1. // Primaires du foot des Jeunes Républicains

« Pour moi, Alain Juppé, c’est Agüero »

Alors que leurs représentants se bagarraient dans les urnes dimanche, les jeunes Républicains s’affrontaient au début du week-end dans un tournoi de five porte de la Chapelle à Paris. Et il faut le dire, la vérité du terrain n’est pas celle des sondages.

Modififié
505 40
« Ils sont où les Sarko ? » , « Eh, les jeunes avec Copé, on vous prévient, les tacles décomplexés ne sont pas acceptés !  » Dans le hall du five de la porte de la Chapelle, le chambrage est à son maximum, tandis que les différents T-shirts de la bande donnent le ton. « La Primaire, c’est Le Maire » , « Nous les Jeunes » , « I Love Pé-Ju » : ce soir, la politique rencontre le foot. « On a tous vécu des campagnes de soutien assez éprouvantes, donc on voulait aussi avoir un moment entre nous histoire de décompresser » , explique le secrétaire général des Jeunes Républicains Geoffrey Carvalhinho, juste avant le tirage au sort des poules. Six équipes se rencontrent ce soir : cinq qui soutiennent des candidats (Juppé, Sarkozy, Le Maire, NKM, Jean-François Copé) plus une sixième des Jeunes Républicains de Paris, l’équipe de Fillon n’ayant pas pu venir pour cause de meeting et celle de Poisson ne s’étant pas manifestée.

« Si Bruno Le Maire était footballeur, il serait Ousmane Dembélé »


Pendant plusieurs semaines, tous ont suivi leur candidat en campagne et participé à des campagnes de tractation. Ce soir, ils sont là pour affronter leurs rivaux. Jérémy, membre de l’équipe des jeunes avec Bruno Le Maire, compte bien en découdre avec ceux d’Alain Juppé : « Il va pas falloir leur faire de cadeaux. La dernière fois qu’on les a affrontés en tournoi, ils nous ont mis une grosse tôle. » À côté de lui, son ami Jonas ose la comparaison : « Si Bruno Le Maire était un footballeur, il serait Ousmane Dembélé. Un petit jeune plein d’espoir qui arrive. » Dans le camp de Juppé, on s’imagine plus du côté de Manchester City. « Pour moi, Alain Juppé, c’est Agüero. Un type rapide, efficace, capable de mettre des buts de renard des surfaces » , rit Xavier, membre des Jeunes avec Juppé. Son équipe fait pourtant un peu moins preuve de finesse que l’Argentin. Plus imposants physiquement, les Jeunes avec Juppé envoient des grosses patates au gardien des Républicains de Paris qui ne peut qu’encaisser les buts. Résultat du premier match : 7 à 1 pour Juppé. Sur le terrain d’à côté, la rencontre Sarkozy-Copé paraît plus cérébrale : on fait tourner tranquillement la balle, tandis que l’équipe de Sarkozy sort quelques gestes techniques. À l’image de cette roulette qui se conclut par un but. « Sarkozy, c’est Messi : pour la taille, et pour le talent, rit Valentin en sortant du match. Il a tout gagné, il joue toutes les divisions. Bon, ok, on manque parfois un peu de finition. Mais on a un profil de champion ! »

Momo, attaquant star de l'équipe Juppé


Au milieu de la horde de garçons, on croise quelques filles sur le terrain. Chaïma joue ce soir sous les couleurs de NKM. Une évidence pour elle : « Nathalie, c’est la seule avec un discours qui va vers l’avant. Elle est la seule à parler de numérique, d’écologie, d'entrepreneuriat. Vous avez vu les débats ? Sans elle, on aurait juste parlé de sujets identitaires  » , s’agace-t-elle avant de repartir sur le terrain. Dommage pour elle, le jeu décomplexé de Jean-François Copé élimine sa candidate dès la phase de poules sur le score de 6 à 1.


Après des demi-finales sans grand suspense (7-1 et 5-2), on découvre les deux derniers candidats du tournoi des Primaires : la jeunesse de Bruno Le Maire va se mesurer à l’expérience d’Alain Juppé. Dès le coup d’envoi, les partisans des deux équipes donnent de la voix. « Allez Juppé ! » , hurle au bord du terrain une jeune fille agrippée au filet de sécurité. Les équipes de Sarkozy, Copé et NKM, elles, n’ont pas annoncé leur soutien puisqu’elles ont filé à la douche. Un peu inquiété par les offensives de l’équipe Juppé, le clan Le Maire reste sur la défensive en appliquant un marquage individuel rigoureux. Qui va vite céder sous les percées répétées de Momo, l’attaquant star de l’équipe Juppé. Les Le Mairistes cèdent et encaissent quatre buts. Au même moment, Jonas sort du terrain et se fait remplacer : encore essoufflé, il explique avoir eu une « révélation » en voyant Bruno Le Maire à la télé. « Quand il parlait, j’étais en accord avec toutes ses idées. Et j’ai ensuite vu sur Twitter qu’il existait un groupe de jeunes qui l'appréciaient comme moi. » Au même moment, son équipe reprend espoir en marquant un deuxième but... avant d’en reprendre deux. Score final 7-2, Alain Juppé gagne le tournoi. Les Juppéistes exultent sur le terrain en scandant le nom de leur champion, tandis que Jonas, la mine défaite, essaye de minimiser cet affront : « Les Juppéistes sont arrivés à douze, nous on était six, soupire-t-il. On était crevés et eux ont ramené une équipe B. On aurait dû y penser. » En politique comme en foot, tous les coups sont permis.

Par Brice Bossavie
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Par Brice Bossavie"
Dans l'cul la retraite...
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Note : 1
Reprise instantanee, c'est cadre, c'est but
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Il aurait eu toute sa place dans la team Fillon d'ailleurs
c'est sarkozizi qui l'a eu dans le fi(ll)on.
3 réponses à ce commentaire.
Plus sérieusement, je me pose une question: comment peut-on être jeune et de droite ? Y'a comme un gros chaînon manquant, si qqun pouvait m'éclairer, ce serait bien urbain.
Note : 1
Quand tu vis depuis ton plus jeune âge dans une famille de droite où cette appartenance est à la fois évidente et cultivée, rien d'étonnant dans le fait de grandir en reproduisant les schémas de pensée, ainsi que les habitudes de ce milieu.

Non ?

Et ça s'applique, bien entendu, à tout type de familles, de lieux de vie etc...etc...
Ce commentaire a été modifié.
eh oui, mais je n'arrive pas à me satisfaire de l'argument atavique. il y'a qqechose qui me dépasse là dedans...
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Note : 1
Mon bon Algiers, j'espere que tu as un peu plus de foi dans le genre humain. Ou alors que tu trolles en bonne et due forme

Il ne suffit pas d'avoir passe la 40aine pour avoir une conscience, une pensee politique propre - d'ailleurs, on met le curseur ou?
Omar Listening Niveau : DHR
C'est sympa l'opposition originelle dans ton esprit, gauche = sympa, moderne, jeune, droite = méchant et vieux contre le progrès ?

Plus besoin d'élection si un camp est moralement supérieur à l'autre en toute objectivité, c'est génial
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Tu prends un -1 pour ca. Et bien, ca en dit long. Je retablis un peu l'equilibre.
ce n'est pas droite=méchant et gauche=gentil mais on ne peut nier que la droite est conservatrice voire réactionnaire, quand on voit le programme de Fillon... (avortement, homosexualité, etc).

Donc il est légitime de se demander comment un jeune, normalement animé par une volonté de liberté et d'émancipation peut être attiré par un parti qui prône l'immobilisme voire le "retour en arrière" social.

Quand je parle de conservatisme et d'immobilisme il n'y a pas de jugement de valeur, c'est un fait. La gauche prône le nouveau (exemple le mariage pour tous n'a jamais existé), la droite prône l'ancien (exemple la limitation de l'avortement, qui a déjà existé dans le passé).

Et avec tout ça je ne parle pas des valeurs économiques qui s'opposent de moins en moins il est vrai (puisqu'on fait du social libéralisme...) mais qui traditionnellement confrontent une gauche protectionniste et égalitariste à une droite libérale et individualiste.
Encore une fois pas de jugement de valeur mais difficile de comprendre comment un jeune adulte (voire un ado) peut être animé par une vision libérale de l'économie qui bien que prônant la liberté (qui plait à la jeunesse) aboutit en réalité à l'individualisme et à la compétition de tous contre tous (on le constate depuis des années maintenant).
En d'autres termes, quand on 20 ans Karl Marx est plus bandant que Milton Friedmanm...
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 2
« A vingt ans, si t’es pas pour l’Ohème, c’est que t’as pas d’cœur. A 40, si t’es pas pour le PSG, c’est t’as pas de cerveau »
Ce commentaire a été modifié.
à 67 ans, si t'es pas pour LOL, c'est que t'as pas d'humour
Note : 1
Je me suis souvent posé la question.

Autant je comprends le passage à droite quand tu commences à avoir une situation professionnelle et familiale stable autant être jeune et de droite j'ai toujours trouvé ça curieux.

Je pense qu'ils doivent aimer porter le pull sur les épaules, seule explication possible.
En fait c des jeunes deja vieux dans leur tête. Ca s'arrange pas avec l'âge
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Alors ça c'est le plus gros troll (ou alors la question la plus con) que j'ai lu depuis un moment sur ce site.
Et en plus tu récoltes des plus un alors que c'est compliqué d'en mettre.

Est-ce qu'être jeune c'est adopter une espèce d'eschatologie politique au rabais et vouloir un monde avec des valeurs de gauche ?

Est-ce que la justice, l'égalité sont des valeurs de gauche, comme le martèlent les porte-mines universitaires depuis un siècle en France ?

Est-ce tous les jeunes sont obligés d'avoir la faiblesse conceptuelle de penser un "système" tenu par les "capitalistes" contre lequel il faudrait lutter, comme l'ont fait bien sagement certains de nos parents ?

Il y a plein de raisons qui poussent des jeunes à ne pas être de gauche : une éducation, une anthropologie bien plus ambitieuse que le toujoursplusdedroitsetdeliberté, une compréhension de la société bien plus profonde que le matérialisme historique de salon et le relativisme tout pourri qui gangrène les jeunes esprits, il y a aussi le fait que des gens dits "de gôche" ont zigouillé la quasi-totalité de ta famille et que tu ne te sens pas de sympathie envers eux.

Pour le dire autrement, l'ascèse que représente la vie aujourd'hui, le besoin d'échapper à l'impératif de jouir et de repousser les entraves ne peut pas s'assouvir dans un environnement de gauche, où l'identification les uns aux autres et la political correctness empêchent de le faire. Mais les jeunes d'aujourd'hui sont privé de Dieu alors ils ont besoin de leur dose d'opium, que leur apporte avec plaisir Baudrillard, Derrida et tous les déconstructeurs à la petite semaine et leur progéniture intellectuelle.
@fabrizio
Si tu commences à parler d'eschatologie, je ne réponds plus de rien.
Sous cette prose habile se cache quelques contre sens que je n'arrive pas à m'expliquer...

"Est-ce que la justice, l'égalité sont des valeurs de gauche, comme le martèlent les porte-mines universitaires depuis un siècle en France ?"

La justice n'a vraisemblablement pas de couleurs politiques, en démontre la séparation des pouvoirs. En revanche l'égalité oui, c'est d'ailleurs historiquement et mondialement la seule définition concrète du clivage droite/gauche. Plus on va à gauche plus on est égalitaire (le communisme en étant l’extrême), plus on va à droite plus on est inégalitaire (l'extreme droite pronant l'inégalité sociale et économique pour motif de "nationalité"). Ce sont des constations pas des jugements de valeurs. En politique aussi il y a des faits.

"la faiblesse conceptuelle de penser un "système" tenu par les "capitalistes" contre lequel il faudrait lutter"

Si êtes satisfait par le fait que 1% de la population mondiale détiennent 99% des richesses (oui ce sont les chiffres vers lesquels nous tendons au niveau mondial) grand bien vous fasse mais moi ça me révolte...

"une éducation, une anthropologie bien plus ambitieuse que le toujoursplusdedroitsetdeliberté, une compréhension de la société bien plus profonde que le matérialisme historique de salon"

Pourtant le libéralisme économique qui rime avec ce "toujoursplusdedroitetliberté" est bien de droite non ? (au départ en tout cas) et pourtant ces mêmes libéraux (représentés en France par Juppé, Fillon, Sarko, macron et Copé... et un Vals égaré) prônent le matérialisme puisqu'ils définissent l'économie comme "une science de l'étude des choix entre des moyens limités et des fins infinis" et nous parlent sans cesse d'utilité et de satisfaction (par la consommation)...

Vous avez parfaitement le droit de vomir la gauche et ses idéaux mais faites le avec cohérence...
Belle explication de la politique contemporaine, c'est pour ça que j'ai toujours préféré les dictateurs éclairés, donner le droit de vote au peuple c'est comme donner le permis de conduire à un aveugle.
17 réponses à ce commentaire.
RealYannito Niveau : DHR
Pour moi Hollande c'est Valbuena
 //  22:25  //  Aficionado de la Thaïlande
Bestclic c'est Rama Yade ?
1 réponse à ce commentaire.
Je ne vais pas commenter leur engagement politique, mais en comparaison footballistique, ce sont des brêles.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Ce qu'il faut pas entendre.

Donc les mecs qui ne pensent pas comme toi sont des abrutis?

C'est fort dommage. Surtout que, quand tu discutes avec des jeunes engages politiquement, qu'ils soient de n'importe quel bord, ils ont souvent une conscience civique et politique bien plus developpee que n'importe quel quidam, voire meme que la plupart de mes / tes proches.
Franck Nausée Niveau : DHR
La vraie question c'est "la politique d'aujourd'hui, est-ce encore de la politique ?"

Du cirque ! De la course hippique ! Du casting télé pourquoi pas. Mais de la politique...

Du coup, la qualité de vos gonz là, j'y crois moyen. Vous m'excuserez, j'ai du mal a imaginer qu'un individu brillant puisse se passionner pour ces bêtises.
Hum il dit juste que leurs comparaisons sont foireuses...
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Et alors on fait quoi du coup? On ne vote plus? On enleve les politiques et donc le gouvernement?

Tu peux les accuser de beaucoup de choses, mais d'etre betes surement pas (pas la majorite en tout cas; quand je vois Nadine, elle remet en question cette hypothese a elle toute seule). J'aimerai bien t'y voir amigo.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Mouais...tu lui pretes de bien nobles attentions, mais je veux bien mettre ca sur le dos de mon incomprehension;)
marcassin Niveau : DHR
Le élection présidentielle est une mascarade. Et oui ne pas voter est un acte politique, le seul changement viable est celui horizontal.
+1 fictif.
Je trouve très juste ce que tu viens d'écrire.
7 réponses à ce commentaire.
" celle de Poisson ne s’étant pas manifestée."

Mouahahahahahahah

Et si non les 5 joueurs de la team copé, ils ont bien voté pour lui hier ?
Lamine Turgut Niveau : CFA
La première décision importante de Trump Président est d’avoir viré Klinsmann ! (ce n’est pas faute de vous avoir prévenu mais comme tout le monde se foutait de ma gueule, hein … :-(

Bref … ceci n’augure rien de bon pour le réchauffement des relations MLS-BuLi (je suis plus qu’inquiet, je dois bien l’avouer …)
Ce commentaire a été modifié.
Ce qui est sidérant chez beaucoup de jeunes qui croient s'engager en politique (gauche ou droite), c'est qu'ils se contentent de vomir les mêmes poncifs appris par cœur de leurs aînés. Ils sont la base nécessaire d'un système sclérosé, et en cela, je trouve leur action vaine et peu enthousiasmante. Entendez vous un jeune de droite parler de ceux de gauche ? Et vice versa ? On reproduit le système hémiplégique de notre vision politique, c'est consternant. Et je ne parlerai pas de ceux qui se permettent en meeting de hurler comme s'ils étaient dans un stade de foot au moindre bon mot (et encore) de leur candidat.

Bref, moi aussi l'engagement par ce biais me dépasse (même s'il est louable par certains aspects) parce que la jeunesse devrait être capable de proposer d'autres systèmes justement.

Dernier point : j'ai toujours pensé qu'avant de défendre mordicus des idées politiques et vouloir les imposer idéologiquement aux autres, quelles que soient ces idées, il était nécessaire de les expérimenter personnellement. Et cela prends du temps, quoi qu'on en dise.
Bah ouais la plupart reprennent juste les éléments de langages des partis politiques.Il suffisait d'entendre hier les réactions dans les différents QG, on aurait dit des robots putain...
Bien dit.

La jeunesse ne devrait pas se mêler de politique. Elle n'y comprend rien.

Comment le pourrait-elle? Il faut pas mal de bouteille pour en saisir les mensonges.

La jeunesse n'est qu'un instrument dans les mains de manipulateurs. On se sert de son énergie et de sa naïveté.
Beaucoup de vieux n'y comprennent rien aussi rassure toi.

Et c'est pas spécifique a un parti d'ailleurs.

Le nombre de gens qui votent pour des raisons débiles, ou qui croient encore a des poncifs complètement cons qui ont échoué depuis 30ans.

Rien qu'un simple état des lieux de la France (au sens quels qualificatifs sont applicables, relativement aux autres pays occidentaux équivalents), une grosse partie des gens répondent de la merde, quel que soit l'age.

Et faire un constat objectif, c'est pas franchement censé être clivant. Juste accepter le réel dans sa globalité, pas des cas particuliers bien emballes.
"la jeunesse ne devrait pas se mêler de politique. Elle n'y comprend rien."

C'est très drôle, j'ai 24 ans (donc objectivement je fais partie de la jeunesse) et un bac +5 en sciences politiques mais je n'y comprend surement rien...

La soit disant supériorité de l'âge m'a toujours beaucoup amusée, pourtant ce ne sont pas majoritairement les jeunes qui se laissent avoir par les discours populistes (en France comme ailleurs voir les votes des -25ans à l'élection de Trump).

Je conclurais avec une célèbre citation "aux âmes biens nées la valeur n'attends point le nombre de années" (bien nés faisant référence en l'occurrence non à la richesse pécuniaire mais bien intellectuelle).
Il y a d'ailleurs une réciproque bien connue "quand on est con, on est con"...

Cordialement
4 réponses à ce commentaire.
Le simple fait de se porter candidat à diriger ce bouzin, est déjà suspect.

De quoi je me mèle ? Oui oui c'est ça, redresser la France, ses valeurs, remettre les gens au travail et à l'église, ta gueule !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
505 40