Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Politique et tac

Dernier message de la page précédente, posté par Cafu crème
le 03/01/2018 à 22:37
Je dois être con mais je vois pas en quoi les journalistes seraient concernés par des fake news. En 2018 un journaliste français est supposé verifier une info avant de la donner. Je crois.

L'amalgame me semble dangereux mais vu qu'ils relaient tous comme des cons...La voix de leur maître.
Réponse de TheFifthBeatle
le 03/01/2018 à 22:44
Incroyable, ce projet.

(À So Foot, ils ont les chocottes)
Réponse de Mountains made of steam
le 03/01/2018 à 22:48
Perso, je ne suis absolument pas contre ce projet et je suis pour qu'on mette fin à l'anonymat du web.
Réponse de Elcocolonel
le 03/01/2018 à 23:06
L'anonymat c'est une chose, m'enfin ça me paraît stupide de vouloir y mettre fin. Comment tu fais pour établir une identité personnelle à partir d'une connexion ? Tu construis des téléphones/ordinateurs/tablettes à reconnaissance digitale ?

Après j'ai hâte de voir aussi qui on choisit pour établir la vérité officielle.

En fait, c'est pas la peine d'avoir peur de Big Brother si on choisit tous de l'établir ensemble.
Réponse de Travis Bickle357
le 03/01/2018 à 23:08
Si notre « ectoplasme jupiterien » n’avait pas été la cible de médias russes notamment, gageons que cet embryon de loi ridicule n’aurait jamais vu le jour. Quel tartuffe... Moi, moi, moi ! Pitoyable.
J’en viens à regretter Sarkozy, c’est dire...
Réponse de Mountains made of steam
le 03/01/2018 à 23:34
Message posté par Elcocolonel
L'anonymat c'est une chose, m'enfin ça me paraît stupide de vouloir y mettre fin. Comment tu fais pour établir une identité personnelle à partir d'une connexion ? Tu construis des téléphones/ordinateurs/tablettes à reconnaissance digitale ?

Après j'ai hâte de voir aussi qui on choisit pour établir la vérité officielle.

En fait, c'est pas la peine d'avoir peur de Big Brother si on choisit tous de l'établir ensemble.


C'est pas une question de Big Brother car il est ailleurs.
Je trouve très dérangeant que l'on puisse s'exprimer, relayer des infos vraies ou fausses, dénoncer des harceleurs potentiels, de supposés criminels, sans avoir à l'assumer personnellement.

Désolé mais ça me dérange de voir des élections se jouer sur des rumeurs et de fausses informations.
Réponse de Elcocolonel
le 03/01/2018 à 23:52
Mais ça a toujours été le cas, non ? La désinformation et les rumeurs ça n'existe que depuis le net/les réseaux sociaux ? tu penses que les gens votent en âme et conscience après avoir pesé le pour et contre des programmes et sans se fier à des potins, des approximations qu'ils partagent ensemble ? donc on s'attaque à la "fausse info" qui pourrit les élections mais le fait que les patrons de presse sont plus ou moins tous copains avec le pouvoir en place ça dérange personne ?

et sur le côté, oulalala, emballement des réseaux sociaux, l'on y revient mais les accusés d'outreau ont été condamnés par un hashtag #dénoncetonvioleur ? le petit papy Voise en 2002 il a attendu un groupe de soutien facebook pour influencer la montée Chirac / FN ?
Réponse de Antarcticdonkey
le 04/01/2018 à 00:10
Bah vu que les réseaux sociaux n'existaient pas à l'époque, tes comparaisons sont un peu fallacieuses...
Donc parce que ça a toujours existé la désinformation, il ne faut rien faire? Non pas que je sois pour cette loi (comme le dit Travis, ça sent le caprice de gosse), mais pareil, je ne trouve pas que ce soit un super argument...
Par contre ce qui m'inquiète, c'est qui va décider de ce qui est une fake news ou pas? Comment cela va être décidé? Parce que j'avoue que si ça pouvait faire disparaître Dreuz et certains sites conspirationnistes, je ne suis pas contre.
Cependant quand je vois certains qui prennent pour paroles d'évangile des articles du Gorafi, je me dis qu'il y a beaucoup de boulot!
Réponse de Elcocolonel
le 04/01/2018 à 00:45
Non mais @Antarctic, je réponds à @Mountain et à son argument du : il faut le faire pour éviter que les élections ne soient "biaisées".
Le fait est que les élections/le monde politique seront toujours soumis à des approximations, des arrangements cognitifs et des enjeux d'information des électeurs. Il vaut mieux le prendre en compte et en faire justement un défi de la raison collective que de penser "correctement" à la place des électeurs.

Contre la désinformation, on a donc l'espoir de l'éducation et de l'esprit critique, au delà, juridiciser le truc c'est forcément établir un censeur et une autorité de la vérité, même si celle-ci est contrôlée et animée de la meilleure intention du monde. Et de toute façon, en ce qui concerne fermer des sites / groupes de désinformation c'est concrètement illusoire voire stupide, on le voit avec les sites djihadistes. Non seulement ça permet aux autorités de savoir ce qu'il se dit, et en plus, c'est techniquement impossible ou très difficile à ce que j'en comprends.
je vois même d'autres problèmes de définition / possibilité juridique : quelles limitations pratiques établit-on ? c'est profondément démagogique de faire croire qu'on peut contrôler efficacement internet à une simple échelle nationale, demandez à la Chine.
Réponse de Rihannal
le 04/01/2018 à 09:37
Bah quoi ? Le nuage, en 86, il s'est arrêté à la frontière non ?
Réponse de Cafu crème
le 04/01/2018 à 10:28
Ça sent bon la création du Ministère de la Vérité.
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 04/01/2018 à 14:08
Je suis assez favorable à cette loi qui semble surtout viser les hébergeurs et pas le petit internaute qui retweet ou partage sur son mur fb.

Par contre, d'après ce que j'ai compris ce serait limité aux périodes électorales.

Même si ce sont des moments sensibles je vois pas pourquoi la diffusion de fausses informations devrait aussi être tolérée hors des périodes électorales.

Par contre va falloir définir ce qu'est une "fake news"...
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/01/2018 à 14:32
Message posté par Antarcticdonkey
Par contre ce qui m'inquiète, c'est qui va décider de ce qui est une fake news ou pas? Comment cela va être décidé?


Message posté par Loulou Nic au Lin
Par contre va falloir définir ce qu'est une "fake news"...


Oui, par contre...
Réponse de Cafu crème
le 04/01/2018 à 14:47
Message posté par TheFifthBeatle


Ça c'est très facile à définir.

La fake news c'est quand ça va pas dans le sens du régime. Quand c'est du cirage de pompes, même injustifié la ça va.

Ça marche très bien en Russie ou en Chine, le Manu a compris l'intérêt.

Le meilleur moyen d'éviter la desinformation c'est encore d'en proposer une de qualités sur les medias publics et de donner à chacun les moyens de decrypter quelle information a le plus de valeur et de bien fondé à ses yeux.

Ça se dilue dans le temps et suite aux rachats mais les grands groupes de presse ont tous été fondés sur une lecture du monde différente. Les opinions ne sont pas les mêmes au Monde, Libe, Figaro, chacun de ces titres peut être considéré dans l'erreur/ le faux/le mensonge/ vérité d'ou on regarde.

La désinformation, l'humour, le satyrisme ont toujours existé et la seule chose qui protège le lecteur, c'est bien la pluralité des medias. Pas la censure puisque le contrôle des "bons" ou "mauvais" medias ça revient à ça.
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 04/01/2018 à 15:06
Non mais je crois que la loi n'est absolument pas destinée aux médias classiques qui sont déjà soumis au droit de la presse depuis bien longtemps.

Elle est destinée au phénomène, relativement récent n'en déplaise à certains, des réseaux sociaux qui diffusent des informations dans l'optique de faire circuler de fausses informations pour créer le buzz ou, plus grave, pour influencer les électeurs.

Et dans ces cas là le droit actuel n'est pas adapté parce qu'il est noyé sous la masse des infos bidons qui circulent, qui sont retweeté et partagés sans que personne ne soit habilité à vérifier quoi que soit ou soit en mesure d'endiguer la propagation.

Je trouve pas ça débile de trouver un système qui responsabilise aussi les réseaux sociaux qui s'enrichissent sur ce flux. Mais il faudra voir comment la loi est rédigée et quelle autorité aura ce pouvoir.
Réponse de Sittius
le 04/01/2018 à 15:07
Je trouve un tel projet fortement dangereux, en plus d'être fondamentalement stupide.

C'est aux gens de faire attention à ce qu'ils lisent. Cessons d'infantiliser le peuple. Surtout que ça pue la manipulation et les dérives.

Pourquoi pas nationaliser les médias tant qu'on y est, ça sera plus rapide !
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/01/2018 à 15:18
http://www.liberation.fr/desintox/2017/ … te_1595531

Ça, par exemple, est-ce que ça entre dans le domaine des "fausses informations" ciblées par le gouvernement ?

(voir, notamment, à partir de "Son auteur n'est pas pro-Le Pen")
Réponse de Elcocolonel
le 04/01/2018 à 15:38
@Loulou :
"Elle est destinée au phénomène, relativement récent n'en déplaise à certains, des réseaux sociaux qui diffusent des informations dans l'optique de faire circuler de fausses informations pour créer le buzz ou, plus grave, pour influencer les électeurs. "

du coup ce sont les réseaux sociaux qui organisent la désinformation fakenewsienne ? un message plus haut tu étais pour qu'on contrôle les hébergeurs et non les partages sur les murs, je te suis plus.

c'est quand même dingue dans une société amoureuse obsessionnelle de la liberté d'information sur internet et des possibilités offertes de "fact-checker" à en dégueuler, de la dictature du fait statistique en somme, l'on soit si effrayés collectivement que la vérité soit corrompue par deux trois mecs louches d'extrême droite et des Russes.
le fake-news, ça ressemble à une pauvre réponse d'élites qui ne comprennent pas pourquoi les gentils prolos ils votent par pour la libéralisation des capitaux, des moeurs, cad pour eux (Clinton, les anti-brexit, Macron à petits égards). si on fait un sondage chez les Macroniens et qu'on leur dit, qui pensez-vous sont victimes de fake-news, je prends le pari qu'on pourrait dessiner les yeux fermés leur portrait mental d'un électeur du FN, voire d'un insoumis
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 04/01/2018 à 16:42
Message posté par TheFifthBeatle
http://www.liberation.fr/desintox/2017/09/11/l-auteur-de-la-tribune-anti-macron-n-est-ni-journaliste-au-new-york-times-ni-lepeniste_1595531

Ça, par exemple, est-ce que ça entre dans le domaine des "fausses informations" ciblées par le gouvernement ?

(voir, notamment, à partir de "Son auteur n'est pas pro-Le Pen")


Bah non pas du tout, ça c'est un autre problème, ce sont des gens qui mentent ouvertement à propos d'un article d'opinion qui est bien réel.

Ce qui est visé par la loi, à mon avis, c'est plutôt la propagande comme celle qu'à pu mettre en oeuvre la russie pendant l’élection US. C'est à dire des moyens énormes au profit de la diffusion d'articles mensongers mais maquillés comme de vraies révélations.

Faut pas confondre une information et une opinion.
Par exemple Macron a été présenté pendant la campagne comme homosexuel et menant une double vie. C'était présenté comme un fait alors qu'il n'y avait pas le début d'un élément qui permettait de l'affirmer. Et c'était clairement destiné à le décrédibiliser.

Ce n'est pas la même chose qu'une tribune d'un économiste qui va estimer que son programme n'est pas bon.
Réponse de AriGold
le 04/01/2018 à 18:44
Meme si l'intention est louable, la mise en application voir la constitutionnalite m'apparait questionable.

Apres quand je vois qui a pousse des cris d'orfraie en premier, j'avoue ne pas pouvoir retenir un sourire...
Réponse de Travis Bickle357
le 04/01/2018 à 19:24
Qui a poussé des cris d’orfraie ?
Réponse de Manalas
le 04/01/2018 à 21:56
Message posté par AriGold
Meme si l'intention est louable, la mise en application voir la constitutionnalite m'apparait questionable.


Il y a dix ans je t'aurais dit oui.

Aujourd'hui je pense que ça passerait tranquilou.

Mais ça reste très con, dans tous les sens du terme.
Réponse de PhoenixLite
le 04/01/2018 à 22:11
Faire un lien entre l'origine des fake news et la lutte des classes, y a que sur ce site qu'on trouve ca.
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/01/2018 à 22:28
Message posté par Loulou Nic au Lin
Bah non pas du tout, ça c'est un autre problème, ce sont des gens qui mentent ouvertement à propos d'un article d'opinion qui est bien réel.

Ce qui est visé par la loi, à mon avis, c'est plutôt la propagande comme celle qu'à pu mettre en oeuvre la russie pendant l’élection US. C'est à dire des moyens énormes au profit de la diffusion d'articles mensongers mais maquillés comme de vraies révélations.

Faut pas confondre une information et une opinion.
Par exemple Macron a été présenté pendant la campagne comme homosexuel et menant une double vie. C'était présenté comme un fait alors qu'il n'y avait pas le début d'un élément qui permettait de l'affirmer. Et c'était clairement destiné à le décrédibiliser.

Ce n'est pas la même chose qu'une tribune d'un économiste qui va estimer que son programme n'est pas bon.


C'est loin d'être si évident. S'il y a mensonge, il y a bien du faux quelque part... Mais passons, je vois plutôt où tu veux en venir. Ce qu'il y a d'intéressant dans cet article, c'est qu'il met en lumière une "Macronsphère" (déjà bien connue, mais pas forcément sous cet angle ) aussi réactive et organisée que les "-sphères" mises en causes par le Président. Et qui manie autant le mensonge et la manipulation que les autres. Que ces mêmes personnes cherchent à s'ériger en juges de la vérité (concept de toute façon périlleux) peut légitimement interloquer. En réalité, il me semble que plus globalement, Macron saute à pieds joints dans une espèce de guerre idéologique dans laquelle il est déterminé à ne pas rester passif.

Pour le reste, j'ai l'impression que vous manquez d'exemples tangibles qui puissent s'appliquer à de telles mesures. L'homosexualité de Macron (si tant qu'il faille considérer cette donnée comme salissante pour sa réputation), que sait-on de cette rumeur et de son origine ? Est-ce qu'un média servant des intérêts malfaisants en est à l'origine, via la diffusion d'une information mensongère ? Je n'en ai pas le souvenir. Polnareff était aussi suspecté d'être homosexuel, faut-il pour autant y voir l'emprunte de Sputnik et la Russie (malgré ses origines) ? Quel autre exemple, parmi ce qu'on a connu en France dans les campagnes électorales récentes, témoignerait de la nécessité et l'applicabilité d'un tel projet ?
Réponse de Manalas
le 04/01/2018 à 23:08
Message posté par TheFifthBeatle
C'est loin d'être si évident. S'il y a mensonge, il y a bien du faux quelque part... Mais passons, je vois plutôt où tu veux en venir. Ce qu'il y a d'intéressant dans cet article, c'est qu'il met en lumière une "Macronsphère" (déjà bien connue, mais pas forcément sous cet angle ) aussi réactive et organisée que les "-sphères" mises en causes par le Président. Et qui manie autant le mensonge et la manipulation que les autres. Que ces mêmes personnes cherchent à s'ériger en juges de la vérité (concept de toute façon périlleux) peut légitimement interloquer. En réalité, il me semble que plus globalement, Macron saute à pieds joints dans une espèce de guerre idéologique dans laquelle il est déterminé à ne pas rester passif.

Pour le reste, j'ai l'impression que vous manquez d'exemples tangibles qui puissent s'appliquer à de telles mesures. L'homosexualité de Macron (si tant qu'il faille considérer cette donnée comme salissante pour sa réputation), que sait-on de cette rumeur et de son origine ? Est-ce qu'un média servant des intérêts malfaisants en est à l'origine, via la diffusion d'une information mensongère ? Je n'en ai pas le souvenir. Polnareff était aussi suspecté d'être homosexuel, faut-il pour autant y voir l'emprunte de Sputnik et la Russie (malgré ses origines) ? Quel autre exemple, parmi ce qu'on a connu en France dans les campagnes électorales récentes, témoignerait de la nécessité et l'applicabilité d'un tel projet ?


L'homosexualité de Macron, pas besoin de sources.

Haq allah avec un trombone, deux morceaux de carbone et mon bon sens j'te la démontre.
Réponse de AriGold
le 04/01/2018 à 23:27
Message posté par TheFifthBeatle
C'est loin d'être si évident. S'il y a mensonge, il y a bien du faux quelque part... Mais passons, je vois plutôt où tu veux en venir. Ce qu'il y a d'intéressant dans cet article, c'est qu'il met en lumière une "Macronsphère" (déjà bien connue, mais pas forcément sous cet angle ) aussi réactive et organisée que les "-sphères" mises en causes par le Président. Et qui manie autant le mensonge et la manipulation que les autres. Que ces mêmes personnes cherchent à s'ériger en juges de la vérité (concept de toute façon périlleux) peut légitimement interloquer. En réalité, il me semble que plus globalement, Macron saute à pieds joints dans une espèce de guerre idéologique dans laquelle il est déterminé à ne pas rester passif.

Pour le reste, j'ai l'impression que vous manquez d'exemples tangibles qui puissent s'appliquer à de telles mesures. L'homosexualité de Macron (si tant qu'il faille considérer cette donnée comme salissante pour sa réputation), que sait-on de cette rumeur et de son origine ? Est-ce qu'un média servant des intérêts malfaisants en est à l'origine, via la diffusion d'une information mensongère ? Je n'en ai pas le souvenir. Polnareff était aussi suspecté d'être homosexuel, faut-il pour autant y voir l'emprunte de Sputnik et la Russie (malgré ses origines) ? Quel autre exemple, parmi ce qu'on a connu en France dans les campagnes électorales récentes, témoignerait de la nécessité et l'applicabilité d'un tel projet ?


@Trav

La mere Le Pen et le locataire social Corbiere ont ete les premiers a degainer.

@Fifth
En France aucune idee mais j’ai regarde un docu hyper interessant (me souviens plus du nom) sur les faiseurs de fake news et leur influence dans la campagne US et pro-Brexit.

Apres j’ai du mal a distinguer la fake news du mensonge et le mensonge de l’erreur.

Complique tout ca.
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 05/01/2018 à 09:43
@Fifth

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que ce sera compliqué à mettre en place, d'ailleurs aucune proposition concrète n'a été émise, Macron a juste lâché l'idée pour se faire un buzz de début d'année.
Réponse de Elcocolonel
le 05/01/2018 à 10:47
@Ari pourra peut-être confirmer ou infirmer mais j'ai l'impression que dans les deux exemples-là, ce qui marche bien dans la désinformation c'est aussi que les personnes receveuses de fake-news ne consultent plus les médias traditionnels.
Encore une fois, si l'on avait de la presse un peu plus pluraliste mais surtout de qualité, un peu plus proche des considérations concrètes de certaines franges de la population, ça irait moins chercher des infos sur sputnik.
Je suis pas en train de dire que Sputnik ou Egaliteréconciliation sont des sites nécessaires, je dis juste que généralement, face à une presse institutionnalisée assez banale et monolithique, les gens qui veulent autre chose font ce choix-là. l'enjeu c'est de leur offrir quelque chose d'intéressant qui ne soit pas un site "néfaste". c'est un vrai défi d'éducation.
Réponse de AriGold
le 05/01/2018 à 11:46
Message posté par Elcocolonel
@Ari pourra peut-être confirmer ou infirmer mais j'ai l'impression que dans les deux exemples-là, ce qui marche bien dans la désinformation c'est aussi que les personnes receveuses de fake-news ne consultent plus les médias traditionnels.
Encore une fois, si l'on avait de la presse un peu plus pluraliste mais surtout de qualité, un peu plus proche des considérations concrètes de certaines franges de la population, ça irait moins chercher des infos sur sputnik.
Je suis pas en train de dire que Sputnik ou Egaliteréconciliation sont des sites nécessaires, je dis juste que généralement, face à une presse institutionnalisée assez banale et monolithique, les gens qui veulent autre chose font ce choix-là. l'enjeu c'est de leur offrir quelque chose d'intéressant qui ne soit pas un site "néfaste". c'est un vrai défi d'éducation.


Mouai moi je pense au contraire que les gens lisent ce qu'ils ont envie de lire.
Desole de prendre la majorite des francais (et ca marche pour les autres) pour des cons (meme si je ne suis pas loin de le penser)mais en France tu as combien de quotidiens? Le Figaro, Libe, Le Monde, l'Huma, la Croix plus tous les quotidiens regionaux? Serieux si tu ne trouves pas ton bonheur la dedans..
Non les gens veulent simplement eviter de reflechir (d'ou le succes des chaines d'infos continues) et qu'on leur serve un fait ou une histoire qui va dans leur sens, si possible sensationnel au possible.
Réponse de dogtor
le 05/01/2018 à 16:51
Message posté par AriGold
Meme si l'intention est louable, la mise en application voir la constitutionnalite m'apparait questionable.

Apres quand je vois qui a pousse des cris d'orfraie en premier, j'avoue ne pas pouvoir retenir un sourire...


Il y a 3 mois Mélenchon a parlé d'un conseil de l'éthique journalistique et tout le monde l'a traité de dictateur (il y en a un au Canada par exemple), les macronistes en premier.

J'en peux plus de ce pays de cons. (on est d'accord pour un fois Ari.)

Après ce qui est plus dérangeant dans la proposition de Macron, c'ets le curseur. Qui va le définir? Qui auras le droit de dire "ça c'est une bonne news, ça s'en est une fake"? Il est là le point essentiel.
Réponse de AriGold
le 05/01/2018 à 17:49
Inapplicable ce truc.
Je vous disais, difficile de demeler la fake news, du mensonge, de l"honest mistake", de l'erreur volontaire.

Apres si tu ecoutes les differentes sensibilites, la presse serait toujours aux ordres de l'ennemi.
Réponse de Rhabcp
le 10/01/2018 à 19:10
Oprah serait aussi ridicule que Donny.
Réponse de Elcocolonel
le 16/01/2018 à 19:29
Je sais que y'en a peut-être qui s'en foutent de mes coups de gueule mais là...
https://mobile.francetvinfo.fr/home/nou … 54381.html
Macron, Macron, je t'emmerde profond.
'oh tiens, ça rime'
Réponse de So-Frites
le 16/01/2018 à 20:56
...C'est déguelasse.
Réponse de Mountains made of steam
le 16/01/2018 à 21:41
Le docu de Arte sur Poutine, jamais rien vu d'aussi nul, c'est juste pas permis...
Réponse de Zé Fuba
le 17/01/2018 à 14:27
Y a pas une petite polémique pour se fight cette aprem ?

Je m'emmerde là...

J'sais pas, notre dame des lande, la france est-elle un pays libéral ? Macron est-il un agent francmaçon ? Les médecins sont à la solde des grands groupes pharma ?

Je sais que certains ici ont une imagination sans limite...
Réponse de dogtor
le 17/01/2018 à 14:52
Message posté par Zé Fuba
Y a pas une petite polémique pour se fight cette aprem ?

Je m'emmerde là...

J'sais pas, notre dame des lande, la france est-elle un pays libéral ? Macron est-il un agent francmaçon ? Les médecins sont à la solde des grands groupes pharma ?

Je sais que certains ici ont une imagination sans limite...


- Oui
- Non, c'est Mélenchon le franc-maçon
- Oui


Voilà voilà. NDDL je sais pas trop quoi dire dessus à part que je suis content de l'arret d'un projet inutile, couteux et dangereux pour l'environnement.
Réponse de Rihannal
le 17/01/2018 à 15:02
Message posté par Elcocolonel
Je sais que y'en a peut-être qui s'en foutent de mes coups de gueule mais là...
https://mobile.francetvinfo.fr/home/nou … 54381.html
Macron, Macron, je t'emmerde profond.
'oh tiens, ça rime'


C'est intéressant l'utilisation du mot "pédagogie", quand on connait son étymologie. Ils nous prennent vraiment pour des cons (à tord ?).
Réponse de Rihannal
le 17/01/2018 à 15:07
Selon Lyon Capitale : "Lors d’une réunion avec des parlementaires LREM d’Ile-de-France, Gérard Collomb aurait comparé les militants associatifs d’aide aux migrants à “l’extrême gauche” à l’origine “des millions de morts en URSS”."

Enculé va.
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 17/01/2018 à 16:39
Message posté par Rihannal
C'est intéressant l'utilisation du mot "pédagogie", quand on connait son étymologie. Ils nous prennent vraiment pour des cons (à tord ?).


A partir du moment où tu mets en place une loi je trouve pas ça débile de favoriser sa bonne application.

Faudrait peut être comprendre que l'objectif des entreprises n'est pas de licencier des gens, ça ne leur apporte rien, en général ça leur coûte même de l'argent.
Réponse de Rihannal
le 17/01/2018 à 16:52
Message posté par Loulou Nic au Lin
A partir du moment où tu mets en place une loi je trouve pas ça débile de favoriser sa bonne application.

Faudrait peut être comprendre que l'objectif des entreprises n'est pas de licencier des gens, ça ne leur apporte rien, en général ça leur coûte même de l'argent.


Outre le fait que je ne suis pas forcément d'accord avec ta remarque, ce n'était pas le sujet de mon message. Je m'amuse juste de l'utilisation du mot pédagogie, qui étymologiquement signifie "conduire l'enfant" (paidos = enfant et gogía = conduire), c'est tout :)
Réponse de Loulou Nic au Lin
le 17/01/2018 à 17:24
Message posté par Rihannal
Outre le fait que je ne suis pas forcément d'accord avec ta remarque, ce n'était pas le sujet de mon message. Je m'amuse juste de l'utilisation du mot pédagogie, qui étymologiquement signifie "conduire l'enfant" (paidos = enfant et gogía = conduire), c'est tout :)


Cela dit ils font de la pédagogie à destination des patrons, s'ils les voient comme des enfants je comprends pourquoi ils les gâtent autant.
Réponse de Zé Fuba
le 17/01/2018 à 17:31
C'est vrai que la vaste majorité des PME (bah oui parce que les grosses sociétés n'ont pas besoin de ces tuto) ne vivent que pour licencier leur salariés plutôt que de les garder...

Grosse boite = organisé autour de process = les gens sont remplaçables
TPE/PME = organisé autour des personnes = le changement de personnel est toujours très compliqué à gérer. Car pas de dpt RH ou minime et pas de réel solution de remplacement durant l'interim du poste.


Sans parler que des lettres de ce type existent sur internet... autant qu'il y ai des officielles approuvé par l'état.


-----------

Autre sujet, je trouve assez "dangereux" l'arrêt des travaux de l'aéroport puisqu'il donne raison à un groupe d'anarchiste isolé et pas forcément de la région pour bafouer un referendum beaucoup plus généralisé et qui visait les locaux.

Ce cas risque de faire jurisprudence et j'ai peur que ça bloque toute tentative de travaux d'envergure...


Le projet était peut-être mal ficelé et méritait vraiment d'être arrêté mais j'ai l'impression qu'on l'a fait pour de mauvaises raisons.
Réponse de Elcocolonel
le 17/01/2018 à 17:46
Quand je lis vos messages, je suis souvent abasourdi :
à quoi croyez-vous que sert le droit du travail ?

Les PMEs / TPEs d'un, ne demandaient pas de facilités de licenciement pour la plupart qui ont plutôt des besoins en commandes, en assouplissements bancaires et en de meilleures protections face aux grands groupes (notamment en règlement de commandes, de compétition...).
Donc oui, les TPEs ne rêvaient pas de licencier mais si vous pensez encore que Macron est là pour les petits, patrons compris, c'est peut-être pas moi qui suis à côté des réalités.
Je ne sais pas dans quelle région vous vivez, mais dans le grand est, avec un copain expert comptable de PMEs, un pote qui a repris temporairement la boîte familiale et un frère avocat notamment fiscaliste, bah il n'y a pas d'illusions sur les effets de la Macronie et ses objectifs. Tiens d'ailleurs Zé, j'ai retrouvé ton article sur les réformes :
https://www.francetvinfo.fr/politique/e … 62665.html
m'enfin peut-être que l'OFCE c'est aussi une officine gauchiste.

Pour revenir au sujet central, faire un décret pour mettre des lettres de licenciement c'est vraiment se foutre la gueule du monde. Un gouvernement n'est pas là pour ça. ça montre justement vraiment les priorités de ce dernier et les ambitions qu'il se fixe. C'est rigolo qu'il ne fasse pas de décrets de contestation, de demandes de droits...
Réponse de Zé Fuba
le 17/01/2018 à 18:29
"ne compensent pas les hausses de la fiscalité indirecte sur le tabac et l'énergie cette année."
C'était là en fait le but de mon post la dernière fois, les études prennent toutes en compte l'augmentation du prix du tabac alors que tout le monde ne fume pas, et c'est un poste HYPER impactant de fumer ou pas dans un budget.

Mais bon t'sais je crois que je suis dans la gatégorie des perdants des réformes fiscales puisque je paye toujours la taxe d'habitation, je fume et mon appart est mal isolé, c'est la lose intégrale :p


Sinon c'est clair que le but d'une PME/TPE c'est surtout flux entrants mais bon ça c'est surtout un problème interne de stratégie commerciale et de différenciation marketing. L'état ne peut pas tout...
Réponse de IscariotWorld
le 17/01/2018 à 23:14
Message posté par Elcocolonel
Je sais que y'en a peut-être qui s'en foutent de mes coups de gueule mais là...
https://mobile.francetvinfo.fr/home/nou … 54381.html
Macron, Macron, je t'emmerde profond.
'oh tiens, ça rime'



Oulah fais gaffe AriGold pourrait t'entendre!
Réponse de dogtor
le 18/01/2018 à 19:04
Message posté par Rihannal
Outre le fait que je ne suis pas forcément d'accord avec ta remarque, ce n'était pas le sujet de mon message. Je m'amuse juste de l'utilisation du mot pédagogie, qui étymologiquement signifie "conduire l'enfant" (paidos = enfant et gogía = conduire), c'est tout :)


Et en Grêce, le pédagogue était l'esclave qui amenait les enfants à l'école.
Réponse de dogtor
le 18/01/2018 à 19:06
Message posté par Rihannal
Selon Lyon Capitale : "Lors d’une réunion avec des parlementaires LREM d’Ile-de-France, Gérard Collomb aurait comparé les militants associatifs d’aide aux migrants à “l’extrême gauche” à l’origine “des millions de morts en URSS”."

Enculé va.


Le genre de mecs qui t'explique que les Nazis sont de gauche aussi parce qu'il y a socialiste dedans.
Réponse de Travis Bickle357
le 18/01/2018 à 19:39
Il y a, chez celui qui « nous » gouverne, quelque chose de profondément détestable. Un mélange extrêmement désagréable de Brutus mâtiné de Ponce Pilate. L’illusIon ne dure jamais en politique.
Réponse de dogtor
le 22/01/2018 à 13:46
Message posté par Travis Bickle357
Il y a, chez celui qui « nous » gouverne, quelque chose de profondément détestable. Un mélange extrêmement désagréable de Brutus mâtiné de Ponce Pilate. L’illusIon ne dure jamais en politique.


Coucou la jungle de Calais

Connectez vous pour participer à cette discussion

Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible