1. // Amical
  2. // France/Chine

Point relais

L'Equipe de France semble donc bien partie pour s'avancer en configuration 4-3-3. Un schéma qui n'est pas spécialement dans son ADN, et qui implique un poste inconnu pour les petits Bleus, celui de relayeur.

0 1
Malouda et Gourcuff, relayeurs, il faut avouer que personne n'y avait pensé. Pas plus qu'à organiser l'Equipe de France en 4-3-3. Alors, Raymond, génie tactique ? Pragmatique surtout. Diarra blessé, le 4-2-3-1 n'est plus une nécessité dictée par les présences conjuguées de Lass et la Toul'. Si numériquement le milieu du Real a été remplacé par Govou, c'est surtout Malouda qui est venu s'intercaler au milieu, dans la seule organisation qui permet de ménager la chèvre et le chou et surtout de les installer tous les deux sur le flanc gauche. Ribéry ailier, Malouda relayeur. Et donc Gourcuff relayeur droit. Un truc franchement jamais vu en EDF. Et puis d'abord, relayeur, qu'est-ce que c'est que ça ? Quand on pense relayeur, on pense Tiago, Dhorasoo, Juninho, Xavi, Iniesta et compagnie. La crème de la crème. Soit des milieux polyvalents, mais pas des bovins façon box to box à la Lampard ou Gerrard, non, des mecs quelque part entre Riquelme et Van Bommel, quelque part entre la passe qui fait mal et le coup qui fait pas du bien. Un truc un peu bâtard en somme. Parfait pour l'EDF ?

Défensivement, parce qu'avec Ray Neck, il faut toujours penser défensivement avant tout, cela permet de couvrir les montées de Ribéry et d'Evra avec la Maloud'. Habitué au légendaire one+one mis en place sur les flancs de l'OL par Gérard Houllier, Florent sait faire. Compenser, ça le connaît. De l'autre côté, à droite donc, même topo, Gourcuff est avant tout chargé de compenser les montées de Govou et Sagna. Soit beaucoup moins de travail que pour Malouda à gauche, ce qui tombe plutôt bien. Reste ensuite à savoir s'ils seront aussi capables de suffisamment aider Toulalan à la récupération dans l'axe pour que le navire bleu ne prenne pas l'eau. A priori, ce n'est pas leur qualité première, mais pour des milieux dits offensifs, les deux ont un abattage défensif conséquent et, s'ils ne maîtrisent pas toutes les subtilités du poste, leurs capacités athlétiques ainsi que leur intelligence de jeu (Malouda a beaucoup progressé...) pourraient bien suffire.

Offensivement, ce changement tactique apporte aussi son lot de bénéfices. Au départ, cette position plus axiale n'est pas pour déplaire ni à l'un, ni à l'autre. Malouda a dernièrement montré à Chelsea qu'il s'en accommodait très bien. Même s'il a surtout brillé dans le 4-3-2-1 (l'arbre de Noël) d'Ancelotti, il a aussi joué quelques rencontres à ce poste et s'est franchement bien démerdé. Plus éloigné de la ligne de touche, il joue juste (peut-être même davantage que sur l'aile...) et son physique lui confère une qualité de percussion sans égale pour ce poste. Pour Gourcuff, même topo, il y gagne. Jouer plus bas, et donc plus proche de Toulalan, lui donne plus de temps pour orienter le jeu. En outre, de cette position, il a une meilleure vision du champ de jeu.

Alors, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Peut-être pas non plus. S'ils sont plus bas, Malouda et Gourcuff sont du coup trop loin d'Anelka, et ont trop tendance à jouer vers les côtés, et qui plus est chacun sur leur aile. Du coup le jeu de l'EDF est trop stéréotypé.. Du coup, Anelka dé-zone pour avoir la balle et c'est le dawa. C'est donc à Malouda et Gourcuff de faire tenir l'édifice, de trouver le juste milieu, de faire le lien entre milieu et attaque, de relier les blocs, et de ne pas oublier d'alimenter l'axe. Le rôle de relayeur ne s'apprend pas en deux jours. Mais en trois matchs de préparation, peut-être...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Bel Article,

Je me demande si avec la montée en puissance de Diaby il ne serait pas plus prudent de revenir au 4 2 3 1,

Malouda pourrait être un remplaçant de luxe pour Ribéry a gauche, Govou jouerait le même rôle pour Gourcuff a droite et Anelka serait dans l'axe derrière Gignac ou Cissé.

Toulalan et Diaby donneraient une vrai solidité défensive vu la fragilité de la charnière centrale, mais aussi une vraie capacité de relance de la part du Gunner, ce que Toulalan fait moins biens.

De plus cela mettrait Anelka dans le genre de rôle ou il excelle (derrière un vrai attaquant de surface), tout en conservant la possibilité de frappe lointaine avec un Diaby faisant l'aller - Retour.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
El Tri par Ramon Morales
0 1