1. //
  2. // FIFA
  3. // Scandale

Politiques et sportifs réagissent aux suspensions de Platini et Blatter

C’est officiel depuis ce lundi : les deux hommes à la tête des institutions les plus importantes du football prennent chacun 8 ans de suspension par la commission d’éthique de la FIFA. Depuis, les réactions d’amis, d’ennemis ou d’anciens coéquipiers se succèdent. Récapitulatif.

105 46

Ceux qui prennent la défense des accusés :



  • Noël The Great, président de la 3F à ses heures perdues : « Cette suspension de Michel Platini m’attriste et me choque. Elle paraît invraisemblable. Mais elle ne me surprend pas. Michel Platini a été jugé d’avance. Ce qui est incroyable du point de vue du droit. Mais j’ai confiance, malgré tout. Michel Platini a encore des possibilités de recours notamment devant le Tribunal arbitral du sport. Il va continuer à se battre. Sa vie a été dédiée au football. Il a fait de grandes choses à l’UEFA. J’espère que sa bonne foi sera reconnue. »

  • Jean-Michel Aulas, intermittent du spectacle, sur France Info : « C'est une décision inique quand on connaît le fond du sujet. (…) C'est une décision qui intervient dans une logique absolument infernale de décisions qui visent à empêcher Michel Platini de présenter sa candidature à l'élection présidentielle de la FIFA. (…) Je suis très déçu de cette décision. »

  • Vitali Moutko, ministre des Sports russes, interrogé par R-Sport : « De ce que nous savons et voyons, à mon avis, aucune raison ne peut expliquer un châtiment si sévère. Il s’agit d’un mauvais jour pour le football européen. Platini était le dirigeant de l'UEFA et je pense que Blatter ne méritait pas de quitter le monde du football. » C’est bien connu, les meilleurs partent les premiers.

  • Marius Trésor, ancien coéquipier de Platini en équipe de France, sur BFM : « Le voir tomber comme ça, ça me fait un peu mal. Ce n’est pas le Michel que j’ai connu. Il ne va pas baisser les bras maintenant. Pour Blatter, tout est fini. Pour Michel, qui a 60 ans, pas encore. Il devait gêner pas mal de personnes pour que cette histoire ressorte et il usera de tous les recours à sa portée pour faire en sorte que son honneur ne soit pas sali. » Y compris du Dash 2en1 ?


  • Alain Giresse, sur France Info : « Je trouve que la décision visant Michel est dure, inappropriée, surtout pour le motif de corruption. On n'est pas dans ce cadre-là. Il doit certainement déranger. » « Giresse au bout de mes rêves… Tout au bout de mes rêves » Bah non, Michel.

  • Michel Hidalgo sur RTL : « Si Platini a fait une petite faute avec l'argent qu'il a touché, je ne connais pas exactement tout ce qu'il s'est passé, mais est-ce que ça mérite une telle sanction ? Quand on sait ce qu'il se passe ailleurs, à l'UEFA et à la FIFA, et qu'on sanctionne un garçon qui a tant apporté au football français, c'est tout simplement scandaleux. »


  • Peter Velappan, ancien secrétaire de l’AFC (la Confédération asiatique de football) : « C’est terrible, surtout pour Blatter parce qu'il a consacré sa vie au football et à la FIFA. Huit ans, c’est comme une sentence de mort. Blatter et Platini sont des personnalités du football, et il aurait été préférable de tenir compte des contributions qu'ils ont apportées à ce sport. » C’est Cheikh Salman, actuellement à la tête de l’AFC et propulsé favori pour prendre la tête de la Fédération internationale, qui doit se frotter les mains.

  • Raymond Domenech, avocat moustachu pour Europe 1 : « Les sommes que Michel a touchées, il les a déclarées. D'ailleurs, la FIFA a reconnu qu'il n'y avait pas corruption. Il y a juste des suppositions qu'il y ait eu collusion : c'est le fonctionnement de la FIFA. M. Blatter était le maître absolu, il distribuait ce qu'il voulait aux uns et aux autres, ça n'avait rien d'anormal. Le problème de Michel, c'est le timing. » Et quand un mec qui a demandé la main d’une journaliste en direct après la défaite de son équipe parle de timing, forcément c’est fort. Très fort même.

  • Communiqué officiel de l’UEFA : « Naturellement, l'UEFA est extrêmement déçue de cette décision, qui est néanmoins susceptible d'appel. Une fois de plus, l'UEFA soutient le droit de Michel Platini à une procédure équitable et la possibilité de blanchir son nom. » On l’appelait le Chevalier Blanc…


    Ceux qui creusent davantage la tombe des accusés :



  • Damian Collins, député britannique militant pour une réforme de la FIFA, à la BBC : « Le poisson pourrit toujours par la tête et nous savons tous comment a pourri la FIFA… » Métaphore Chasse et Pêche pour lui.

  • David Bernstein, ancien président de la Football Association, sur les ondes de BBC Radio : « Platini est vraiment en train de se noyer et il n’y a pas de retour possible dans cette situation. Il va se battre, mais il est condamné. Il appartient au passé désormais. » À l’image de la mort de Di Caprio dans Titanic, quoi.

  • Reinhard Rauball, président intérimaire d’une fédé allemande qui n’a pas du tout payé pour organiser la Coupe du monde 2006 : « Cette décision était attendue. Malgré tout, la FIFA et l'UEFA doivent maintenant faire des choix fondamentaux en matière de structure, mais aussi en matière de ressources humaines. Changer les têtes ne suffit pas. Le but est de retrouver la confiance perdue et de la crédibilité. Cela prendra des années, de toute façon. »

  • Javier Tebas, président de la Ligue de foot espagnole : « La sanction de Platini est due au fait qu'ils n'ont pas respecté les normes de contrôle interne de la FIFA. Passer outre le contrôle économique est très grave et la sanction devrait être de ne plus pouvoir exercer dans une institution sportive. Ils ne méritent plus la confiance du monde du football et des sportifs. Huit années de suspension, cela me paraît peu. »

  • Miguel Cardenal, secrétaire d’État aux Sports espagnols : « La sanction est suffisamment éloquente. J'ai été déçu en particulier par Platini, parce que j'avais davantage confiance en l’UEFA. » Il n’y a pas de pire sentiment que celui d’être cocu, effectivement.


    Par Eddy Serres
  • Lamine Turgut Niveau : CFA
    Est-ce qu'un média national aura les couilles* de commander un sondage auprès des instituts spécialisés afin de connaître l'opinion des français sur cette affaire ô combien épineuse ... ?

    Histoire qu'on se marre ...
    Ce qui me rassure, dans toute cette histoire, c'est que des gens intègres, honnêtes, sympas, compétents, humanistes, républicains et démocrates vont remplacer ces deux salauds à la tête de nos deux fédés préférées.
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Le poisson pourrit par la tête....Je ne connaissais pas.
    Aluas soutient Platini...bon, ben, Platini n'a plus qu'à plier les gaules.
    Spikelee92 Niveau : CFA2
    Carp et Trap en tout cas si sondage il y a, nous parlerons de complot pour empêcher le sauveur du foot de sauver le monde.
    Plus sérieusement il faut vite qu'on passe à autre chose.
    Le problème de cette article montre juste qu'a part le russe seul les français et ami de Michel le défende toujours les mêmes et c'est aussi les mêmes qui l'attaque les anglais surtout donc ça aussi faut le reconnaître.
    J'espère juste que les médias vont continuer à tous déballer et à ettre la pression
    En effet le traitement de l'affaie est très "national". Riolo a aussi une réaction amusante, il considère que le vote de Platini pour le Qatar est compréhensible car "c'est bon pour la France" alors qu'en tant que président, Platoche a une obligation de neutralité...
    Message posté par sissa
    En effet le traitement de l'affaie est très "national". Riolo a aussi une réaction amusante, il considère que le vote de Platini pour le Qatar est compréhensible car "c'est bon pour la France" alors qu'en tant que président, Platoche a une obligation de neutralité...


    Il peut être président de l'UEFA et apprécier que le championnat français soit aidé, hein. Neutralité ne signifie pas déshumanisation totale et absence de préférence.

    Je trouve que 8 ans alors que la corruption n'est pas prouvée, c'est beaucoup. Platini a merdé probablement mais il me semble clair qu'on le charge à mort aussi. Ce qui arrange bien certaines pontes du foot qui ont pris cher à cause de lui, car contrairement à Blatter, Platini est à l'origine de pas mal d'idées qui ont fait avancer le football dans le bon sens, et pas forcément celui des "gros" du foot. Faudrait pas l'oublier...
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    C est un secret de polichinelle le fameux meeting entre Sarko et les Qataris ou il a été demandé à Platoche de voter pour le Qatar....Après en tant que tel que Platini vote pour le Qatar c était son droit, tant qu il n a pas été acheté pour le faire... Sur le fond de l affaire il a été bien naïf le Michel.
    "Neutralité ne signifie pas absence de préférence"

    Ah bon, vraiment?
    La question que personne ne se pose c'est "à qui profite le crime" qui a intérêt à empêcher Platoche de se présenter...Parce que ne nous leurrons pas le président par intérim est corrompu, et le futur président de la FIFA le sera aussi...

    Et surtout que vient faire le FBI dans cette histoire, depuis quand les ricains en ont quelque chose à foutre du foot ??
    Message posté par Zeta69008
    La question que personne ne se pose c'est "à qui profite le crime" qui a intérêt à empêcher Platoche de se présenter...


    Les gros du foot européen, qui ont mal gobé l'ouverture de la Ligue des Champions aux petits d'europe, les anti fair play financier... style les anglais, allemands, espagnols... en fait ceux qui plus haut se déclarent satisfaits de son éviction.
    Message posté par toof11
    Les gros du foot européen, qui ont mal gobé l'ouverture de la Ligue des Champions aux petits d'europe, les anti fair play financier... style les anglais, allemands, espagnols... en fait ceux qui plus haut se déclarent satisfaits de son éviction.


    Et le Quatar également qui du mal avec le Fair-Play financier...Et ne peut inonder le foot européen de ses billets....
    Message posté par toof11
    Les gros du foot européen, qui ont mal gobé l'ouverture de la Ligue des Champions aux petits d'europe, les anti fair play financier... style les anglais, allemands, espagnols... en fait ceux qui plus haut se déclarent satisfaits de son éviction.


    Platini n'a rien ouvert du tout, la C1 est plus fermée que jamais et les "petites" fédérations parvenaient déjà à qualifier quelques équipes avant la réforme.
    Message posté par toof11
    Il peut être président de l'UEFA et apprécier que le championnat français soit aidé, hein. Neutralité ne signifie pas déshumanisation totale et absence de préférence.

    Je trouve que 8 ans alors que la corruption n'est pas prouvée, c'est beaucoup. Platini a merdé probablement mais il me semble clair qu'on le charge à mort aussi. Ce qui arrange bien certaines pontes du foot qui ont pris cher à cause de lui, car contrairement à Blatter, Platini est à l'origine de pas mal d'idées qui ont fait avancer le football dans le bon sens, et pas forcément celui des "gros" du foot. Faudrait pas l'oublier...


    Non, en tant que président de l'UEFA, il n'a pas le droit d'utiliser sa qualité de président pour favoriser son pays. C'est comme si un élu intervenait dans des appels d'offre publics pour favoriser l'entreprise d'un membre de sa famille... certes ils le font, mais si c'est découvert, c'est le tribunal qui s'en occupe...
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    En même temps entre l'Australie, le Japon ou le Qatar....Et le Qatar sert quand même de paratonnerre au choix de la Russie qui fait moins de vagues bizarrement.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    105 46