Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Caen-Lille

Pourquoi Franck Passi est le choix parfait pour Lille

Ce samedi, c'est la première de Franck Passi sur le banc du LOSC. En attendant une éventuelle arrivée de Marcelo Bielsa la saison prochaine, les dirigeants lillois ont clairement fait le bon choix en faisant appel à lui.

Modififié
« Franck sera le coach de l’équipe pour les quatre prochains mois. On est heureux de l’avoir avec nous, car il connaît bien la Ligue 1 et il possède une belle expérience avec l’OM. On vit une saison complexe, on le savait et on demande aujourd’hui à Franck Passi de nous assurer le maintien en Ligue 1. Ne faire aucun changement pour le LOSC aurait peut-être comporté plus de risques. Je suis content d’avoir Franck Passi au LOSC. » Mardi, Marc Ingla, directeur sportif du LOSC, annonçait contre toute attente l’éviction de Patrick Collot moins de trois mois après celle de Fred Antonetti, et la nomination de Franck Passi, moins de quatre mois après son départ forcé de l’OM. 17e avec un point d’avance seulement sur la zone rouge, un large remaniement d’effectif à la trêve hivernale, le LOSC est peut-être victime de son instabilité récente. Mais cette fois-ci, les nouveaux propriétaires ont fait le bon choix. Franck Passi est l’homme de la situation.

Parce qu’il connaît la pression


« J’ai pris une mission de treize matchs, et on me demande de sauver l’équipe de la relégation. Je vais l’assumer » , a déclaré Franck Passi au micro de RMC. Tu m’étonnes qu’il va assumer. Cette mission, c’est du pipi de chat comparé à ce qu’a dû subir l’ancien joueur de Montpellier lorsqu'il était à l’OM. Arrivé à Marseille en 2010, il est devenu entraîneur adjoint de l’équipe professionnelle en 2012. Dans l’ombre pendant quatre ans, le club a décidé de lui donner les clés du camion au moment le plus compliqué. Le 19 avril 2016, après une série de matchs sans victoire catastrophique, Michel est viré un jour avant une demi-finale de Coupe de France ultra-importante au vu de la campagne cata' de l'OM. Et c’est Franck Passi qui doit assurer l’intérim.

Il parvient à qualifier l’OM pour la finale en l’emportant face à Sochaux et termine la saison invaincu en Ligue 1. Le tout dans un climat délétère, où les supporters sont déprimés. Contrat rempli. Puis, la direction olympienne décide de vendre quatorze joueurs de l’effectif, calmement. Passi doit gérer le mercato, recréer un groupe avec peu de moyens, parvient à faire revenir Thauvin et Fanni, et attire par exemple Gomis et Njie. Avec un effectif totalement refondé et une proprio qui essaye de vendre par tous les moyens, toutes les conditions ne sont pas réunies pour favoriser sa réussite. Sous la pression d’un public quand même exigeant, il parvient à limiter la casse et rend son tablier en laissant l’équipe à deux points de la cinquième place.

Parce qu’il va bien préparer le terrain pour Marcelo Bielsa


« Marcelo Bielsa ? J’ai encore des contacts avec lui, mais je ne lui ai pas demandé si je devais venir ou pas. Je l’ai juste tenu au courant que j’allais venir à Lille et entraîner jusque fin juin. » Franck Passi a beau feindre la coïncidence entre sa venue au LOSC et l’intérêt du club pour Marcelo Bielsa, personne ne va tomber dedans. Le rêve ultime de Gérard Lopez pour le LOSC, c’est la venue de l’Argentin sur le banc la saison prochaine. Et ça a l’air plutôt bien parti, puisque El Loco était présent cette semaine lors du match de Gambardella de l’équipe lilloise. Alors, si l’on part du principe qu’il va rejoindre l’équipe nordiste la saison prochaine, le choix de Franck Passi est encore plus limpide. Adjoint de Bielsa lors de son passage à l’OM, Passi s’est rapidement imposé comme un homme de confiance.

Souvent mis en valeur par l’Argentin lors de ses conférences de presse, sa parfaite connaissance du championnat de France, son lien fort avec le vestiaire, et sa capacité à parler anglais et espagnol ont été précieuses pour Bielsa. Si bien que lorsqu'il a failli signer à la Lazio cet été, Bielsa voulait l'emmener avec lui. Preuve de l’estime qu’il a pour Passi, surtout quand on connaît son exigence. Enfin, Franck connaît parfaitement les besoins de Bielsa pour imprimer sa méthode. Lors de sa nomination à la tête de l’Olympique de Marseille, il avait déclaré vouloir « s’inspirer de son travail. Je souhaite développer du jeu. Partir du gardien avec le ballon, développer des attaques. Donc il faut avoir une bonne maîtrise du ballon, savoir trouver les espaces. » Si Passi parvient à semer ses petites graines pendant ces treize matchs, Marcelo Bielsa n’aura plus qu’à récolter.


Parce qu’il est un employé modèle


En tout cas, on l’a bien compris, Franck Passi est encore une fois dans le costume de l’intérimaire. Sa mission est claire, nette et précise : elle durera seulement jusqu’à la fin de la saison. Tant pis, l’ancien entraîneur de l’OM connaît parfaitement ce rôle, puisqu'il l’a tenu après la démission de Bielsa, et après le licenciement de Michel. Et surtout, il l’a tenu sans broncher, sans râler et sans se vexer. Alors qu’il y aurait eu de quoi. Le jeudi qui précède le match contre le PSG en octobre dernier, il reçoit un coup de fil après l’entraînement, où il apprend que Rudi Garcia a signé, alors qu’il restait sur une bonne série de deux victoires et un nul. Même s’il pensait aller jusqu’à la trêve hivernale, tant pis, Franck Passi accepte la décision sans demander spécialement de justifications et rompt son contrat à l’amiable, sans faire de vagues. En attendant Bielsa, le LOSC vient à coup sûr d’engager quelqu’un qui ne créera pas de problème. Le calme avant la tempête.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:45 Leeds enchaîne 17
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
vendredi 17 août Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 168