En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liste de Deschamps

Pogba et Varane en Bleus contre l'Espagne!

Pogba ou Varane ? Les deux ! En conférence de presse devant un joli parterre de journalistes, Didier Deschamps a annoncé la liste des joueurs convoqués pour affronter l'Espagne et la Géorgie la semaine prochaine. Outre les deux jeunes du Real Madrid et de la Juventus Turin, Loïc Rémy est convoqué pour la première fois depuis son départ à QPR.

Modififié
Gardiens : Lloris, Mandanda, Landreau

Rien de nouveau sous le soleil des gardiens de but de l’équipe de France. Lloris, auteur d’une petite bourde contre Liverpool avec Tottenham va profiter de sa semaine bleue pour retrouver des défenseurs capables d’adresser de bonnes passes en retrait. Auteur de sa prestation la plus aboutie depuis un bon moment lors du déplacement de l’OM à Lyon, le Marseillais Steve Mandanda jouera son rôle de doublure de luxe sans broncher. Capitaine hélicoptère Mickaël Landreau, lui, semble avoir un trône à son nom sur le banc de touche du Stade de France et une suite royale aux murs en cuir dans les allées boisées de Clairefontaine. Quoique performant avec Bastia ces dernières semaines, l’ancien Lillois ne tient pas vraiment la comparaison avec Stéphane Ruffier en 2013. Invaincu depuis le début de l’année civile, le gardien de but stéphanois doit commencer à se demander si venir de la même ville que le sélectionneur lui interdit d’être convoqué chez les Bleus. Cédric Carrasso pourra pour sa part se concentrer pour son huitième de finale d’Europa League.

Défenseurs : Clichy, Debuchy, Evra, Jallet, Koscielny, Sakho, Varane, Yanga-Mbiwa

Voilà, il est là. Convoqué par Didier Deschamps pour perdre face à l’Allemagne, Raphaël Varane n’avait pu honorer son premier rencard avec les Bleus. Conquis par les dernières semaines de l’ancien Lensois, le sélectionneur de l’équipe de France a décidé de donner un nouveau rendez-vous au défenseur madrilène, et pas des moindres. En effet, celui que DD considère comme « un premier choix  » et non « une solution de rechange » postulera logiquement à une place de titulaire aux côtés de Mamadou Sakho, premier Parisien d’une liste de quatre. Hype du moment, Raphaël Varane va avoir l’occasion de confirmer tous les espoirs placés en lui et de faire parler les bavards, ceux qui ne veulent pas voir les jeunes se brûler les ailes, ceux qui vont faire la gueule en voyant Paul Pogba dans la liste. Aujourd’hui, il faut être clair : si Varane a tout l’avenir et toutes les galères potentielles devant lui, les qualités que l’on a pu entrevoir lors de ses récentes sorties donnent vraiment envie de lui filer les clés de la défense des bleus, pas toujours convaincante. Son association avec Sakho sera scrutée dans les moindres détails. Sur les côtés, Evra et Clichy occuperont la gauche tandis que Jallet et Debuchy tenteront de profiter de la nouvelle absence de Bacary Sagna.

Milieux : Cabaye, Gonalons, Matuidi, Payet, Pogba, Sissoko, Valbuena

Lui aussi, il est là. Auteur d'un contrôle splendide qui a offert ce qui pourrait bien être le but du Scudetto à son coéquipiers Giaccherini, Paul Pogba est l'autre membre de la team « Carte Kiwi » de Didier Deschamps. Auteur d'une bonne année 2013 du côté de Turin, le bon Paul va avoir l'occasion de se montrer aux entraînements des Bleus et de se frotter à ses aïeux. Si l'on voit mal Didier Deschamps prendre des risques dans son onze de départ face à l'Espagne, sa convocation, logique, pourrait être une étape de plus dans son épatante progression. Cependant, attention au changement de paysage. Oui, en France, on parle beaucoup de Pogba sans le voir. Enfin, on a vu son doublé contre l'Udinese, un joli moment, mais un fait d'armes qui ne reflète pas forcément le joueur qu'il est. Même si on a déjà envie de le voir évoluer aux côtés de l'immense Blaise Matuidi, il semble plus probable que Cabaye et Sissoko, souvent utilisés par DD, monopolisent les places au milieu du terrain. Étincelant avec le LOSC ces dernières semaines, Dimitri Payet fait son retour en équipe de France. Valbuena est là, toujours au rendez-vous. Pas de nouvelles de Toulalan, par contre...


Attaquants : Benzema, Giroud, Gomis, Ménez, Rémy, Ribéry

Ribéry sur une jambe, Didier Deschamps a composé une liste de 24 joueurs parmi lesquels figure Loïc Rémy. Étonnant ? Pas vraiment. Depuis son arrivée chez les Queens Park Rangers, l’ancien Marseillais plante et s’éclate quand il n’est pas blessé. Et si sa convocation sonne davantage comme un « regarde, Loïc, je ne t’oublie pas » que comme une promesse de temps de jeu de la part de Deschamps, il ne faut pas oublier que Rémy, comme Valbuena, n’a quasiment jamais déçu en bleu. Toujours impliqué, toujours prompt à donner un peu de profondeur à un jeu français qui en manque parfois, Rémy pourrait faire du bien. Toujours annoncé dans la colonne « attaquants » et pas « milieu de terrain » , le meneur de jeu de l’équipe de France Karim Benzema est également de la partie. Buteur hier, Olivier Giroud, bourreau de l’Espagne lors de la dernière confrontation de la Roja avec les Bleus, postule de son côté à une place de titulaire. Bafé Gomis, lui, fera des vannes sur le banc de touche. Des vannes auxquelles Jérémy Ménez portera une oreille attentive.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40