1. //
  2. // Supporters
  3. // Morts en cascade

Pourquoi ce bordel avec les supporters argentins ?

À la fin de son match, Franco Nieto s'est fait tabasser à mort par des supporters adverses. Le mois dernier, sept supporters argentins ont perdu la vie, en une seule semaine. Violence, barrabravas, rivalités, aguante, corruption, mafias, territoire, gouvernement, dirigeants, tel serait le lancement d'un Bernard de La Villardière. Tentative d'éclaircissement d'un phénomène complexe, généralisé et englué.

Modififié
6 novembre, affrontements entre supporters d'Almirante Brown, équipe de troisième division de la banlieue sud-ouest de Buenos Aires, avant un match contre Estudiantes de Caseros : un mort. 8 novembre, match de première division à Córdoba entre Belgrano et Defensa y Justicia : un supporter tombe de la tribune et décède. 10 novembre, les supporters de San Telmo - nous sommes cette fois en quatrième division, au sud de la capitale - se retrouvent dans un bar du quartier pour voir le match de leur équipe. À la sortie, ils croisent des supporters de Dock Sud, le rival historique : affrontements, tirs, deux morts. 11 novembre, match entre Temperley et Crucero del Norte (deuxième division, banlieue sud de Buenos Aires) : un supporter tombe à son tour de la tribune et décède. 12 novembre, des supporters d'Ituzaingó - cinquième et dernière division, banlieue ouest de Buenos Aires - s'affrontent avant un match contre Arenas : deux morts. Le bilan fait froid dans le dos et avait évidemment attiré l'attention des médias internationaux : en une semaine, sept supporters avaient perdu la vie dans le football argentin. Et désormais, un joueur, à La Rioja. « On pourrait ajouter les deux morts du Clásico de Rosario en octobre dernier, les tirs entre les deux factions de la Doce, la barrabrava de Boca Juniors, avant un match contre Tigre, ou encore la présence d'un civil armé sur la pelouse de Lanus, lors du match contre Arsenal » , précise Diego Murzi, sociologue argentin et membre de l'association « Salvemos al futbol » , qui informe et lutte contre cette violence répétée depuis 2008.

« La mort est un horizon possible »


Depuis le retour de la démocratie, en 1983, l'association enregistre 6 à 8 morts par an, avec un pic en 2013, où 13 supporters sont morts. D'où cela provient-il ? « La violence dans le foot argentin a deux origines : la culture footballistique locale et les caisses noires de notre football, répond Diego Murzi. La culture locale, c'est celle de la rivalité exacerbée, du concept de l'Aguante : être "plus supporter" que l'autre, plus fort, plus fidèle, plus résistant, plus courageux. » Dans les tribunes, les chants font constamment référence à cette notion de l'Aguante. Un exemple au hasard, un chant de Boca contre River (surnommé Gallina, Poule en VF) : « Cuando vas a la cancha / Vas con el patrullero / Vos no tenes aguante » (Quand tu vas au stade, tu y vas avec la police, tu n'as pas d'aguante). « Il faut comprendre qu'en Argentine, le recours à la violence est légitime. Pas seulement chez les barras, mais aussi entre joueurs, dirigeants, etc. » Dans la société aussi, même si elles ne sont pas toujours superposables, le football ayant sa propre violence. Dans la rue, un incident entre deux voitures se règlent plus généralement à base d'insultes et de coups de poing qu'avec un stylo et un constat. « Les rivalités entre clubs ennemis engendrent des combats pour l'honneur, pour la défense des couleurs, dans lesquels la mort est un horizon possible, à la différence de l'Europe, où il s'agit généralement de "simples" coups » , éclaire Murzi. Il existe à ce propos une différence culturelle entre barrabravas anciens et barrabravas nouveaux en Argentine : le recours aux armes à feu. « Avant, tout se réglait avec une bonne bagarre. Aujourd'hui, l'usage des armes à feu est systématique, comme dans le cas récent des affrontements entre supporters de San Telmo et de Dock Sud » , déplore le sociologue.

Contrôle de la barra, contrôle du territoire


Deuxième origine de la violence : les « caisses noires » . « Il s'agit là des enjeux économiques, de l'argent illégal qui circule en masse entre les différents acteurs du monde du football. Le foot est un gros business : joueurs et entraîneurs gagnent des sommes démesurées, les dirigeants, les agents, les entreprises liées au foot s'enrichissent. Donc les barrabravas, qui se sentent eux aussi acteurs centraux du football, par leur présence continue, par l'ambiance qu'ils mettent dans les stades, réclament également leur part » , détaille Diego Murzi. Dans les grands clubs argentins, le contrôle de la barrabrava garantit des entrées d'argent considérables : revente de billets, stationnements, vente de sandwichs et de boissons, vente de produits dérivés, etc. Ce sont des centaines de milliers de pesos qui sont en jeu à chaque rencontre. D'où les luttes internes pour être à la tête de la barra, et donc du business. C'est, par exemple, l'enjeu principal de la guerre que se livrent Rafa Di Zeo et Mauro Martin, deux anciens leaders de la Doce, passés par la case prison. Mais l'argent n'est pas la seule explication. Murzi encore : « Si on prend le cas des supporters assassinés lors des affrontements internes à Ituzaingó, en cinquième division, ou celui d'Almirante Brown, l'argument économique n'est plus valable, parce qu'il n'y a pas grand-chose en jeu. Mais alors, pourquoi s'entretuent-ils ? L'hypothèse principale est celle de la réputation et du contrôle du territoire. En Argentine, l'accès au territoire est très important, car il donne accès à d'autres types de pouvoir, comme par exemple les faveurs des politiques, la reconnaissance dans le quartier, le contrôle des trafics de drogue. »

Derrière les barras, d'autres acteurs


Il est impossible de parler de la violence dans le football argentin sans évoquer le rôle des dirigeants de clubs, de l'État et des médias. Anthropologue, José Garriga Zucal a beaucoup analysé et décrit le phénomène. « Il faut faire attention à ne pas limiter cette violence aux barrabravas. Et ne pas tomber dans le préjugé selon laquelle les violents sont les pauvres. Certes, le chef de la barra est devenu une figure. Dans la "popular" (le kop), il captive les gamins, qui lui demandent des autographes. Mais les médias se trompent en se contentant de parler d'eux et des morts quand il y en a, seulement quand il y en a. Et les dirigeants, qui les utilisent et les financent ? Et la Fédération ? Et le gouvernement ? L'État ne propose que des solutions immédiates, sans jamais traiter le fond du problème, car il en est l'une des causes. Les supporters adverses ont été interdits il y a deux ans, soi-disant pour limiter les affrontements. Mais depuis, il y a encore plus de morts, et des incohérences, comme l'autorisation de ces mêmes supporters adverses en coupe. Selon moi, cette mesure ne fait que contribuer à nous différencier encore un peu plus de l'Autre, car elle prétend qu'un supporter de River et un supporter de Boca ne peuvent pas regarder un match ensemble. » Et Diego Murzi de compléter : « La presse utilise toujours le même vocabulaire pour qualifier les barras. Elle parle de "sauvages", "d'animaux", de "mafieux" et "d'êtres irrationnels". Mais au contraire, tout est calculé. Ils ne tuent pas par simple plaisir, ou du moins pas dans la majorité des cas. Il y a des ordres et des enjeux. Mais à la limite, la presse vit de ce sensationnalisme. Le pire, c'est l'État. Après la série de morts, Jorge Capitanich, chef du cabinet des ministres, a parlé de "délinquants" et qualifie cela "d'intolérable", comme s'il n'avait rien à voir avec ça. Pareil avec les dirigeants de club. Tout ce beau monde profite des barras, les emploie, les utilise comme force de combat, puis se lave les mains. »


Par Léo Ruiz, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


A l'image du pays. Ils leur manquent une case à ces argentins...
Mais le rôle ambivalent des médias est clair: Olé qui titre Basta de violencia après chaque nouveau fait sur les barras mais ensuite parle régulièrement des leaders jusqu'à en faire des "people". Pareil pour les pouvoirs publics qui condamnent mais la Kirchner paye l'avion des barras pour aller au mondial (cette blague d'ONG Hinchadas Unidas Argentinas)...
Question d'uruguayen, on peut boire du maté dans les stades là-bas?
Message posté par pulpito
A l'image du pays. Ils leur manquent une case à ces argentins...
Mais le rôle ambivalent des médias est clair: Olé qui titre Basta de violencia après chaque nouveau fait sur les barras mais ensuite parle régulièrement des leaders jusqu'à en faire des "people". Pareil pour les pouvoirs publics qui condamnent mais la Kirchner paye l'avion des barras pour aller au mondial (cette blague d'ONG Hinchadas Unidas Argentinas)...
Question d'uruguayen, on peut boire du maté dans les stades là-bas?


Pour la question sur le maté, AUCUN doute. Je suis à Buenos Aires et des tas de mes collègues en boivent à l'abus. Mais pas jusqu'en rue, c'est la différence avec l'Uruguay.

Pour l'article... c'est attristant. Et me donne pas trop envie d'aller voir des matchs alors que je suis Hincha d'Argentinos Juniors!
Ronaldo McDonald's Niveau : CFA2
C'est le centre du problème. Derrière toutes les organisations violentes présentes dans les stades, il y a un enjeu politique, financier, ou même de pouvoir à différente échelle.

Donc un moment, c'est quand même tout notre sport qu'il va falloir repenser ! On fait des competes internationales à coup de milliards, la CDM, l'Euro, la LDC c'est magnifique, et les stades anglais sont pacifiés, et patati.

C'est juste déplacer le problème, les morts et les abus sont toujours là, mais dans une sphère médiatique beaucoup moins intéressante.

J'ai quand même l'impression que depuis 15 ans, il est de moins en moins question de jeu que d'enjeux ?
Dance Crasher Niveau : CFA
Euh, ma question est un peu ironique, mais pas tant que ça en y réfléchissant bien (d'ailleurs "des tas de mes collègues en boivent jusqu'à l'abus" y renvoie un peu) : j'ai goûté et bu pas mal de ce breuvage lors d'un voyage dans un de ses pays d'origine, et j'ai trouvé que c'était un fabuleux excitant. De là ma question : est-ce que vous sous entendez un certain lien entre la grande consommation de maté et la violence?
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 2 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 2 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 32 il y a 4 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 4 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 6 il y a 5 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 6 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103
À lire ensuite
L'OL remonte sur le podium