En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Match amical
  3. // Portugal/Pays-Bas

Portugal, bête noire des Pays-Bas !

Match amical ce soir à Faro entre la bande à Cristiano et celle de Van Persie. Encore une bonne occase pour les Lusitanos d'éplucher l'Oranje ?

Modififié
Depuis presque 15 ans les rencontres entre Portugal et Hollande sont devenues des duels européens au sommet. Un classique continental qui a toujours tourné en faveur des « Sudistes » ! Et pourtant, les confrontations officielles antérieures en clubs ou en sélections avaient profité aux « Nordistes » … En 1969, l'Ajax de Cruyff avait ringardisé le Benfica de Eusébio en quarts de finale de C1 (1-3, 3-1 et 3-0 en match d'appui à Colombes). En finale de C1 1988, l'affreux PSV avait taulé ce pauvre Benfica aux pénos (0-0, 6 t.a.b à 5). Enfin, en éliminatoires de l'Euro 1992, malgré une victoire chacun (1-0 à l'aller et but de Aguas pour 1-0 au retour et but de Van Basten), ce sont les Pays-Bas qui iront à l'Euro suédois en finissant premiers du groupe avec 13 points contre son second portugais (11 points)… Depuis, ce sera fado systématique pour les Néerlandais en compètes officielles !

Éliminatoires Coupe du monde 2002

Deux équipes énormes, demi-finalistes de l'Euro 2000 qui auraient très bien pu se retrouver en finale si les Bleus et les Azzurri n'avaient pas été aussi forts. En cette année 2000, les Oranje vont encore bugger à domicile après leur Euro raté : ils perdent à Rotterdam contre une Seleção maîtresse d'elle même, pas du tout impressionnée par la ferveur du Kuip. Conceição éventre la défense hollandaise en s'échappant plein axe pour trucider Van der Sar (1-0) et Pauleta déploie ses ailes d'aigle sous les yeux de Luis Van Gaal pétrifié (2-0, score final). Mais au retour, les Pays-Bas vont gagner et se qualifier, c'est certain. Bingo ! Hasselbaink et Kluivert plantent (2-0) : c'est dans la poche. Sauf que… Pauleta, encore lui, réduit la marque à la 83e et Figo transforme un péno à la 91e (2-2). Le Portugal qui finit premier du groupe 2 s'envole pour l'Asie. La hollande finit deuxième et va en barrages ? Même pas. Que dalle ! C'est l'Irlande qui finira seconde et enverra les Tulipes en enfer. Pourtant balèze, la Hollande, troisième et traumatisée, n'ira pas au Mondial. Elle sera la seule grande nation de foot absente en Corée et japon. Bien fait.

Euro 2004 (demi-finale) : Portugal – Pays-Bas 2-1

À Lisbonne, la Hollande joue tout en blanc devant une bonne petite Oranje Army dans els gradins. Mais bon… Le Portugal joue à la maison et il est joliment drivé par Scolari, auréolé de sa victoire au Mondial 2002 avec le Brésil. La victoire de Porto en C1 (3-0 contre Monaco) dessine aussi une dynamique favorable aux Portugais au jeu des pronostics. Dont acte ! Le p'tit nouveau Cristiano Ronaldo bombarde de la tête un corner de Deco (26e) : l'insolent célèbre son but en ôtant son maillot pour exhiber abdos & pectoraux. Puis Maniche, servi sur corner par le futur CR7, expédiera un missile anthologique : frappe du droit à 25 mètres, partie côté gauche, qui fait poteau rentrant opposé ! C'est tellement plié que c'est même un autre Portugai, (Andrade, 63e) qui inscrira contre son camps le but hollandais. Pauvres hollandais, encore battus par le futur vainqueur du tournoi qui jouait à domicile (cf. Mondiaux 1974 et 1978). Parce que la Génération Dorée va enfin gagner un trophée, hein ! Surtout contre la Grèce, pas favorite de la finale. Ben, nan… Charisteas éteindra la Luz (1-0).

Vidéo

Coupe du monde 2006 (8es) : Portugal – Pays-Bas 1-0

Allons à l'essentiel : un match en cartons mais pas un match en bois. Le jeu, d'abord, avec encore une fois deux très bonnes équipes. Maniche avait ouvert la marque dans une première mi-temps dominée par la Séleçcao. La seconde période sera magnifique, avec des Oranje à 61 % de possession et 20 tirs contre 10 aux Lusitanos. Une grande Hollande ! Mais Van Perso oubliera Sneijder (qui massacre le poteau, rageur), Cocu bazooke sa reprise sur la barre et Kuyt rate son duel face à Ricardo. La lose a encore frappé. Pas que la lose, d'ailleurs… Vlanrtin Ivanov, arbitre du match, distribuera 20 cartons : 16 jaunes (9 pour le Portugal et 7 pour les Pays-Bas) et 4 rouges (2 pour chacune des deux équipes). Un joli record pour une rencontre de Coupe du monde et un marqueur qui fera date pour les confrontations futures, jamais vraiment très cool entre les deux pays. Au fait… Pour qui les deux rouges, côté hollandais ?... Un pour Van Bommel ? Non. Mark chopera juste un petit jaune à la 2e et puis c'est tout. C'est Boulharouz et van Bronckhorst qui seront renvoyés aux vestiaires…

Vidéo

Euro 2012 (phase de poules : Portugal – Pays-Bas 2-1

Groupe B. Allemagne, Pays-Bas, Portugal, Danemark. Groupe de la mort. Allemands et Hollandais sont donnés favoris mais le Portugal n'est pas enterré non plus. Tout va s'éclaircir grâce à la médiocrité absolue des Oranje, battus par le Danemark (0-1), puis par la Mannschaft (1-2). Obligés de s'imposer au moins 2-0 contre un Portugal qui s'est refait la cerise en battant les Danois (3-2), les Hollandais de Van Marwijk et ex-finalistes du Mondial 2010 ne font pas illusion bien longtemps. Malgré une fabuleuse frappe du gauche de Van der Vaart qui bat Rui Patrício (11e), Cristiano plantera le doublé du châtiment (28e et 74e, 2-1). Le deuxième but de CR7 illustre à la fois le foot 2.0 : un contre ultra rapide négocié en quatre passes sur toute la longueur du terrain, avec centre final de Nani pour un CR7 supersonique qui efface Van der Wiel avant le shoot assassin qui troue Stekelenburg. Ce deuxième but illustre aussi l'idéal de jeu du Portugal : affronter des équipes joueuses, qui prennent des risques et se découvrent, à la plus grande joie des attaquants lusitaniens. La Hollande est bien devenue le meilleur partenaire du Portugal. Parce que jouer l'Espagne (voir la France depuis 15 ans), c'est autrement plus coton…


PS : dans mon article du jeudi 8 août (La Belgique avant l'automne périlleux), j'avais écrit « L'Eredivisie est pauvre en talents et en moyens financiers, mais là-bas ça joue au ballon. » Je voulais dire : l'Eredivisie est actuellement pauvre en récents talents purs et hollandais. Désolé, mais le meilleur buteur hollandais de la saison passée c'était Lens (PSV et 15 buts, 7e buteur d'Eredivisie). Et enfin, les nouveaux cracks (Clasie, Lens, Wijnaldum, Janmaat, Vermeer, De Jong, Blind, Martins Indi, Strootman, Maher, van Ginkel, etc.) n'ont pas encore le niveau international des Van Persie, Robben, Van der Vaart, Stekelenburg, Kuyt, Sneijder. Voyez Van der Wiel : ex-cador de l'Ajax est devenu remplaçant au PSG… Que deviennent Emmanuelson, Drenthe, Babel ?

par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 25
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17