Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Bayer Leverkusen-Atlético de Madrid

Pourquoi Chicharito va marcher sur la défense de l’Atlético

Atout offensif numéro 1 du Bayer Leverkusen, Chicharito va devenir en l’espace de 90 minutes le pire cauchemar des supporters de l’Atlético de Madrid. Car oui, l’attaquant mexicain compte bien prouver aux Colchoneros qu’il est bien plus qu’un simple supersub.

Modififié

Parce qu’il est en forme


Auteur de dix-sept buts la saison dernière en Bundesliga, Chicharito a parfaitement su s’intégrer au Bayer Leverkusen et au championnat allemand. Décidé à reproduire une saison similaire, l’attaquant mexicain a débuté l’exercice 2016-2017 sur les chapeaux de roue, avant de rester muet durant onze rencontres de suite en Bundesliga entre octobre et janvier. La faute à un divorce avec son ex-femme Lucía Villalón. L’échec marital derrière lui, l’ancien buteur de Manchester United est de nouveau en forme, comme l’attestent ses cinq buts lors des trois dernières journées de BuLi. L’Atlético est prévenu, le Chicharito célibataire est encore plus redoutable que le Chicharito in love.



Parce que marquer contre l'Atlético, il sait faire


Si vous demandez aux supporters merengues d'évoquer le bref passage de Chicharito au Real Madrid, tous évoqueront la date du 22 avril 2015 et ce quart de finale retour de Ligue des champions face à l’Atlético de Madrid. Titulaire en l’absence de Karim Benzema, Javier Hernández était sorti de son trou dans les dernières secondes de la rencontre pour inscrire le seul but de la double confrontation, et ainsi qualifier le Real Madrid pour les demi-finales. Titulaire dans les cages des Colchoneros, Jan Oblak n’a pas oublié cet appel en retrait de l’attaquant mexicain qui laisse Giménez et Juanfran sur place. Alors au moment de la poignée de main, Chicharito adressera un petit sourire au portier slovène et lui rappellera ce 22 avril 2015, avant de passer à l’acte une fois le coup d’envoi sifflé.

Vidéo


Parce que l’Atlético a une défense décimée


Si Diego Simeone peut compter sur le retour de son gardien Jan Oblak, rétabli de sa blessure à l’épaule, l’entraîneur argentin n’a pas pu amener dans ses valises son vice-capitaine et patron de sa défense, Diego Godín, blessé à la cuisse. En son absence, Cholo Simeone aura le choix entre Stefan Savić, José María Giménez et Lucas Hernandez, pour former la charnière centrale. Si Giménez vit une saison un peu difficile après un exercice précédent exceptionnel, le défenseur français vivra, lui, une journée assez particulière : tribunal le matin à Madrid, et match le soir à Leverkusen. Accusé de « maltraitance dans le cadre familial » par sa copine, Lucas Hernandez n’a pas forcément la tête au match de Ligue des champions, contrairement au Petit Pois.


Parce qu’il a une revanche à prendre sur la Ligue des champions


Si Chicharito a inscrit de nombreux buts en championnat, son statut de supersub l’a souvent empêché de briller en Ligue des champions. Auteur de « seulement » 14 réalisations en 46 rencontres de C1, l’attaquant mexicain n’est pas vraiment à son aise dans la compétition reine. Preuve en est avec son seul but inscrit en phase de poules cette saison. Il faut dire que la Ligue des champions n’a pas toujours été aimable avec lui. Arrivé à Manchester United en 2010, l’attaquant mexicain a eu l’occasion de soulever le trophée dès sa première année, mais le Barcelone de Pep Guardiola en a décidé autrement. Pire, prêté au Real Madrid durant la saison 2014-2015, il n’a pas pu faire mieux que demi-finaliste, alors que le club madrilène a remporté la compétition un an avant et la gagnera de nouveau un an après.



Parce qu’il veut attirer les recruteurs


Après quasiment quatre mois d’abstinence en championnat, Chicharito a vu son nom sur la liste des joueurs qui pourraient quitter le Bayer Leverkusen lors du dernier mercato hivernal. Snobant les offres venues des États-Unis et sans faire de bruit, Javier Hernández a retrouvé son sens du but, mais n’a pas oublié l’attitude de ses dirigeants qui voulaient se séparer de lui. Alors, histoire de gonfler sa cote de popularité en Europe en vue d’un transfert cet été, l’attaquant mexicain va vouloir prouver qu’il fait bien partie des meilleurs attaquants du monde et qu’il mérite mieux que de se battre avec David Villa et Sebastian Giovinco pour le titre de meilleur buteur de MLS.



Parce qu’il se bat pour une nation


Si l’Atlético de Madrid est un club espagnol, il rime beaucoup avec Amérique du Sud et avec Argentine, à l’image de l’entraîneur Diego Simeone. Une nation qui a fait beaucoup de mal au peuple mexicain ces dernières années en l'éliminant à deux reprises en huitièmes de finale de Coupe du monde en 2006 et 2010. Présent dans l’équipe mexicaine en Afrique du Sud, Chicharito va vouloir se venger de l’Albiceleste en écrasant l’équipe la plus argentine de la Ligue des champions, et prouver au passage que le Mexique n’est pas un pays de loser, abonné aux huitièmes de finale de Coupe du monde.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 il y a 2 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 7
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 55 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17