Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 37e journée
  3. // Lazio/AS Roma

Pourquoi ce derby romain est-il le meilleur depuis longtemps ?

Un derby de Rome pour une petite finale... Pouvait-on rêver de mieux ? Certainement pas. Il y a donc l'enjeu, mais pas que. Et voici pourquoi ce derby est le meilleur depuis bien longtemps.

Modififié
  • Parce que M. Rizzoli arbitrera la rencontre


    Et ça, c'est extrêmement important. On se souvient du match aller entre la Roma et la Juve, de l'enjeu et de tous les espoirs qu'on avait placés dans cette rencontre. Mais au bout du compte, le spectacle n'avait pas été à la hauteur de nos attentes à cause d'approximations arbitrales. On se rappelle aussi du Lazio-Inter d'il y a quelques semaines, littéralement flingué par M. Massa. Alors, cette fois-ci, on a fait appel à la crème de la crème pour éviter ça. Nicola Rizzoli, meilleur arbitre italien 2011, numéro 2 mondial derrière Howard Webb, ayant arbitré la dernière finale de Coupe du monde. Tout simplement : ce qui se fait de mieux dans le monde du sifflet et des drapeaux de touche. Un mec qui laisse souvent jouer, qui sait quand il faut être sévère et quand il vaut mieux discuter. Normalement, du point de vue arbitral, on ne devrait pas être trop emmerdé. Normalement, hein.

  • Parce que Rudi Garcia y joue sa tête


    Les médias transalpins ne digèrent toujours pas ses promesses non tenues en début de saison. Ils regrettent son arrogance parfois mal placée et lui mettent une pression folle. Ils font circuler des rumeurs de départ, de retour de Spalletti, alors que le mec est sur le podium depuis deux saisons. Bref, aussi aberrant que cela puisse être, ce derby ressemblerait presque à un ultimatum pour le Français. En cas de défaite, ça risque d'être très dur pour lui de rester debout. Ce n'est pas pour rien qu'il a réuni ses joueurs vendredi soir pour un dîner de « cohésion » . En gros, Rudi a la pression. Et cela s'est senti en conférence, où il a dégainé l'argument ultime : « Il paraît que la Lazio pratique le plus beau jeu d'Italie. Alors la Lazio est favorite. » L'arme de la psychologie inversée.

  • Parce que les deux équipes sont déjà bien tendues


    Et tout ça à cause d'un jeu des chaises musicales. Explications : la finale de Coupe d'Italie était initialement prévue le 7 juin. La finale de Ligue des champions le 6 juin. Mais la Juve ne s'attendait pas à devoir disputer les deux. Alors logiquement, vu le déroulement de sa saison, elle a demandé un report de la finale de Coupe et elle a obtenu gain de cause. La date a été avancée au mercredi 20 mai. Seul problème : la Lazio a jugé que disputer un derby décisif seulement quatre jours après une finale de Coupe, cela faisait trop juste. Du coup, son président, Claudio Lotito, a demandé à repousser le match contre la Roma le lundi au lieu du dimanche. La Ligue italienne a accédé à cette demande malgré les réticences de la Louve. De quoi tendre leurs relations un peu plus qu'elles ne l'étaient déjà. C'est ce qu'on appelle jeter de l'huile sur le feu.

  • Parce que Roma et Lazio semblent avoir le même niveau


    Il y a quelques semaines, on n'aurait pas donné très cher de la peau de la Roma. La Lazio était alors dans une forme extra-terrestre (huit victoires consécutives en championnat), la confiance au beau fixe et rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Mais les dynamiques positives se jouent parfois à pas grand-chose. Une finale de Coupe perdue, trois hommes clefs blessés ou incertains (Radu, Biglia, De Vrij) et un ultime match des plus compliqués face au Napoli. Et voilà que les cotes entre les deux équipes s'équilibrent.

  • Parce qu'il y a un gros pactole au bout


    Bien sûr, se qualifier directement pour la Ligue des champions, c'est avant tout du prestige. Mais il faut aussi penser en terme financier. 8,6 millions d'euros (plus des primes) assurés à l'équipe participant à la phase de poules de C1, c'est un argument de poids pour jouer ce match à fond. Mais c'est aussi et surtout un gain de temps et d'énergie pour la saison qui arrive. Ne pas se taper un match de barrage, c'est toujours bon à prendre, d'autant que l'adversaire pourrait être Manchester United, Monaco ou Valence. Si vous prenez deux mecs qui se ressemblent, mais qui ne s'aiment pas, que vous organisez un combat entre eux deux, et qu'en plus vous promettez de l'argent au vainqueur, alors là vous pouvez être sûr que vous allez avoir du sang.

  • Parce que c'est le seul match du soir


    Il y a bien un FC Vaduz – Grasshoper Zurich ou un FC Thoune – FC Bâle en même temps, mais on ne va pas se mentir : tous les amoureux de foot, avant de rejoindre l'été, ce long désert du ballon rond, seront devant leur télé, devant le derby de Rome. Cette saison, hormis le parcours européen de la Juve, l'attraction italienne c'était bien entendu la lutte pour la deuxième place. Lutte fratricide qui plus est. Et ce soir, alors que tous les championnats sont finis, tous les regards seront logiquement tournés vers la Serie A. C'est le début de l'épisode final. Et même raté, c'est souvent le meilleur.


  • Parce que Totti sera là


    Gerrard, Xavi, Lampard, Drogba. À l'heure où des légendes s'en vont, où une génération arrive en fin de cycle, Totti est le dernier des Mohicans. Le seul à nous raccrocher à cette époque presque définitivement perdue. Ce soir, il sera encore présent sur le terrain, quelques mois après avoir sauvé la Roma au match aller. Et ça ne va pas durer éternellement comme ça. Ce derby n'est pas encore le dernier pour Il Capitano, mais justement. On a encore quelque temps avant de le voir partir définitivement. Alors profitons-en.

  • Mais aussi...


    - Parce que Felipe Anderson.
    - Parce que le duel de hipsters barbus entre De Rossi et Candreva promet.
    - Parce que c'est probablement la dernière fois qu'on verra le superbe maillot « Aigle » de la Lazio.
    - Parce que, malgré le fait qu'un match nul qualifierait mathématiquement les deux équipes pour la C1, on sait que personne ne fera de cadeaux à l'autre.

    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17