1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Espagne
  3. // N°2

Pourquoi Di Stéfano était plus espagnol qu’argentin ?

Unique, immense et inégalable. La carrière d’Alfredo Di Stéfano ne laisse pas planer de doute sur sa capacité à engranger les titres et les distinctions honorifiques. Ce qui interroge, c’est la couleur de sa tunique internationale. Di Stéfano était-il espagnol ou argentin ? Si l’on s’en tient à sa large expérience européenne, la réponse va pour l’Espagne. Et pas qu’un peu.

Modififié

« Je suis né à Buenos Aires à l'âge de deux ans et demi. » Voici une phrase que l’Argentine connaît par cœur et aime remettre au goût du jour. Pourquoi ? Parce qu’elle témoigne de la beauté de ce pays : d’une part, sa capacité de séduction, une caractéristique indissociable du territoire. D’autre part, sa façon de voir les choses. Le lieu où l’on naît est sur l’acte de naissance, c’est un fait. Mais la naissance est-elle pour autant la synthèse d’une vie ? Clairement, non. Cette phrase, ce n’est pas Alfredo Di Stéfano qui l’a prononcée, mais Carlos Gardel, aussi connu comme « El Morocho del Abasto » (Le Brun d’Abasto, en VF). Carlos Gardel, né Gardez, est né à Toulouse le 11 décembre 1890. Oui mais voilà : sa jeunesse, Carlos le Français l’a passé dans le quartier d’Abasto de Buenos Aires, et sa légende de chanteur-compositeur de tango, Carlos le Français l’a construite à Buenos Aires. On ne peut pas limiter la nationalité à une simple tranche de vie, il faut prendre la vie dans son ensemble. Carlos Gardel est donc argentin, c’est humainement prouvé. De son côté, Alfredo Di Stéfano connaît une vie sportivement similaire. Ses premiers succès avec l’Argentine et la fameuse Copa América remportée en 1947 font croître sa réputation, comme la naissance d’une belle carrière. Mais les grèves et l’exil en Colombie vont éloigner Di Stéfano de sa terre natale et tendre les relations sur son transfert, comme une adolescence difficile à vivre. Quand Di Stéfano prend conscience de l’opportunité d’aller jouer en Europe, la guerre mondiale est finie depuis un moment. Pourtant, le pays dans lequel le joyau arrive est touché par une guerre entre compatriotes. Face à cela, Di Stéfano va donner du bonheur aux gens et prendre ses responsabilités, comme un adulte.

« Très fier de porter le maillot de l’Espagne »


Pour son premier match face au FC Barcelone, Di Stéfano participe à la gifle 5-0 donnée au grand rival, et seules dix minutes suffisent pour le voir marquer son premier but contre le Barça. Le buteur inscrira un doublé, et donne le sourire à tout le stade de Chamartin. Le face-à-face entre László Kubala et Alfredo Di Stéfano tourne sans conteste à l’avantage du second. Pour autant, le champion Di Stéfano n’est pas du genre à se pavaner devant son vis-à-vis blaugrana. Loin de là. Admirateur et ancien coéquipier du joueur en sélection espagnole, Luis Suárez Miramontes se rappelle cette relation entre les deux hommes. « Di Stéfano et Kubala ont toujours été amis, Di Stéfano était quelqu’un prêt à s’unifier avec les autres grands joueurs, il avait du respect pour Kubala. Les gens venaient pour les voir au stade, c’était eux les stars. Et puis leurs carrières étaient similaires, ils étaient de très grands joueurs naturalisés espagnols. » Même si le Barça tire une croix sur Di Stéfano, Di Stéfano ne tire pas de croix sur ses rapports avec le Barça. Di Stéfano n’oublie pas sa terre d’accueil.


Avec une arme de destruction massive à la pointe d’un dix déjà bien fourni, le Real Madrid peut voir venir, que ce soit en Espagne ou en Europe. La première C1 de l’histoire est dans sa poche, et Raymond Kopa s’apprête à rentrer dans les rangs des Blancos. Mais au-delà de cette fabuleuse ligne d’attaque Gento-Di Stéfano-Kopa-Rial, le pays enregistre la naturalisation définitive de la Flèche blonde. Une vraie nouvelle en vue de l’obtention du Ballon d’or, remporté l’année suivante, mais aussi dans l’optique de pouvoir porter haut le maillot de la Roja. « Nous avions débuté ensemble face aux Pays-Bas à Madrid, se souvient Luis Suárez. Nous avions gagné de façon très large (5-0 le 30 janvier 1957, ndlr). C’était un joueur extraordinaire, le plus complet que j’ai pu voir dans ma carrière de footballeur. Une personne qui dégageait une grande sécurité sur le terrain, un leader né et absolu. Il était très fier de porter le maillot de l’Espagne. » Le poids des années commence à faire la différence.

Révolutionnaire de l’Europe


Chef de file en Espagne malgré un Euro boycotté et un Mondial au Chili miné par une blessure, Alfredo Di Stéfano reste une star à part entière au Real, où il empile les trophées comme une vraie routine. Cinq Ligues des champions consécutives signifient l’instauration d’un règne sans partage sur le Vieux Continent, à tel point que le sportif change certains procédés d’attribution des récompenses. « Quand le Ballon d’or démarrait, l’idée de L’Équipe était de donner le trophée à un joueur, mais de s’arrêter à un seul trophée par joueur, rappelle le lauréat 1960. Di Stéfano impressionnait beaucoup trop, et les électeurs ont tranché pour lui offrir un deuxième Ballon d’or. Ensuite, d’autres l'ont copié, puis dépassé. Si Di Stéfano n’avait pas été aussi exceptionnel, on serait peut-être encore en train de distribuer un Ballon d’or unique… » Di Stéfano est espagnol, européen de surcroît. L’Europe est sous le charme de Don Alfredo, prête à lui offrir des récompenses particulières, comme ce super Ballon d’or reçu en 1989 pour l’ensemble de sa carrière. Pour synthétiser, Luis Suárez reste catégorique : « Di Stéfano est arrivé en Espagne encore jeune, il a acquis la nationalité, et ensuite, toute sa vie s’est faite en Espagne, c’est vrai, non ? D’un point de vue de football pur, si l’on prend en considération son palmarès et ses titres, Di Stéfano peut être vu comme espagnol. Son arrivée au Real Madrid a fait passer le club dans une autre dimension, et il aura marqué l’histoire comme peu l’auront fait en Espagne. Di Stéfano, c’est un Espagnol d’adoption, voilà. » Passé par l'Espanyol Barcelone en fin de carrière, Di Stéfano s’est laissé partir à Madrid, après avoir dédié sa vie au football. Et ça, l’Espagne s’en souviendra toujours.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Cette interview a bien des vertus..dont les moindres ne sont assurément pas d'inviter à douter de bon nombre de falsifications de l'Histoire du jeu..

Football total, guardiolisme, cruyffisme, toutes ces fariboles +/- fraîches dont Sofoot, à défaut de les avoir inventées, aime cependant à se faire le zélé relais..

Je me demande si, parmi votre rédaction (mais je crois que la question ne s'est pas même posée), l'on a seulement mesuré combien, en relayant ces propos de Di Stefano, l'on se tirait l'air de rien de sacrées balles dans le pied..
Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire.
Et pour cause : ce n'est pas le bon fil de commentaires, un bug..
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 1
Note : 1
Antoine, je crois que ton amour du football espagnol t'aveugle légèrement...

Di Stéfano est arrivée en Espagne à 28 ans, il avait déjà presque 10 ans de football professionnel derrière lui et n'a quitté l'Argentine que par pur raisons politiques. La comparaison avec Gardel est de ce point de vue tout sauf pertinente. El Zorzal est certes née à Toulouse, mais il a vécu toute sa vie à Buenos Aires, et de ce fait, il est totalement argentin...
Comme quoi le problème des binationaux céfran, c'est du réchauffé. Prends ça, L'Equipe!
Di Stéfano est Argentin , la nationalité sportive est une chose , la nationalité de naissance en est une autre .

Si Alfredo aurait attérit en Italie dans un de ces clubs , nul doute qu'il serait devenu un oriundi !
Merci pour cet article... C'est parti pour une discussion sans fin... Di Stefano a un lien avec l'Italie (je pense aux nombreux descendants d'immigrants que j'ai rencontré), a passé sa jeunesse en Argentine, ce qui a énormément d'importance, et s'est plu en Espagne dont il parlait la langue... Personnellement, je pense qu'on est d'une vallée, d'un quartier, d'un terroir, plutôt que d'un pays souvent constitué artificiellement.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Tu penses que l'avis de Di Stefano compte ou pas ?

Il se sent hispano argentin.

Donc même si c'est ultra difficile à comprendre, c'est un hispano-argentin qui a marqué le foot espagnol.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
@ El Xeneize & Penarol qui croient êtres les grands juges de l'identité sud américaine

Et encore une fois, Di Stefano se sent hispano argentin, il a passé sa vie à le dire, et il n'a rien à foutre de votre avis
Oui, Hispano Argentin. De quelles régions ? J'insiste sur le fait que je ne crois pas à la nationalité, c'est artificial. L'émotion liée à l'audition de l'hymne national vient d'un conditionnement qui commence à la naissance. Catalan ? Basque ? Galicien ? Mais je me veux rassurant, ça reste mon ressenti dans mon cheminement, sans plus. Néanmoins, si j'avais, le plaisir de le rencontrer, je lui ferais remarquer. Bonne soirée.
N'aie pas trop hâte de le rencontrer quand même, on revient difficilement de là où il est.
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 1 heure Trezeguet bouscule Beşiktaş 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)