Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Süper Lig
  2. // Le point Têtes de Turc

Pogba en enfer, Hubočan au bagne

Moussa Sow, Bafétimbi Gomis, Florentin Pogba... Le championnat turc est devenu une véritable terre d'accueil pour les anciens de Ligue 1. Chaque week-end, Sofoot.com fait le point sur le week-end de nos chouchous installés en Turquie.

Modififié

  • Gaël Clichy, Manuel da Costa, Mevlüt Erdinç et Aurélien Chedjou (İstanbul Başakşehir)

  • Sale week-end pour l'İstanbul Başakşehir. Et donc pour ses « Français » . Après avoir concédé le nul à domicile face à Sivasspor (1-1), ces derniers ont quasiment abandonné tout espoir d'être sacrés (le leader Galatasaray dispose de trois points d'avance et d'une meilleure différence de buts à deux journées de la fin). Clichy et Da Costa ont réalisé un match moyen, et n'ont surtout pas pu compenser les expulsions combinées du duo Marcio Mossoró-Arda Turan, ainsi que le CSC de Volkan Babacan dans le temps additionnel. Erdinç et Chedjou, restés sur le banc, non plus. Dommage...


  • Carl Medjani, Henri Saivet, Delvin Ndinga, Thievy Bifouma et John Boye (Sivasspor)

  • ... D'autant que Boye avait tout fait pour leur filer les trois points. Coupable d'une erreur amenant à l'ouverture du score avant le quart d'heure de jeu, John n'a pas pu compter sur Bifouma – sorti à la 78e minute – ni sur Medjani – qui n'a pas joué – pour rattraper sa bourde. En revanche, le binôme Ndinga-Saivet a convaincu au milieu de terrain. Et n'a jamais lâché.



  • Mehdi Bourabia, Mustapha Yatabaré et Moryké Fofana (Konyaspor)

  • Degré de joie varié pour les trois compères de Konyaspor. Vainqueurs sur le terrain du Kardemir Karabükspor sur le plus petit des écarts (grâce à un penalty de Samuel Eto'o), Bourabia a excellé (quatre dribbles, meilleur total) pendant que Fofana touchait la barre (trois tirs, meilleur total) et que Yatabaré, encore membre de Karabükspor il n'y a pas si longtemps, contemplait tout ça de la touche. Seulement 45 minutes disputées pour lui depuis la fin du mois de janvier...


  • Lamine Gassama (Alanyaspor)

  • Une biscotte sur la fin et un nul contre Osmanlıspor : petit samedi pour Gassama, tout simplement au niveau de sa bande. Un petit dribble, cinq duels aériens gagnés, deux tacles, 88% de passes réussies... Le latéral droit a été correct. Comme souvent.



  • Adrien Regattin (Osmanlıspor)

  • En face se trouvait Regattin. Sûrement le meilleur élément des siens après Musa Çağıran. L'ancien Toulousain a beaucoup tenté, s'est montré très disponible et est le joueur à avoir le plus manié le cuir dans la partie (69 ballons touchés). De quoi régaler son club tout en se régalant lui-même.


  • Tomáš Hubočan (Trabzonspor)

  • Aïe. Encaisser un 5-2 sur sa propre pelouse, ça fait déjà mal. Mais quand on est défenseur central, c'est encore plus douloureux. Pour couronner le tout, l'ex-Marseillais a écopé d'un carton rouge direct à la 87e minute (dix minutes après celui d'Okay Yokuşlu, son compagnon de charnière) alors que les cinq pions avaient déjà été avalés. Le cauchemar, le vrai.



  • Olivier Veigneau & Syam Ben Youssef (Kasımpaşa)

  • Dans le camp adverse ? Deux types peu en vue alignés côte à côte en défense qui ont observé durant 90 minutes le show de Mahmoud Ibrahim Hassan, alias Trezeguet (doublé, triple passeur décisif). Et qui ont donc pu laisser Filip Novák s'ouvrir le chemin des filets à deux reprises de l'autre côté du terrain. Voilà l'explication du 2-5.


  • Stéphane Sessègnon & Florentin Pogba (Gençlerbirliği)

  • Il faut le voir pour le croire. Il ne reste plus qu'une poignée de minutes à disputer lorsque Pogba, visiblement blessé, sort du terrain et enlève son maillot sans en avoir demandé la permission à son coach. Problème : Gençlerbirliği a déjà effectué ses trois changements et perd 1-0 contre Antalyaspor. De manière assez surréaliste, les partenaires de Flo commencent alors à l'embrouiller, lui reprochant un manque d'investissement. Une engueulade qui se serait poursuivie dans les vestiaires, les médias locaux parlant même d' « agression  » et évoquant l'intervention des forces de sécurité pour protéger le Français. Qui avait par ailleurs livré une bonne prestation. Comme Sessègnon.



  • William Vainqueur (Antalyaspor)

  • 97% de passes réussies ! Soit 57 sur 59. Joli. Au-delà de ce chiffre, Vainqueur a été le chef d'orchestre d'Antalyaspor (77 ballons touchés, plus gros bilan de sa team ; quatre dribbles) et a donc activement participé au court succès à Gençlerbirliği. Propre.


  • Moussa Sow & Jirès Kembo Ekoko (Bursaspor)

  • Il ne faisait pas bon jouer pour Bursaspor dimanche. En déplacement à Fenerbahçe, le dixième du championnat est tombé dans le temps additionnel (2-1) alors qu'il menait 1-0 à vingt minutes du terme. Sow a d'abord marqué contre son camp pour l'égalisation, puis Kembo Ekoko a subi l'humiliation d'être remplacé après être entré en cours de jeu. Dur.




  • Dany Nounkeu & Abdulwahid Sissoko (Akhisar Belediyespor)

  • C'était un choc contre le grand Galatasaray. Et s'il n'a pas brillé, Nounkeu peut au moins être satisfait d'avoir réduit au silence Gomis. Avec l'aide de ses partenaires, bien entendu. Sorti en fin de rencontre. Un cran devant lui, Sissoko a fait ce qu'il a pu. Mais ça n'a pas suffi face au probable futur champion de Turquie.


  • Bafétimbi Gomis, Cédric Carrasso et Sofiane Feghouli (Galatasaray)

  • Le premier ? A raté un penalty, a frappé quatre fois et est couronné roi des combats aériens. Le deuxième ? N'a pas joué, a observé le Gala s'imposer dans la difficulté à Belediyespor (2-1) et n'a été titularisé qu'une seule et unique fois cette saison. Le dernier ? A offert une assist parfaite à Garry Rodrigues pour débloquer le match, est sorti en fin de rencontre et réalise un bel exercice. Tout va bien.



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi
    Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 89
    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    À lire ensuite
    Les notes du Barça