1. // Cérémonie du Ballon d'or 2014
  2. // Billet d'humeur

Pourquoi il fallait donner le Ballon d'or 2014 à Arjen Robben

Ce lundi soir, à Zurich, le gratin du football remettra le Ballon d'or aux statistiques de Cristiano Ronaldo, à la gueule d'ange de Lionel Messi ou au palmarès de Manuel Neuer. Si certains déplorent l'absence de Luis Suárez, Toni Kroos ou Thomas Müller, le vrai scandale est ailleurs : c'est évidemment Arjen Robben qui aurait dû repartir avec le trophée sous le bras. Et ça se discute à peine, à condition de faire preuve d'un peu de mauvaise foi et d'un peu de goût.

Modififié
1k 139
  • Parce qu'il le méritait, tout simplement


    Paraît que depuis 2010, le Ballon d'or est avant tout une histoire de chiffres. À ce titre, même s'il n'a pas à rougir, Arjen Robben fait figure de boulier face à la Casio fx92 Collège II de Lionel Messi et le tableur Excel de Cristiano Ronaldo. « Cette année, Cristiano a marqué beaucoup de buts, mais je suis argentin, je préfère Messi. Après, Robben a fait beaucoup de bonnes choses l'an passé. Si je devais choisir, je le donnerais à Robben » confiait ainsi l'Argentin Javier Pastore à l'heure des nominations. Neymar n'en pense pas moins : « Je ne sais pas si c'est juste ou pas. Pour moi, trois joueurs se sont détachés cette saison : Messi, Schweinsteiger et Robben.  » C'est simple, depuis deux saisons, au moins, le Néerlandais est l'un des joueurs les plus excitants à suivre en Europe, et son influence dans le dispositif du Bayern Munich est indéniable. L'ancien gaucher de Chelsea et du Real Madrid, qui avait déjà offert la Ligue des champions à son club en 2013, a largement contribué par ses dribbles – enfin, par son crochet extérieur –, son activité, son coffre, ses buts, ses passes aux titres du Bayern en 2014 (Coupe d'Allemagne, Bundesliga). Parmi les dirigeants bavarois, d'ailleurs, Karl-Heinz Rummenigge, double Ballon d'or en 1980 et 81, a du mal à digérer la nouvelle : « Le fait qu'Arjen Robben ne soit pas dans le top 3 est une honte. C'est difficilement possible de jouer mieux que ce qu'il fait depuis un an et demi. » Une analyse partagée par son coéquipier, grand déçu du Ballon d'or 2013, Franck Ribéry : « Arjen a été incroyable cette saison en Bundesliga et sa Coupe du monde a été exceptionnelle. Mais je crains qu'il y ait encore beaucoup de politique. Est-ce que le Ballon d'or récompense encore le meilleur joueur ? Je ne pense pas. » Ribéry n'est pas rancunier : la saison dernière, Robben avait publiquement soutenu… Cristiano Ronaldo. Mais Ribéry a raison, 2014 est une saison particulière : c'est une année de Coupe du monde. Et ça tombe bien, l'ailier des Pays-Bas n'a jamais paru aussi fort que cet été en Amérique du Sud. À lui seul, à coups de sprints et de petits coups de rein, il démonte l'Espagne, championne du monde en titre et double championne d'Europe, d'un doublé, comme pour effacer son double échec en finale face à Casillas quatre ans auparavant. Avant d'emmener son équipe jusqu'à la troisième place de la compétition après une ultime baffe infligée au Brésil, lors de laquelle Robben offre un dernier récital avant de reprendre l'avion. Cristiano Ronaldo peut-il en dire autant ? Lionel Messi a-t-il été le moteur de son Argentine dans les matchs qui l'ont menée en finale ? Non, et non. Alors, qu'on se le dise avant de passer à autre chose : sans Robben, ce Mondial n'aurait pas été une telle fête.

    Youtube

  • Parce que ça aurait bien emmerdé tout le monde


    Une fois l'un, une fois l'autre. Si ça continue comme ça, c'est toute une génération de footballeurs qui se verra confisquer le Ballon d'or par Lionel Messi et Cristiano Ronaldo qui, attention spoiler, ne s'arrêteront sans doute jamais de marquer soixante buts par an. Mais bon, c'est l'air du temps qui veut ça. L'époque est aux super-héros. Deux champions hors normes, aux statistiques folles, qui se reniflent comme chien et chat, engagés dans une course au palmarès collectif et aux récompenses individuelles : le scénario est haletant, les acteurs bien dans leur rôle respectif et le public cramponné à son siège. Pour saupoudrer le tout, le challenger 2014 s'appelle Manuel Neuer. Beau gosse, jamais un mot plus haut que l'autre, la référence ultime à son poste. Ç'aurait pu être un autre joueur du Bayern ou de l'Allemagne championne du monde, d'autres gentils comme Müller, Kroos, Schweinsteiger. Mais non, c'est leur gardien-cyborg qui est chargé de les représenter pour cette distinction. Sauf que Robben représentait autre chose, quelque chose de plus que les autres joueurs du Bayern, que les champions du monde allemands, que les abdos de CR7 et la belle histoire de Lionel Messi. S'il se repent de temps à autre, Arjen Robben reste ce joueur écorché, parfois incompris, dans une équipe de joueurs lisses, qui semble encore plus à l'aise dans une sélection faite de gros melons bien juteux. Le genre de joueurs, à la Luis Suárez, qu'on n'aime certainement pas trop voir en haut de l'affiche du côté de la FIFA : un joueur énervant dans son jeu – à quoi lui sert ce putain de pied droit ? –, et agaçant dans son comportement – jamais l'ennemi d'un petit plongeon si son équipe est en difficulté –. Une image de footballeur bouillant, arrogant, voire égoïste souvent mise à mal par les performances et l'efficacité du joueur... et surtout par ces quelques secondes d'étreinte avec son fils, en larmes, après l'élimination des Pays-Bas face à l'Argentine.

    Youtube

  • Parce qu'un jour, il faudra bien venger Sneijder


    Il faudra bien qu'un jour, l'histoire du foot répare son erreur. Ses erreurs. Ses inepties. Ses non-sens. Pour tous les Buffon, Totti, Raúl, Henry, Giggs qui n'ont pas eu LEUR Ballon d'or. Et surtout, parce que quatre ans après le scandale de l'édition 2010, il faut envoyer un autre signal. Une saison où visiblement, il ne suffisait pas d'être espagnol, et donc champion du monde. Où il ne suffisait même pas d'avoir gagné, entre autres, la Serie A et la Ligue des champions, d'avoir fini meilleur buteur d'un Mondial où l'on était arrivé en finale. Du coup, c'était bien là, en janvier 2015, l'occasion pour Robben de rendre à Wesley Sneijder et aux Pays-Bas - eux qui en ont tant remportés, mais qui ne l'ont plus gagné depuis Van Basten en 1992 - ce Ballon d'or 2014 qu'il leur avait enlevé des mains en salopant ces caviars face au San Iker, le gardien espagnol. Et puis, au-delà de tout ça, un Ballon d'or pour Robben, c'était une sacrée victoire pour tous les crânes dégarnis trop jeunes de la planète. Des trentenaires qui auront encore moins de cheveux en janvier 2016…



    Pourquoi il faut donner le Ballon d'or à :
  • Cristiano Ronaldo
  • Lionel Messi
  • Manuel Neuer

    Pierre Maturana
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    TrollingMachine Niveau : Loisir
    J'espère que cet article est une blague. Robben ballon d'or mdr
    Note : 6
    Cet article va faire un heureux ici
    C'est bon Ruud on t'a reconnu.
    Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
    Pour que Ian devienne enfin rude.
    Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
    Pour que Ian devienne enfin rude.
    Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
    Desolé pour ce doublé.
    funky family Niveau : District
    Robben fait clairement parti de mes joueurs favori c'est un putain de joueur de foot il te fait toujours vivre quelque chose par son dribble sa conduite de balle etc...
    La question pour moi est pourquoi n'est il jamais considéré parmi les tout tout meilleur(top 3) alors que lui ben que ça soit sélection ou club(surtout depuis qu'il est au bayern) ben il répond présent.
    Apres je regarde pas tous les matchs du bayern(que les gros choc +ldc) donc ma question est objectivement a t-il déjà été LE meilleur joueur du monde sur 1 année parce que on peut critiquer certains(plusieurs même pour moi) BO des 2 cyborgs mais quelque soit la préférence il faut reconnaître que au moins 1 année ils ont été l'un ou l'autre LE meilleur joueur du monde sans contestations possible(a mon humble avis).
    Car je pense qu'il faut pas sous estimer l'effet de ce fait la, c'est dire que les gens auront plus de facilité a reconnaître untel comme LE meilleur une nouvelle fois si par le passé il y'a eu une sorte de consensus la dessus, en effet il faut pas croire que parce que on vote pur le BO de l'année t+1 ou t+2 les gens oublient complètement ce que le joueur a fait durant l'année t et efface complémentent leurs souvenirs (exemple:c'est impossible d'oublier LE but de messi face au real en demi ldc et que lorsqu'onl vote ben inconsciemment ce but fait parti de ses critères pour le designer en tant que vainqueur)
    Il suffit de voir le Bayern et les Pays Bas avec ou sans Robben pour comprendre quel type de joueur il est.
    Note : 2
    Je trouve moins scandaleux que Robben aie le ballon d'or plutôt que Ronaldo ou surtout Messi cette saison, fantomatique avec leurs sélections. Lui brille en club et en sélection. Les deux autres non.
    Jeu direct Niveau : CFA
    Je suis d'accord. Au moins pour dire que le meilleur joueur de champ dans cette coupe du Monde, c'était lui.
    Et ce n'est pas la première fois. Il avait déjà été très bon en 2010. Ce mec, dont le jeu repose avant tout sur la vitesse et sur un dribble relativement prévisible (sauf pour ses adversaires!), est quand même un homme de grands rendez-vous.
    Du Racing et des Ailes Niveau : DHR
    Cet article se veut provocateur mais dans le fond, je suis d'accord avec l'auteur.

    Ballon d'or pas forcément. Mais en tant que fan du Bayern, il faut reconnaitre qu'il marche sur l'eau depuis un an et demi. Et il a fait une coupe du monde de feu.

    Messi, plus mauvaise saison depuis des années, 0 trophée, et même pas le joueur le plus décisif de sa sélection (DiMaria). Ce mec là n'aurait JAMAIS dû être devant Robben au classement de cette année.
    Quant à Ronaldo, sa coupe du monde aurait dû le pénaliser...

    Mais Ribery, dans toute son amertume a bien résumé la chose: le Ballon d'or ne récompense plus forcément le meilleur joueur.
    Faut bien le dire, depuis qu'il a pu enchainer une saison complète et que c'est Guardiola son coach il n'a rien à envier techniquement aux deux monstres... et respire la même classe technique.
    Et concernant le coté spectaculaire, il est clairement éblouissant...
    Alors il marque beaucoup moins que d'autres joueurs d'exception, mais est beaucoup plus complet dans son apport collectif: ce n'est pas uniquement le mec qui fait la diff... il a le même abatage que ses coéquipiers, a un registre de jeu que je trouve beaucoup plus varié et le Bayern a un jeu qui n'est pas orienté vers un buteur préférentiel, mais sur une ligne d'attaque ou tout le monde peut marquer.

    Toute façon avec ce système de vote ce sera compliqué qu'un jour un joueur du Bayern l'ai:

    1. la visibilité de la Liga est sans doute supérieure à la Bundesliga dans bien des pays. (pas sûr que le sélectionneur de la nouvelle zélande voit beaucoup de match de Bundesliga dans l'année, alors qu'il a sans doute des échos du classico, etc...).

    2. le Bayern pratique beaucoup moins ce culte de la super star de l'équipe.

    3. Le Bayern a un style de jeu qui multiplie les buteurs, donc il y a moins ce coté stat de but de folie.

    4. De ce fait les votes en faveur des bavarois, se distribuent de façon plus homogène entre les joueurs ( d'ailleurs c'est depuis quelques saisons l'équipe qui a le plus de joueurs dans les 23...).

    5. Malgré tout pour beaucoup le joueur le plus important au football c'est celui qui marque le plus... ça se défend comme point de vue, même si c'est parfois un raccourci.

    La toute petite chance c'est le bruit médiatique avec la découverte du style de Neuer pendant la coupe du monde, et son niveau de prestation, qui améliore l'impact d'un poste si particulier... mais ce sera insuffisant pour faire la différence.
    Message posté par toof11
    Je trouve moins scandaleux que Robben aie le ballon d'or plutôt que Ronaldo ou surtout Messi cette saison, fantomatique avec leurs sélections. Lui brille en club et en sélection. Les deux autres non.


    Messi n'a pas été fantomatique en sélection... le jeu à la coupe du monde était construit autour de lui et l'Argentine va en final de la coupe du monde. il a su faire la différence a plus d'une reprise, et a eu une grosse contribution au jeu offensif de l'argentine. Alors c'est Messi on a l'impression que ça doit toujours être un jeu vidéo, ce n'est pas le cas mais il tire sa sélection vers le haut.
    Message posté par Du Racing et des Ailes
    Cet article se veut provocateur mais dans le fond, je suis d'accord avec l'auteur.

    Ballon d'or pas forcément. Mais en tant que fan du Bayern, il faut reconnaitre qu'il marche sur l'eau depuis un an et demi. Et il a fait une coupe du monde de feu.

    Messi, plus mauvaise saison depuis des années, 0 trophée, et même pas le joueur le plus décisif de sa sélection (DiMaria). Ce mec là n'aurait JAMAIS dû être devant Robben au classement de cette année.
    Quant à Ronaldo, sa coupe du monde aurait dû le pénaliser...

    Mais Ribery, dans toute son amertume a bien résumé la chose: le Ballon d'or ne récompense plus forcément le meilleur joueur.


    Si la Coupe du Monde avait pénalisé Ronaldo, faudra quand même m'expliquer ce qui s'est passé en 2010. Ensuite, faut arrêter avec Messi. Ok, le mec ne gagne pas de trophées, mais il claque quand même 58 buts sur l'année. 58 buts bordel! Et lui pour le coup fait un très bon Mondial. J'ai l'impression qu'on a tendance à minimiser les perfs de Ronaldo et Messi vu la facilité avec laquelle ils les rééditent. Mais si le fait de marquer autant était à la portée de tout le monde, alors je me demande bien pourquoi aucun autre joueur n'y arrive. Et il faut garder à l'esprit qu'on ne parle pas là de purs 9, on parle de mecs qui délivrent aussi une vingtaine de passes décisives par année, et qui se baladent un peu partout sur le terrain. Pour en revenir à Messi, il est dans la situation de Ronaldo il y a quelques années: de très grosses stats, un très haut niveau individuel, mais il ne joue plus dans la meilleure équipe du monde et du coup son palmarès s'en ressent. Comme l'a dit un jour un philosophe: "La Routourne a tourné."
    Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
    En selection, Arjen, il aurait tout raflé s'il était né un peu plus à l'Est.
    GoalDorak99 Niveau : DHR
    Une seule phrase à retenir : "L'époque est aux super-héros", hélas pour Arjen.

    La vraie liste du BO depuis 2006:
    2001 : Raul
    2002 : Kahn
    2003 : Maldini
    2004 : Chevtechenko
    2005 : Ronaldinho
    2006 : Pirlo
    2007 : Kakà
    2008 : Ronaldo
    2009 : Messi
    2010 : Sneijder
    2011 : Iniesta
    2012 : Messi
    2013 : Ronaldo
    2014 : Robben
    Ca a plus de gueule quand même non ? :-)
    funky family Niveau : District
    Par contre ben neymar il devrait faire suivre ses paroles par des actes parce que si il a vraiment dit messi bastian robben pourquoi il a voté messi cr7 mascherano sauf si la il ment encore!!!!
    funky family Niveau : District
    Et je pense qu'il faut se calmer sur les mots qu'on utilise:"c'est scandaleux si untel le gagne a la place d'untel" oh ça va c'est pas comme si c'st un joueur de 2 nde division qui le gagne ,on peut trouver ça injuste ,pas forcement mérité etc.. mais parler de vol et de scandale c'est y aller un peu trop fort.
    Note : 1
    Je ne suis ni portugais ni représentant d'une marque célèbre de gel, j'aimerais pourtant relever une information: C.Ronaldo a gagné la Coupe du Roi, mais surtout la Ligue des Champions, une certaine décima, il en a même profité pour exploser le record de but lors d'une seule campagne de ligue des champions.

    A vous lire on dirait que C.Ronaldo n'a rien gagné cette année.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Tadic glace Old Trafford
    1k 139