Platoche se lâche un peu dans GQ !

Modififié
0 0
Portrait intéressant de Michel Platini dans le numéro de GQ de juillet, actuellement en kiosque. Déjà, lui qui déteste poser “fashion” a accepté de se faire shooter sur la terrasse du siège de l'UEFA, à Nyon.

Présenté comme incarnation du pouvoir “cool” (lui dit s'être « coolifié » ), il se confie un peu-beaucoup sur lui-même : son ascension de footeux de génie sans bagage culturel aux plus hautes destinées du foot mondial.

Au fait, cette ambition de viser la présidence de la Fifa ? Il y pense... L'initiateur du fair-play financier fait dire positivement à Daniel Cohn-Bendit : « Michel possède une vision sociale de son sport. Il est de gauche en foot et de droite en politique » .

Plus marquant, Platoche confesse son célèbre côté ronchon, jamais très chaud pour complimenter son prochain : « C'est vrai que je ne suis pas un mec qui félicite facilement. (...) Je pense toujours que mes proches me connaissant bien, que le positif va de soi, que ce n'est pas la peine d'en parler, alors que le négatif je ne peux pas m'empêcher de le sortir tout de suite, comme d'habitude maladroitement. Je n'ai pas ce tact, cette délicatesse mais c'est ce qui fait aussi ma force. Je crève tout de suite l'abcès » .

Un portrait signé Jean-Philippe Leclaire, compagnon de lutte de l'équipe So Foot...

CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Sergio Sanchez à Malaga
0 0