Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // OL-Ajax

Pourquoi il faut croire en la Remontajax ?

Défait 4-1 à l'aller, l'Olympique lyonnais, à l'image de son président Jean-Michel Aulas, croit dur comme fer à une folle « remontajax » pour reprendre le terme du patron. Histoire de rassurer les quelques supporters des Gones sceptiques, voici quelques arguments pour leur prouver que l'OL peut le faire.

Modififié

Alexandre Le Grand est de retour


Auteur d'une prestation exceptionnelle face à la Roma en huitième de finale aller de Ligue Europa, Alexandre Lacazette n'avait pas pu tenir son rang lors de la demi-finale aller à Amsterdam à cause d'une vilaine blessure aux ischio-jambiers. Sur le banc, l’attaquant lyonnais a tout de même eu le droit de fouler la pelouse de la Johan Cruijff Arena durant quinze minutes alors que le score était déjà de 4-1. Face à Nantes ce dimanche, Bruno Génésio a accordé cette fois-ci une petite heure de balade sur le pré au pestiféré de Didier Deschamps. Sevré de ballons malgré des jambes qui répondaient présentes, le Français a pu rassurer les fans de l’OL. Désormais à 100%, Alexandre Lacazette pourra tenir sa place à la pointe de l’attaque lyonnaise pour le plus grand bonheur des supporters et de Nabil Fekir qui pourra ainsi quitter un poste de numéro 9 qui n’est pas le sien. La titularisation de Lacazette et ses 31 buts cette saison sont au moins l’assurance d’un but face à l’Ajax. Quelle mauvaise langue a dit que ce serait peut-être sur penalty ?

Parce que l'OL est habitué aux exploits européens


Depuis le début des années 2000 et son retour au premier plan, l'Olympique lyonnais s'est fait une habitude de réaliser quelques exploits sur la scène européenne. Premier en date en 2000-2001. Mal en point lors de la deuxième phase de Ligue des champions, l'OL réalise alors un grand coup en infligeant un 3-0 au leader du Bayern Munich. Insuffisant pour se qualifier en raison d'un nul lors de la dernière journée face au Spartak Moscou. En revanche, ce succès gonfle le moral des Lyonnais qui se servent de cette confiance pour renverser, déjà, un 4-1 un an plus tard. Face au Club Bruges en huitième de finale de Coupe de l'UEFA, les Rhodaniens se qualifieront in extremis grâce à un triplé au retour de l'inévitable Sonny Anderson (3-0). Le dernier grand exploit européen de l'OL remonte à 2011. Troisième de son groupe de C1, l'OL doit alors remonter trois points et une différence de -7 à... l'Ajax Amsterdam. Une victoire 7-1 contre le Dinamo Zagreb et une victoire 3-0 du Real sur les Néerlandais plus tard et les Lyonnais débarquent en huitièmes de finale. L'Ajax, elle, criera au scandale.

L’Ajax se croit déjà en finale


« Je peux vous dire que j’ai vu des joueurs de l’Ajax qui fêtaient la qualification comme si elle était déjà acquise, et un public qui nous insultait, y compris les dirigeants. Vous ne l’aviez pas vu, mais je me suis fait copieusement insulter, en me disant qu’ils seraient heureux de me retrouver une autre année. » Cette déclaration amère sort de la bouche du grand patron de l’OL, Jean-Michel Aulas, quelques minutes après la victoire face à Nantes en championnat (3-2). Habitué à exagérer légèrement ses propos, Jean-Michel Aulas n’a pas forcément tort sur ce coup. Quelques minutes après le succès 4-1 face à l’OL, les joueurs de l’Ajax ont laissé éclater leur joie et ont célébré avec leur public la victoire à la manière d'une qualification. Des Néerlandais qui n’ont pas tiré des leçons de la photo de Kurzawa et de Rabiot après la victoire du PSG 4-0 contre le Barça.

La possibilité de gagner sur tapis vert


Pour se qualifier en finale de la Ligue Europa, l’OL doit gagner la rencontre au moins 3-0. Cela tombe bien, ce score est le résultat d’une victoire sur tapis vert. Mis au courant de cette donnée, Anthony Lopes peut alors mettre son plan en place avec la complicité de son entraîneur des gardiens, Joël Bats. Au moment de son échauffement, l’ancien portier du Paris Saint-Germain se chargera d’accrocher une écharpe du Feyenoord sur les filets des cages devant le parcage de l’Ajax Amsterdam. Le Portugais se chargera alors de la deuxième lame en toisant du regard le public néerlandais avant de leur envoyer quelques signes amicaux. Dans les travées du Parc OL, une poignée des 3000 supporters de l’Ajax finiront bien par craquer et jeter des projectiles en direction de Lopes, au sol. Un comportement qui obligera l'arbitre à arrêter la rencontre, avant que la commission européenne ne donne l’Olympique lyonnais vainqueur sur tapis vert.

Parce que ce sont les mathématiques qui le disent


Il y a 79 ans jour pour jour, le golfeur canadien George Lyon décédait à l’âge de 79 ans. Un décès qui touchera visiblement le chanteur sud-africain Solomon Linda, qui interprétera quelques mois plus tard, en 1939, son célèbre tube Le lion est mort ce soir. Une chanson qui sera reprise en français par le légendaire Henri Salvador en 1962 avant que le groupe, pas moins légendaire, Pow woW y aille de sa version en 1992. Hasard ou pas, la même année, deux joueurs actuels de l’OL poussent leurs premiers cris, Rachid Ghezzal et Jordan Ferri. Deux hommes qui comptabilisent 289 rencontres avec le maillot olympien pour 25 buts inscrits, 3 cartons rouges et 1 jambe de Robert Berić cassée. On passe le tout à la calculette : 79 x 79 - 1939 - 1962 - 1992 - 289 - 25 - 3 - 1 = 30. Soit, le score que doit réaliser l’Olympique lyonnais ce jeudi pour éliminer l’Ajax. Coïncidence ? #Illuminati

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 27 minutes L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 1
Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:00 Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 13
À lire ensuite
Peter de Toulon