Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs Afrique
  3. // Nigeria-Algérie

Pourquoi Bentaleb va relancer l'Algérie

L’Algérie se déplace au Nigeria avec encore une fois un nouveau sélectionneur à sa tête. Georges Leekens a remplacé Milovan Rajevac qui n’a eu l’occasion de s’asseoir que deux fois sur le banc des Fennecs. Le Belge doit savoir au moins une chose : il peut et doit compter sur Nabil Bentaleb.

Modififié

  • Parce qu’il marche sur l’eau à Schalke

  • Blacklisté du Tottenham de Mauricio Pochettino la saison passée, Nabil Bentaleb retrouve un second souffle en prêt en Allemagne. Arrivé à Gelsenkirchen sous la forme d'un point d’interrogation, le natif de Lille est aujourd’hui adoubé. Le milieu algérien se met à trouver le chemin des filets depuis mi-octobre. Après avoir joué dix rencontres de Bundesliga dont neuf en tant que titulaire, le Cht’i a déjà signé quatre buts et deux passes décisives et mis tout le monde d’accord en Rhénanie. En un peu plus de deux mois, l’ancien joueur du Losc est devenu une pièce indispensable du 3-5-2 de Markus Weinzierl. Une forme détonante dont aimeraient bien profiter les Fennecs.

  • Parce que l’Algérie est dos au mur

  • Les Algériens ont utilisé leur joker lors du match aller face au Cameroun. Comme par hasard, Nabil Bentaleb n’avait pas pris part au match nul concédé à Blida (1-1) pour cause de suspension. Placée dans le groupe de la mort, l’Algérie n’a plus le droit à l’erreur et doit faire un résultat au Nigeria ce samedi, pour continuer à avoir son destin entre les mains. Confronté aux blessures de certains joueurs (Boudebouz, Soudani et Ghezzal), Georges Leekens n’est pas mis dans les meilleures dispositions. Le milieu de Schalke, lui, n'a pas tremblé dans la presse algérienne cette semaine : « Je dois dire que nous sommes un peu sous pression, car nous devons faire un bon résultat face au Nigeria. Mais je suis optimiste, car l’Algérie s’en est toujours bien sortie dans les moments difficiles. »

  • Parce qu’il sait répondre présent dans les grands matchs

  • « En sélection, j’ai toujours maintenu un bon niveau de performance. Aujourd’hui, si on parle plus de moi, c’est simplement parce que je marque très souvent avec Schalke » , déclarait Nabil Bentaleb ce mardi au Buteur. Même peu, voire pas du tout en vue en club, l’ex-joueur du LOSC a toujours su se démener pour sa sélection. Il y a deux ans, lors de la dernière CAN, alors âgé de seulement dix-neuf ans, il avait su élever son niveau de jeu dans les matchs importants. Celui qui appartient toujours à Tottenham avait inscrit face au Sénégal le but de la qualification en quart de finale. Il pourrait de nouveau enfiler le costume d’homme providentiel face au Nigeria.

  • Parce que Mahrez et Slimani n'ont pas que ça à faire

  • De Foxes à Fennec, il n’y a que le sable à franchir. Mais problème, Ryad Mahrez et Islam Slimani sont en difficulté avec Leicester, quatorzième de Premier League. Malgré un parcours remarquable en Ligue des champions, les deux joueurs de Claudio Ranieri ne peuvent pas compter sur leurs performances en club pour engranger de la confiance. Le premier, déterminant dans le titre surprise des Foxes, peine un peu pour l’instant à confirmer sa très bonne saison passée. Le second, arrivé en fin de mercato, réalise des débuts réussis sous ses nouvelles couleurs, mais évolue dans une équipe qui n’arrive pas à enchaîner deux victoires en championnat (même une, c'est compliqué). Il y a climat plus propice pour aborder un match déjà crucial pour une éventuelle virée en Russie dans deux ans. Cette année, Leicester est catastrophique à l'extérieur en PL, comme en témoignent ces quatre défaites et un match nul en cinq déplacements. Afin de ne pas recevoir une nouvelle claque lors du voyage de samedi prochain à Watford, Mahrez et Slimani ont donc tout intérêt à se trimballer sur le terrain de Lagos avec un carnet et un stylo. Car jusqu'à preuve du contraire, Odion Ighalo est à la fois un attaquant du Nigeria et de Watford. Et puisque le staff des Foxes n'a pas l'air inspiré en ce début de saison, autant lui donner un coup de main.

  • Parce qu’il ne trouvera pas Taiwo sur sa route

  • L’une des raisons, et pas des moindres, du futur bon match de Nabil Bentaleb face au Nigeria, est l’absence de Taye Taiwo. Le milieu de terrain de Schalke ne croisera pas sur sa route l’ancien défenseur marseillais. Celui qui a passé six saisons sur la Canebière a pris sa retraite internationale et n’a plus porté le maillot des Super Eagles depuis 2012. Le joueur de trente et un ans a décidé de faire peur uniquement aux attaquants du championnat finlandais. À la CAN en 2010, lors du match pour la troisième place, même sans bouger de son banc, Taye Taiwo avait trouvé le moyen de l’emporter face à l’Algérie. Une chance pour les Fennecs et Nabil Bentaleb qu’il ne soit pas là ce samedi.



    Par Maeva Alliche
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:23 Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 164
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    Hier à 11:48 Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25