En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Leicester-Atlético

Pourquoi Carrasco va envoyer Wes Morgan à la retraite ?

D’un côté, Wes Morgan, trente-trois piges, fidèle capitaine des Foxes depuis quatre saisons. De l’autre, Yannick Ferreira Carrasco, dix ans de moins, joker de luxe de l'Atlético. Ce mardi soir, les coups de reins du Belge vont mettre un point final à la belle histoire de Big Wes et ses potes en Ligue des champions.

Modififié

  • Parce que le Cholo Simeone sait tirer le meilleur du Belge

  • Sa première saison chez les Colchoneros ressemblait à la progression rêvée. Arrivé à l’Atlético en provenance de l’AS Monaco à l’été 2015, Yannick Ferreira Carrasco a d’abord appris depuis le banc, avant d’intégrer peu à peu la rotation de Diego Simeone, pour, en fin de compte, terminer en boulet de canon en marquant en finale de la Ligue des champions. Sauf qu’en 2016-2017, les compliments ont peu à peu laissé place aux remontrances. « L’équipe n’est pas à ton service, c’est toi qui dois être au service de l’équipe » , taclait son coach en février dernier. Bingo, le Belge marquait un but et délivrait une passe décisive le week-end suivant face au Celta Vigo. C’est ça le management de Simeone : faire primer le travail collectif avant tout, et dégonfler les melons le cas échéant, car « personne ne doit penser qu’il est plus important qu’un autre » . Boosté par le Cholo, Ferreira Carrasco, qui reste sur un doublé face à Osasuna, n’a jamais autant marqué que cette saison (dix réalisations en Liga, deux en LDC).

  • Parce que Big Wes se ramollit

  • En plus d’être devenu l’un des symboles du miracle Leicester, en 2015-2016, Wes Morgan est entré dans les annales de la Premier League en s'imposant comme l’un des rares joueurs ayant remporté le titre de champion en ayant joué les trente-huit matchs en intégralité. Wes Morgan, un poids lourd mué en capitaine exemplaire, guerrier de la défense et impérial dans les airs. Oui, mais il fallait bien que le rêve des Foxes et celui de son capitaine s’arrêtent un jour. Ainsi, le Wes Morgan à la technique baroque et aux relances approximatives a refait son apparition. S’il a marqué lors du huitième de finale retour face à Séville, le Jamaïcain n’a plus rejoué depuis à cause de douleurs au dos. À 33 piges, les plaquettes de frein commencent à couiner. Une blessure qui n’a pas encore complètement disparu avant ce rendez-vous face à l’Atlético, mais de toute façon, Craig Shakespeare n’a pas d’autre choix : Robert Huth est suspendu.

  • Parce qu’il faudra trouver une autre victime que Benalouane

  • Mais comment Yohan Benalouane a-t-il réussi à se retrouver sur la scène d’un quart de finale de Ligue des champions ? Dernière roue du carrosse de Ranieri la saison passée, l’ancien Stéphanois est allé retrouver du temps de jeu à la Fiorentina, en Serie A, dans un championnat qui l’avait adopté après ses débuts chez les Verts. Résultat : pas la moindre apparition avec la Viola, au radar. Puis, le Tunisien a fini l’année civile 2016 la queue entre les jambes avec la réserve de Leicester. Alors, voir le nom « Benalouane » aligné quelques mois plus tard sur la feuille de match d'un quart de finale de C1 à Vicente-Calderón, en défense centrale, face à Fernando Torres, le tout aux côtés de l'incroyable Huth, c’était craindre le pire. Pourtant, Benalouane a sans doute sorti la meilleure prestation de la défense des Foxes. On parle quand même là d’un joueur qui aurait dû s’offrir la gloire à la Juventus si un maudit embouteillage n’avait pas fait capoter son transfert à l’été 2010. Il a déjà été approché par la Juve, lui, Wes Morgan ?

  • Parce que le Captain Morgan ne vaudra jamais une bière belge

  • Il paraît que c’est pas mal avec du coca. Au vrai, le Captain Morgan reste le whisky du pauvre. Un rhum ambré juste bon à se la coller quand il s’agit de ne pas arriver en soirée les mains vides, à l’heure où l’arrêté municipal qui proscrit la vente d’alcool pousse à se tourner vers les épiciers onéreux. En décembre dernier, la marque anglaise inspirée par le corsaire gallois Sir Henry Morgan, a eu l’idée de génie (il faut bien l’avouer) de faire du capitaine des Foxes son ambassadeur. Où l’on apprend alors dans le contrat de Wes Morgan qu’il peut désormais offrir des tournées générales de « Captain & Cola » quand il entre dans un bar. Pour Yannick, ce mardi à Leicester, ce sera soirée Koke et cocktail.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Leicester-Atlético

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
    Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16
    mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
    À lire ensuite
    Ultra Gone solitude