Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Pour son père, Kimpembe est devenu un homme

Modififié
Il y a des parents pour qui le verbe « jubiler » s'illustre par le fait de voir leur gosse obtenir une mention assez bien au bac ou obtenir leur code de la route du premier coup. Ceux de Presnel Kimpembe, eux, attendent que leur progéniture ferme des bouches en Ligue des champions pour sourire.

Dans une interview accordée au Parisien, Isaac, le père, s'est réjoui de l'éclosion professionnelle de son gamin au PSG. « C'est là qu'il a débuté le foot à six ans. À cette époque, il ne parlait pas encore de devenir professionnel, mais il me disait : "Moi, je veux jouer au PSG, c'est mon club. J'aime Paris" » , confie cet homme qui a vu s'opérer avec brio la translation entre la pointe de l'attaque – où il a été formé – et le côté gauche de la défense centrale où il sévit désormais. Mais malgré le jeune âge de Presnel, l'inquiétude a sévi dans la famille Kimpembe au moment de savoir s'il pourrait un jour passer pro : « Avant seize ans, il était frêle et, à cette époque, beaucoup pensaient qu'il ne pourrait pas aller plus loin. [...] Même lui a douté vers seize, dix-sept ans, car c'est l'époque où ses amis ont franchi les étapes. Rabiot a signé son premier contrat pro et, un peu plus tard, Coman est parti à la Juventus, alors que lui était encore en réserve » , poursuit-il.

Aujourd'hui, le paternel est un homme comblé : « Il y a un an, il est reparti [de la maison] en disant : "Maintenant, je peux m'occuper de moi." Quand on lui rend visite, tout est propre, bien rangé. Peut-être qu'il fait des bêtises que je ne connais pas, mais je ne crois pas. [...] Pour moi, c'est devenu un homme. »


Il faut reconnaître qu'avaler Messi, Suárez et Neymar dans la même soirée n'est pas vraiment ce qu'on appelle un dîner d'adolescent. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi