Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

Porte fermée pour la réserve du Real Madrid

Le Real Madrid Castilla, réserve du club merengue, s’est distingué cette année en écrasant la troisième division, rejoignant du coup la Liga Adelante. Deux jeunes du club ont aussi éclaboussé l’Euro U19 de leur talent, promettant encore un bel avenir à l’Espagne. Mais pas au Real Madrid, incapable d'intégrer les meilleurs joueurs de son centre.

Modififié
Ils sont deux. Voire trois. Casillas et Arbeloa, auxquels on peut ajouter Esteban Granero. Trois membres (ou prétendant) de l’équipe-type de Mourinho à sortir de la réserve du Real Madrid. Et encore, Arbeloa et Granero ont dû aller faire leurs gammes ailleurs (La Corogne puis Liverpool pour le premier, Getafe pour le pirate) pour qu’on leur fasse vraiment confiance. L’habituelle comparaison avec l’ennemi catalan fait forcément contraste. Valdés, Puyol, Busquets, Thiago Alcántara, Iniesta, Xavi, Messi, Pedro. Fierté régionale oblige, ils sont nombreux au Barça à faire la renommée du made in Masia. Au sein de la Maison Blanche, l’ascenseur qui mène de la réserve à l’équipe première est assez poussiéreux.

Dernier clásico, le 21 avril. Guardiola aligne huit joueurs formés au club. Mourinho, deux. La différence est énorme, mais c’est bien le Real qui est allé s’imposer au Camp Nou, s’assurant au passage son 32e titre de champion d’Espagne. La politique de recrutement madrilène n’est donc pas forcément moins efficace que celle du Barça, mais elle coûte plus cher, même si l’écart est à nuancer, le Real rentabilisant sur l’apport marketing de ses superstars. À l’heure de la crise économique et de la nécessité pour les clubs espagnols de conduire des politiques sportives moins dépensières, y compris pour les deux géants, le Real Madrid aurait intérêt à se tourner davantage vers son centre de formation. Car si très peu de joueurs de l’équipe réserve portent le maillot merengue en Liga, ce n’est pas parce qu’ils sont tous mauvais.

L’exigence des résultats immédiats

Soldado, Negredo ou Mata, tous internationaux espagnols, en sont la preuve. Au cours de la saison 2006-2007, les deux derniers cités ont terminé meilleurs buteurs du Real Madrid Castilla, l’équipe réserve du club merengue, mais ont rejoint dans la foulée Séville et Valence plutôt que le groupe pris en main par Bernd Schuster. Une habitude. Ces dernières années, les deux présidents du club ont tenté de changer la donne. La méthode Calderón consistait à refiler les meilleurs espoirs de la maison à d’autres équipes du championnat, avec une priorité au rachat (à bon prix) en cas de confirmation. La méthode Pérez encourageait plutôt la transmission directe. Mais ni l’une ni l’autre n’ont vraiment fonctionné.

L’intégration marche parfaitement pour les gardiens de but, Casillas et ses deux remplaçants, Antonio Adán et Jesús Fernández (récemment ajouté au groupe par Mourinho), provenant tous du club. Mais ça coince sur les autres lignes. La concurrence est trop forte. La pression trop importante. Y compris pour les dirigeants, de qui socios et actionnaires exigent sans cesse des résultats immédiats, et qui préfèrent donc se tourner vers des joueurs confirmés plutôt que vers leurs jeunes espoirs. Difficile de gratter des minutes au milieu des poids lourds de l’équipe première. Le quatuor offensif merengue, Özil-Ronaldo-Benzema-Di María, ça fait quand même 180 millions d’euros à bousculer.

«  Mourinho sait qu’il a de très bons jeunes dans la réserve »


Mourinho semble plus intéressé par l’étage d’en dessous que ses prédécesseurs. Le Portugais convoque souvent les jeunes de la cantera pour s’entraîner avec le groupe pro. La relation entre les deux est facilitée, accentuée. Mais pour l’instant, aucun joueur de Castilla ne pointe sérieusement le bout de son nez. Trop peu de place leur est laissée pour venir titiller leurs aînés au plus haut niveau. Ils sont là, pourtant, et ils frappent à la porte. «  Mourinho sait qu’il a de très bons jeunes dans la réserve, nous sommes prêts s’il fait appel à nous  » , a lancé Jesé Rodríguez après avoir remporté l’Euro U19 avec l’Espagne. Comme Derik Osede derrière, son partenaire au Real Madrid Castilla, Jesé a marqué les esprits au cours de la compétition, qu’il a terminé meilleur joueur et meilleur buteur.

Ce grand espoir du foot espagnol a aussi été l’un des acteurs principaux de la montée de la réserve madrilène en deuxième division. La saison dernière, il est entré deux fois en jeu avec l’équipe première. C’est peu. Mourinho pourrait lui donner plus de temps de jeu cette saison, à moins que lui aussi ne quitte le club avant d'y goûter vraiment. Benfica est sur le coup et aurait déjà posé 10 millions sur la table. Il y rejoindrait Javi García, lui aussi produit de la Fabrica, mais déconsidéré par l’étage d’au-dessus et aujourd’hui aux portes de la sélection. L’autre crête de la réserve, Joselu, acheté par le Real il y a trois ans et buteur les rares fois où on a fait appel à lui, sait aussi que son avenir en première division se fera probablement ailleurs que dans la capitale. À Madrid, Casillas, Arbeloa et Granero ne sont que des exceptions.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 44 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises