1. // Coupe d'Allemagne
  2. // 1/4 de finale
  3. // Bayern Munich/Borussia Dortmund (1-0)

L'affiche de la dernière finale de Coupe d'Allemagne n'aura pas accouché du même sort. Humilié en mai dernier, le Bayern Munich a cette fois-ci dominé le Borussia Dortmund et se qualifie pour les demi-finales grâce à un chef d'œuvre de Robben (1-0). Supérieurs tout au long du match, les Munichois enchaînent un 21e match sans défaite.

Modififié
8 13
Bayern Munich-Borussia Dortmund : 1-0
But : Robben (43 ème) pour le Bayern

Mercredi dernier, Arjen Robben, une fois de plus remplaçant grincheux face à Arsenal, n'avait que peu goûté à la démonstration du Bayern à l'Emirates Stadium (27 minutes de jeu et une gueulante sur Müller). Depuis, le Néerlandais prend sa revanche. Déjà très bon face au Werder Brême samedi dernier, le numéro 10 s'est permis ce soir d'éliminer le Borussia Dortmund et d'offrir une demi-finale de coupe aux Bavarois. Comment ? D'un enroulé du gauche en pleine lucarne bien sûr. Distancé en championnat, Dortmund comptait sur la Coupe pour contrarier la superbe saison des Munichois. Raté. Impuissants en première période, Mario Götze et sa bande ont buté sur une défense solide et un bon Neuer.

Arjen Robben fait dans le classique

Monstrueux en championnat - 17 points d'avance sur son dauphin et adversaire du soir, rien que ça – et favori en Ligue des Champions, le Bayern n'avait absolument pas l'intention de faire une croix sur la DFB Pokal. Pour preuve, Schweinsteiger, Mandzukic, Alaba, Müller et Kroos, tous laissés au repos ce week-end, sont bien là au coup d'envoi. C'est d'ailleurs Toni Kroos qui se met le premier en action. Le milieu allemand décale d'abord parfaitement Arjen Robben, qui trouve Weindenfeller sur sa route (8e), avant de manquer son plat du pied devant le but pourtant vide (13e). Malgré son armada offensive (Reus-Götze-Lewandowski-Grosskeutz), le Borussia ne parvient pas à bouger le bloc bavarois. Visiblement embarrassée avec le ballon, la paire axiale Santana-Subotic (en l'absence de Matt Hummels) s'obstine à balancer de longs ballons sur un Lewandowski coincé entre Van Buyten et Dante. Le tout sous les yeux de Joachim Low, pas vraiment emballé par le match. Pas même par les percées remuantes mais vaines de Götze. Finalement, les hommes de Jupp Heynckes décident d'accélérer. Javi Martinez, parfaitement servi par Schweinsteiger (37e), puis à nouveau Robben, au-dessus (39e), manquent l'ouverture. Mais le Néerlandais, souvent agaçant, est aussi persévérant. Sur un ballon récupéré à l'entrée de la surface, il sort sa spéciale. Prévisible mais imparable. Boum ! La balle, brossée du gauche, nettoie la lucarne de Weidenfeller et soulage tout un stade (43e).

Manuel Neuer à la parade

Si la première période s'est jouée au milieu de terrain, durant la seconde, c'est dans les surfaces que ça se passe. Celle de Manuel Neuer surtout. Le portier allemand, qui n'a rien eu à faire durant les 45 premières minutes, doit se mettre au taf. D'abord devant Gündogan (52e) puis face à Reus (57e). Lewandowski, lui, se fait littéralement découper par Javi Martinez alors que Neuer continue de rassurer les siens. Plus haut et plus pressant, le BVB parvient enfin à jouer en place mais manque plusieurs fois de se faire breaker sur les contres supersoniques de Robben, Müller, Kroos et consorts (60, 61e), sur une frappe splendide de Javi Martinez à vingt-cinq mètres, ou encore sur une double tête de Dante (80e). Schieber, entré en jeu, manque la balle de l'égalisation dans les derniers instants et laisse le Bayern croire encore à son triplé.

Par Thomas Porlon
Modifié

Le Bayern sans trembler continue sa marche en avant ....
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Note : 2
Un match très sympa, j'ai l'impression d'avoir fait le bon choix vue la défaite de Marseille...

Franchement, je trouve que c'est une belle revanche de Robben, lui qui avait loupé le pénalty de la coupe et les balles du championnat l'année passée contre Dortmund, là c'est lui qui donne la victoire au Bayern, avec un but on ne peut plus dans son style, plat-enroulé lobant le goal, magnifique, vraiment une belle revanche !

Par contre je vais encore perdre 10 matchs d'affilé en voulant faire le même sur F13 ... chienne de vie...
Mets-toi à Pes
Note : 2
Dommage pour le BVB mais la victoire du Bayern ne souffre d'aucune contestation. Cette équipe est un rouleau compresseur actuellement, je ne me faisais pas trop d'illusions mais au moins le champion a tout donné et n'est pas reparti de l'Allianz avec une valise. Et quand le Bayern étouffe le milieu adverse pendant tout le match (Bender à la rue, Gündogan et Reus muselés, Grosskreutz inexistant, Götze trop isolé), c'est tout simplement injouable. Ce n'est pas au regard d'un match comme celui-là qu'Arsène et les Gunners vont trouver des motifs d'espoirs...
Un peu dég que ce soit cette tête de c0n de Robben qui marque mais son but est exceptionnel.
Par contre, chauvinisme pro-BVB mis à part, comment Javi Martinez et Mandzukic peuvent finir ce match ? Les mecs cumulent près de 10 fautes chacun et le Croate passe son temps à mettre les coudes... quant à Martinez, quel vicelard.

Et même s'il est à l'"ennemi", à quand un article sur Toni Kroos ? Ce mec sent le jeu, a une vision exceptionnelle, une frappe de monstre, une technique très au-dessus de la moyenne et il est partout sur le terrain et joue toujours juste... Alors je veux bien qu'on se paluche sur Pirlo (à raison, entendons nous bien !) mais le seul défaut de Kroos est de jouer au même poste qu'Özil en équipe nationale... Quel joueur ! J'aime beaucoup Schweinsteiger mais je pense que Kroos a une marge de progression bien plus importante.

Et pour finir, suis-je le seul à penser que contrairement à ce qui est annoncé partout, Gareth Bale a de grandes chances d'arriver au Bayern (Guardiola le suivais déjà quand il était à Barcelone) et non au Real ou au Barça... d'autant plus que l'avenir de Robben est en pointillé...
Rakamlerouge Niveau : National
@SidLFC
Oui il y avait du poison dans l'air - vu le contexte, c'est normal! - et le tacle de Martinez sur Lewa méritait disons un jaune foncé... Mandzukic sort les coudes, certes, mais Schmelzer fait des prises de judo. Je ne trouve pas que l'arbitrage est souffert de partialité.

En tout cas d'accord avec le reste de ton analyse (sur le match, la marge de progression de Kroos). Bale au Bayern ? Ca m'étonnerait en revanche. C'est une fleche, un gros pied gauche, un individualiste qui ne cadre pas tant avec le style plus collectif Guardiola. Et puis Robben et Ribery - dans le genre - sont toujours sous contrat!
Rakamlerouge Niveau : National
Note : 1
l'arbitrage *ait souffert*
@sidlfc, Martinez cela aurait pu être un rouge mais vu le match je pense pas, après Mandzukic n'est pas tout seul à lutter à la limite sur ce match...

D'accord sur Kroos.

Bale je veux bien mais tu fais quoi de Ribery dans ce cas là? (dont l'absence c'est fait ressentir dans les combinaisons sur l'aile gauche, et heureusement pour Dortmund car piszczek n'y était pas...). Cela me semble compliqué pour Guardiola d'arriver et de déloger Ribery.... voir Müller coté droit (et personnellement je trouve que même si on en fait pas des tartines Müller est tout aussi fort que Bale (et niveau stats supérieurs sur leurs premières années...).
Partenaires
Vietnam Label Trash Talk basket Le kit du supporter
8 13