En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Qualifs
  3. // France-Pays-Bas

Pourquoi Florian Thauvin est meilleur qu’Arjen Robben

Ce jeudi soir, la France affronte les Pays-Bas dans un match capital. Un moment fort pour Arjen Robben, qui va rencontrer son successeur en la personne de Florian Thauvin. Sauf que l'élève a déjà largement dépassé le maître. Si, si.

Modififié
Il y a quatre ans déjà, en décembre 2013, l’ancien défenseur de l’OM Bernard Bosquier repère la similitude lorsqu'on l’interroge sur le futur de l’équipe de France. « Personnellement, je lancerais Florian Thauvin. Je suis sûr et certain de sa réussite. C'est le pendant de Ribéry à droite, comme Arjen Robben au Bayern Munich. » Quelques années plus tard, au mois de février dernier, c’est son ancien entraîneur, Franck Passi, qui tient la comparaison. « C’est un joueur de déséquilibre, de percussion. Il me fait penser à Arjen Robben. Robben au début de sa carrière, c’était compliqué aussi. Il ne jouait pas, il était souvent blessé. » .

Sauf que tous deux se trompent. Florian Thauvin est bien meilleur qu’Arjen Robben. Mais malheureusement, et c’est typiquement français, on ne sait pas reconnaître la valeur de ses bijoux. Et cela a fini par gangrener l’esprit de Flotov. Au mois de mars dernier sur RMC, il déclare avec plein de modestie : « J'essaie de m'inspirer de Robben, un gaucher qui joue à mon poste. » Tiens, la modestie, voilà déjà une qualité que le Néerlandais ne possède pas.

Robin returns

La spéciale 2.0


Même si les performances de haute volée de Florian Thauvin parlent d’elles-mêmes et devraient clore le débat avant même qu’il n’ait lieu, figurez-vous qu’il existe quelques personnes qui doutent de sa supériorité face au Batave. Alors, pour convaincre les sceptiques, il y a une technique simple qui a déjà fait ses preuves à maintes reprises dans les films, quand le héros est confronté à une décision difficile : faire une colonne de « pour » et de « contre » . La colonne des « pour » en faveur d’Arjen Robben a le mérite d’être concise puisqu'elle contient seulement sa fameuse spéciale. Départ depuis l’aile droite, on repique sur le pied gauche et on enroule dans le petit filet opposé. Classique, mais terriblement efficace.

Même Florian Thauvin avoue s’en inspirer quand il déclare : « Je joue à droite et je rentre sur mon pied gauche, j'essaie d'en faire ma spéciale. » Qu’il se rassure, c’est déjà le cas. Comme tout spécialiste de football qui se respecte, il suffit d’aller faire un tour sur les compilations Youtube pour en avoir la preuve. D’ailleurs, la vidéo « Florian Thauvin - UNSTOPPABLE - Goals, Assist & Skills - Marseille | 2016/17 » est assez éloquente et montre parfaitement que la spéciale de Flotov est la version 2.0 de celle de Robben. Surtout qu’Arjen Robben gâche toute l’élégance de sa conduite de balle avec une gueule de Dany Boon leucémique, quand Flotov la sublime avec sa petite bouille de petit ange. Eh oui, il faut se réveiller, le football, c’est aussi une image, du marketing. Toussa, toussa.

Vidéo

Coéquipier modèle


Voilà, la colonne des « pour » est terminée pour Robben, et elle ne tient même pas debout. Bravo Arjen, tu t’es bien battu. Place à celle de Flotov, bien plus solide. S’il ne sert à rien d’insister encore sur le formidable pied gauche du presque ancien Lillois, il est important d’évoquer son honnête pied droit. Contrairement au Néerlandais incapable de faire une passe à trois mètres avec son pied faible, Flotov se rend plus imprévisible en étant capable de foncer côté extérieur pour adresser un centre parfait ou pour marquer dans le petit filet de Stéphane Ruffier. Et s’il possède cette qualité, c’est parce que c’est un travailleur, qui ne se contente pas de se reposer sur son immense talent.


Au-delà de ses qualités de percussion indéniables et quasiment à la hauteur de celle du Marseillais, Arjen Robben n’a rien. Il joue seul, pour lui-même, sans se soucier de ses coéquipiers, quand Flotov, en coéquipier modèle, s’amuse avec Hiroki Sakai et Maxime Lopez. Arjen n’a jamais daigné se replacer à la perte du ballon, quand Flotov n’hésite pas à sacrifier un peu de lucidité en multipliant les sprints pour revenir défendre. L’un s’économise pour briller seul, et se blesse tout de même tous les trois matchs. L’autre donne toute son âme, ne manque jamais une rencontre et est solide comme un roc. C’est ce qu’on appelle le karma. Même le destin a fait son choix entre les deux hommes, et il ne faut jamais se dresser face au destin.




Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

CDM 2018 - Qualifs - France-Pays-Bas




Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Robin returns