1. // CM 2014
  2. // Eliminatoire
  3. // Portugal/Russie

Portugal, le jour d'après

Le Portugal joue son avenir face à la Russie ce soir. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo doivent gagner pour rester en vie dans ces éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. En ratant le mondial brésilien, la selecção manquerait une dernière opportunité de faire un gros coup sur la scène internationale avant quelques temps. Car on ne sait toujours pas de quoi sera fait demain en Lusitanie.

0 39
Avant Cristiano Ronaldo il y a eu Figo et Rui Costa. Avant eux il y avait eu Paulo Futre et Chalana. Mais après, que va-t-il rester de cette équipe du Portugal? Celui qui ne passe jamais très loin d'un premier trophée majeur sur la scène internationale? C'est un mystère. Ou plutôt, non. Pour le moment, l'avenir de la selecção n'est pas rose. On a encore du mal à entrevoir qui pourrait succéder à Cristiano Ronaldo, à Pepe à Coentrão. Tout simplement parce qu'il n'y en a pas. Mais tout n'est pas encore perdu, car cette génération a encore un peu de temps devant elle. Elle devrait rester compétitive une demi-douzaine d'années durant, avant de s'éteindre. Le Portugal a donc environ six ans pour inventer d'autres cracks et prouver qu'il fait définitivement partie du gratin mondial. En attendant, les Tugas ont intérêt à profiter de ce qu'ils possèdent aujourd'hui, en se qualifiant pour la Coupe du Monde par exemple.

Des talents laissés de côté par les gros

De fait, dire qu'il n'y a personne pour succéder à Cristiano Ronaldo ou Nani n'est pas totalement vrai. Nombreux sont les jeunes qui ont un immense potentiel dans les centres de formation du Sporting, de Benfica ou de Porto. Et pas seulement à l'échelle des U15 ou des U18, non. Les U20 l'ont bien prouvé il y a deux ans en atteignant la finale de la Coupe du Monde où il se sont cassé les dents contre le Brésil d'Oscar, Coutinho et Fernando après prolongations (3-2). La relève est déjà bien présente. Pourtant, qui, à l'étranger, connaît Nuno Reis, Nélson Oliveira, Roderick ou encore Caetano? Pas grand monde. Pareil pour le Portugal qui va disputer la petite finale du tournoi de Toulon contre la France dans quelques jours. Et c’est normal, car en Liga Sagres, on préfère les jeunes perles d’Amérique du Sud aux joueurs locaux. Souvent à tort.

Certes, des gars comme James Rodriguez, Fernando, Gaitan ou Garay sont clairement au-dessus du lot. Mais combien de flops sud-américains (ou tout simplement étrangers) y a-t-il eu chez les trois grands? Kléber Bolatti, Jeffren, Kikin Fonseca, Vukcevic...Tous ces joueurs ont échoué en Liga Sagres, tout en empêchant à des Portugais aussi talentueux -voire meilleurs- de s’affirmer dans leurs clubs formateurs. Même le Sporting, alors qu'il possède le cinquième meilleur centre de formation d'Europe, a tenté d'importer des jeunes talents. Un vrai gâchis. Et puis Benfica...comment est-il possible de laisser un type comme Hugo Vieira squatter des clubs comme Gijon ou Gil Vicente alors qu'il est capable de massacrer des défenses tout seul? Dans le même genre, Hélder Barbosa a été détruit par le FC Porto alors qu'il avait un fort potentiel. Aujourd'hui, et parce qu'il a trop longtemps voulu croire qu'il percerait chez les dragons, c'est devenu un joueur moyen.

La mode des étrangers pourrait causer bien des dégâts au football portugais dans les années à venir si Porto, Benfica et le Sporting ne changent pas vite de ligne de conduite. Pour rester compétitif, le Portugal a donc le choix: continuer à recruter ailleurs et naturaliser tous les déçus de la sélection brésilienne -Lima devrait être le dernier élu en la matière- ou redonner la barre aux jeunes pousses locales.

Le Sporting revient aux sources, Porto prend un nouveau tournant

Heureusement pour les Portugais, la mode est de nouveau aux made in Portugal. Sans doute l'effet Bayrou-Montebourg. Avec le départ du président Godinho Lopes et l'arrivée de Bruno de Carvalho à sa place, le Sporting a pris la décision d'arrêter de recruter des tocards venus des quatre coins du monde. A ce titre, les quelques mois passés par Jesualdo Ferreira sur le banc des Leões, a permis a des futurs cracks comme Tiagi Ilori mais aussi et surtout Bruma de s'affirmer en Liga Sagres. Ce dernier s'inscrit dans la lignée des Cristiano Ronaldo et Nani, puisqu'il évolue au poste d'ailier. Autre point commun avec les deux cracks? Il est suivi de très près par Manchester United, qui pourrait bien profiter des problèmes économiques du Sporting pour le faire venir en Angleterre. Paulo Bento l'a aussi dans le viseur et il ne serait pas étonnant de le voir avec le maillot de la selecção principale dans les prochains mois. Tremble, Silvestre Varela.

En parlant de joueurs du FC Porto, Pinto da Costa a également décidé de se remettre à piocher chez lui. Ainsi, Ricardo (Guimarães – 19 ans), Lica (Estoril – 24 ans) et Josué (Paços de Ferreira – 22 ans) rejoindre o Estadio do Dragão dès l'ouverture du mercato. Pour Josué, l'histoire est à la fois belle, et représentative du malaise qui touche les jeunes issus des centres de formation portugais. Le milieu de terrain de Paços de Ferreira a été formé à Porto, mais la transition chez les séniors s'est mal déroulée. Après de nombreux prêts infructueux, il atterrit à Paços, explose, pour au final revenir de là où il venait. Et aujourd'hui, on parle de lui comme un futur grand milieu de terrain de Liga Sagres et de la selecção. Lui a réussi à prendre sa revanche, mais beaucoup se sont perdu en cours de route parce que la marche était trop haute, la concurrence trop forte et, de surcroît, le temps de jeu réduit. Ils sont de plus en plus nombreux à partir jeunes en Europe de l'Est pour s'épanouir. Cluj, par exemple, accueille pas mal de Portugais. Bref, la Fédération portugaise de football a intérêt à se bouger les fesses. Car si le pays possède une farandole de futur stars, elle est pour le moment incapable d'en concrétiser le dixième. Cristiano Ronaldo peut dormir sur ses deux oreilles. Il restera le boss jusqu'à sa retraite. Et après, on verra bien.

par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Ouais enfin c'est pas comme s'ils etaient favori du Mondial non plus. Puis y a l'Euro 2016 derriere. La derniere fois qu'il y avait eu un Euro en France, ca leur avait pas trop mal reussi.
Note : 1
Depuis les années 2000' le Portugal galère toujours en qualif' pour finalement faire une bonne CdM ou Euro sauf la CM 2002, un jour ça passera pas...
Le Portugal ? Lusitanie ?
C'est pas sur la Côte d'Azur ? Je comprends plus rien
Très bonne analyse....

Malheureusement je ne pense pas que les clubs vont changer de façon de faire.

En tout cas a Benfica, on préfère des joueurs étrangers à des jeunes promesse comme André Gomes, Nelson Oliveira....qui vont squatter le banc ou être prêtés à des clubs bidon
Faut pas être alarmiste non plus. C'est vrai qu'on a une équipe qui a un peu tendance à galérer pendant les éliminatoires ces dernières années mais elle a toujours su réagir lorsqu'elle s'est retrouvé dos au mur (cf le match contre la Bosnie aux barrages de l'Euro par exemple). Je pense et j’espère que ça sera à nouveau le cas ce soir même si j'ai peur qu'à force de se mettre en difficulté en faisant des non-matchs face aux "plus petites sélections", un jour, ça risque de bloquer et on va se retrouver comme des cons* à mater la competes à la télé avec une équipe composée majoritairement de bons voir très (très) bons joueurs...
La bonne nouvelle c est la volonté du Sporting de se déconcentrer sur son centre de formation qui est de grande qualité et qui a sorti de beaucoup de bons joueurs.
Mais bon le problème est bien la mode depuis qq années des grands clubs de venir chercher les joueurs les plus talentueux directement dans les centres de formation et l impossibilité de pouvoir lutter contre ça et donc de pouvoir profiter des joueurs former par le club. (Ronaldo et nani acheter a 18 ans)
D ou la mode des sud américain qui étaient acheter a bas prix et ensuite souvent revendu chers. Ct donc devenus beaucoup plus rentable pour les clubs portugais de faire ça plutôt que de former.
Et si aujourd'hui ils reviennent a la formation c est tout simplement que le pépites sud Américaines sont devenus plus chers a acheter aujourd'hui (donc moins rentable) et la concurrence des grands clubs la dessus se fait de plus en plus sentir.
Moi j'aimerais juste vraiment beaucoup que le complexe de supériorité dégage alors que cette sélection n'a rien gagné... Certes, on a des joueurs talentueux qui jouent dans des grands clubs mais lesquels sont vraiment des titulaires indiscutables dans les grosses écuries ??
Ronaldo
Pepe jusqu'à il y a peu
Ceux qui jouent dans les championnats Portugais ou turcs, je ne les compte pas vraiment..
Postiga titulaire à Saragosse... Bref...

Avant d'estimer que le Lichtenstein, la Finlande ou le Luxembourg sont faciles, il faudrait mouiller le maillot..
Walter Blanc Niveau : Loisir
A force de jouer avec le feu..
@Deco10 : Oui je suis totalement d'accord, mais j'ai l'impression qu'entre 2000 et 2006 (excepté 2002)il n'y avait pas cet esprit et d'ailleurs on ne galérait pas autant pendant les qualifs si je me souviens bien. C'était l'époque ou on ne faisait pas 3-3 contre Israel ou 4-4 contre Chypre...
Walter Blanc Niveau : Loisir
Message posté par Toto Riina
Depuis les années 2000' le Portugal galère toujours en qualif' pour finalement faire une bonne CdM ou Euro sauf la CM 2002, un jour ça passera pas...


Il va falloir betonner ce soir pour esperer ce qualifier..
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
Nelson Oliveira est pour l'instant un vrai gâchis, le mec a un talent pas possible et est allé s'enterrer en Espagne ou l'on entend plus parler de lui. Mais si il revient à son meilleur niveau, il peut faire mal. En plus, vu le déficit portugais au poste d'avant-centre (Postiga ou Almeida ça va deux minutes) il peut être une véritable solution.

Sinon, je me faisais la réflexion: est-ce que le fait qu'un pays aussi petit produise autant de bon joueurs n'est pas lié au fait que le foot y est le sport numéro 1 sans véritable concurrent ? Dites moi si je me trompe, mais en sport collectif type basket, handball ou volley, le Portugal n'a pas d'équipe compétitive au niveau mondial. Je le dis sans condescendance aucune mais c'est juste parce que je trouve que pour une population de 10 millions d'habitants , c'est étonnant de sortir autant de bons voire grand joueurs.
tranquilo_chiquito Niveau : DHR
à souligner les mauvais choix de carrière de certains. pour emmagasiner du temps de jeux il faut partir dans un club moins huppé et faire des saison pleine. la nouvelle génération doit jouer !!!!
ça rejoint un peu mes commentaires sur un article à propos de benfica. Le recrutement sud américain marche bien mais peut avoir des effets néfastes pour la selecçao
Message posté par Marek Hamsik
Nelson Oliveira est pour l'instant un vrai gâchis, le mec a un talent pas possible et est allé s'enterrer en Espagne ou l'on entend plus parler de lui. Mais si il revient à son meilleur niveau, il peut faire mal. En plus, vu le déficit portugais au poste d'avant-centre (Postiga ou Almeida ça va deux minutes) il peut être une véritable solution.

Sinon, je me faisais la réflexion: est-ce que le fait qu'un pays aussi petit produise autant de bon joueurs n'est pas lié au fait que le foot y est le sport numéro 1 sans véritable concurrent ? Dites moi si je me trompe, mais en sport collectif type basket, handball ou volley, le Portugal n'a pas d'équipe compétitive au niveau mondial. Je le dis sans condescendance aucune mais c'est juste parce que je trouve que pour une population de 10 millions d'habitants , c'est étonnant de sortir autant de bons voire grand joueurs.


Tu poses la question et donne la réponse. PAs beaucoup de pays dans ce cas à part la Hollande. Ils sont au top aussi en hockey sur gazon (haha) et en foot en salle il me semble
Message posté par Marek Hamsik
Nelson Oliveira est pour l'instant un vrai gâchis, le mec a un talent pas possible et est allé s'enterrer en Espagne ou l'on entend plus parler de lui. Mais si il revient à son meilleur niveau, il peut faire mal. En plus, vu le déficit portugais au poste d'avant-centre (Postiga ou Almeida ça va deux minutes) il peut être une véritable solution.

Sinon, je me faisais la réflexion: est-ce que le fait qu'un pays aussi petit produise autant de bon joueurs n'est pas lié au fait que le foot y est le sport numéro 1 sans véritable concurrent ? Dites moi si je me trompe, mais en sport collectif type basket, handball ou volley, le Portugal n'a pas d'équipe compétitive au niveau mondial. Je le dis sans condescendance aucune mais c'est juste parce que je trouve que pour une population de 10 millions d'habitants , c'est étonnant de sortir autant de bons voire grand joueurs.


En beach soccer on est pas mal aussi.
Dance Crasher Niveau : CFA
A leur actif, une CdM de rugby, quand même ahah!
En effet, entre 2000 et 2006, l'esprit n'était pas celui mais il était représentatif du capitaine de l'époque. Figo, travailleur avec des valeurs (quoiqu'on dise sur son transfert au Real)
Aujourd'hui, le mal est sur les mêmes bases. Ronaldo est la star de l'équipe, les autres attendent qu'il trouve la faille et lui s'énerve des choix de ses partenaires.

Nelson Oliveira est trop tendre à mon goùt mais je l'ai peu vu jouer. Postiga et Almeida font le nombre mais je vois bien Eder en solution de Pointe.

Nani-Ronaldo-Quaresma me faisait toujours rêver mais trop de paillettes..

Pour ce qui est des sports, en effet, le Portugal est divisé en 3 essentiellement.
Porto - Benfica - Sporting qui prennent le dessus sur le sport.

Alors comme les activités principales de ces clubs sont le football, il en reste peu pour les autres mais en Hockey sur Patin à roulette, ce sont bien Benfica et Porto qui se sont retrouvés en finale de de coupe d'Europe la semaine dernière.
Le Hand, le Basket ont aussi leurs équipes mais essentiellement dans les grandes institutions. Faute de moyen pour certains clubs, faute de fonds pour les autres..

Barcelone par exemple, est connu et reconnu pour son football mais le Hand et le Basket restent en retrait également.. aux yeux du public tout du moins.
Merci pour l'article
ça résume très bien ce qui nous attend
Tant qu'il n'y aura pas un 9 digne de ce nom ca marchera pas, depuis Rafael Nuno Nadal et Pedro des Acores, ca végète, ya Cristiano qui, avec envie et parfois frustration, essaie tout comme un beau diable(et donc des fois n'importe quoi) pour faire gagner seul cette équipe, Nani qui sort de son vieux chateau des highlands avec son drap blanc sur la tete et un boulet au pied pour aller occuper le couloir a droite, Quaresma qui ...qui rien du tout en fait, qui a rejoint l'association Ben Arfa qui vient en aide aux éternels espoirs anonymes, Coentrao qui ne sait connait toujours pas le sens du mot marquage, Pépé capable de souffler le tiède et surtout le glacial (sans aucune certitude sur son état mental avant chaque match) bref c'est bien bancal tout ca et c'est bien dommage surtout...
Bon article M. WP.

Le problème de joueurs ne datent pas d'aujourd'hui. Ca fait un moment que ca dure et que tout le monde en parle là-bas. Deja depuis l'explosion de la génération dorée (championne du monde juniors 89 et 91), tous les mecs qui ont un peu de talent se voient deja au Real, à ManU, Barça... et se prennent pour des cadors alors qu'ils n'ont encore rien prouvé! Donc y a deja un problème d'état d'esprit.

Ensuite y a le problème des 3 gros et de leur politique financière et sportive. Alors en tant que supporters du FC Porto, je suis forcément content des résultats (2 europa league et 1 champion's dans le 10 dernières années!!! des joueurs vendus une fortune et achetés pour des clopinettes) mais voila le résultat c'est qu'aucun jeunes ne percent. On les prètent à des clubs de seconde zone en Europe ou au Portugal donc niveau expérience, y a mieux je pense... L'année dernière ils ont pondus leur trucs de mettre la B des grands clubs en 2ème div mais c'est quoi l'intéret pour un jeune de jouer contre des Oliveirense, Feirense ou Naval alors que si on lui donnait sa chance en A il exploserait peut etre et affronter de meilleurs adversaires. Mais voila si on faisait ca, Porto et Benfica ressemblerait au Sporting (pas de thunes et pas de resultats)...

Chapeau quand même au Sporting de vouloir revenir a des fondamentaux mais bon, leurs supporters seront forcément jaloux des resultats des 2 autres (Braga a encore beaucoup à prouver pour moi pour etre mis avec eux, meme si j'aime beaucoup cette equipe). D'ailleurs Braga est composé de joueurs lusophones en majorité donc pas une surprise que ce soit souvent le club le plus representé en selection mais voila Braga...

Et puis de toute façon pour ce qui est de gagner une compét' internationale, faut se rendre à l'évidence... On ne gagnera jamais rien, et ca me fait vraiment chier* de le dire. On sera toujours les beautiful losers! On joue bien, on envoie, on impressionne mais au final c'est toujours placé, jamais gagnant... (hormis les compét' chez les jeunes, quoi que même là on gagne plus rien...)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 39