Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Gr.B
  4. // FC Sion/Girondins de Bordeaux

Pourquoi des gens vont payer 73 euros pour assister à Sion-Bordeaux ?

En ce moment, voir jouer les Girondins coûte aux supporters bordelais. Au propre, comme au figuré. Car en plus d'assister à des purges indignes de l'équipe alignée par Willy Sagnol, ce jeudi, il va falloir se plier à la grille tarifaire mise en place par le FC Sion. 73 balles, rien que ça.

Modififié
Ils sont une quinzaine à être partis de Paris à 8h, ce matin, direction Sion. Eux, ce sont les Marine et Blanc d'Île-de-France, une des sections de supporters bordelais présents dans la capitale. Et s'ils font route vers la Suisse en voitures, faute d'effectif suffisant pour affréter un bus, c'est parce que le prix du billet pour assister au match de Ligue Europa opposant le FC Sion à leurs protégés ce soir a de quoi refroidir les plus fervents : 73 euros, en parcage, derrière le but. Une somme supérieure au prix du déplacement. « C'est du jamais vu, même en Coupe d'Europe, envoie Corentin, le président de l'association francilienne. J'espère que pour ce prix-là, ils offrent le champagne. L'asso prend en charge une quinzaine d'euros sur chaque place réservée par nos adhérents. Sinon, on n'aurait eu personne. À Liverpool, notre prochaine destination européenne, la place sera à 36 euros. On a prévu d'arriver tôt à Sion, parce que d'après ce qu'on a vu sur internet, le coin a l'air chouette. Mais vu ce que ça nous coûte, on ne ramènera pas de souvenirs. »

Des sièges derrière les goals


Mais alors, qu'est-ce qui justifie de tels tarifs pour pénétrer dans le vieux stade de Tourbillon, alors qu'en championnat, la même place coûte entre 15 et 23 euros, selon que vous soyez étudiant, actif ou un peu vieux. La mise aux normes UEFA de ce stade d'un autre âge, bien sûr. Quatre ans après la dernière participation du club valaisan à la Coupe d'Europe, les exigences de l'UEFA ont évoluées. Ce coup-ci, il a fallu refaire la tribune de presse et améliorer l'accès au terrain des journalistes, aménager des salons et un restaurant pour les officiels et VIP's, et surtout, installer des sièges dans les tribunes Nord et Sud, situées derrière les goals, réduisant la capacité de l'enceinte de 14 000 à 10 000 spectateurs lors des joutes européennes. Des aménagements facturés 2,5 millions de francs suisses (2,3 millions d'euros). Si le canton du Valais et la municipalité de Sion ont mis la main au portefeuille, c'est le club qui a réglé l'essentiel de la facture, en investissant 1,4 million d'euros. Une somme que l'institution présidée par Christian Constantin est bien décidée à voir revenir dans ses caisses, au moins en partie. Un projet qui passe, entre autres, par une augmentation vertigineuse du ticket d'entrée à Tourbillon, pour voir jouer le Rubin Kazan, Bordeaux et Liverpool. Et plus, si affinités.

Hors de question d'aller à Genève


Cette politique tarifaire a évidemment très mal été accueillie par les supporters du FC Sion, comme l'explique Thierry, fervent quinquagénaire : « Il n'y a pas de collectif organisé pour protester, étant donné que c'est un peu le bordel entre les différents groupes de supporters, qui ont du mal à s'entendre. Mais les gens boycottent les matchs d'eux-mêmes. » Au matin de la rencontre face aux Girondins, 1000 places n'ont pas encore trouvé preneur, ce qui représente tout de même 10% de la capacité du stade. Et encore, le club a dû monter en urgence une opération avec l'Association valaisanne de football, afin de proposer des billets à tarif réduit. Pour faire passer la pilule auprès des ultras, le club explique que sans ces aménagements, l'équipe entraînée par Didier Tholot aurait été contrainte d'aller jouer ses matchs à Genève, dans l'antre du Servette. « Avec les frais de déplacement, cela serait revenu plus ou moins au même, niveau prix » , reconnaît Chris, ancien président des Ultras Sion, pour qui il est inimaginable de voir son équipe évoluer ailleurs que dans son stade. « Si on pouvait rester à Tourbillon à vie, ce serait super. Il a une histoire, une âme, pas comme tous ces nouveaux stades qui se ressemblent tous. Mais ce sont des tarifs totalement disproportionnés, qui ont été très mal accueillis. Les sièges ont été posés définitivement dans les tribunes Nord et Sud, mais ils sont rabattables. En championnat, les dossiers sont rabattus, alors qu'en Coupe d'Europe, ils sont déverrouillés. Mais les gens restent debout, cela ne change rien. » Ce jeudi soir, dans le parcage visiteurs, Corentin et ses potes aussi seront debout sur leurs sièges pour chanter Bordeaux. Allégé de 73 euros, c'est une station qui reste supportable.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 49
Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 28 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 33 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 88
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) mercredi 23 mai Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue mercredi 23 mai Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 mercredi 23 mai Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 mercredi 23 mai L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)