1. // Euro 2016
  2. // Bilan du premier tour

Pour leur sélection, les ultras hongrois signent une trêve

À chaque match de la sélection hongroise, ils sont quelques centaines vêtus d’un T-shirt noir barré d’un sobre « Magyaroszag » . Sous la neutralité de la couleur, les ultras des différents clubs du pays ont mis de côté leur rivalité historique pour assurer le soutien de leur équipe nationale le temps d’un Euro. « Pas de violence ni de politique » , prétendent-ils, même si la nostalgie de la Grande Hongrie n’est pas très loin.

Modififié
Ils sont aux premiers rangs de la tribune réservée aux supporters hongrois qui suivent leur sélection durant cet Euro. Tous de noirs vêtus, loin des couleurs – rouge, blanc, vert – du pays d’Europe centrale. Un T-shirt noir barré d’une simple « Magyarorszag » , « Hongrie » avec quelques variantes : le nom de leur ville ou de leur club en sous-titre, voire un message à caractère politique dans le dos. Ils avaient organisé une longue marche à Bordeaux, puis depuis le Vieux-Port de Marseille jusqu’au Vélodrome pour le deuxième match de la sélection face à l’Islande. Ils ont remis ça ce mercredi entre Vaulx-en-Velin et le Stade des Lumières. Un cortège « quand on arrive en ville » à mi-chemin entre la démonstration de force et la procession de Pâques à Séville conduit par les ultras de la sélection hongroise, agrégés autour d’un groupe nommé « Carpathian Brigade 09 » .


Contrairement à beaucoup de pays, les ultras des grands et petits clubs hongrois mettent de côté leur rivalité du week-end dès que l’unité nationale l’exige et basculent vers un soutien sans faille pour leur sélection. Une trêve de circonstance observée le temps de cet Euro historique pour la Hongrie, incapable de se qualifier pour une phase finale depuis la Coupe du monde de 1986 au Mexique. « Cela faisait tellement longtemps qu’on attendait ça » , soupire Pal, dans le tramway qui amène les fans vers le stade de Décines-Charpieu, dont quelqu’uns vêtus de ce T-shirt. La plupart ne veulent pas s’exprimer, ou font mine de ne pas parler anglais.

«  Dès demain, on peut se remettre sur la gueule »


« On est venus en voiture depuis la Hongrie avec des gars d’Ujpest, mais dès demain, après le dernier match, on peut se remettre sur la gueule. » Tomasz
Tomasz, petit rondouillard rouquin dont l’allure tranche avec les belles bêtes qui l’entourent, s’y aventure : « On a laissé nos couleurs à la maison, ce noir c’est la neutralité pour ne faire référence à aucun club. » Même à Ferencváros, le club de tout un pays, dont les ultras se chauffent régulièrement sur la gueule avec ceux d’Ujpest. « On est venus en voiture depuis la Hongrie avec des gars d’Ujpest » , raconte un autre Tomasz, aussi supporter de Fradi. Son pote, à côté, rajoute en rigolant : « Mais dès demain, après le dernier match, on peut se remettre sur la gueule. » Aux abords du stade, un groupe de quarantenaires carénés comme des bikers du Middle West venu de Miskolc assure : «  C’est pour l’intérêt suprême de la sélection, on a croisé des mecs de Niyreghyaza, avec qui on a un derby bien chaud, mais là, on est tranquilles. »


Tous brandissent le côté apolitique et pacifique de leur soutien. « On n’est pas là pour foutre la merde et se battre » , assure Tomasz. Ils refusent d’être comparés aux Russes qui ont lancé des expéditions punitives contre les Anglais à Marseille.
« Notre nouveau stade fonctionne avec une reconnaissance biométrique de notre veine. C’est pas possible. Alors on fait la grève pour montrer qu’on est en guerre contre le président. » Zlotan
« Nous sommes là pour le foot, eux ne sont pas des supporters, ce sont des street fighters. Si le football est une excuse pour se battre, alors ils n’avaient qu’à se donner rendez-vous loin du stade pour s’affronter » , estime Zlotan : « On a des mecs comme ça chez nous, mais la police leur a confisqué leur passeport, ils n’ont pas pu venir en France. » De toute façon, poursuit Zlotan en rigolant, « nos mecs un peu givrés de Ferencváros n’ont aucune opposition crédible en Hongrie, alors ils sont obligés d’aller en Allemagne pour se fritter.  » Le séjour en France est aussi un moyen pour les ultras du pays d’oublier la médiocrité du championnat hongrois et les mesures de sécurité liberticides qui accompagnent ses matchs : « Notre nouveau stade fonctionne avec une reconnaissance biométrique de notre veine. C’est pas possible. Alors on fait la grève pour montrer qu’on est en guerre contre le président » , grogne Zlotan.

Un T-shirt né à Bucarest en 2013


Les T-shirts noirs de l’unification pour la grande cause de la sélection nationale sont nés en septembre 2013 à l’occasion d’un déplacement à Bucarest. « On était au coude-à-coude pour la qualification avec la Roumanie, l’équipe que certains supporters détestent le plus, à cause de l’histoire et de la minorité hongroise des Carpates qui n’est pas très bien traitée » , éclaire un salarié de Ferencváros. « C’était une façon de montrer qu’on était tous ensemble, mais aussi un moyen d’empêcher les identifications par la police et les caméras de surveillance en cas de baston. » Qui n’ont pas eu lieu selon Tomasz : « C’est un mauvais souvenir, on avait perdu 3-0, mais c’était aussi le début de quelque chose pour les supporters. »


Tomasz (encore un) est venu de Zalaegerszeg avec une bande de potes pour suivre les trois matchs du premier tour. Il montre son tatouage au mollet : une croix sur laquelle est écrit « Trianon » . Dans le dos de son T-shirt noir : une carte de la Hongrie d’avant la Première Guerre mondiale et à l’intérieur celle des frontières actuelles. Une date : 04/06/1920 et un slogan en trois langues : « Justice pour la Hongrie. » Une référence qui oblige à ressortir les livres d’histoire au chapitre du traité du Trianon qui règle le sort de l’Autriche-Hongrie vaincue. Les vainqueurs, au nom de l’émancipation des peuples d’Europe centrale, dépiautent de ses deux tiers le territoire de l’Autriche-Hongrie. Conséquence, un tiers des Hongrois deviennent de facto des minorités en Yougoslavie, Roumanie et Tchécoslovaquie.

« Maintenant, on est plus sur la fierté d’être hongrois »


« Pourquoi je porte ce T-shirt dans un stade ? Et pourquoi les Français font grève ? » Tomasz
Presque un siècle plus tard, la pilule n’est toujours pas passée et le sentiment d’humiliation continue de hanter l’orgueil national. « Pourquoi je porte ce T-shirt dans un stade ? Et pourquoi les Français font grève ? » badine Tomasz avant de refaire l’histoire : « Parce que ces Hongrois sont maltraités dans ces pays et que c’est douloureux. » Alors qu’il avait accepté un poste de directeur sportif du club d’Ujpest en 2011, l’ex-entraîneur du Real Madrid de la période « Quinta Del Buitre » , le Néerlandais Leo Beenhacker, avait sondé l’âme du pays et de son football tombé en désuétude : « À part se lamenter en convoquant le passé glorieux des années 50, la Hongrie a bien du mal à se réinventer. »


À côté du football, la nostalgie de la Grande Hongrie n’est jamais loin des stades, puisque, comme le souligne un supporter de Ferencváros, « chez nous, le football, c’est toujours de la politique » . Avec les résultats improbables de la sélection à l’issue du premier tour, les ultras hongrois ont légèrement oublié l’ennemi historique et les stéréotypes attribués au voisin des Carpates. « Avant, on chantait des trucs sur les sales Roumains. Maintenant, on est plutôt sur la fierté d’être hongrois » , résume l’un d’eux. Pas sûr que cela suffise à élargir les frontières du pays pour lui permettre de récupérer ses territoires bradés par les vainqueurs de 14-18. En attendant, le T-shirt noir des ultras trace sa route. Ce mercredi, à Lyon dans les tribunes, on a même vu des mamans le porter.

Par Joachim Barbier, à Lyon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Bon pays de fachos
Bonsoir,

J’étais au match hier aprem, et en plein milieu des hongrois en "noir".
Alors oui ils mettent l'ambiance, mais hélas, il y a eu des cris de singes (sur Nani notamment) et des insultes homophobes repris en coeur par une partie de la tribune. Putain des cris de singe en 2016 !

Bref, dégoûtés, les stadiers nous ont déplacé sur d'autre place en latérale à la mi-temps.
Hoo les pauvres ouins ouins sont de sorties...
L'opinion de Beenhakker rejoint le sentiment que me laissèrent chacun de mes passages en Hongrie ; blessure profonde et toujours vive..

Cet Euro non du jeu mais des démonstrations de force est quand même assez interpellant..
Message posté par BazingaBye
Bonsoir,

J’étais au match hier aprem, et en plein milieu des hongrois en "noir".
Alors oui ils mettent l'ambiance, mais hélas, il y a eu des cris de singes (sur Nani notamment) et des insultes homophobes repris en coeur par une partie de la tribune. Putain des cris de singe en 2016 !

Bref, dégoûtés, les stadiers nous ont déplacé sur d'autre place en latérale à la mi-temps.


Pour ceux qui ne les ont vus qu'à la TV les supporters hongrois mettent une ambiance hallucinante et des potes qui étaient dans la tribune d'en face étaient assez impressionné. Puis leur équipe joue crânement sa chance et à la différence des autres petits de cet euro ils envoient du jeu!
Message posté par Bota67
L'opinion de Beenhakker rejoint le sentiment que me laissèrent chacun de mes passages en Hongrie ; blessure profonde et toujours vive..

Cet Euro non du jeu mais des démonstrations de force est quand même assez interpellant..


Oui c'est assez inquiétant...Je m'inquiète davantage en pensant à la prochaine coupe du monde.
Message posté par ruicosta10
Oui c'est assez inquiétant...Je m'inquiète davantage en pensant à la prochaine coupe du monde.


Les Anglais voudront leur revanche..mais en Russie et en mobilisant quoi? Les Russes entendent en faire une vitrine, guère de laisser-aller à escompter d'eux..et d'autant moins qu'ils savent y faire, et sans trop d'états d'âme..

J'imagine plus volontiers les cris d'orfraie des médias occidentaux, si jamais les forces d'intervention russes décident de ramener, à leur manière, les hools étrangers à la raison..

Pour le reste on sent bien que le continent est malade, la température monte.. A l'Ouest supporters et spectateurs sont globalement anesthésiés, à peine si d'aucuns réalisent que nos pays sont en guerre.. A l'Est c'est plus chaud ; à peine sortis du giron soviétique, ils découvrent avoir intégré un autre monstre bureaucratique et être ce-faisant mêlés en première ligne, parfois malgré eux, à une nouvelle guerre froide.. Je ne cautionne pas mais je comprends..
Message posté par Bota67
Les Anglais voudront leur revanche..mais en Russie et en mobilisant quoi? Les Russes entendent en faire une vitrine, guère de laisser-aller à escompter d'eux..et d'autant moins qu'ils savent y faire, et sans trop d'états d'âme..

J'imagine plus volontiers les cris d'orfraie des médias occidentaux, si jamais les forces d'intervention russes décident de ramener, à leur manière, les hools étrangers à la raison..

Pour le reste on sent bien que le continent est malade, la température monte.. A l'Ouest supporters et spectateurs sont globalement anesthésiés, à peine si d'aucuns réalisent que nos pays sont en guerre.. A l'Est c'est plus chaud ; à peine sortis du giron soviétique, ils découvrent avoir intégré un autre monstre bureaucratique et être ce-faisant mêlés en première ligne, parfois malgré eux, à une nouvelle guerre froide.. Je ne cautionne pas mais je comprends..


C'est le cas en même temps ils veulent déja en sortir, surtout les hongrois.

Pis si il va par la l'auteur, les Russes aussi ont oublié les rivalité historiques lol!
Message posté par zitka
Hoo les pauvres ouins ouins sont de sorties...


Donc tu valides les cris de singes ? Tu les minimises ? précise un peu ta pensée.
il y a 5 heures Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 19
il y a 5 heures Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 18 il y a 6 heures Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 3 il y a 10 heures Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 26 il y a 10 heures Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 17 il y a 11 heures Brandão retrouve Anigo en Grèce 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 18 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 26 Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 28 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 135 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 21 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1