moins touristique que les Canaries.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article