Porto trébuche, Benfica se relève

C'est officiel, il n'y a plus aucune logique en Liga Sagres. Entre Porto qui va gagner à la Luz et qui se ramasse une semaine plus tard à domicile, Benfica qui se remet à gagner, Braga qui enchaîne un 11è succès de rang et le Sporting qui fout une branlée à Guimarães (5-0), on ne sait plus où donner de la tête. Et c'est tant mieux.

Modififié
4 3
La mauvaise opération

Cette fois c’est sûr, le suspense est de retour au Portugal, car à huit matchs de l’échéance, Porto, Braga et Benfica se tiennent en un point. Les dragons, leaders depuis trois journées, ont déjà perdu une partie de leur avance de trois points, obtenue sur la pelouse de son rival la semaine dernière, à cause du nul concédé à domicile face à l’Académica (1-1). Les hommes de Pedro Emmanuel avaient déjà tenu en échec Benfica quelques semaines auparavant et surtout éliminé Porto en coupe sur un sanglant 3-0. Et c’est à la faveur d’une excellente première période où ils ont dominé les dragons qu’ils ouvrent la marque avant la mi-temps par Edinho. Sans solution au milieu de terrain ni en attaque, il aura fallu attendre que les « estudantes » s’essoufflent pour que les hommes de Vitor Pereira ne passent à l’action lors de la dernière demi-heure. Mais les vieux démons du FC Porto ressurgissent : manque de connexion entre le milieu de terrain et l’attaque, difficultés à trouver Janko en pointe, manque de rythme et manque de réalisme. Il faut dire que Romuald Peiser, impérial face à Benfica, l’a été tout autant au stade du dragon, bien qu’impuissant sur l’égalisation de Hulk sur pénalty (90+1). Score final 1-1, et comme si cela ne suffisait pas pour Porto, Fernando, blessé, et Hulk, suspendu, seront absents la semaine prochaine contre le Nacional.

La bonne opération

Benfica a aussi eu beaucoup de mal contre Paços de Ferreira. Là encore, les « aguias » ont eu affaire à une équipe sans complexes, n’hésitant pas à prendre le jeu à son compte et qui par moment a même dominé la rencontre. Les hommes de Jorge Jesus, moins convaincants que face au Zenith, encaissent à juste titre le premier pion de la rencontre, inscrit par l’opportuniste Michel (28è), et l’addition aurait pu être encore plus salée pour les Lisboètes si la frappe de Melgarejo ne s’était pas écrasée contre le poteau en début de deuxième période. C’est finalement contre le cours du jeu que Gaitan égalise (64è) avant que Bruno César n’achève les locaux sur un coup franc quatre minutes plus tard. La fin de la rencontre est un bordel, Paços termine à neuf et Benfica empoche les trois points qui leur permettent de revenir à une longueur de Porto et à égalité avec Braga.

Leonardo Jardim avait mal commencé la saison à la tête des Minhotos, et quoi de mieux pour relancer une année bien mal embarquée que de remporter onze matchs de championnat d’affilée. On ne sait pas quand ni qui va arrêter Braga. Pas Leiria en tout cas. Les hommes de Manuel Cajuda, bien qu’agressifs et volontaires se sont fait maltraiter dans le jeu par Lima et ses amis, nonobstant le manque de réalisme du Brésilien lors du premier acte. C’est Douglão qui décide donc d’ouvrir la marque à sa place après 25 minutes de domination stérile. Quelques minutes plus tard, Leiria aurait dû égaliser sur un but injustement refusé. Pas de bol, au lieu de ça, Lima retrouve son sens du but à la 48è et repasse seul en tête du classement des buteurs avec 17 réalisations. Derrière, Morais a beau réduire la marque à l’heure de jeu, rien n’y fait, Braga revient comme une fusée sur la première place.

Et les autres sinon ?

Statut quo en ce qui concerne la lutte opposant Sporting et Maritimo pour la 4è place. L’équipe de de Madère est venue à bout de Feirense lors d’une partie où les hommes de Pedro Martins ont marqué tous les buts. Après l’ouverture du score de Sami et l’égalisation de Feirense (csc), Sami plante le but victorieux dans les arrêts de jeux de la deuxième période, et permet à la vraie surprise de la saison de rester au contact du Sporting. Forts de leur succès en Europa League face à City, les leões ont complètement atomisé Guimarães (5-0), avec un joli doublé de Jeffren notamment. Mais pour voir le plus beau match de la semaine, il fallait traîner vers Olhão, où le Nacional a tenu Olhanense en échec 4-4. Aussi étonnante que le score fut la symétrie de la rencontre : les hommes de Conceição ont toujours mené et les visiteurs les ont toujours rejoint. Vraiment pas chiante la Liga Sagres cette saison.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le championnat est relancé ! On devrai avoir un bon finish! et pourquoi pas une surprise de Braga... un supporter de Benfica
Porto devrais être champion en fin de saison,car il possède un meilleur calendrier que Benfica notamment et les aigles sont encore en lice en C1 ce qui va leur pompé ds forces pour le sprint final.
MerveilleuxJuanito Niveau : District
Pas de doute, c'est le championnat le plus intéressant d'Europe cette saison. 5 très belles équipes de tête, du suspense, des buts, et des supers joueurs qui explosent cette saison(Wolfsvinkel, Witsel, James rodriguez, Lima).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Montpellier, de sang froid
4 3