Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Derby County

Pourquoi Frank Lampard va (enfin) ramener Derby County en Premier League

Moins d’un mois après la nomination de Steven Gerrard sur le banc des Rangers, Frank Lampard sera présenté jeudi après-midi à Derby County, où il vient de s’engager pour trois ans. Voilà pourquoi Lamps est le choix parfait pour ramener les Rams en Premier League.

Modififié

Parce qu’il se roule en boule depuis des mois


Lampard raconte son impatience à qui veut l’entendre : cette fois, c’est l’heure. Interrogé il y a quelques semaines par une grosse pelletée de médias anglais, l’ancien phare du Bridge, retraité depuis février 2017, avait alors expliqué vouloir « rendre, montrer que [je] peux aider au développement de joueurs, les aider tactiquement » . Puis, le bonhomme a vu son pote, Steven Gerrard, s’installer sur le banc des Rangers début mai et il ne pouvait plus attendre. Bingo : Gary Rowett, arrivé à Derby County au printemps 2017 pour retourner le destin d’un club habitué depuis plusieurs saisons à se casser la gueule après les fêtes et donc incapable de remonter en Premier League depuis 2008 (Derby reste la pire équipe de l’histoire de l’élite après avoir terminé la saison 2007-2008 avec onze points et une victoire), s’est engagé il y a quelques jours avec Stoke et a laissé le siège vide. Le boss des Rams, Mel Morris, a rencontré Frank Lampard et a donc décidé de tenter le pari. Pourquoi ? Parce qu’il a été « un candidat exceptionnel » . Jusque-là, rien de surprenant.


Parce qu’il a tout à gagner


Le cadre, maintenant : Derby, qui vient de glisser pour la troisième fois en dix ans lors des play-offs d’accession il y a quelques semaines (en demi-finale face à Fulham cette fois ; 1-0, 0-2) et qui ne ressemble quand même en rien à un premier boulot simple pour Lampard. Car chez les Rams, l’ancien centenaire international (106 sélections) récupère un effectif de papys (Carson, Forsyth, Keogh, Baird, Davies, Huddlestone, Ledley, Anya, Johnson, Nugent, Jerome) et un club qui va devoir œuvrer pour entrer dans les clous financiers – un FPF à la sauce locale – fixés par l’English Football League (EFL). Prendre Frank Lampard va d’ailleurs dans ce sens : un reboot system, le néo-coach ayant déjà annoncé sur le site officiel du club sa volonté de s’appuyer sur l’académie et le nom de son adjoint, Jody Morris, récupéré à Chelsea, où le bonhomme a entre autres participé cette saison à une victoire en FA Youth Cup en démolissant Arsenal en finale (3-1, 4-0) et à une finale de Youth League perdue avec les Blues face au Barça (0-3) mi-avril. Ouais, tout ça a quand même un côté excitant.



Parce que Brian Clough peut lui servir d’exemple


Oui, y a pire comme exemple, mais le parallèle se tient : lorsqu'il arrive sur le banc de Derby à l’été 1967, Brian Clough tient sa petite réputation, a déjà fait démissionner un président à Hartlepool, mais a surtout retapé entièrement le club du North East. Mais les Rams, eux, galèrent déjà en deuxième division et viennent de danser avec la zone rouge. Clough débarque alors avec son pote et adjoint, Peter Taylor, lâchera une première saison pour poser les fondations (18e) et ramènera le club dans l’élite la suivante avant de devenir champion d’Angleterre en 1972. Là, c’est une page plus ou moins similaire qui se présente sous les yeux de Lampard, qui débarque donc lui aussi avec un adjoint qu’il connaît de longue date, Jody Morris. L’idée est d’offrir un nouvel œil et une nouvelle approche, tout en se doutant que Frank Lampard senior, 69 ans, ne devrait pas être trop loin.



Parce qu’il n’a pas peur de la gélatine


Avril 2019, Derby se retrouve face à ses démons : après une première partie de saison maîtrisée, les brebis de Lampard ont rendez-vous avec Stoke au Pride Park Stadium pour ne pas se vautrer et perdre tout espoir de retour chez les grands. Avant la rencontre, la tension est maximale, Charlie Adam venu à la relance chez les Rams ayant été pris la main dans le sac avec Cameron Jerome et du gaz hilarant dans le bec, ce qui pousse Mel Morris, patron de club de foot et créateur de Candy Crush, à accélérer les festivités prévues pour les six ans du jeu : le plaisir passera par la gélatine, matière installée sur tous les fauteuils des joueurs dans le vestiaire où l’on se sent plus qu’à l’aise (l’image d’Adam enfoncé dans le solide translucide est royale). Mieux : dans le tunnel, des bonbons et des poissons multicolores sont fixés aux murs. Le délire psychédélique rend fou Giannelli Imbula, surpris en train de lécher les grilles du tunnel sur le dos de Kurt Zouma. Dans la foulée, Derby fait exploser Stoke (4-0) et valide quelques jours plus tard son retour dans l’élite. It’s a crush.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
il y a 2 heures Lozano climatise l'Allemagne 2 il y a 2 heures Maradona, le cigare et les yeux tirés 16 il y a 4 heures Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 4 il y a 4 heures La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
il y a 6 heures Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 3 il y a 8 heures Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 13 il y a 9 heures Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes Hier à 21:36 Le CSC malheureux d'Etebo 1 Hier à 19:20 Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 Hier à 18:47 Le penalty de Cueva qui s'envole 9 Hier à 16:24 Messi rate son penalty ! 18 Hier à 15:34 Finnbogason relance l'Islande ! 3 Hier à 15:22 Le premier but en Coupe du monde d'Agüero Hier à 15:15 Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 Hier à 13:38 Pogba délivre les Bleus 8 Hier à 13:28 La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 Hier à 13:12 L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 Hier à 11:46 Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien