En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Tottenham-Fiorentina

Pochettino, grosse tête et petite poche

Il y a vingt-neuf ans, Marcelo Bielsa sortait de son lit Mauricio Pochettino pour l'embarquer avec lui à Rosario. C'était en 1987, bien avant que l'ancien élève ne révolutionne le foot anglais par ses idéaux et n'amène Tottenham aux portes d'un éventuel premier titre de champion depuis 1961. En se servant des bases du travail de Bielsa pour l'adapter à sa façon. Sur un tableau noir et avec la mèche parfaite en plus.

Modififié
D'un côté, une Fiat 147 modèle 1985. De l'autre, posée sur la table d'un bureau de Rosario, une carte. Pour tout prévoir, tout contrôler, signe du caractère carré d'un homme poussé à son paroxysme. Au centre du plan, des zones définies par des traits fins. Il y en a soixante-dix pour couvrir 25 000 kilomètres. Au total, le voyage se décompose en cinq étapes de 5 000 kilomètres chacune. À chaque arrêt, à chaque village, le même rituel : rencontrer le meilleur observateur en matière de football du coin. Sur la RN 33, au cœur de la province de Santa Fe, le village de Murphy et ses quelque trois mille habitants. La scène se déroule en 1987. Marcelo Bielsa, alors élève de Jorge Griffa au sein de l'académie de Newell's Old Boys, vient d'entamer un périple initiatique à travers l'Argentine pour dénicher de jeunes joueurs et leur éviter de rejoindre les grands clubs de Buenos Aires. L'autre objectif est de griller le voisin détesté de Rosario Central, institution dont le père de Marcelo, Rafael, est supporter. L'hiver est costaud, il fait froid, mais Bielsa sait ce qu'il veut et est prêt à tout faire pour l'avoir, avec le rêve assumé de reprendre l'équipe première des Leprosos quelques années plus tard, derrière José Yudica.

Les jambes et la ligne


La Fiat 147 de Bielsa et Griffa débarque dans la province de Santa Fe, et les deux hommes assistent avec attention aux interminables picados à travers les villages de la région.
« Bielsa et Griffa ont demandé s'ils pouvaient me voir. Moi, j'étais en train de dormir. Mon père les a emmenés dans ma chambre et Bielsa a demandé à voir mes jambes. Il a regardé et a dit : "Quelles jambes de footballeur !" » Mauricio Pochettino
Pendant ce temps-là, Mauricio Pochettino, 13 ans, passe ses journées entre les bancs de l'école et le foot dans les rues de Murphy. Il ne peut passer sous l'œil de Bielsa jusqu'à ce que l'un de ses entraîneurs ne le recommande à celui qui est à l'époque surnommé El Cabezon, soit la grosse tête. Pochettino est alors considéré comme le meilleur gamin de la zone. Bielsa et Jorge Griffa grimpent alors en voiture, s'enfilent 200 kilomètres en pleine nuit et débarquent à Murphy à deux heures du matin. Dans l'une des rares interviews qu'il a données, il y a quelques années, Mauricio Pochettino raconte l'épisode au journal espagnol El Mundo : « Dans un premier temps, ma mère ne voulait pas ouvrir la porte, et finalement, mon père leur a offert un café. Ils ont demandé s'ils pouvaient me voir. Moi, j'étais en train de dormir. Mon père les a emmenés dans ma chambre, et Bielsa a demandé à voir mes jambes. Il a regardé et a dit : "Quelles jambes de footballeur !" » Quelques mois plus tard, Pochettino débarque à Rosario, et Bielsa a réussi son pari : le petit Mauricio n'a pas signé à Rosario Central.


C'était il y a 29 ans et l'histoire a écrit une partie de la légende de Bielsa. Mais aussi un prologue de celle de Mauricio Pochettino. Car au début des années 90, les deux hommes, Marcelo Bielsa sur le banc de l'équipe première et Pochettino en défense centrale avec Fernando Gamboa, remporteront un titre de champion d'Argentine en 1991 et un tournoi de clôture en 1992. Le tout avec une équipe de cannibales affamée de titres et libérée par la folie de son entraîneur. Il y a quelques semaines, celui qui est aujourd'hui entraîneur de Tottenham et qui rêve doucement d'un titre de champion d'Angleterre en mai prochain est revenu sur cette période : « Quand on a remporté ces titres, et quand on a atteint la finale de la Copa Libertadores (en 1992, face au São Paulo de Rai et Cafu, ndlr), on était une équipe similaire à celle que j'ai aujourd'hui. Que ce soit en matière de moyenne d'âges ou sur le plan de la balance entre jeunesse et expérience de mon effectif. On avait de très bons jeunes à l'époque - comme moi - et des mecs de grande expérience. Une balance identique, un projet identique. » Voilà où en est aujourd'hui Pochettino, après dix-huit années passées sur les pelouses entre Newell's, la France et l'Espagne. Comme son maître, le jeune Mauricio est passé de l'autre côté de la ligne. « Déjà quand il était joueur, il aimait parler tactique avec moi, confie son ancien entraîneur Luis Fernandez*. Il était toujours dans l'analyse, la discussion et travailler avec des joueurs comme ça, c'est un plaisir. Il a puisé dans tous les coachs qu'il a rencontrés au cours de sa carrière et a construit un staff solide qui le suit partout. C'est sa force, avec son calme naturel. »

La révolution du 9


Il le sait et l'assume, la comparaison avec Marcelo Bielsa est naturelle.
« Certaines personnes disent que je suis bielsista, mais je pense avoir développé mes propres caractéristiques et mon propre style de jeu. » Mauricio Pochettino
« Certaines personnes disent que je suis bielsista, mais je pense avoir développé mes propres caractéristiques et mon propre style de jeu. On est similaires sur certains points, mais complètement différents sur d'autres, même si je ne peux pas nier qu'il m'a inspiré » , avait expliqué il y a quelques années le coach des Spurs, qui a débuté sa carrière de coach en 2008 auprès de l'équipe féminine de l'Espanyol, à Barcelone. Depuis, le refrain est identique, en Catalogne, à Southampton et aujourd'hui à Londres, Pochettino a doucement amené une certaine conception du football. Sa conception, ses idéaux et sa marque de fabrique, notamment au cœur d'un football anglais qui avait besoin d'un certain renouveau. Le gosse de Murphy a gardé de Bielsa le mouvement perpétuel, la condition physique optimale et le dépassement mental. Il a installé une défense à quatre plutôt qu'une défense à trois chère à l'ancien coach de l'OM et a surtout réinventé le rôle de l'attaquant de pointe. Il suffit de poser son regard sur le jeu de Kane ou de se repasser les bandes du Rickie Lambert de Southampton pour le voir. Sur le tableau, Pochettino installe un 4-2-3-1 qui, en phase offensive, se déforme en un 4-2-4 assez net où l'attaquant de pointe décroche en permanence pour installer le mouvement et libérer les ailiers que l'entraîneur argentin affectionne particulièrement. Que ce soit Chadli et Lamela à Tottenham, ou Lallana, Davis et Ward-Prowse chez les Saints, hier.


Là est toute la différence du football à la Pochettino qui tourne autour d'un pressing haut, intense et qui commence « au gardien adverse, là où Klopp le démarre sur un bloc médian étouffant » , comme il l'avait expliqué peu avant la rencontre entre Tottenham et Liverpool en octobre dernier. Mauricio Pochettino accepte la patience, l'attente et la construction, loin du style heavy metal dicté par le technicien allemand. Avec pour clé de la réussite des ailiers, décisifs dans la dernière passe, là où l'ancien entraîneur de Dortmund favorise la technique et la vivacité. Au fil des années, Mauricio Pochettino est devenu un mix où il favorise la jeunesse dans un onze type où le joueur le plus âgé est Hugo Lloris (29 ans). « C'est un sujet récurrent dans le football. On veut essayer de montrer que l'on peut réussir avec des jeunes joueurs, de bons jeunes qui ont la bonne mentalité et la faim du jeu » , détaillait Pochettino il y a peu. C'est le dernier aspect de sa conception du foot. Car sur ce point, il y a du Bielsa dans l'ancien joueur du PSG qui « passe une bonne partie de ses semaines à observer les catégories de jeunes de l'académie des Spurs » . L'œil et la méthode donc, comme le raconta en 2014 au Guardian Pablo Osvaldo, qui a connu Pochettino à l'Espanyol et à Southampton : « Il vous fait souffrir comme un chien. Sur le moment, vous le détestez comme vous n'avez jamais détesté personne, mais le dimanche, vous le remerciez, car ça marche. » Petite poche est devenu grande.
*L'autobiographie de Luis Fernandez, Luis, est actuellement en librairie aux éditions Hugo Sport.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:10 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham Hier à 15:16 C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 16:00 Taarabt met fin à trois ans de disette 14 Hier à 14:18 Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:46 Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 Hier à 11:44 Un match retardé à cause des confettis 3 Hier à 10:44 Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 Hier à 08:04 Le missile de Guedes avec Valence 20 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 13 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 9 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 3 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2 mardi 26 septembre Xabi Alonso bientôt entraîneur 24 lundi 25 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 32 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner ! lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 47 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6