1. //
  2. // 26e journée
  3. // Juventus/Sassuolo (1-0)

Pogba libère la Vieille Dame

Il aura fallu attendre les dix dernières minutes pour voir la Juve s'imposer face à une formation de Sassuolo courageuse, mais bien trop faible pour ses adversaires du soir. Paul Pogba libère les siens d'une volée pied droit à sept minutes du terme et permet à la Vieille Dame de mettre la Louve à onze longueurs. Le titre est quasi dans la p(i)oche.

Modififié
10 11

Juve - Sassuolo
(1-0)

P. Pogba (82') pour Juventus Turin


Une frappe sèche des vingt mètres signée Pogboum, un joli but au ras du montant gauche, et basta ! Ce soir, la Juventus de Massimiliano Allegri n'aura pas fait dans le sensationnel, mais dans l'essentiel. Après avoir échoué pendant près de 85 minutes, notamment grâce à un très bon Andrea Consigli, la Vieille Dame a finalement obtenu la victoire qu'elle attendait face à une formation de Sassuolo qui a fait mieux que résister. Une victoire qui permet aux hommes d'Allegri de creuser encore un peu plus l'écart sur une Roma en pleine déroute depuis début janvier. Si elle ne veut pas encore se l'avouer, la Juve a ce soir une main et demie sur le Scudetto. D'excellent augure à moins de dix jours du match retour face au Borussia Dortmund en Ligue des champions.

Le train à petite vitesse


Compte tenu du nouveau nul de la Roma, hier après-midi, sur la pelouse du modeste Chievo Vérone, Max Allegri choisit d'aligner sa meilleure formation pour la réception d'une équipe qu'il connaît bien pour l'avoir entraînée entre 2007 et 2008. Tenus en échec à l'aller, les Bianconeri doivent impérativement repartir avec les trois points, histoire de se rassurer après le revers en Coupe d'Italie face à la Fiorentina jeudi dernier. Fidèles à leurs habitudes, les coéquipiers de Giorgio Chellini – nommé capitaine d'un soir en l'absence de Gigi Buffon (grippé) et Andrea Pirlo (blessé) – attaquent la rencontre pied au plancher. Durant une première demi-heure finalement assez timide malgré la nette domination turinoise, les joueurs de Di Francesco se contentent de faire front face aux percussions de l'avant-garde bianconera. Brouillonne et imprécise, la Juve peine à se procurer de réelles occasions malgré les montées successives de Listchteiner côté droit. Tévez manque une première fois le cadre sur un bon service de Morata (20e), avant que Chiellini ne l'imite neuf minutes plus tard sur corner. En face, seuls un coup franc de Sansone aux vingt mètres et une tentative de Berardi dans les nuages permettent à Marco Storari de sortir de son sommeil. On s'impatiente ferme au Juventus Stadium, vite, de l'action !

Sauvé par La Pioche !


À l'évidence, Max Allegri a donné quelques indications durant la pause à ses joueurs, et notamment celle d'enclencher la seconde pour enfin concrétiser cette large possession de balle. Désormais complètement installée dans le camp adverse, la Juve se montre plus dangereuse en quinze petites minutes que durant l'intégralité du premier acte. Pogba teste d'abord la vivacité d'Andrea Consigli qui se couche parfaitement sur la frappe du Français. Puis c'est au tour de Tévez d'être mit en échec par le gardien italien (57e). Puis Morata (61e), puis Bonucci à trente mètres (72e)... Les hommes d'Allegri ont beau tenter et retenter, la réussite ne semble pas vouloir jouer en leur faveur. Et comme souvent dans ces cas-là, ça s'agite, s'agace, se précipite. Paul Pogba écope bêtement d'un carton jaune pour un pied haut sur Vrsaljko, conteste et perd le fil des événements. Sassuolo n'a alors plus que dix minutes à tenir pour repartir de Turin avec un point presque miraculeux, vu leur prestation. Di Francesco y croyait, jusqu'à cette 83e minute et la puissante volée du prodige français qui vient se loger au ras du poteau gauche du malheureux Consigli, jusqu'alors irréprochable. Ultime frisson de la soirée : l'entrée en jeu d'Andrea Barzagli à la place de Carlos Tévez après des mois de convalescence. La Juventus aura mis le temps, aura fait grimacer son coach et le public, mais y sera finalement parvenue. La Roma est à onze points, le Scudetto quasiment validé.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chiellini nommé capitaine d'équipe en l'absence de Buffon, point !

y a pas de Pirlo dans l'histoire, d'ailleurs si tu veux la liste du capitanat mon cher Morgan c'est :

1-Buffon
2-Chiellini
3-Marchisio
4-Storari
5-Barzagli
Enfaite Pogba il a du mal avec les contrôles, du coup derrière il frappe.
d'ailleurs c'est pas la Juve qui fait grimacer son entraineur, c'est son entraineur qui la fait grimacer, quelle horreur de voir autant de joueurs ne sachant vraiment pas quoi faire !

et ce changement tactique incompréhensible avec un ailier droit, mais personne à gauche si ce n'est Pogba et Evra qui y vont sans trop savoir si c'est leur couloir ou pas, l'involution de Vidal (ce n'est pas son niveau, on l'a vu pendant trois ans) est inquiétante et l'absence d'idée de jeu est terrifiante, si ça continue comme ça, elle va pas rester longtemps au top la Juve.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : 2
Barzagli, quel plaisir de le revoir.

Et Pepe, "décisif" deux matchs de suite. Ne te re-re-blesse pas, s'il te plait ...

Sinon, un gros attaque-défense de 90 minutes.
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
Le titre de l'article aurait du etre pogba offre le titre à la juve, ce mec est juste incroyable un génie un vrai.
Que ça soit techniquement mentalement ou physiquement personnellement j'ai rarement vu un mec de son âge aussi fort je ne vois pas comment la juve va pouvoir le garder.
Paul pour toi THE SKY'S THE LIMIT.
Passe décisive de Pepe, retour de Barzagli, Evra qui fait un bon match, Allegri qui fait des changements à la 62 ème et Marchisio égal à lui-même, un des meilleurs alors qu'il ne joue pas à son poste, que du bon ce soir.

Ben ouais, m'en fous du niveau de jeu et du manque d'intensité, rendez-vous à Dortmund, là on saura.
Juventine7 Niveau : CFA2
En fait, peu importe le sujet tu es toujours excessif Russel?

Toujours ca de prit en attendant la champions ..
Ça continue d'avancer efficacement, c'est déjà une très bonne chose.

Pour ce qui est du jeu, voire des nuls concédés ici ou là, je crois qu'on oublie la situation incertaine qu'était celle de la Juve fin août. Le début de saison tonitruant a rapidement balayé les doutes et replacé les attentes à un haut niveau, mais un peu illusoirement. Cet effectif est toujours celui limité que Conte a décidé de quitter ; ce 4-3-1-2 est toujours celui qu'a improvisé Allegri sans les ressources a priori nécessaires. Quand il aura - au minimum - un trequartista créatif, on pourra exiger plus de maitrise technique et de spectacle. Pour l'instant, on fabrique du jeu avec 4 milieux de terrain et sans Pirlo...

Sur le plan du jeu, j'ai l'impression qu'on est entre les deux grands Milan d'Allegri : le pragmatique et physique de la saison 2012-13 (surtout la phase retours) et le pragmatique et créatif de la période 2010-2012. L'idée est de cheminer en sens inverse.
Français et fier de l'être Niveau : Loisir
Amis juventini, on est d'accord que tant que la Juve ne passera pas un palier en LDC (peut-être cette année), tout le reste n'est que littérature (de gare).
Salvafavara Niveau : Loisir
Mdr le Russell il se pougne et il se pougne!! Tu sais quoi moi ton pogba je le vends 100M a des pigeons genre qsg personne n est indispensable ni lui ni Zidane avant la juve avancera toujours lui est un pion ... Couillon va...qu'il nous offre la ldc si c'est vraiment un génie comme tu dis ...
Message posté par Français et fier de l'être
Amis juventini, on est d'accord que tant que la Juve ne passera pas un palier en LDC (peut-être cette année), tout le reste n'est que littérature (de gare).


C'est presque ça. Pour moi cette année la coupe d'Italie est même plus importante. Parce que nous savons bien que l'équipe n'est pas de taille pour la LDC, pas encore. La Juventus a 3 ans d'avance sur le tableau de marche sportif défini en 2010, à partir de cet été elle va pouvoir recommencer à dépenser un peu d'argent mais pour l'instant c'est trop juste. Un 1/4 ce serait bien, une demi inespéré.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 11