1. //
  2. // Matchs amicaux
  3. // France/Brésil

Pourquoi Dunga snobe-t-il Felipe Anderson ?

Ça devait être la surprise de cette sélection brésilienne, mais finalement, Dunga lui a préféré Robinho, Tardelli ou encore Firmino. Pour les deux amicaux à venir (France et Chili), Felipe Anderson restera à Rome. Pourquoi ?

1 17
7-1. Pas facile de commencer de la sorte, mais c'est malheureusement le point de départ de cette histoire. Au lendemain du désastre national, la Fédération brésilienne doit faire un choix. Il faut tout remettre à plat. Repartir de zéro. Et deux solutions s'offrent à elle : l'ultra-libéralisme avec un Joga Bonito poussé à l'extrême ou une politique d'austérité dirigée par une main de fer. Et c'est la seconde solution qui est choisie. Dunga, le Commandant, est intronisé. Le peuple brésilien s'offusque, mais s'il y a bien un reproche qu'on ne peut pas faire à Dunga, c'est qu'il sait mieux que quiconque comment resserrer des boulons. Lui, l'ancien boucher du milieu, l'antéchrist du beau jeu, l'Otto Rehhagel brésilien « époque 2004 » déteste la défaite. Lui, c'est la gagne peu importe la manière.

De la bouteille


Car la première question qu'il faut se poser est : le problème vient-il du joueur ou du sélectionneur ? Felipe Anderson, depuis le début de saison, c'est l'homme en forme de la Lazio. À seulement 21 ans, il est impliqué dans 30 % des buts de son équipe. Il met des pions importants comme lors du derby romain. Et il est constamment dangereux. C'est la hype du moment. Les tifosi laziali l'adulent, la presse l'adoube, mais pas Dunga. Le blocage vient donc de ce dernier.

Alors que peut-il bien reprocher à Felipe Anderson ? Déjà son âge. Son très jeune âge. 21 ans seulement. C'est un excellent joueur, mais pas encore confirmé. Une excellente moitié de saison, ce n'est pas suffisant pour le Commandant. Lui, il préfère les vieux de la vieille. Exemple : pour la Coupe du monde 2010, le sélectionneur brésilien part en croisade avec une équipe à 29 ans de moyenne d'âge. Le plus jeune : Ramires 24 ans. Ses coéquipiers frôlent tous la trentaine et l'homme fort de cette Seleção, c'est Gilberto Silva, 34 ans à l'époque. Aujourd'hui, il prend des mecs comme Robinho, Tardelli, enfin vous avez compris...

Joga Mochito et « Petit merdeux »


Autre élément de réponse : la philosophie de jeu de Dunga. Pour le comprendre bien comme il faut, voici ses premiers mots après son intronisation : « Le Brésil a une tradition de football offensif et entraînant. Mais cela fait référence à 1958. Aujourd'hui, c'est quoi le foot offensif ? Empiler des attaquants, comme on le fait chez nous ? L'équipe doit être plus compétitive des deux côtés du terrain » . Dunga préfère les bûcheurs aux artistes. Pour preuve, sa décision de ne pas sélectionner Marcelo et de lui préférer Filipe Luís, bien plus sérieux défensivement : « Combien de fois Marcelo a-t-il attaqué pendant la Coupe du monde ? Vingt fois. Combien de buts a-t-il marqués ou créés ? Aucun. Combien de fois a-t-on été pris dans le dos de la défense ? Trois ou quatre fois.  » Au moins, c'est clair. Avec le Commandant, fini les jongles et les passes du dos.

Et enfin, la dernière raison possible, c'est l'amour mutuel que se portent Dunga et la presse dans son ensemble. Les méthodes du sélectionneur ne plaisent pas aux médias et vice versa. Pire, il serait même capable de prendre le contre-pied d'une forte tendance pour titiller les journalistes. En 2010, par exemple, il exclut du groupe Ronaldinho, Ronaldo et Adriano hors de forme. Il veut du physique, et les trois magnifiques n'en ont plus. Ils n'ont que de la magie dans les pieds. Rien que ça. Les médias brésiliens lui en veulent et n'hésitent pas à le faire savoir. Dunga le leur fait payer. Il leur interdit d'interviewer les joueurs. Alex Escobar, un journaliste, se permet en conférence de presse de téléphoner et de prévenir ses supérieurs de la situation. Dunga pète un plomb devant les caméras : « Trouillard, petit merdeux… »

Youtube

C'est une théorie un peu farfelue, mais on peut se douter que le Commandant n'aime pas se faire influencer par les médias. Et Felipe Anderson, malgré l'énorme saison qu'il est en train de réaliser, a, contre son gré, été suggéré par l'opinion publique. Ça ne serait pas complètement illogique que Dunga ait fait ce choix juste pour s'imposer en tant que patron. Et puis, Felipe Anderson est jeune. Et puis, Felipe Anderson ressemble plus à un artiste qu'à un bûcheur. Ça fait déjà beaucoup trop pour Dunga. CQFD.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Tout simplement parce que Anderson n'est pour l'instant qu'une hype.
Robinho, lui, est constant dans la médiocrité depuis 3 ans maintenant !
Le style de l'article est un peu bizarre. On dirait www.jooks.fr, mais en version foot.
Parce que Dunga pense aux centraux français.
C'est un mec cool !
Peut être parce qu'il est au top depuis 3 mois grand max et qu'il a plus d'une décennie devant lui pour briller.
En tant que sélectionneur, Dunga est le Raymond Domenech brésilien. Il se la joue avec sa philosophie frileuse, ultra défensive, mais pour quel résultat ?
En 2010 en excluant donc Ronaldinho, Ronaldo et Adriano, il se font sortir en Quart de final contre les hollandais 2-1 avec son équipe type sans magie ni plus d'esprit défensif, mais surtout sans classe ni joga bonito.
À quoi bon persister avec lui quand on sait comment il fera évoluer son onze type. Il se met en scène durant les interviews mais sur le terrain le résultat est toujours aussi passable que lors de son 1er règne.
Tout ça finira en eau de boudin de cet été pendant la Copa America.
Qui c'est la “Merda, puto cagão!!” ?
didier gomis Niveau : CFA
Note : 6
attention choc thermique violent !

https://farm6.staticflickr.com/5128/532 … c161_m.jpg
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
Message posté par georgesleserpent
Tout simplement parce que Anderson n'est pour l'instant qu'une hype.
Robinho, lui, est constant dans la médiocrité depuis 3 ans maintenant !


Robinho, malgré son petit talent, a toujours été un mec moyen sur le terrain, la grande hype qui l'accompagnait lors de ses débuts l'avait déjà condamné au fracas.
Le mec ça fait quoi? 6 mois qu'il brille.Avant c'était un énorme flop, qui mettait pas un pied devant l'autre( article so foot de mémoire sur le sujet).Donc pour le moment,il a rien prouvé.Le sélectionner maintenant,c'est un coup à le griller comme c'est arrivé à d'autres.Un peu de patience,ça fait pas de mal des fois.Quand tu vois que chez nous, DD prend Fékir qui malgré tout son talent a encore tout à prouver,perso,ça me fait un peu mal.Le mec a pas fait une saison de haut niveau complète et il est en edf.Cherchez l'erreur...
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
"Lui, l'ancien boucher du milieu, l'antéchrist du beau jeu, l'Otto Rehhagel brésilien « époque 2004 » déteste la défaite. Lui, c'est la gagne peu importe la manière."
Ok, il avait une coupe en brosse et une gueule à jouer dans last action hero, mais le critiquer de la sorte, c'est ne l'avoir jamais vu évoluer...Je connais peu de boucher ou de joueurs horribles capables d'avoir une aussi belle vision du jeu, du placement et un exter du pied MAGNIFIQUE, il faisait des passes que seules Maradona faisait (un jour je l'ai vu faire une passe à effet rétro pour Roberto Larcos, on aurait dit que la balle allait en sortie de but et puis elle est revenue en arrière...comme quoi y a du délit de sale gueule...) Ok il est pragmatique, mais son Brésil de 2010 etait pas mal, en tout cas bien plus équilibré celui de 2014...Ils se sont pris un coup de bambou contre les Pays-Bas, mais je les voyais bien aller au bout!
Je peux continuer l'article maintenant...
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
sinon la vidéo est hilarante!!!
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par marco22
Le mec ça fait quoi? 6 mois qu'il brille.Avant c'était un énorme flop, qui mettait pas un pied devant l'autre( article so foot de mémoire sur le sujet).Donc pour le moment,il a rien prouvé.Le sélectionner maintenant,c'est un coup à le griller comme c'est arrivé à d'autres.Un peu de patience,ça fait pas de mal des fois.Quand tu vois que chez nous, DD prend Fékir qui malgré tout son talent a encore tout à prouver,perso,ça me fait un peu mal.Le mec a pas fait une saison de haut niveau complète et il est en edf.Cherchez l'erreur...


D'accord sur le fond (ne pas griller les jeunes joueurs trop vite) mais à un moment donné, faut aussi leur donner leur chance : Felipe Anderson survole la Serie A depuis plusieurs mois et son talent saute aux yeux pour tous ceux qui l'ont déjà vu jouer ! En plus, c'est loin d'être un soliste ultra-technique mais dépourvu d'intelligence tactique, comme pouvaient l'être Denilson ou, à un degré moindre, Robinho... D'ailleurs, si tu testes pas Felipe Anderson sur un amical, tu le fais quand ? Et c'est pas comme si le Brésil avait beaucoup d'autres joueurs actuellement à leur top niveau à son poste...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Après, effectivement il a tout le temps de se faire sa place sous le maillot auriverde...
jayjay972 Niveau : DHR
Mauvais article caricatural. Autant on peut regretter qu'intellectuellement le sud du brésil plus austère, rigoureux ait pris le pas sur le reste du pays avec la victoire de 1994 autant croire que dunga prend ses décisions uniquement pour prendre le contre-pied de la presse c'est affligeant. C'est du corporatisme ou quoi. Mettre r9 dans la même liste que ronnie et adriano c'est une plaisanterie. Si vous chercher un joueur responsable de la baisse de niveau du brésil c'est ronnie. Il a été meilleur en club qu'en sélection et n'a pas assurer l'après ronaldo. Il n'y pas eu de génération ronnie c'était un bon second pour r9 comme henry était un bon second pour zidane. Par contre robinho que tout le monde descend a toujours été bon en sélection. Il n'a pas eu la carrière prévue en club mais en sélection il n'a pas trop déçu. Le brésil même en déclin c'est pas la France on cède pas aussi facilement au caprices du premier bon joueur venu comme l'ami fekir.
"Et deux solutions s'offrent à elle : l'ultra-libéralisme avec un Joga Bonito poussé à l'extrême ou une politique d'austérité dirigée par une main de fer."

Quelqu'un peut m'expliquer le lien entre l'ultra-libéralisme et le joga bonito?
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par mario
"Et deux solutions s'offrent à elle : l'ultra-libéralisme avec un Joga Bonito poussé à l'extrême ou une politique d'austérité dirigée par une main de fer."

Quelqu'un peut m'expliquer le lien entre l'ultra-libéralisme et le joga bonito?


Pareil, ça m'interpelle...
Message posté par Guyana973
En tant que sélectionneur, Dunga est le Raymond Domenech brésilien. Il se la joue avec sa philosophie frileuse, ultra défensive, mais pour quel résultat ? et été pendant la Copa America.


La Copa America 2007 ?
Il perds en 1/4 contre le futur finaliste, comme la précédente seleçao malgré ses stars (inutiles de les citer).
Dunga est un vrai leader, sa carrière de joueur est incomparable avec Domenech, même en temps que sélectionneur.
Une comparaison complètement à coté de la plaque !
peut etre parce que dunga est laziale et ne veut pas griller felipetto pr la fin de saison :)..
il a le temps,et ca viendra bien assez vite pr lui
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 17