1. //
  2. // 1/4
  3. // Côte d'Ivoire/Guinée équatoriale

Pokou : « Les Ivoiriens ne sont pas favoris »

Laurent Pokou est la légende vivante du football ivoirien et du Stade Rennais. Le seul joueur à avoir inscrit 5 pions dans un match de CAN, était également le recordman du nombre de buts dans la compétition jusqu'à ce que Samuel Eto'o ne décide de passer devant. Il revient sur le premier tour de l'édition 2012 et les performances des Éléphants. Merci Pokou...

5 0
Tu penses quoi du premier tour des éléphants ?

Bon les Éléphants ont passé le premier tour, maintenant les rencontres futures qui s'annoncent seront très difficiles puisqu'elles sont éliminatoires.

Le niveau de jeu a été un peu critiqué, toi t'en penses quoi ?

Le niveau de jeu de la sélection ivoirienne était assez bon. Dans la mesure où ils terminent le premier tour avec 9 points et sans prendre un but dans un groupe compliqué, c'est forcément un bon premier tour. Maintenant il faudra aborder les rencontres avec plus de rigueur. Les matchs sont de plus en plus serrés, toutes les équipes présentes là-bas sont parties pour gagner la CAN, il n'y a pas de petites équipes, tout le monde se donne les moyens pour aller de l'avant. Bon le Sénégal est tombé, le Maroc est tombé, c'est le sport hein, c'est comme en Coupe de France, les petites équipes peuvent tomber les grands, il faut avoir la tête sur les épaules.

Tactiquement, la Côte d'Ivoire s'est appuyée sur une défense bien en place, c'est un élément important pour toi ?

Je ne parle pas de tactique, je suppose qu'il y a un entraineur qui est habilité à ça.

Tu vois un favori pour la suite de la compétition ?

Mais tout le monde est favori, il n'y a plus de petites nations de football, le Maroc a été sorti, donc il faut respecter tout le monde. J'estime que nous avançons et j'espère que samedi nous pourrons faire un bon résultat contre la Guinée Équatoriale, on attend de voir car ils ont des qualités.

La Côte d'Ivoire apparaît quand même un peu au-dessus non ?

Non, non l'équipe ivoirienne n'est pas du tout favorite, c'est vous les journalistes, les médias qui dites ça. Vous vous rendez compte que l'équipe ivoirienne regorge de talents, que ses meilleurs joueurs évoluent dans les grands clubs européens, du coup on a donné l'équipe ivoirienne favorite. Mais ça sert à rien d’être favori sur le papier. Le Sénégal aussi était favori.. Donc moi je préfère qu'on ne soit pas favoris mais qu'à la fin on ramène la Coupe à Abidjan.

Justement la Côte d'Ivoire attend la CAN depuis vingt ans, comment est l'ambiance à Abidjan ?

Le peuple ivoirien a beaucoup d'attentes. Ils suivent la compétition avec beaucoup d'attention. Ils regardent tous les matchs avec intérêt. Mais c'est partout pareil, au Mali en Guinée. C'est une compétition qui revêt une importance énorme en Afrique. En plus, ce n'est pas tous les jours qu'on peut gagner une CAN. C'est tous les deux, trois ans. C'est comme la Coupe du Monde. Être champions d'Afrique c'est le sommet je pense. En cette période de crise où nous cherchons la paix, ça serait vraiment une victoire pour nous si nous gagnons la CAN.

Quelles équipes t'ont impressionné ?

Plusieurs équipes. La Guinée Équatoriale par exemple. Tout le monde pensait qu'ils allaient sortir au premier tour. Le Gabon aussi. La Guinée a été éliminée mais a montré de très grosses qualités. Il y a le côté chance qui joue aussi, ils sont passés tout près face au Ghana qui est une équipe habituée du palmarès. Mais je crois qu'il faut compter avec le Gabon qui joue à domicile.

Des joueurs qui t'ont marqué ?

Dans la sélection ivoirienne le gardien Copa Barry est en train de faire une très bonne CAN, j'espère qu'il va continuer. J'estime que Wilfried a fait une très belle rentrée contre l'Angola également, c'est un vrai attaquant d'avenir . Bien sûr, il y a Drogba et Yaya Touré qui sont déjà des joueurs aguerris. Sinon dans l'équipe équato-guinéenne, beaucoup de joueurs m'ont impressionné.

Tu es une légende en Côte d'Ivoire, quel est ton meilleur souvenir avec la sélection ?

Ma première sélection est mon meilleur souvenir. Tout footballeur rêve de porter les couleurs de son pays donc la première fois c'est magique. Les 5 buts que j'ai marqués lors de la CAN au Soudan contre l'Éthiopie en une rencontre également, c'est un grand souvenir.

Pour toi justement cette performance de mettre 5 buts en un match c'est un record qui pourrait être égalé ?

Je ne saurais te le dire. Je pense que quand même on a vu lors du premier tour beaucoup d'occasions qui ont été manquées, si on les mettait au fond, on pourrait arriver à cela. Il y a des équipes qui manquent beaucoup de buts lors des rencontres, mais bon, savoir marquer, c'est quelque chose de compliqué.

Donc à l'heure actuelle aucun attaquant n'est capable de le faire ?

Ça c'est toi qui le dis, je ne dis pas ça. Je n'en pense rien, chaque chose en son temps, j'ai eu mon temps, je n'ai pas à juger les autres.

Samuel Eto'o t'a battu au palmarès de la Can, en en devenant le meilleur buteur, tu penses quoi de lui ?

Je l'ai souvent dit, Samuel Eto'o, tout le monde sait que c'est un grand footballeur. Maintenant, Samuel Eto'o a battu mon record mais moi je n'étais plus en compétition. Si j'avais continué (il n'a disputé que deux CAN) il n'aurait sans doute jamais battu mon record. Il n’empêche que c'est un grand footballeur, un garçon qui a tout gagné et qui mérite le respect.

Tu penses quoi de l'évolution du football africain ?

Je pense que chaque chose a son époque, j'ai eu mon époque et je n'ai pas à faire de comparaison. Ils ont eu de la chance parce que le football africain a beaucoup évolué sur le plan structurel, organisationnel et médiatique. Ils ont cette chance que nous n'avions pas donc c'est à la génération actuelle de servir la cause du football africain, de le faire progresser.

Propos recueillis par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 0