Pochettino et l’agressivité des joueurs

Modififié
0 6
Le foot est un sport de contact.


Ce n’est pas Mauricio Pochettino qui dira le contraire. L’entraîneur de Tottenham a pris la défense de Danny Rose, blâmé par Arsène Wenger pour avoir blessé à la cheville Héctor Bellerín lors du derby londonien (1-1). Le défenseur d’Arsenal sera absent quatre semaines et manquera donc le déplacement à Manchester United ce samedi.

Le coach des Spurs s’est exprimé ce jeudi dans la presse anglaise sur la réaction du Gunner : « Je respecte beaucoup Arsène Wenger. Son commentaire est étrange, mais je le respecte. Ce qui se passe sur le terrain ne relève jamais de mauvaises intentions, c’est à propos de football. »

Aujourd’hui entraîneur, l’ancien défenseur argentin inculque à ses joueurs la « grinta argentine » qui était sienne sur le terrain. « Je comprends totalement quand les joueurs jouent avec passion comme Danny ou n’importe qui dans notre équipe. Nous sommes toujours agressifs et parfois des choses arrivent. Vous ne pouvez pas éviter le contact » , a-t-il expliqué.

Mauricio Pochettino est allé à bonne école avec Gaby Heinze. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Note : 1
Wenger est vraiment chiant à tout le temps chialer.
En fait il serait l'entraineur parfait pour le Bayern!
Note : 1
Ou pour le SC Bastia.
2 réponses à ce commentaire.
Wenger a simplement qualifie l'intervention de Rose de "very strong tackle". Il a conclu le sujet en affirmant que Rose n'avait pas eu l'intention de blesser Bellerin.

AW n'a bien souvent besoin de personne pour pleurnicher mais en l'occurence il faudrait revoir vos sources.
C'est vrai que c'est relou à force de l'entendre mais il faut avouer que sa reputation de pleureuse n'est pas totalement méritée : il essaye de faire un jeu de passes avec des joueurs techniques et son équipe est clairement ciblée sur l'engagement physique. Quand on voit le niveau d'agressivité des adversaires d'Arsenal, rien que les equipes de Tony Pulis, c'est quand meme frappant.

Je trouve qu'Arsene le prend plutot bien, quand la presse le questionne il répond mais il ne se plaint que lorsqu'il y a eu des fautes grossieres.
Me disait bien que Wenger aurait pas remis en question la volonte de faire mal ou non. Apres autant d'annees en Angleterre, te plaindre d'avoir un joueur blesse sur un tacle viril, c'aurait pas ete credible.
2 réponses à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 6