Pour Mourinho, le FPF avantage les clubs élitistes

6 13
Et si le fair-play financier avait un effet inverse et avantageait les plus gros clubs au détriment des plus petits ?

C'est en tout cas l'hypothèse avancée par José Mourinho. Selon le technicien portugais, les clubs comme Manchester United, le Real Madrid, Barcelone et le Bayern Munich sont avantagés. À l'inverse, The Special One considère que Chelsea souffre de plus de restrictions que ces autres clubs. Il s'explique lors d'un entretien accordé à Yahoo : « Je pense que le fair-play financier est contradictoire parce que, quand le football a décidé de mettre en place le fair-play financier, c'était pour mettre toutes les équipes sur un pied d'égalité. Mais ce qu'il se passe en réalité, c'est que cette règle protège les clubs historiques, vieux, les grands clubs qui ont une structure financière, commerciale. Et les "nouveaux clubs", ils ne peuvent pas se mettre au même niveau. »

Lésé par l'UEFA ou pas, Mourinho est pour l'instant invaincu depuis le début de saison. Pas mal pour une « victime » . JGB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Jacquietmichelderzakarian Niveau : CFA2
Le problème c'est que les clubs historiquement puissants ont en partie conservé leur base de supporters. Or les nouveaux riches pensent qu'ils doivent "épurer" tout le stade, ce qui rend des ambiances de Super Victor. Par exemple j'ai connu un Louis II avec 8000 spectateurs de moyenne.
Au fond il n'a pas tort sur l'aspect historique des grands clubs, qui ont une longueur d'avance. Quand on entend que des transferts de 60 ou 80 millions sont quasiment (voire plus que largement) compensés par les retombées commerciales de certains clubs (avant même le début de la saison parfois), c'est assez frustrant pour des clubs moins reconnus aux échelles européenne et mondiale, dont le niveau de jeu ou les résultats ne sont pas si éloignés.

D'un autre côté, ces clubs nouveaux riches sont aussi à l'origine de l'explosion des salaires et des montants des transferts, raisons pour lesquelles le FPF est né.
Sur le fond il a raison même si chelsea n'est pas le club le plus touché puisque sont rachat par abramovich commence a dater et les gros transfert etait pour la plupart passés. C'est plus pour les nouveaux comme paris que ça pose probleme car ils ont les moyens mais sont limités financierement par le FPF ce qui parait injuste!
C'est encore plus vrai pour les plus petits clubs en difficultés comme Valence par exemple qui avait été interdit de compétition europeenne du au fait qu'ils avaient un enorme deficit! Le soucis c'est qu'au lieu de limiter leurs transferts ils leur ont carrement interdit la ligue des champions avec la mannne financiere que ça aurait ramener. Soit on met encore plus de difficultés à un club qui en deja!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 13