France – Ligue 1 – 35e journée - Rennes/Nice

Par Régis Delanoë, à Rennes

Poste à pourvoir : entraîneur du Stade rennais

Le départ en fin de saison de Frédéric Antonetti acté, le banc rennais va être libéré. Si quelques pistes semblent à écarter (Montanier est sur le point de prolonger en Espagne, Gourvennec l'a fait à Guingamp), le panel des possibilités reste large. Revue de détails, filière par filière.

Note
7 votes
7 votes pour une note moyenne de 4/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Antoine Kombouaré et René Girard, deux noms évoqués à Rennes
Antoine Kombouaré et René Girard, deux noms évoqués à Rennes
La filière interne

Le manageur Pierre Dréossi, qui n'est pas non plus sûr à 100 % d'être en poste la saison prochaine, a la réputation de travailler à l'économie, en évitant autant que possible de sortir le carnet de chèques. Peut-il être tenté de privilégier la filière interne, comme par exemple a pu le faire l'OL avec Rémi Garde en pleine période d'austérité ? C'est une possibilité qui n'est pas à écarter, même si les recours au sein même du club sont minces. L'entraîneur de la réserve Laurent Huard est un bon soldat, mais ses résultats cette saison ne plaident pas vraiment en sa faveur (la B est actuellement 8e de son groupe de CFA2). On peut aussi songer à Mickaël Pagis, récemment retiré des terrains, resté lié à son dernier club pro et qui s'oriente vers une carrière d'entraîneur. Mais c'est peut-être un peu tôt pour lui qui n'est encore qu'en apprentissage…

La filière des « ex »

Le mandat mitigé d'Antonetti bientôt clos, il serait tentant de jouer la carte de la nostalgie et de se rappeler des bons moments passés avec ses prédécesseurs. Route de Lorient, on a des trémolos dans la voix au moment d'évoquer le jeu spectaculaire offert par l'équipe à l'époque de László Bölöni. Le Roumain qui, de son côté, s'emmerde au Qatar avec un club du ventre mou… Pas très loin, à Oman, Paul Le Guen est en mission pour qualifier la sélection à sa première Coupe du monde. En cas d'échec, il pourrait chercher un nouveau défi. Chez les « ex », pourquoi ne pas songer aussi aux anciens formateurs auxquels on n'a jamais donné la chance de diriger l'équipe première ? Landry Chauvin est sur le marché et Bertrand Marchand, actuellement au Qatar, mène une bonne petite carrière entre Maghreb et pays du Golfe… Enfin parmi les anciens joueurs, si Jocelyn Gourvennec vient de prolonger à Guingamp, Patrice Carteron n'a qu'un contrat précaire avec la sélection malienne.

La filière Pôle emploi

C'est peut-être là que se trouvent les pistes les plus intéressantes. Avec un candidat naturel qui s'impose : Antoine Kombouaré. Lourdé maladroitement du PSG, il a une revanche à prendre sur la L1, même s'il a dit privilégier une aventure à l'étranger lors d'une récente interview accordé à L’Équipe. Black-listé depuis Knysna, il semble clair depuis quelques mois que Raymond Domenech commence à se faire un peu trop chier au chômage. Se remettre à entraîner en Bretagne, où il habite, serait idéal. Pour lui en tout cas… Chez les Bretons d'adoption, on peut aussi citer le nom d'Alex Dupont, sans emploi depuis décembre dernier. René Girard va l'être aussi, très bientôt. Enfin on peut aussi penser qu'Alain Perrin ne serait pas contre un retour en L1 après un chapitre au Qatar qui s'est conclu il y a quelques semaines.

La filière des « sous contrat »

Ces derniers jours, il a beaucoup été question d'un intérêt des Bretons pour l'entraîneur de Valenciennes Daniel Sanchez. Lequel a formellement démenti tout contact. Pour autant, on n'est pas obligé de le croire… S'il a prolongé son contrat fin 2012, il bénéficie d'une clause de départ et peut donc théoriquement être recruté par la concurrence. Pourquoi ne pas aussi songer à des coachs de l'échelon inférieur ? En Ligue 2, on peut imaginer que Stéphane Moulin, qui réussit de vraies prouesses sur le banc du SCO d'Angers, ne laisse pas insensible…

La filière étrangère

Bon ok, c’est peu probable de voir débarquer à Rennes un entraîneur étranger, alors que le club ne disputera pas l’Europe et n’aura certainement pas un énorme budget pour recruter cet été. Mais n’écartons tout de même pas complètement cette filière, d’où émerge le nom de Lucien Favre, entraîneur suisse francophone, faiseur de miracle en Allemagne, et qui avait déjà été évoqué une première fois du côté de Rennes au moment où Antonetti avait finalement été préféré… Mais soyons honnêtes, on voit quand même mal pourquoi il quitterait Mönchengladbach, un club solidement installé dans une Bundesliga en pleine hype. Même raisonnement avec Philippe Montanier, actuellement en négociation pour prolonger avec la Real Sociedad mais qui serait l’une des priorités des dirigeants rennais. L’espoir fait vivre… Dans le cas d’Eric Gerets, le problème est plus d’ordre financier. Rennes n’a pas le « coffre » pour attirer un entraîneur de ce calibre. Du côté des techniciens belges, il y a aussi Michel Preud’homme qui peut plaire, lui qui s’est fait oublier en Arabie Saoudite depuis deux saisons, après un début de carrière très intéressant comme entraîneur chez lui et le voisin hollandais.

Suivre Régis Delanoë sur Twitter Par Régis Delanoë, à Rennes


 





Votre compte sur SOFOOT.com

13 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par innerself le 05/05/2013 à 11:01
      

    Si Guingamp remonte, Gourvennec ne partira sûrement pas. Favre et Montanier ont déjà bien mieux que le SRFC là où ils sont.
    Chauvin bof, Domenech j'en parle même pas. Girard, je pense pas qu'un club comme Rennes lui corresponde. La grande majorité des autres ne semble pas faite pour le club. Il n'y a pas de solutions en interne.

    Y a qu'Antoine Kombouaré et Alex Dupont parmi les cités qui me paraissent pas mal. Mais si ce dernier va à Rennes, qu'il s'enrobe dans du papier bulle lors des déplacements à Brest.

  • Message posté par Seeper le 05/05/2013 à 11:14
      Note : 5  /

    Dupont n'aurait pas trop de soucis à se faire, Rennes ne risque pas d'affronter Brest la saison prochaine.

  • Message posté par 2yemklubapanam le 05/05/2013 à 11:28
      

    kombouare irait comme un gant a rennes mais est-il si peu onereux comparé a gerets?

  • Message posté par ErminigMode2k11 le 05/05/2013 à 11:31
      

    Bon tour d'horizon avec des nouvelles pistes. En gros ça peut être n'importe qui

    Mourinho c'est pas encore signé à Chelsea ? et Klopp il veut pas venir tâter de la ferveur rennaise ? On me suggère une paire Fernandez/Domenech ce qui permettrait une fois pour toute de parler de Rennes tous les soirs sur RMC

    Au final, dans les "possibles", Geretz serait le jackpot, Dupont/Sanchez/Moulin/Gourvennec logiques, Kambouaré le drame, Girard l'apocalypse ...


  • Message posté par CortoM le 05/05/2013 à 11:56
      

    Les problèmes de Rennes sont plus prpfond que simplement l'entraineur IMO.... Il faut surtout un nouveau directeur sportif

  • Message posté par b2zo-almendha le 05/05/2013 à 12:07
      

    Je vois Kombouaré à Rennes, ça lui irait bien je trouve.

  • Message posté par Seeper le 05/05/2013 à 12:34
      Note : 1 

    Oui, l'équation est simple.

    Si Dréossi ne part pas, qu'importe celui qui viendra, la politique d'austérité restera la même et Rennes continuera de s'imposer comme la référence du ventre mou. Avec un ticket pour l'Europa tous les trois ans. Mais attention, on ne la jouera pas à fond, faudrait pas qu'on attire trop les projos.

  • Message posté par pompidou le 05/05/2013 à 12:34
      Note : 1 

    Un retour de Boloni, je signe direct! C'est avec lui que le jeu était le plus agréable et que l'on prenait vraiment du plaisir à aller au stade

  • Message posté par E_BZH le 05/05/2013 à 12:51
      

    Préférence pour Michel Preudhomme (ses titres avec le Standard de Liège et FC Twente) ou un retour de Paul Le Guen pourrait être retenté

  • Message posté par Quent3in le 05/05/2013 à 12:53
      

    C'est sûr, c'est pas les mêmes noms qu'à la capitale.

  • Message posté par 2yemklubapanam le 05/05/2013 à 12:57
      Note : 3  /

    Message posté par Seeper
    Oui, l'équation est simple.

    Si Dréossi ne part pas, qu'importe celui qui viendra, la politique d'austérité restera la même et Rennes continuera de s'imposer comme la référence du ventre mou. Avec un ticket pour l'Europa tous les trois ans. Mais attention, on ne la jouera pas à fond, faudrait pas qu'on attire trop les projos.


    n'importe quoi. la politique d'austérité c'est la famille Pinault pas Dreossi.
    si t'as 20 ou 30 millions a mettre sur la table pour que rennes achète un joueur confirmé, je suis sur que Dreossi se fera une joie...

  • Message posté par letitbe53 le 05/05/2013 à 18:16
      Note : 2 

    Les critiques contre Dréossi sont injustes. Un petit rappel historique s'impose. Rappelons que jusque dans les années 90, le club était en difficulté financière chronique et faisait régulièrement l'ascenseur entre la Division 1 et la Division 2. François Pinault a pris le contrôle du club à partir de 1998, offrant alors au club une certaine aisance financière inconnue jusque là. En 2000, François Pinault investit beaucoup d'argent, avec des tranferts onéreux de joueurs sud-américains qui se révèleront être des échecs. Echaudé, François Pinault est ensuite revenu à plus de "modération" dans la politique de recrutement du club. Pierre Dréossi est arrivé plus tard au club, en 2002, et avec les moyens financiers réels, mais relatifs, offerts par François Pinault, il a réussi à stabiliser le club dans le première moitié du classement du championnat pendant une dizaine d'années. Certes, il manque une victoire en coupe, un beau parcours en coupe d'Europe... Mais rappelons que, ces dix dernières années, des clubs aussi prestigieux que Strasbourg, Lens, Auxerre, Nantes, Monaco, ont été relégués... Si on regarde le classement moyen en championnat ces dix dernières années, alors on s'aperçoit qu'il n'y a pas beaucoup de clubs français au-dessus du Stade rennais : Lyon, Bordeaux, Marseille, Lille, et c'est tout. Dréossi a donc fait du très bon boulot eu égard aux moyens financiers qui lui étaient offerts. Il lui sera difficile de faire plus si l'actionnaire n'offre pas des moyens financiers conséquents (mais on ne peut pas en vouloir à Pinault, car sans lui, le club aurait peut-être disparu). Donc c'est bien gentil de vouloir virer Dréossi, mais il n'est pas du tout certain que son remplacement fasse mieux...

    Pour en revenir à l'entraîneur, il semble évident que du changement s'impose. L'équipe semblait en fin de cycle avec Antonetti, lui-même semblait impuissant à "booster" son groupe. Le rôle d'un entraîneur est de faire progresser les joueurs à sa disposition, or on a l'impression qu'avec lui, ça végète depuis quelque temps. Il était nécessaire d'avoir un nouvel entraîneur, et il faut reconnaître à Antonetti le mérite d'avoir lui-même constaté cette nécessité.

    Alors qui à la place d'Antonetti ? Gourvennec m'aurait bien plu, il fait du bon boulot à Guingamp, et puis c'est un ancien de la maison. Le Guen a également laissé un bon souvenir un club, il a désormais pas mal d'expérience, alors pourquoi pas. Je n'avais pas pensé à Alex Dupont avant de lire cet article, mais réflexion faite, ce serait peut-être un bon choix également. J'aime bien Kombouaré aussi : il a fait du bon boulot partout où il est passé. En revanche, Domenech, Perrin, Girard, bof bof.

  • Message posté par Nazario31 le 06/05/2013 à 01:24
      

    Le stade rennais devrait engagé Paul le guen pour être dans la continuité de la médiocrité


13 réactions :
Poster un commentaire