Porte fermée pour la réserve du Real Madrid

Le Real Madrid Castilla, réserve du club merengue, s’est distingué cette année en écrasant la troisième division, rejoignant du coup la Liga Adelante. Deux jeunes du club ont aussi éclaboussé l’Euro U19 de leur talent, promettant encore un bel avenir à l’Espagne. Mais pas au Real Madrid, incapable d'intégrer les meilleurs joueurs de son centre.

Modififié
67 17
Ils sont deux. Voire trois. Casillas et Arbeloa, auxquels on peut ajouter Esteban Granero. Trois membres (ou prétendant) de l’équipe-type de Mourinho à sortir de la réserve du Real Madrid. Et encore, Arbeloa et Granero ont dû aller faire leurs gammes ailleurs (La Corogne puis Liverpool pour le premier, Getafe pour le pirate) pour qu’on leur fasse vraiment confiance. L’habituelle comparaison avec l’ennemi catalan fait forcément contraste. Valdés, Puyol, Busquets, Thiago Alcántara, Iniesta, Xavi, Messi, Pedro. Fierté régionale oblige, ils sont nombreux au Barça à faire la renommée du made in Masia. Au sein de la Maison Blanche, l’ascenseur qui mène de la réserve à l’équipe première est assez poussiéreux.

Dernier clásico, le 21 avril. Guardiola aligne huit joueurs formés au club. Mourinho, deux. La différence est énorme, mais c’est bien le Real qui est allé s’imposer au Camp Nou, s’assurant au passage son 32e titre de champion d’Espagne. La politique de recrutement madrilène n’est donc pas forcément moins efficace que celle du Barça, mais elle coûte plus cher, même si l’écart est à nuancer, le Real rentabilisant sur l’apport marketing de ses superstars. À l’heure de la crise économique et de la nécessité pour les clubs espagnols de conduire des politiques sportives moins dépensières, y compris pour les deux géants, le Real Madrid aurait intérêt à se tourner davantage vers son centre de formation. Car si très peu de joueurs de l’équipe réserve portent le maillot merengue en Liga, ce n’est pas parce qu’ils sont tous mauvais.

L’exigence des résultats immédiats

Soldado, Negredo ou Mata, tous internationaux espagnols, en sont la preuve. Au cours de la saison 2006-2007, les deux derniers cités ont terminé meilleurs buteurs du Real Madrid Castilla, l’équipe réserve du club merengue, mais ont rejoint dans la foulée Séville et Valence plutôt que le groupe pris en main par Bernd Schuster. Une habitude. Ces dernières années, les deux présidents du club ont tenté de changer la donne. La méthode Calderón consistait à refiler les meilleurs espoirs de la maison à d’autres équipes du championnat, avec une priorité au rachat (à bon prix) en cas de confirmation. La méthode Pérez encourageait plutôt la transmission directe. Mais ni l’une ni l’autre n’ont vraiment fonctionné.

L’intégration marche parfaitement pour les gardiens de but, Casillas et ses deux remplaçants, Antonio Adán et Jesús Fernández (récemment ajouté au groupe par Mourinho), provenant tous du club. Mais ça coince sur les autres lignes. La concurrence est trop forte. La pression trop importante. Y compris pour les dirigeants, de qui socios et actionnaires exigent sans cesse des résultats immédiats, et qui préfèrent donc se tourner vers des joueurs confirmés plutôt que vers leurs jeunes espoirs. Difficile de gratter des minutes au milieu des poids lourds de l’équipe première. Le quatuor offensif merengue, Özil-Ronaldo-Benzema-Di María, ça fait quand même 180 millions d’euros à bousculer.

«  Mourinho sait qu’il a de très bons jeunes dans la réserve »

Mourinho semble plus intéressé par l’étage d’en dessous que ses prédécesseurs. Le Portugais convoque souvent les jeunes de la cantera pour s’entraîner avec le groupe pro. La relation entre les deux est facilitée, accentuée. Mais pour l’instant, aucun joueur de Castilla ne pointe sérieusement le bout de son nez. Trop peu de place leur est laissée pour venir titiller leurs aînés au plus haut niveau. Ils sont là, pourtant, et ils frappent à la porte. «  Mourinho sait qu’il a de très bons jeunes dans la réserve, nous sommes prêts s’il fait appel à nous  » , a lancé Jesé Rodríguez après avoir remporté l’Euro U19 avec l’Espagne. Comme Derik Osede derrière, son partenaire au Real Madrid Castilla, Jesé a marqué les esprits au cours de la compétition, qu’il a terminé meilleur joueur et meilleur buteur.

Ce grand espoir du foot espagnol a aussi été l’un des acteurs principaux de la montée de la réserve madrilène en deuxième division. La saison dernière, il est entré deux fois en jeu avec l’équipe première. C’est peu. Mourinho pourrait lui donner plus de temps de jeu cette saison, à moins que lui aussi ne quitte le club avant d'y goûter vraiment. Benfica est sur le coup et aurait déjà posé 10 millions sur la table. Il y rejoindrait Javi García, lui aussi produit de la Fabrica, mais déconsidéré par l’étage d’au-dessus et aujourd’hui aux portes de la sélection. L’autre crête de la réserve, Joselu, acheté par le Real il y a trois ans et buteur les rares fois où on a fait appel à lui, sait aussi que son avenir en première division se fera probablement ailleurs que dans la capitale. À Madrid, Casillas, Arbeloa et Granero ne sont que des exceptions.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Question de cycle aussi.
La comparaison avec le Barca actuellement et le constat est donc vrai aujourd'hui, mais il ne l'était pas forcément hier.
Lorsque le Real alignait au début du siècle encore Iker, Sanchis, Raul, Guti et quelques jeunes comme Portillo ou Borja Valero pointaient le bout de leur nez, côté Barca l'équipe était composée de nombreux hollandais.

Il y a encore des belles générations à venir pour les 2 centres de formation, mais il est clair que la forte pression des résultats rend plus difficile l'incorporation des canteranos.

Une pensée au passage pour Ruben De la Red qui aurait sans doute fini titulaire dans le milieu du Real, pas de chance pour le joueur et le club.
- Callejon a subit la même approche que Granero, mais n’apparaît pas dans l'article
- combien de joueurs de la Masia qui jouent en Liga, comparé aux juniors du Real Madrid?

le FC Barcelone a une génération exceptionnelle venant du mouvement junior. Et les autres sont revenus au club après avoir passé par d'autres pays (Piqué, Cesc et dernièrement Alba).
On oublie aussi de citer Higuain ou Marcelo qui sont arrivé en équipe première a 19ans. Mais la presse espagnole n'en parle pas car ils ne sont pas espagnol.
Alors bien sur, la conclusion est que le Real Madrid ne laisse pas sa chance aux jeunes, étant donné que ceux qui jouent en équipe première n'aident pas l’équipe nationale.... affaire de chauvinisme
Idée d'article: les différentes méthodes d'intégrations des jeunes pousses des énormes écuries européennes...
difficultés: pression, exigence immédiate de résultat, densité d'effectif...
avantages: schéma de jeu reproduit, entente, amour du maillot...
moyens: Intégration direct en tant que doublure, prêt dans le même championnat, titularisation petit match ou en coupe, vente avec option rachat, opportunité liées aux blessures, sans oublier ceux qui vont faire carrière ailleurs quitte à revenir mais plus tard...
temps d'intégration: on en parle trop peu, mais beaucoup de jeunes s'entrainent avec le groupe premier pendant un moment avant d'apparaitre....
condition d'intégration: qu'elle est l'attitude des cadres, toujours bienveillante, ou parfois hostile?
Puis aussi impact médiatique et marchandising (acheter fait plus parler qu'introduire un jeune).... et est ce prix en compte par les clubs... etc...

Il y a de l'historique de joueurs à éplucher, mais cela pourrait être intéressant...

Sinon je trouve ça fou de voir que les réserves de Barça et Real soit aussi fortes, encore un signe évident de l'absence de concurrence autre. Damnée distribution déloyale des droits TV...
@IloveBayern:
les 3 canteras les plus prolifiques d'Espagne viennent des 3 clubs qui appartiennent aux socios.
Est-ce un hasard? je ne crois pas. Les socios exigent un apport social a la région, par le biais de la formation.
Tout fonctionnait avant l’arrêt Bosman. Depuis les choses ont changé.
- Dans le noyau professionel, Callejon est lui aussi passé par les équipes d'age du Real et à joué avec le B. - Negredo est tout sauf de la cantera du Madrid. Il a été formé et à fait toute les équipes d'age avec le Rayo, et il a même débuté et joué un an avec l'équipe première du Rayo avant d'être vendu à l'age de 20 ans au Real Madrid pour intégrer le Castilla, ou il restera 2 ans avant de rejoindre Almeria.
Note : 1
ralos : Il y a quand même un certain nombre de joueurs formés au Barça en Liga et ailleurs, qui ne jouent plus au Barça.

On peut citer A. Botia (Gijon), D. Capel, M. Arteta, F. Navarro (Séville), Verdu et S. Garcia (Espanyol), notamment.

C'est vrai que c'est un peu par cycle, au début des années 2000 y'en a eu moins (même si c'est là qu'on commencé Puyol et Xavi), mais au début des années 90 y'a quand même eu Guardiola, Ferrer, Amor, De la Peña, Barjuan... C'est juste Van Gaal qui a fait n'importe quoi.
Note : 1
Et il faut aussi ajouter concernant les cantera que Villareal B était en Segunda jusqu'à l'année dernière, mais qu'ils ont été obligé de descendre à cause de la réléguation de la première éguipe.
@ralos, je sais pas trop à quel partie de mon commentaire, le tiens apporte un élément de réponse...

Et je ne suis pas sur d'avoir bien saisis où tu voulais en venir avec l'arrêt Bosman (plus de transfert donc plus dur pour les jeunes de s'imposer???).

Si t'as le temps peux tu développer ton com?
je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas de joueurs du FC Barcelone hors du FC Barcelone, loin de la.
Je dis juste qu'il y a vraiment beaucoup de jeunes du Real en 1ere div ( rien qu'a Getafe, on croirait voir l’équipe B du Real)
Mais comme tu le dis, c'est tout par cycles. Au Real, ça fait longtemps qu'il n'y a plus eu de canteranos en première équipe, mais le niveau exigé est tel qu'ils preferent 'prêter' leurs joueurs ( sauf Portillo, speciale dedicace a Kuduro :-))
Voir un Real Madrid-Castilla en finale de la coupe du roi, comme cela est arrivé une fois, ne risque pas de se reproduire
@IloveBayern: ton commentaire était tout a fait sensé.
Je voulais juste rajouter qu'avant l’arrêt Bosman, les 3 clubs cités fonctionnait beaucoup plus avec le mouvement junior, et achetait au compte goutte. Mis a part le Bilbao, les 2 autres se sont détourné de leur mouvement juniors pendant un certains temps, voire un temps certains toujours pas fini pour le Real.
Au Real, si l'argent vient a manquer, les juniors auront leur mot a dire. Mais cela n'est pas prêt d'arriver.
nadjib fc barcelone Niveau : DHR
vous avez oublier ALBA pour le barça
Note : 1
Un nom : Portillo (ouais Ralos!).

Le type est tout simplement le meilleur buteur de l'histoire du club dans les catégories de jeune du Real Madrid.
Il arrive en équipe 1ère, il a fait pschiiit.

Alors ok il y a des bons joueurs chez les jeunes mais ils sont bons dans leurs équipes, tout recommence à 0 dès qu'ils montent en équipe A et là le niveau est énorme sans parler de la pression qui est sans commune mesure avec le Barça par exemple.

Les Portillo, Pavon, Borja et d'autres ont été jetés en équipe première sans aucune réflexion et les types se sont cramés et sont devenus la honte de la cantera Blanca.

J'me rappel d'il y a 2 ans quand Mou' cherchait un remplaçant à Higuain à cause de sa blessure, tous les médias ont imposé Morata.

17 ans ou 18 à l'époque! Peut être un destin à la Portillo l'attendait si Jousé avait cédé.
Or, il a continué avec le Castilla, finissant sa formation tranquillement loin du "bordel" de l'équipe A.
Et puis pour 2012-2013, il aura une place au sein du Real Madrid mais alternera avec le Castilla. Les types sont jeunes, pourquoi se précipiter?

Même chose a été faite avec Carvajal, arrière droit du Castilla.
"C'est un scandale, Mourinho cherche un arrière droit et il laisse partir le titu' du Castilla nanana".
Probablement Maicon signera cet été, il lui reste 2 ou 3 saisons au haut niveau puis après Carvajal pourra, éventuellement, revenir après avoir fait ses gammes à Leverkusen. C'est intelligent je trouve.

De la patience donc!

On voit très bien qu'il y a un gouffre entre le Castilla et le Real Madrid et c'est pour ça qu'il est préférable de prêter un jeune qui a l'air bon.

"Car si très peu de joueurs de l’équipe réserve portent le maillot merengue en Liga, ce n’est pas parce qu’ils sont tous mauvais."

En effet, c'est tout simplement qu'ils n'ont pas le niveau pour l'équipe A. Et c'est pas forcément négatif pour eux.

"Soldado, Negredo ou Mata, tous internationaux espagnols, en sont la preuve."

Benzema et Higuain sont de loin, très loin, meilleurs que les 2 premiers.
Quant à Mata, il pourrait prétendre à être sur le banc. Comme Granero.
Le problème (par pour le Real, mais pour les canteranos) c'est que les titulaires en équipe première sont encore jeunes aussi: Benzema, Higuain, Marcelo, Di Maria, Ozil, Coentrao... on seulement 24 ans il me semble. Donc le renouvellement de l'équipe c'est pas encore pour aujourd'hui
Pourquoi parler de la cantera du real madrid puisqu'elle n'existe pas ? Et qu'il ne s'agit que d'un trompe l'oeil. La vérité est que le real se fout éperdumment de son centre de formation et qu'il en a un car il faut bien en avoir un pour des raisons purement idéologiques. Le real c'est comme manchester city, le psg et autres, une coquille creuse.
Jeff, ton commentaire est comme ton jugement : purement idéologique. Et pas pertinent avec ça, si au moins t'avais pris le temps de lire l'article et les commentaires...
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
De nombreux hollandais, certes. Qui a fait débuter Xavi, Gabri, Puyol?
Quand Portillo débutait, dans les cages, au Camp Nou, il y avait parfois Pepe Reina.
meinkrampe
Exemple criant du désir des madrilènes de recruter plutôt que de faire confiance aux jeunes de leur équipe B : Varane !

Allez chercher un môme de 18 ans à Lens alors qu'il y a surement l'équivalent chez soi, c'est quand même impressionnant.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
67 17